Dataset Preview
title (string)text (string)text_processed (string)
"Tamara Piltsikova"
"Tamara Piltsikova (née en 1946 à Toula) est une coureuse cycliste soviétique, spécialiste de la piste. Biographie En 1974, elle remporte le championnat du monde de vitesse à Montréal. Palmarès sur piste Championnats du monde Montréal 1974 Championne du monde de vitesse Championnats d'URSS 20px Championne d'URSS du 500 mètres : 1968, 1969, 1973, 1974 et 1975 20px Championne d'URSS de poursuite par équipes : 1968, 1969, 1972, 1973, 1974, 1976 et 1977 Palmarès sur route 1973 20px Championne d'URSS sur route Liens externes Catégorie:Coureuse cycliste soviétique Catégorie:Coureuse cycliste sur piste Catégorie:Naissance en 1946 Catégorie:Championne du monde de cyclisme sur piste"
"tamara piltsikova née en à toula est une coureuse cycliste soviétique spécialiste de la pistebiographie en elle remporte le championnat du monde de vitesse à montréalpalmarès sur pistechampionnats du monde montréal championne du monde de vitessechampionnats d'urss px championne d'urss du mètres et px championne d'urss de poursuite par équipes et palmarès sur route px championne d'urss sur routeliens externes catégoriecoureuse cycliste soviétiquecatégoriecoureuse cycliste sur pistecatégorienaissance en catégoriechampionne du monde de cyclisme sur piste"
"Johann Georg Alberti"
"Johann Georg Alberti (né en 1644; mort en 1722) est un organiste et facteur d'orgue allemand originaire de Dortmund. Biographie Alberti, né à Hattingen, est issu d'une famille de facteurs d'orgue. Déjà son grand-père Peter Alberti († 1670), organiste à Hattingen, et son père Albertus Alberti (1614-1670) ont construit des orgues. Alors que son père est organiste à l'église Sankt-Reinold à Dortmund, il ouvre son atelier dans la ville, atelier que reprendra le fils à la mort de son père. Johann Georg Alberti construit différents orgues en Westphalie, entre autres à Witten (1696) et à Dortmund (Wellinghofen) où l'on conserve encore le contrat de 1709 qui prévoit la reconstruction (réussie) de l'orgue de Witten pour 320 thalers. Réalisations (sélection) Source Ingomar Kury: 1710 - 2010. Dreihundert Jahre Alberti-Orgel in der Alten Kirche Wellinghofen. Dortmund 2010 Source de la traduction Catégorie:Facteur d'orgue allemand Catégorie:Organiste classique allemand Catégorie:Naissance en 1644 Catégorie:Décès en 1722"
"johann georg alberti né en mort en est un organiste et facteur d'orgue allemand originaire de dortmundbiographie alberti né à hattingen est issu d'une famille de facteurs d'orgue déjà son grandpère peter alberti organiste à hattingen et son père albertus alberti ont construit des orgues alors que son père est organiste à l'église sanktreinold à dortmund il ouvre son atelier dans la ville atelier que reprendra le fils à la mort de son pèrejohann georg alberti construit différents orgues en westphalie entre autres à witten et à dortmund wellinghofen où l'on conserve encore le contrat de qui prévoit la reconstruction réussie de l'orgue de witten pour thalersréalisations sélectionsource ingomar kury dreihundert jahre albertiorgel in der alten kirche wellinghofen dortmund source de la traduction catégoriefacteur d'orgue allemandcatégorieorganiste classique allemandcatégorienaissance en catégoriedécès en "
"PRB"
"PRB est un sigle qui peut signifier : Parti républicain brésilien ; Parti régionaliste breton ; protéine du rétinoblastome en biochimie ; point de rassemblement des blessés en médecine militaire ; un code qui signifie « Désirez-vous communiquer avec ma station à l'aide du Code international de signaux? » (« PRB? ») ou « Je désire communiquer avec votre station à l'aide du Code international de signaux. » (« PRB») selon le code Q. en voile PRB, une série de cinq voiliers monocoques IMOCA sponsorisés par la société PRB (Produits de revêtements du bâtiment) : PRB 1 ; PRB 2 ; PRB 3 ; PRB 4 ; PRB 5."
"prb est un sigle qui peut signifier parti républicain brésilien parti régionaliste breton protéine du rétinoblastome en biochimie point de rassemblement des blessés en médecine militaire un code qui signifie désirezvous communiquer avec ma station à l'aide du code international de signaux prb ou je désire communiquer avec votre station à l'aide du code international de signaux prb selon le code qen voile prb une série de cinq voiliers monocoques imoca sponsorisés par la société prb produits de revêtements du bâtiment prb prb prb prb prb "
"Paul Courbin"
"Paul Courbin (Lyon, -Paris, ) est un archéologue français. Biographie Il fait ses études à Lyon puis devient élève de l'École normale supérieure (1943). Agrégé de grammaire, il devient enseignant en Corse puis travaille comme assistant de Charles Picard à la Sorbonne. En 1949, il entre à l'École française d'Athènes avec Jean Deshayes et s'y voit confier la publication de l'Oikos des Naxiens de Délos. Il fouille à Gortys et, lors de la reprise des fouilles d'Argos, en 1952, consacre sa thèse à la céramique géométrique de l'Argolide. Nommé secrétaire général de l’École en 1954, il décide d'appliquer avec Bernard Philippe Groslier à Argos, les méthodes de fouille de Mortimer Wheeler (1955). Après avoir quitté en 1960 l’École française d'Athènes, il devient directeur d'étude et enseigne à la section de l’École pratique des hautes études. En 1967, il fonde le Bureau d'études des méthodes archéologiques et crée les chantiers d'écoles de Fontainebleau (1962-1963), Chartres (1967-1972) et Saint-Marcel-d'Ardèche (1973-1987), qu'il anime. Avec Groslier, il crée aussi au sein du CNRS un Centre de recherches archéologiques. De 1971 à 1984, il dirige les fouilles de en Syrie. Travaux Études archéologiques, 1963 La Céramique géométrique de l'Argolide, 1966 Le colosse naxien et le palmier de Nicias, in Études déliennes. Bulletin de correspondance hellénique, supplément , 1973, p. 157-172 Tombes géométriques d'Argos, 1974 , Prix Hercule-Catenacci de l'Académie française. André Leroi-Gourhan et la technique des fouilles, in Bulletin de la Société préhistorique française, , 1984, p. 328-334 Hommage Une rue d'Anglet porte son nom. Bibliographie P. Darcque, Paul Courbin et la méthode Wheeler, Bulletin de correspondance hellénique , 1996, p. 315-323 E Will, Nécrologie: Paul Courbin (1922-1994), in Syria , 1997, p. 221 (Lire en ligne) Ève Gran-Aymerich, Les chercheurs de passé, Éditions du CNRS, 2007, p. 726-727 Liens externes Catégorie:Archéologue français Catégorie:Naissance en novembre 1922 Catégorie:Naissance à Lyon Catégorie:Décès en mai 1994 Catégorie:Décès à Paris Catégorie:Décès à 71 ans"
"paul courbin lyon paris est un archéologue françaisbiographie il fait ses études à lyon puis devient élève de l'école normale supérieure agrégé de grammaire il devient enseignant en corse puis travaille comme assistant de charles picard à la sorbonneen il entre à l'école française d'athènes avec jean deshayes et s'y voit confier la publication de l'oikos des naxiens de délos il fouille à gortys et lors de la reprise des fouilles d'argos en consacre sa thèse à la céramique géométrique de l'argolidenommé secrétaire général de l'école en il décide d'appliquer avec bernard philippe groslier à argos les méthodes de fouille de mortimer wheeler après avoir quitté en l'école française d'athènes il devient directeur d'étude et enseigne à la section de l'école pratique des hautes études en il fonde le bureau d'études des méthodes archéologiques et crée les chantiers d'écoles de fontainebleau chartres et saintmarceld'ardèche qu'il anime avec groslier il crée aussi au sein du cnrs un centre de recherches archéologiquesde à il dirige les fouilles de en syrietravaux études archéologiques la céramique géométrique de l'argolide le colosse naxien et le palmier de nicias in études déliennes bulletin de correspondance hellénique supplément p tombes géométriques d'argos prix herculecatenacci de l'académie française andré leroigourhan et la technique des fouilles in bulletin de la société préhistorique française phommage une rue d'anglet porte son nombibliographie p darcque paul courbin et la méthode wheeler bulletin de correspondance hellénique p e will nécrologie paul courbin in syria p lire en ligne ève granaymerich les chercheurs de passé éditions du cnrs pliens externes catégoriearchéologue françaiscatégorienaissance en novembre catégorienaissance à lyoncatégoriedécès en mai catégoriedécès à pariscatégoriedécès à ans"
"Léon Pervinquière"
"Léon Pervinquière, né le à La Roche-sur-Yon en Vendée et décédé le dans sa ville natale, est un géologue et paléontologue français. Il est chef des travaux pratiques de géologie et chargé de conférences à l'Université de Paris. Ses publications abordent également la géographie. L'ammonite Fagesia pervinquieri lui est dédiée. Publications Notes et références Bibliographie Liens externes Catégorie:Géologue français Catégorie:Paléontologue français Catégorie:Géographe français Catégorie:Naissance en août 1873 Catégorie:Naissance à La Roche-sur-Yon Catégorie:Décès en mai 1913 Catégorie:Décès à La Roche-sur-Yon Catégorie:Décès à 39 ans"
"léon pervinquière né le à la rochesuryon en vendée et décédé le dans sa ville natale est un géologue et paléontologue français il est chef des travaux pratiques de géologie et chargé de conférences à l'université de paris ses publications abordent également la géographiel'ammonite fagesia pervinquieri lui est dédiéepublicationsnotes et référencesbibliographieliens externes catégoriegéologue françaiscatégoriepaléontologue françaiscatégoriegéographe françaiscatégorienaissance en août catégorienaissance à la rochesuryoncatégoriedécès en mai catégoriedécès à la rochesuryoncatégoriedécès à ans"
"Future for Religious Heritage"
"Future for Religious Heritage (FRH) est une Association sans but lucratif du patrimoine non-confessionnelle qui compte des membres dans toute l'Europe. FRH est membre de l'European Heritage Alliance 3.3, une plate-forme européenne de défense du patrimoine. Objectif Lancé en 2009 en tant que mouvement local par des professionnels du secteur culturel, Future for Religious Heritage a vu le jour en 2011 en tant que réseau d’échelle européenne dédié à la protection du patrimoine religieux. FRH veut souligner la prééminence du patrimoine religieux dans le patrimoine culturel de l’Europe et encourager l’Union Européenne à développer une politique positive pour son soutien. Membres Parmi ses membres figurent des fondations comme la Fondation pour la Sauvegarde de l'Art Français, l'Observatoire du patrimoine religieux, ainsi que des universités, des gouvernements et des diocèses. Activités FRH promeut la défense du patrimoine religieux auprès des institutions européennes, tout en travaillant avec ses membres au développement de projets transfrontaliers. Ces projets visent à exploiter pleinement le potentiel de ce patrimoine sous ses différents aspects: Valeur culturelle Les édifices sacrés, leur contenu et leur histoire constituent la plus grande partie du patrimoine historique européen. Potentiel social Les édifices religieux unissent les communautés entre elles par le biais d'activités de culte ou non cultuelles. Ce sont souvent les seuls bâtiments publics restant. Potentiel économique Les lieux de culte sont des lieux touristiques. Les bâtiments religieux représentent cinq des dix sites les plus visités en Europe et apportent ainsi une contribution majeure aux économies nationales. Potentiel environnemental Leur présence physique marque le paysage urbain et rural. Références Nederlands Dagblad, "Kerkgebouwen sleutel Europese identiteit", 5 juin 2014, http://www.frh-europe.org/wp-content/uploads/2014/06/NDagblad-artikel-Churches-Key-for-European-Identity. pdf SIR Europa, "Chiesa da custodire", Nb. 78 (2134) - 15 novembre 2013, http://www.agenziasir.it/pls/sir/v4_s2doc_b2.europa?tema=Sir+Europa+italiano&argomento=dettaglio&id_oggetto=274493 Reformatorisch Dagblad, "Veel Europeanen zien belang religieus erfgoed erfgoed in", 3 juin 2014, http://www.refdag.nl/kerkplein/kerknieuws/veel_europeanen_zien_belang_religieus_erfgoed_in_1_832151 Vårt Land, "Gudshus forsvinner i raskt tempo", 17 décembre 2012, http://www.frh-europe.org/wp-content/uploads/2012/11/2012-12-17-Gudshus-forsvinner-i-raskt -tempo.pdf Gestion durable des églises rurales historiques, "L'Europe cherche une nouvelle action pour sauvegarder le patrimoine religieux", Ann Vainlo, 25 novembre 2011, http://smcproject.org.ee/europe-seeks-new-action-to-save-relidential-heritage / KA Norway, «Association pour la promotion de la religion», 22 novembre 2012, http://www.ka.no/sak/article/131828 Liens externes Site officiel http://www.frh-europe.org/ Catégorie:Organisation de protection du patrimoine"
"future for religious heritage frh est une association sans but lucratif du patrimoine nonconfessionnelle qui compte des membres dans toute l'europe frh est membre de l'european heritage alliance une plateforme européenne de défense du patrimoineobjectif lancé en en tant que mouvement local par des professionnels du secteur culturel future for religious heritage a vu le jour en en tant que réseau d'échelle européenne dédié à la protection du patrimoine religieux frh veut souligner la prééminence du patrimoine religieux dans le patrimoine culturel de l'europe et encourager l'union européenne à développer une politique positive pour son soutienmembres parmi ses membres figurent des fondations comme la fondation pour la sauvegarde de l'art français l'observatoire du patrimoine religieux ainsi que des universités des gouvernements et des diocèsesactivités frh promeut la défense du patrimoine religieux auprès des institutions européennes tout en travaillant avec ses membres au développement de projets transfrontaliersces projets visent à exploiter pleinement le potentiel de ce patrimoine sous ses différents aspects valeur culturelleles édifices sacrés leur contenu et leur histoire constituent la plus grande partie du patrimoine historique européen potentiel socialles édifices religieux unissent les communautés entre elles par le biais d'activités de culte ou non cultuelles ce sont souvent les seuls bâtiments publics restant potentiel économiqueles lieux de culte sont des lieux touristiques les bâtiments religieux représentent cinq des dix sites les plus visités en europe et apportent ainsi une contribution majeure aux économies nationales potentiel environnementalleur présence physique marque le paysage urbain et ruralréférences nederlands dagblad kerkgebouwen sleutel europese identiteit juin httpwwwfrheuropeorgwpcontentuploadsndagbladartikelchurcheskeyforeuropeanidentity pdf sir europa chiesa da custodire nb novembre httpwwwagenziasiritplssirvsdocbeuropatemasireuropaitalianoargomentodettaglioidoggetto reformatorisch dagblad veel europeanen zien belang religieus erfgoed erfgoed in juin httpwwwrefdagnlkerkpleinkerknieuwsveeleuropeanenzienbelangreligieuserfgoedin vrt land gudshus forsvinner i raskt tempo décembre httpwwwfrheuropeorgwpcontentuploadsgudshusforsvinneriraskt tempopdf gestion durable des églises rurales historiques l'europe cherche une nouvelle action pour sauvegarder le patrimoine religieux ann vainlo novembre httpsmcprojectorgeeeuropeseeksnewactiontosaverelidentialheritage ka norway association pour la promotion de la religion novembre httpwwwkanosakarticleliens externes site officiel httpwwwfrheuropeorg catégorieorganisation de protection du patrimoine"
"LGV Rhône-Alpes"
"La LGV Rhône-Alpes, ou ligne nouvelle 4 (LN4), est une ligne à grande vitesse affectée au transport de voyageurs de de long, située en Rhône-Alpes en prolongement vers le sud de la LGV Sud-Est. Cette LGV, mise en service en 1994, assure le contournement de l'agglomération lyonnaise par l'est, et dessert au passage la gare de Satolas rebaptisée par la suite Gare de Lyon-Saint-Exupéry TGV. Elle se poursuit au-delà de Valence par la LGV Méditerranée. Elle a été construite en deux sections nord et sud, conçues respectivement pour une vitesse maximum de 300 et . La première section fut ouverte en 1992 à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver d'Albertville. La LGV Rhône-Alpes est elle-même la deuxième section de la ligne d'infrastructure du réseau ferré national (dénommée Ligne de Combs-la-Ville à Saint-Louis (LGV)) ; elle est précédée par la LGV Sud-Est et suivie par la LGV Méditerranée. Histoire Chronologie : déclaration d'utilité publique ; : mise en service de la première section de entre Montanay et Saint-Quentin-Fallavier ; : mise en service de la seconde section de entre Saint-Quentin-Fallavier et Saint-Marcel-lès-Valence et inauguration de la gare de Lyon-Saint-Exupéry TGV ; : inauguration de la LGV Méditerranée, prolongement de la LGV Rhône-Alpes vers le sud. Cent quinze kilomètres pour éviter Lyon L'indéniable succès rencontré par la LGV Sud-Est, au départ essentiellement conçue pour la relation entre Paris et Lyon, a rapidement amené la SNCF a étoffer la desserte. Car les rames orange, profitant de la compatibilité totale avec les lignes électrifiées classiques, peuvent poursuivre leur route sur celles-ci. Elles desservent ainsi, depuis Lyon-Part-Dieu, Saint-Étienne, Grenoble, et la vallée du Rhône jusqu'à Montpellier et Marseille, mais aussi la Savoie grâce au raccordement établi à Pont-de-Veyle avec la ligne de Mâcon à Ambérieu. À la fin des années 1980, ce trafic représente la moitié des vingt millions de passagers enregistrés sur la LGV Sud-Est. L'ouverture du tunnel sous la Manche et l'interconnexion des lignes à grande vitesse en Île-de-France ne peut qu'augmenter encore le trafic, et par conséquent la saturation croissante du carrefour ferroviaire lyonnais, notamment avec l'explosion du trafic TER. À l'horizon 1994, les experts tablent sur un trafic de 14,5 millions de voyageurs en direction de la Savoie, de Grenoble et de la Méditerranée. Mais la saturation rapide du nœud ferroviaire lyonnais, et la géographie tourmentée de la vallée du Rhône en aval de Lyon qui limite les performances de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles amènent à concevoir le prolongement rapide de la LGV en direction du sud. De plus, l'organisation des jeux olympiques d'hiver de 1992 à Albertville ne peut qu'accélérer la construction de ce prolongement. Si la direction globale de la ligne en direction du sud paraît évidente, le contournement de l'agglomération lyonnaise par l'est ou par l'ouest crée débat. Mais la géographie difficile des Monts du Lyonnais à l'ouest, et la desserte accélérée de Grenoble, et de la Savoie grâce à la rénovation de la ligne de Saint-André-le-Gaz à Chambéry, font rapidement pencher pour un contournement par l'est. Le passage de la ligne à proximité de l'aéroport de Satolas, actuel aéroport Lyon-Saint-Exupéry à l'est de Lyon, semble de plus un élément favorable, avec une intégration multimodale train/avion. En , le Conseil général des ponts et chaussées se prononce en faveur du TGV au sud de Lyon. En août de la même année, Philippe Essig, président de la SNCF, présente le dossier du prolongement de la LGV Sud-Est jusqu'à Valence au ministre délégué chargé des transports. Le choix du tracé au nord-est de Lyon, à la limite des départements de l'Ain et du Rhône, provoque un débat parfois passionné. En plus des quatre variantes proposées par la SNCF (A, B, C et D), six autres sont ajoutées par les élus locaux et les associations lors de la concertation. Chaque demande étant en contradiction avec les autres, le dossier devient vite inextricable, surtout au vu de la forte divergence de point de vue entre les deux départements, l'Ain ne voyant aucun avantage à cette ligne qui traverse son territoire sans desservir la moindre ville du département. Le gouvernement demande alors à la commission de mettre le tout à plat et de rendre un avis circonstancié, afin que le contournement soit prêt pour les Jeux olympiques d'Albertville en 1992. La commission retient la variante dite « E », tracé de compromis qui semble acceptable pour tous et présente le moins d'inconvénients. Il a le double avantage d'avoir un impact plus limité sur l'habitat et les terres agricoles et d'être le moins coûteux. La commission demande en outre la désignation d'un responsable unique de la SNCF, afin d'assurer la concertation avec les élus locaux et le grand public. Le responsable désigné est celui qui s'était chargé du secteur difficile de Vouvray quelques années auparavant sur la LGV Atlantique. Au sud, deux possibilités s'offrent pour raccorder la LGV à la ligne classique : soit un raccordement à Tain-l'Hermitage au nord de Valence sur l'axe Lyon - Marseille, soit un raccordement à Saint-Marcel-lès-Valence, sur la ligne de Valence à Grenoble, au nord-est de la ville. C'est cette dernière solution qui est choisie, car elle permet un prolongement ultérieur plus facile de la LGV Rhône-Alpes vers le sud, future LGV Méditerranée, et l'autre option ayant le fort inconvénient d'empiéter sur un vignoble classé de la vallée du Rhône. Le tracé est soumis à la procédure de déclaration d'utilité publique fin 1988. Après consultation des diverses administrations dans le cadre de l'instruction mixte à l'échelon central, la DUP est signée le par le premier ministre, Michel Rocard. Les dates de mise en service sont définitivement arrêtées : début 1992, pour le tronçon Satolas - Saint-Quentin-Fallavier, sur la ligne de Lyon-Perrache à Marseille-Saint-Charles (via Grenoble), pour assurer la desserte des sites olympiques à partir de l'aéroport ; fin 1992, pour le contournement complet de Lyon, de la bifurcation de Montanay, sur la LGV Sud-Est, et l'aéroport de Satolas ; été 1994, pour le tronçon restant de soixante dix-huit kilomètres, entre Saint-Quentin-Fallavier et Saint-Marcel-lès-Valence. Les travaux Les travaux sont réalisés sous la responsabilité de la région SNCF de Lyon, et supervisés par son directeur adjoint Bernard Schaer. Le suivi est confié à deux subdivisions territoriales, au nord et au sud. Les travaux de terrassement du court premier tronçon de l'aéroport de Satolas à la ligne de Grenoble sont achevés début 1991, la pose des voies et des équipements, puis les essais en ligne, sont réalisés durant l'année. Le deuxième tronçon, au nord, est mis en chantier au dernier trimestre 1989 et se révèle plus difficile que le précédent, avec la construction d'un imposant viaduc permettant de franchir le Rhône, une route nationale et une autoroute, le viaduc de la Côtière, et de deux tunnels au débouché du plateau de la Dombes. L'ensemble des travaux est réalisé en vingt-trois mois. Le , la SNCF met en service le premier tronçon de la LGV Rhône-Alpes, long de quarante kilomètres, de la bifurcation de Montanay au nord à la bifurcation de Saint-Quentin-Fallavier (ou bifurcations de Grenay) au sud. Ce tronçon permet de réduire de vingt minutes les trajets en direction de Grenoble et de la Savoie. La voie est posée durant le troisième trimestre 1993 sur le troisième tronçon, au sud en direction de Valence. Les vingt-trois premiers kilomètres sont mis sous tension le , pour réaliser des essais en ligne. Le , l'intégralité de la ligne est sous tension. À partir du 17, la rame TGV Réseau peut réaliser ses premiers essais en ligne jusqu'à la vitesse de . La LGV Rhône-Alpes est mise en service le , ce qui permet de réduire de trente minutes supplémentaires les parcours entre le nord de la France et les rives de la Méditerranée ; Marseille ne se trouve alors plus qu'à 4 h 10 de Paris. La gare de l'aéroport de Satolas est ouverte à la même date, avec le tronçon sud de la ligne. Financement La ligne a été majoritairement financée sur fonds propres par la SNCF. Le taux de rentabilité interne, qui était estimé à 15,4 % lors de la planification de la ligne, a été réévalué à 10,6 % en 2006 ; le seuil de rentabilité étant fixé à 8 %. Le tracé La LGV traverse quatre départements, soit du nord au sud : l'Ain, le Rhône, l'Isère et la Drôme. Le tracé de la ligne nouvelle représente une longueur totale de , dont de Montanay à Saint-Quentin-Fallavier et de ce point à Valence. La LGV croise à Saint-Quentin-Fallavier la ligne de Lyon-Perrache à Marseille-Saint-Charles (via Grenoble). Un ensemble de voies de raccordement permet : l'accès à la LGV vers le sud pour les TGV venant de Lyon par la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, et en sens inverse leur sortie ; la poursuite des TGV venant du nord vers Grenoble par la ligne classique et inversement. Caractéristiques de la ligne La LGV occupe une surface de 1218 hectares (à titre de comparaison l'aéroport Saint-Exupéry occupe la même surface). Elle a été conçue, de même que la LGV Sud-Est, pour une vitesse nominale de , avec sur le tracé en plan des courbes d'un rayon minimal de 4000 m et un entraxe des voies égal à . La seconde section est apte à . Les déclivités atteignent au maximum 35 pour mille. Un poste de commande appelé CCT (commande centralisée des trains) permet de suivre en permanence la circulation des trains sur l'ensemble de la LGV et de télécommander les installations de sécurité. Il est situé à Lyon, dans un bâtiment SNCF près de la gare de Perrache. Ouvrages d’art La LGV Rhône-Alpes compte dix viaducs d'une longueur cumulée de et quatre tunnels d'une longueur cumulée de , successivement du nord au sud, de la Dombes, de la Côtière, de Meyssiez et de la Galaure. Les plus importants viaducs sont ceux de la Côtière, qui permet à la ligne de franchir la route nationale 84, la ligne de Lyon-Perrache à Genève (frontière), la rivière Sereine et l'autoroute A 42, et celui de Savas-Mépin. Desserte Tronçon intermédiaire de la ligne de Combs-la-Ville à Saint-Louis (LGV), dont la partie nord contourne Lyon par l'est, cette ligne relie Paris à Valence, ainsi qu'aux régions Provence-Alpes-Côte d'Azur et Languedoc-Roussillon (cette dernière ayant été intégrée à l'Occitanie). Des TGV intersecteurs l'empruntent aussi, pour relier d'un côté : Marseille via Avignon, Montpellier via Nîmes, Barcelone et Toulouse ; et de l'autre : Lyon, Lille, Bruxelles, Nantes, Rennes, Le Havre, Genève (TGV Lyria), Dijon, Mulhouse, Strasbourg, Metz, Francfort-sur-le-Main et Luxembourg (listes non exhaustives). Certains TGV radiaux desservent la gare de Lyon-Saint-Exupéry TGV. Ces trains relient Paris à l'artère classique Lyon – Marseille (pour atteindre Miramas via Avignon-Centre), mais également Grenoble, la Savoie, Turin et Milan ; s'ajoutent les Ouigo, reliant Marne-la-Vallée à Marseille et Montpellier. Temps de parcours La réalisation de la LGV Rhône-Alpes a permis l'amélioration des temps de parcours vers l'Est et le Sud respectivement de 20 et 30 minutes environ : | * avec 1 correspondance | ** avec 2 correspondances | *** avec 3 correspondances Équipement Électrification La ligne a été électrifiée, comme les autres LGV, en courant alternatif , à une fréquence de . Signalisation La ligne compte quatre postes d'aiguillage type PRS entre Montanay et Grenay et trois postes d'aiguillage locaux de type PRCI au-delà. La ligne est équipée des circuits de voie à haute fréquence et de la transmission voie-machine (TVM), comme les autres LGV françaises. La ligne est équipée de la TVM 300 sur son tronçon nord. La dernière version (TVM 430) plus performante de ce système est installée au sud de la bifurcation de St-Quentin-Fallavier. Ce découpage permettait d'assurer les liaisons Paris - Grenoble avec des rames encore uniquement équipées de la TVM 300. Régulation La régulation de la LGV Rhône-Alpes n'est pas assurée par un PAR comme les autres lignes à grande vitesse, mais est gérée par la commande centralisée des trains de Lyon (CCT). Une nouvelle gare La LGV comporte une seule gare nouvelle de passage : la gare de Lyon-Saint-Exupéry TGV, située dans la commune de Colombier-Saugnieu. Cette gare, à l'architecture audacieuse, est l'œuvre de l'architecte catalan Santiago Calatrava. Elle dessert l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry. La gare est inaugurée le par le premier ministre Édouard Balladur. Cette réalisation est vantée par les responsables de l'aéroport comme la première plate-forme intermodale au monde. Toutefois, cinq ans après l'ouverture de la gare, la connexion train-avion reste marginale : peu de trains s'y arrêtent, et seuls une cinquantaine de voyageurs en moyenne réalisent une correspondance entre TGV et avion. En 2006, le nombre de voyageurs quotidiens atteint 1099 en moyenne (ce nombre correspond à environ 6 % du nombre de passagers partant de- ou arrivant à l'aéroport en avion), mais seulement une centaine d'eux (9 %) sont des voyageurs intermodaux. Des élus et des journalistes ont en conséquence dénoncé un gaspillage d'argent public. Le montant des travaux de la gare est de 880 millions de francs, financés à : 46 % par la Région ; 26 % par la SNCF ; 24 % par le Conseil Général ; 4 % par la Chambre de Commerce. Travaux complémentaires Outre la construction de la ligne nouvelle, le projet comprend une opération complémentaire indispensable sur le réseau classique. Afin de permettre aux rames TGV de rejoindre la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, le court tronçon entre Valence et Saint-Marcel-lès-Valence de la ligne de Valence à Moirans est modernisé. Le block automatique lumineux y est installé avec introduction d'installations permanentes de contre-sens (IPCS), la vitesse limite est relevée à 140/, et le tronçon est électrifié en 25 kV, avec une section de séparation 1,5 kV un kilomètre environ après la bifurcation de Valence. L'ensemble des bifurcations au nord de Valence ainsi que celle de Saint-Marcel vers la ligne nouvelle est télécommandé depuis un nouveau PRCI installé à Valence. Notes et références Bibliographie Claude Soulié, Jean Tricoire, Le grand livre du TGV, éd. La Vie du Rail, 2002, 350 pages. Voir aussi Article connexe TGV Réseau Liens externes La LGV Rhône-Alpes sur Structurae RFF - Bilan LOTI de la LGV Rhône-Alpes ( 1,9 Mo) * Rhône-Alpes"
"la lgv rhônealpes ou ligne nouvelle ln est une ligne à grande vitesse affectée au transport de voyageurs de de long située en rhônealpes en prolongement vers le sud de la lgv sudest cette lgv mise en service en assure le contournement de l'agglomération lyonnaise par l'est et dessert au passage la gare de satolas rebaptisée par la suite gare de lyonsaintexupéry tgv elle se poursuit audelà de valence par la lgv méditerranéeelle a été construite en deux sections nord et sud conçues respectivement pour une vitesse maximum de et la première section fut ouverte en à l'occasion des jeux olympiques d'hiver d'albertvillela lgv rhônealpes est ellemême la deuxième section de la ligne d'infrastructure du réseau ferré national dénommée ligne de combslaville à saintlouis lgv elle est précédée par la lgv sudest et suivie par la lgv méditerranéehistoirechronologie déclaration d'utilité publique mise en service de la première section de entre montanay et saintquentinfallavier mise en service de la seconde section de entre saintquentinfallavier et saintmarcellèsvalence et inauguration de la gare de lyonsaintexupéry tgv inauguration de la lgv méditerranée prolongement de la lgv rhônealpes vers le sudcent quinze kilomètres pour éviter lyon l'indéniable succès rencontré par la lgv sudest au départ essentiellement conçue pour la relation entre paris et lyon a rapidement amené la sncf a étoffer la desserte car les rames orange profitant de la compatibilité totale avec les lignes électrifiées classiques peuvent poursuivre leur route sur cellesci elles desservent ainsi depuis lyonpartdieu saintétienne grenoble et la vallée du rhône jusqu'à montpellier et marseille mais aussi la savoie grâce au raccordement établi à pontdeveyle avec la ligne de mâcon à ambérieu à la fin des années ce trafic représente la moitié des vingt millions de passagers enregistrés sur la lgv sudest l'ouverture du tunnel sous la manche et l'interconnexion des lignes à grande vitesse en îledefrance ne peut qu'augmenter encore le trafic et par conséquent la saturation croissante du carrefour ferroviaire lyonnais notamment avec l'explosion du trafic ter à l'horizon les experts tablent sur un trafic de millions de voyageurs en direction de la savoie de grenoble et de la méditerranée mais la saturation rapide du nud ferroviaire lyonnais et la géographie tourmentée de la vallée du rhône en aval de lyon qui limite les performances de la ligne de parislyon à marseillesaintcharles amènent à concevoir le prolongement rapide de la lgv en direction du sud de plus l'organisation des jeux olympiques d'hiver de à albertville ne peut qu'accélérer la construction de ce prolongementsi la direction globale de la ligne en direction du sud paraît évidente le contournement de l'agglomération lyonnaise par l'est ou par l'ouest crée débat mais la géographie difficile des monts du lyonnais à l'ouest et la desserte accélérée de grenoble et de la savoie grâce à la rénovation de la ligne de saintandrélegaz à chambéry font rapidement pencher pour un contournement par l'est le passage de la ligne à proximité de l'aéroport de satolas actuel aéroport lyonsaintexupéry à l'est de lyon semble de plus un élément favorable avec une intégration multimodale trainavionen le conseil général des ponts et chaussées se prononce en faveur du tgv au sud de lyon en août de la même année philippe essig président de la sncf présente le dossier du prolongement de la lgv sudest jusqu'à valence au ministre délégué chargé des transportsle choix du tracé au nordest de lyon à la limite des départements de l'ain et du rhône provoque un débat parfois passionné en plus des quatre variantes proposées par la sncf a b c et d six autres sont ajoutées par les élus locaux et les associations lors de la concertation chaque demande étant en contradiction avec les autres le dossier devient vite inextricable surtout au vu de la forte divergence de point de vue entre les deux départements l'ain ne voyant aucun avantage à cette ligne qui traverse son territoire sans desservir la moindre ville du département le gouvernement demande alors à la commission de mettre le tout à plat et de rendre un avis circonstancié afin que le contournement soit prêt pour les jeux olympiques d'albertville en la commission retient la variante dite e tracé de compromis qui semble acceptable pour tous et présente le moins d'inconvénients il a le double avantage d'avoir un impact plus limité sur l'habitat et les terres agricoles et d'être le moins coûteux la commission demande en outre la désignation d'un responsable unique de la sncf afin d'assurer la concertation avec les élus locaux et le grand public le responsable désigné est celui qui s'était chargé du secteur difficile de vouvray quelques années auparavant sur la lgv atlantiqueau sud deux possibilités s'offrent pour raccorder la lgv à la ligne classique soit un raccordement à tainl'hermitage au nord de valence sur l'axe lyon marseille soit un raccordement à saintmarcellèsvalence sur la ligne de valence à grenoble au nordest de la ville c'est cette dernière solution qui est choisie car elle permet un prolongement ultérieur plus facile de la lgv rhônealpes vers le sud future lgv méditerranée et l'autre option ayant le fort inconvénient d'empiéter sur un vignoble classé de la vallée du rhône le tracé est soumis à la procédure de déclaration d'utilité publique fin après consultation des diverses administrations dans le cadre de l'instruction mixte à l'échelon central la dup est signée le par le premier ministre michel rocardles dates de mise en service sont définitivement arrêtées début pour le tronçon satolas saintquentinfallavier sur la ligne de lyonperrache à marseillesaintcharles via grenoble pour assurer la desserte des sites olympiques à partir de l'aéroport fin pour le contournement complet de lyon de la bifurcation de montanay sur la lgv sudest et l'aéroport de satolas été pour le tronçon restant de soixante dixhuit kilomètres entre saintquentinfallavier et saintmarcellèsvalenceles travaux les travaux sont réalisés sous la responsabilité de la région sncf de lyon et supervisés par son directeur adjoint bernard schaer le suivi est confié à deux subdivisions territoriales au nord et au sudles travaux de terrassement du court premier tronçon de l'aéroport de satolas à la ligne de grenoble sont achevés début la pose des voies et des équipements puis les essais en ligne sont réalisés durant l'année le deuxième tronçon au nord est mis en chantier au dernier trimestre et se révèle plus difficile que le précédent avec la construction d'un imposant viaduc permettant de franchir le rhône une route nationale et une autoroute le viaduc de la côtière et de deux tunnels au débouché du plateau de la dombes l'ensemble des travaux est réalisé en vingttrois mois le la sncf met en service le premier tronçon de la lgv rhônealpes long de quarante kilomètres de la bifurcation de montanay au nord à la bifurcation de saintquentinfallavier ou bifurcations de grenay au sud ce tronçon permet de réduire de vingt minutes les trajets en direction de grenoble et de la savoiela voie est posée durant le troisième trimestre sur le troisième tronçon au sud en direction de valence les vingttrois premiers kilomètres sont mis sous tension le pour réaliser des essais en ligne le l'intégralité de la ligne est sous tension à partir du la rame tgv réseau peut réaliser ses premiers essais en ligne jusqu'à la vitesse de la lgv rhônealpes est mise en service le ce qui permet de réduire de trente minutes supplémentaires les parcours entre le nord de la france et les rives de la méditerranée marseille ne se trouve alors plus qu'à h de paris la gare de l'aéroport de satolas est ouverte à la même date avec le tronçon sud de la lignefinancement la ligne a été majoritairement financée sur fonds propres par la sncfle taux de rentabilité interne qui était estimé à lors de la planification de la ligne a été réévalué à en le seuil de rentabilité étant fixé à le tracé la lgv traverse quatre départements soit du nord au sud l'ain le rhône l'isère et la drômele tracé de la ligne nouvelle représente une longueur totale de dont de montanay à saintquentinfallavier et de ce point à valencela lgv croise à saintquentinfallavier la ligne de lyonperrache à marseillesaintcharles via grenoble un ensemble de voies de raccordement permet l'accès à la lgv vers le sud pour les tgv venant de lyon par la ligne de parislyon à marseillesaintcharles et en sens inverse leur sortie la poursuite des tgv venant du nord vers grenoble par la ligne classique et inversementcaractéristiques de la ligne la lgv occupe une surface de hectares à titre de comparaison l'aéroport saintexupéry occupe la même surfaceelle a été conçue de même que la lgv sudest pour une vitesse nominale de avec sur le tracé en plan des courbes d'un rayon minimal de m et un entraxe des voies égal à la seconde section est apte à les déclivités atteignent au maximum pour milleun poste de commande appelé cct commande centralisée des trains permet de suivre en permanence la circulation des trains sur l'ensemble de la lgv et de télécommander les installations de sécurité il est situé à lyon dans un bâtiment sncf près de la gare de perracheouvrages d'art la lgv rhônealpes compte dix viaducs d'une longueur cumulée de et quatre tunnels d'une longueur cumulée de successivement du nord au sud de la dombes de la côtière de meyssiez et de la galaure les plus importants viaducs sont ceux de la côtière qui permet à la ligne de franchir la route nationale la ligne de lyonperrache à genève frontière la rivière sereine et l'autoroute a et celui de savasmépindesserte tronçon intermédiaire de la ligne de combslaville à saintlouis lgv dont la partie nord contourne lyon par l'est cette ligne relie paris à valence ainsi qu'aux régions provencealpescôte d'azur et languedocroussillon cette dernière ayant été intégrée à l'occitanie des tgv intersecteurs l'empruntent aussi pour relier d'un côté marseille via avignon montpellier via nîmes barcelone et toulouse et de l'autre lyon lille bruxelles nantes rennes le havre genève tgv lyria dijon mulhouse strasbourg metz francfortsurlemain et luxembourg listes non exhaustivescertains tgv radiaux desservent la gare de lyonsaintexupéry tgv ces trains relient paris à l'artère classique lyon marseille pour atteindre miramas via avignoncentre mais également grenoble la savoie turin et milan s'ajoutent les ouigo reliant marnelavallée à marseille et montpelliertemps de parcours la réalisation de la lgv rhônealpes a permis l'amélioration des temps de parcours vers l'est et le sud respectivement de et minutes environ avec correspondance avec correspondances avec correspondanceséquipementélectrification la ligne a été électrifiée comme les autres lgv en courant alternatif à une fréquence de signalisation la ligne compte quatre postes d'aiguillage type prs entre montanay et grenay et trois postes d'aiguillage locaux de type prci audelà la ligne est équipée des circuits de voie à haute fréquence et de la transmission voiemachine tvm comme les autres lgv françaises la ligne est équipée de la tvm sur son tronçon nord la dernière version tvm plus performante de ce système est installée au sud de la bifurcation de stquentinfallavier ce découpage permettait d'assurer les liaisons paris grenoble avec des rames encore uniquement équipées de la tvm régulation la régulation de la lgv rhônealpes n'est pas assurée par un par comme les autres lignes à grande vitesse mais est gérée par la commande centralisée des trains de lyon cctune nouvelle gare la lgv comporte une seule gare nouvelle de passage la gare de lyonsaintexupéry tgv située dans la commune de colombiersaugnieucette gare à l'architecture audacieuse est l'uvre de l'architecte catalan santiago calatrava elle dessert l'aéroport de lyonsaintexupéryla gare est inaugurée le par le premier ministre édouard balladur cette réalisation est vantée par les responsables de l'aéroport comme la première plateforme intermodale au monde toutefois cinq ans après l'ouverture de la gare la connexion trainavion reste marginale peu de trains s'y arrêtent et seuls une cinquantaine de voyageurs en moyenne réalisent une correspondance entre tgv et avion en le nombre de voyageurs quotidiens atteint en moyenne ce nombre correspond à environ du nombre de passagers partant de ou arrivant à l'aéroport en avion mais seulement une centaine d'eux sont des voyageurs intermodaux des élus et des journalistes ont en conséquence dénoncé un gaspillage d'argent publicle montant des travaux de la gare est de millions de francs financés à par la région par la sncf par le conseil général par la chambre de commercetravaux complémentaires outre la construction de la ligne nouvelle le projet comprend une opération complémentaire indispensable sur le réseau classique afin de permettre aux rames tgv de rejoindre la ligne de parislyon à marseillesaintcharles le court tronçon entre valence et saintmarcellèsvalence de la ligne de valence à moirans est modernisé le block automatique lumineux y est installé avec introduction d'installations permanentes de contresens ipcs la vitesse limite est relevée à et le tronçon est électrifié en kv avec une section de séparation kv un kilomètre environ après la bifurcation de valence l'ensemble des bifurcations au nord de valence ainsi que celle de saintmarcel vers la ligne nouvelle est télécommandé depuis un nouveau prci installé à valencenotes et référencesbibliographie claude soulié jean tricoire le grand livre du tgv éd la vie du rail pagesvoir aussiarticle connexe tgv réseauliens externes la lgv rhônealpes sur structurae rff bilan loti de la lgv rhônealpes morhônealpes"
"Brofjorden"
"Brofjorden est un fjord situé dans la municipalité de Lysekil en Suède. C'est aussi un port, le plus important en Suède pour le pétrole. thumb|upright=2|center|Panorama de Brofjorden vignette|upright=2|centre|Falaises Krigsgiljan dans le Brofjorden vers Loddebo. Août 2017. Liens externes Cartes et photos archéologiques de Brofjorden Catégorie:Fjord en Suède"
"brofjorden est un fjord situé dans la municipalité de lysekil en suède c'est aussi un port le plus important en suède pour le pétrolethumbuprightcenterpanorama de brofjordenvignetteuprightcentrefalaises krigsgiljan dans le brofjorden vers loddebo août liens externes cartes et photos archéologiques de brofjorden catégoriefjord en suède"
"Ilaria Debertolis"
"Ilaria Debertolis (née le à Feltre, en Vénétie) est une fondeuse italienne. Biographie Palmarès Jeux olympiques Légende : : pas d'épreuve — : Non disputée par la skieuse Championnats du monde Légende : : pas d'épreuve — : Épreuve non disputée par Debertolis Coupe du monde Meilleur classement général : en 2015. Notes et références Liens externes Catégorie:Naissance à Feltre Catégorie:Personnalité italienne du XXIe siècle Catégorie:Fondeuse italienne Catégorie:Fondeuse aux Jeux olympiques d'hiver de 2014 Catégorie:Naissance en septembre 1989 Catégorie:Fondeuse aux Jeux olympiques d'hiver de 2018"
"ilaria debertolis née le à feltre en vénétie est une fondeuse italiennebiographiepalmarèsjeux olympiques légende pas d'épreuve non disputée par la skieusechampionnats du monde légende pas d'épreuve épreuve non disputée par debertoliscoupe du monde meilleur classement général en notes et référencesliens externes catégorienaissance à feltrecatégoriepersonnalité italienne du xxie sièclecatégoriefondeuse italiennecatégoriefondeuse aux jeux olympiques d'hiver de catégorienaissance en septembre catégoriefondeuse aux jeux olympiques d'hiver de "
"Championnat de France de baseball Nationale 2 2008"
"Le Championnat de France de baseball Nationale 2 2008 rassemblent 24 équipes qui s'affrontent pour accéder à la Nationale 1. Ces équipes représentent les meilleurs clubs issus des compétitions régionales. La compétition est relevée et son issue épique, puisque tous les clubs favoris sont tombés les uns après les autres. Finalement ce sont les Indians de Boé-Bon-Encontre qui succèdent aux Devils de Bron Saint-Priest et remportent le titre, se qualifiant en Nationale 1 en compagnie du finaliste, les Vipères de Valenciennes. Format Pour cette édition 2008 de la Nationale 2, Les équipes sont réparties en 4 poules géographiques de 6 équipes. Chaque équipe affrontent les autres de sa poule (en programme double, c'est-à-dire 2 confrontations par journée). Après un total donc de 5*2=10 rencontres, les 2 premières équipes de chaque poule se qualifient pour les plateaux. Les sortants des poules 1 et 2 se retrouvent dans le plateau Nord et ceux des poules 3 et 4 dans le plateau Sud. Dans le Nord, le premier de la poule 1 affronte en demi-finale le de la poule 2 dans un match unique de 9 manches, et l'inverse dans l'autre demi ( 2 contre 1). Les qualifiés se rencontrent le lendemain en finale de plateau. Même principe dans le plateau Sud. Les deux vainqueurs de plateaux, qualifiés pour la Nationale 1, se rencontrent ensuite en terrain neutre au meilleur des trois matchs pour le titre de champion de France de N2 2008. Les clubs de l'édition 2008 Champions régionaux 2008 Voici la liste des champions régionaux 2008: Ligue d'Aquitaine: Pitcher's de Pineuilh Ligue d'Auvergne: Arvernes de Clermont-Ferrand² Ligue de Bourgogne: Vikings de Chalon Ligue de Bretagne: Hawks de La Guerche de Bretagne² Ligue du Centre-Val de Loire: French Cubs de Chartres Ligue d'Île-de-France: Patriots de Paris Ligue du Languedoc-Roussillon: Albatros de la Grande Motte Ligue de Lorraine: Bootleggers d'Argancy Ligue Midi-Pyrénées: Duckies de Leguevin Ligue du Nord-Pas-de-Calais de baseball, softball et cricket : Vipères de Valenciennes Ligue de Normandie: Phenix de Caen Ligue de Poitou-Charentes: Boucaniers de La Rochelle Ligue Provence-Alpes-Côte d'Azur: Comanches de Toulon Ligue Rhône-Alpes: Devils de Bron Saint-Priest² Équipes participantes À la suite du désistement de plusieurs clubs, certaines équipes se sont vu proposer la participation au titre de leur place de suivant dans les championnats régionaux. Finalement, 24 équipes prennent part à l'édition 2008: Ligue d'Aquitaine : Blue Jays de Saint-Aubin de Médoc, Pitcher's de Pineuilh et Indians de Boé-Bon-Encontre Ligue d'Auvergne : Arvernes de Clermont-Ferrand² Ligue de Bourgogne : Vikings de Chalon Ligue de Bretagne : Hawks de La Guerche², Black Panthers de Bréal-sous-Montfort Ligue du Centre : French Cubs de Chartres, Parrots de Nevers Ligue d'Île-de-France : Paris Université Club², Cougars de Montigny², Expos d'Ermont² et Patriots de Paris Ligue du Languedoc-Roussillon : Albatros de La Grande Motte, Phenix de Perpignan Ligue de Lorraine : Bootleggers d'Argancy Ligue de Midi-Pyrénées : Duckies de Léguevin Ligue du Nord-Pas-de-Calais : Dragons de Ronchin et Vipères de Valenciennes Ligue de Normandie : Phenix de Caen Ligue du Poitou-Charentes: Sparks de Limoges Ligue de Provence-Alpes-Côte d'Azur: Comanches de Toulon Ligue de Rhône-Alpes : Tworocks de Cruzilles-lès-Mépillat, Cards de Meyzieu Phase de poule Les 24 clubs sont répartis dans quatre poules géographiques de la sorte: Lors d'égalité V/D entre équipes, le classement s'établit en fonction des confrontations directes entre ces équipes. Les 2 premiers des poules A et B avancent au plateau Nord, ceux des poules C et D au plateau Sud. Poule A J : rencontres jouées, V : victoires, D : défaites, % : pourcentage de victoire. Poule B x : ces rencontres ont été annulées car non décisives pour la suite de la compétition. J : rencontres jouées, V : victoires, D : défaites, % : pourcentage de victoire. Poule C J : rencontres jouées, V : victoires, D : défaites, % : pourcentage de victoire. Poule D J : rencontres jouées, V : victoires, D : défaites, % : pourcentage de victoire. Plateaux Plateau Nord à Argancy: Plateau Sud à Pineuilh: Les deux vainqueurs des plateaux montent en Nationale 1. Finale Les vainqueurs des plateaux, Valenciennes et Boé-Bon-Encontre, se rencontrent dans une finale au meilleur des 3 match pour le titre de champion de N2 à La Rochelle les 25 et . Une finale remportée par les Indians (20-8 et 15-5), champions de France de Nationale 2 2008. Notes et références Liens externes site officiel de la FFBS BAF Site consacré à l'actualité du baseball en France''] Pierrotbaseball Site de résultats des championnats N2 de baseball français Catégorie:Championnat de France de baseball Nationale 2 France Catégorie:Sport en France en septembre 2008 Catégorie:Sport en France en octobre 2008"
"le championnat de france de baseball nationale rassemblent équipes qui s'affrontent pour accéder à la nationale ces équipes représentent les meilleurs clubs issus des compétitions régionalesla compétition est relevée et son issue épique puisque tous les clubs favoris sont tombés les uns après les autres finalement ce sont les indians de boébonencontre qui succèdent aux devils de bron saintpriest et remportent le titre se qualifiant en nationale en compagnie du finaliste les vipères de valenciennesformat pour cette édition de la nationale les équipes sont réparties en poules géographiques de équipes chaque équipe affrontent les autres de sa poule en programme double c'estàdire confrontations par journéeaprès un total donc de rencontres les premières équipes de chaque poule se qualifient pour les plateaux les sortants des poules et se retrouvent dans le plateau nord et ceux des poules et dans le plateau suddans le nord le premier de la poule affronte en demifinale le de la poule dans un match unique de manches et l'inverse dans l'autre demi contre les qualifiés se rencontrent le lendemain en finale de plateau même principe dans le plateau sudles deux vainqueurs de plateaux qualifiés pour la nationale se rencontrent ensuite en terrain neutre au meilleur des trois matchs pour le titre de champion de france de n les clubs de l'édition champions régionaux voici la liste des champions régionaux ligue d'aquitaine pitcher's de pineuilh ligue d'auvergne arvernes de clermontferrand ligue de bourgogne vikings de chalon ligue de bretagne hawks de la guerche de bretagne ligue du centreval de loire french cubs de chartres ligue d'îledefrance patriots de paris ligue du languedocroussillon albatros de la grande motte ligue de lorraine bootleggers d'argancy ligue midipyrénées duckies de leguevin ligue du nordpasdecalais de baseball softball et cricket vipères de valenciennes ligue de normandie phenix de caen ligue de poitoucharentes boucaniers de la rochelle ligue provencealpescôte d'azur comanches de toulon ligue rhônealpes devils de bron saintpriestéquipes participantes à la suite du désistement de plusieurs clubs certaines équipes se sont vu proposer la participation au titre de leur place de suivant dans les championnats régionaux finalement équipes prennent part à l'édition ligue d'aquitaine blue jays de saintaubin de médoc pitcher's de pineuilh et indians de boébonencontre ligue d'auvergne arvernes de clermontferrand ligue de bourgogne vikings de chalon ligue de bretagne hawks de la guerche black panthers de bréalsousmontfort ligue du centre french cubs de chartres parrots de nevers ligue d'îledefrance paris université club cougars de montigny expos d'ermont et patriots de paris ligue du languedocroussillon albatros de la grande motte phenix de perpignan ligue de lorraine bootleggers d'argancy ligue de midipyrénées duckies de léguevin ligue du nordpasdecalais dragons de ronchin et vipères de valenciennes ligue de normandie phenix de caen ligue du poitoucharentes sparks de limoges ligue de provencealpescôte d'azur comanches de toulon ligue de rhônealpes tworocks de cruzilleslèsmépillat cards de meyzieuphase de poule les clubs sont répartis dans quatre poules géographiques de la sortelors d'égalité vd entre équipes le classement s'établit en fonction des confrontations directes entre ces équipesles premiers des poules a et b avancent au plateau nord ceux des poules c et d au plateau sudpoule a j rencontres jouées v victoires d défaites pourcentage de victoirepoule b x ces rencontres ont été annulées car non décisives pour la suite de la compétitionj rencontres jouées v victoires d défaites pourcentage de victoirepoule c j rencontres jouées v victoires d défaites pourcentage de victoirepoule d j rencontres jouées v victoires d défaites pourcentage de victoireplateaux plateau nord à argancyplateau sud à pineuilhles deux vainqueurs des plateaux montent en nationale finale les vainqueurs des plateaux valenciennes et boébonencontre se rencontrent dans une finale au meilleur des match pour le titre de champion de n à la rochelle les et une finale remportée par les indians et champions de france de nationale notes et référencesliens externes site officiel de la ffbs baf site consacré à l'actualité du baseball en france'' pierrotbaseball site de résultats des championnats n de baseball françaiscatégoriechampionnat de france de baseball nationale francecatégoriesport en france en septembre catégoriesport en france en octobre "
"Liste de points extrêmes de l'Amérique"
"thumb|Carte des Amériques Voici une liste des points extrêmes de l'Amérique. Latitude et longitude Amérique Nord : Kaffeklubben, ()  Sud : Île Thule, Îles Sandwich du Sud, , (revendiquées par l'Argentine) () Ouest : Île Attu, Alaska, ()  Est : Nordost Rundingen, () Continent Nord : Promontoire Murchison sur la péninsule de Boothia, Nunavut, () Sud : Cap Froward, () Ouest : Cap Prince-de-Galles, Alaska, () Est : Pointe du Seixas, () Altitude Maximale : Aconcagua, , 6 962 m () Minimale : Laguna del Carbon, , -105 m () Notes Annexes Article connexe Liste de points extrêmes du monde Lien externe *"
"thumbcarte des amériquesvoici une liste des points extrêmes de l'amériquelatitude et longitudeamérique nord kaffeklubben sud île thule îles sandwich du sud revendiquées par l'argentine ouest île attu alaska est nordost rundingen continent nord promontoire murchison sur la péninsule de boothia nunavut sud cap froward ouest cap princedegalles alaska est pointe du seixas altitude maximale aconcagua m minimale laguna del carbon m notesannexesarticle connexe liste de points extrêmes du mondelien externe "
"Thomas Shelton"
"Thomas Shelton (1601 – 1650?) est un inventeur anglais d'une méthode de sténographie. Biographie En 1626, Shelton publia une nouvelle méthode de sténographie sous le nom « short-writing » et depuis 1635 sous le nom « Tachygraphy », l'origine du mot « tachygraphie », "tachy" se prononçant "taqui" et transcrivant un mot grec qui signifie "rapide". Ce travail de Shelton a été le point de départ pour beaucoup d'œuvres de sténographie de renommée universelle. La sténographie de Shelton a été utilisée, entre autres, par Samuel Pepys dans son journal intime dans une forme peu usuelle, et a longtemps été comprise comme étant un « cryptage ». Le grand physicien Isaac Newton l'a également employée. La première page de l'œuvre dit : "Tachygraphie. La méthode d'écriture courte et rapide la plus exacte et concise qui ait été publiée par quiconque. Composée par Thomas Shelton, auteur et professeur dudit art. Approuvée par les deux universités." Il y eut plusieurs rééditions. La page ci-contre fut imprimée par l'Université de Cambridge. Son alphabet est composé de 24 signes intégrés par des lignes droites, courbes et mixtes. Les voyelles étaient indiquées par l'emplacement qu'occupaient les consonnes, ce qui obligeait à écrire par des syllabes libres. Certains mots, préfixes et terminaisons avaient des caractères propres. Liens externes Catégorie:Spécialiste d'écriture abrégée Catégorie:Naissance en 1601 Catégorie:Décès en 1650"
"thomas shelton est un inventeur anglais d'une méthode de sténographiebiographie en shelton publia une nouvelle méthode de sténographie sous le nom shortwriting et depuis sous le nom tachygraphy l'origine du mot tachygraphie tachy se prononçant taqui et transcrivant un mot grec qui signifie rapide ce travail de shelton a été le point de départ pour beaucoup d'uvres de sténographie de renommée universellela sténographie de shelton a été utilisée entre autres par samuel pepys dans son journal intime dans une forme peu usuelle et a longtemps été comprise comme étant un cryptage le grand physicien isaac newton l'a également employéela première page de l'uvre dit tachygraphie la méthode d'écriture courte et rapide la plus exacte et concise qui ait été publiée par quiconque composée par thomas shelton auteur et professeur dudit art approuvée par les deux universités il y eut plusieurs rééditions la page cicontre fut imprimée par l'université de cambridge son alphabet est composé de signes intégrés par des lignes droites courbes et mixtes les voyelles étaient indiquées par l'emplacement qu'occupaient les consonnes ce qui obligeait à écrire par des syllabes libres certains mots préfixes et terminaisons avaient des caractères propresliens externes catégoriespécialiste d'écriture abrégéecatégorienaissance en catégoriedécès en "
"Dopagne"
" Patronyme Jacques Dopagne, (1921-2002), est un scénariste, critique d'art et écrivain français. Jean-Pierre Dopagne, (1952- ), est un dramaturge et adaptateur de pièce de théâtre belge. Catégorie:Homonymie Catégorie:Homonymie de patronyme"
"patronyme jacques dopagne est un scénariste critique d'art et écrivain français jeanpierre dopagne est un dramaturge et adaptateur de pièce de théâtre belgecatégoriehomonymiecatégoriehomonymie de patronyme"
"Kędzie"
"Kędzie est une localité polonaise de la gmina de Żmigród, située dans le powiat de Trzebnica en voïvodie de Basse-Silésie. Notes et références Catégorie:Village dans la voïvodie de Basse-Silésie Catégorie:Powiat de Trzebnica"
"kdzie est une localité polonaise de la gmina de migrd située dans le powiat de trzebnica en voïvodie de bassesilésienotes et références catégorievillage dans la voïvodie de bassesilésiecatégoriepowiat de trzebnica"
"Tidili Mesfioua"
"Tidili Mesfioua, aussi appelée Tidili-des-Mesfioua, est une commune rurale de la province d'Al Haouz, dans la région de Marrakech-Safi, au Maroc. Elle ne dispose pas de centre urbain. Son chef-lieu est un village du même nom. La commune rurale de Tidili Mesfioua est le chef-lieu du caïdat de Mesfioua, lui-même situé au sein du cercle de Touama. Géographie Historique La commune de Tidili Mesfioua, créée en 1959 sous le nom de Tidili-des-Mesfioua, fait partie des 801 premières communes formées lors du premier découpage communal qu'a connu le Maroc. Elle se trouvait dans la province de Marrakech, précisément dans le cercle d'Aït Ourir. Avant le dernier décret datant de 2010, relatif à l'organisation territorial de la province d'Al Haouz, la commune de Tidili Mesfioua se trouvait dans le caïdat de Mesfioua au sein du cercle d'Aït Ourir. Mais à partir de 2010, Tidili Mesfioua est intégrée dans le nouveau cercle de Touama. Démographie Elle a connu, de 1994 à 2004 (années des derniers recensements), une baisse de population, passant de à habitants. Administration et politique La commune de Tidili Mesfioua dispose d'un centre de santé communal dans son chef-lieu et d'un dispensaire rural dans le douar de Toukhribine. Notes et références Catégorie:Commune dans la région de Marrakech-Safi"
"tidili mesfioua aussi appelée tidilidesmesfioua est une commune rurale de la province d'al haouz dans la région de marrakechsafi au maroc elle ne dispose pas de centre urbain son cheflieu est un village du même nomla commune rurale de tidili mesfioua est le cheflieu du caïdat de mesfioua luimême situé au sein du cercle de touamagéographiehistorique la commune de tidili mesfioua créée en sous le nom de tidilidesmesfioua fait partie des premières communes formées lors du premier découpage communal qu'a connu le maroc elle se trouvait dans la province de marrakech précisément dans le cercle d'aït ouriravant le dernier décret datant de relatif à l'organisation territorial de la province d'al haouz la commune de tidili mesfioua se trouvait dans le caïdat de mesfioua au sein du cercle d'aït ourir mais à partir de tidili mesfioua est intégrée dans le nouveau cercle de touamadémographie elle a connu de à années des derniers recensements une baisse de population passant de à habitantsadministration et politique la commune de tidili mesfioua dispose d'un centre de santé communal dans son cheflieu et d'un dispensaire rural dans le douar de toukhribinenotes et références catégoriecommune dans la région de marrakechsafi"
"Stah Guentis"
"Stah Guentis est une commune de la wilaya de Tébessa en Algérie. Géographie Situation Histoire Notes et références Catégorie:Commune dans la wilaya de Tébessa"
"stah guentis est une commune de la wilaya de tébessa en algériegéographiesituationhistoirenotes et références catégoriecommune dans la wilaya de tébessa"
"Henri Doizy"
"Henri Doizy est un homme politique français né le à Charleville (Ardennes) et décédé le à Lunay (Loir-et-Cher). Médecin à Flize en 1896, il est élu conseiller général en 1904, face à Adrien de Wignacourt. Ce succès lui ouvre une carrière politique. Il devient député des Ardennes de 1910 à 1919 (il est réélu en 1914), inscrit au groupe socialiste. Il est président de la commission de l'hygiène publique de 1914 à 1919. Sources Catégorie:Naissance en janvier 1869 Catégorie:Naissance à Charleville-Mézières Catégorie:Décès en août 1952 Catégorie:Décès à 83 ans Catégorie:Décès en Loir-et-Cher Catégorie:Député des Ardennes (Troisième République) Catégorie:Conseiller général des Ardennes Catégorie:Personnalité de la Section française de l'Internationale ouvrière Catégorie:Député de la dixième législature de la Troisième République Catégorie:Député de la onzième législature de la Troisième République"
"henri doizy est un homme politique français né le à charleville ardennes et décédé le à lunay loiretchermédecin à flize en il est élu conseiller général en face à adrien de wignacourt ce succès lui ouvre une carrière politique il devient député des ardennes de à il est réélu en inscrit au groupe socialiste il est président de la commission de l'hygiène publique de à sources catégorienaissance en janvier catégorienaissance à charlevillemézièrescatégoriedécès en août catégoriedécès à anscatégoriedécès en loiretchercatégoriedéputé des ardennes troisième républiquecatégorieconseiller général des ardennescatégoriepersonnalité de la section française de l'internationale ouvrièrecatégoriedéputé de la dixième législature de la troisième républiquecatégoriedéputé de la onzième législature de la troisième république"
"Malenka murvoshi"
"Malenka murvoshi est une espèce d'insectes plécoptères de la famille des Nemouridae. Distribution Cette espèce est endémique du Nevada aux États-Unis. Elle se rencontre dans la chaîne Spring. Étymologie Cette espèce est nommée en l'honneur de Chad M. Murvosh. Publication originale Baumann & Kondratieff, 2010 : Malenka murvoshi, a new species of stonefly from the Spring Mountains of southern Nevada (Plecoptera: Nemouridae). Illiesia, vol. 6, n. 11, (texte intégral). Notes Catégorie:Nemouridae Catégorie:Faune endémique du Nevada"
"malenka murvoshi est une espèce d'insectes plécoptères de la famille des nemouridaedistribution cette espèce est endémique du nevada aux étatsunis elle se rencontre dans la chaîne springétymologie cette espèce est nommée en l'honneur de chad m murvoshpublication originale baumann kondratieff malenka murvoshi a new species of stonefly from the spring mountains of southern nevada plecoptera nemouridae illiesia vol n texte intégralnotes catégorienemouridaecatégoriefaune endémique du nevada"
"Nicolas-Philibert Le Chandelier de Pierreville"
"Nicolas-Philibert Le Chandelier de Pierreville, dit aussi Chandelier, Le Chandelier ou Pierreville, né le à Beautot, est un militaire français, et chef chouan de la Mayenne pendant la Révolution française. Biographie Officier de talent, hautement apprécié par Claude-Augustin Tercier et par Jacques Duchemin des Cépeaux qui le connut personnellement, « actif, brave, intelligent, doux et ferme, prudent et audacieux à la fois », il appartenait à une famille anglaise qui avait suivi le roi Jacques en exil, il quitta la carrière ecclésiastique à laquelle on le destinait et apprit le commerce chez un négociant de Rouen. Enrôlé dans le régiment de la Montagne et se trouvant, en janvier 1794, en garnison à Ernée, il fut de ceux qui s'entendirent avec Jean Chouan pour lui fournir 25 hommes et des uniformes, et aider ainsi à la délivrance du prince de Talmont. Ses relations avec les chouans continuèrent à Mayenne, où il était en mai 1794, jusqu'au jour où, en cantonnement à Bazougers, il déserta et se joignit définitivement à eux. Entré d'abord dans la bande de La Ramée, il se mit bientôt en communication avec Jambe d'Argent, blessé à La Chapelle-Rainsouin, qui le chargea de se concerter avec les chouans de la rive droite de la Mayenne pour s'emparer des armes et des munitions déposées au château d'Entrammes. Le , l'affaire ne réussit pas, à la suite de la fuite de Moulins. L'échec lui servit à décider les chouans à prendre pour chef Monsieur Jacques, qui l'attacha à son état-major. Après le départ de celui-ci pour l'Anjou, Le Chandelier fut nommé capitaine de Bazougers et essaya de couper, durant tout l'hiver de l'an III, les communications de Laval avec Le Mans et Sablé. Quand Cormatin vint à Bazougers avec le général Humbert pour obtenir les adhésions des chouans au règlement qui y fut arrêté le , il ne dut la vie qu'à Le Chandelier, qui fut obligé de l'accompagner jusqu'à Laval. Les hostilités bientôt reprises, c'est à son habileté que furent dues en partie, les succès des combats de Louvigné, de Bazougers, de Meslay-Forcé (), où il reçut une balle dans la cuisse. C'est lui d'ailleurs qui, comme major général, dirigeait les opérations sous Michel Jacquet dit Taillefer, qu'il avait fait élire comme chef en remplacement de Monsieur Jacques. Il garda ses fonctions de major après la mort de Taillefer, sous le général Tercier, et, à l'affaire de Bazougers (), il put avec 600 hommes refouler le commandant Œhlert qui accourait de Meslay au secours des républicains en déroute. Attaqué de nouveau à Bazougers, pendant l'absence de Tercier qui visitait le canton de Rochambeau, Le Chandelier repoussa les patriotes qui se réfugièrent dans le clocher de Meslay, où ils subirent un siège de 8 heures, et qui durent leur salut à une colonne de 200 hommes accourus de Ballée. Resté caché dans le pays après la pacification, il fut trahi, livré par un ancien chef de chouans, Mathurin-Maurice de Vallois dit Maurice, et arrêté à Laval chez la citoyenne Brillet, couturière en haut de la Grande-Rue (20 fructidor an VI, ). Envoyé au Temple où il resta 10 mois, il fut ensuite transféré à Caen pour y être jugé. Enlevé à son escorte pendant un transfert près d'Évreux par Hingant de Saint-Maur, un officier chouan de Frotté, il se rendit, l'un des premiers, auprès de Bourmont, qui le mit à la tête de la division du Perche (). Il se maria à Mortagne avec Caroline de Rougemont, fille de l'ancien gouverneur de Vincennes et cousine de Puisaye. Après quelques succès, dont le plus important fut la prise de Bellême (), il éprouva 6 jours plus tard une défaite complète au Mesle-sur-Sarthe et dut faire sa soumission après la prise de Frotté et la désorganisation de la légion du Perche. La police consulaire, qui lui reprochait une violente proclamation « contre l'aventurier italien Bonaparte » le fit arrêter sur la route de Mortagne et interner à Sens, d'où il put encore s'évader. Après avoir essayé en vain d'agiter le Maine, ce jeune homme « de 5 pieds 6 pouces », au long nez planté dans un visage ovale, put gagner, déguisé en marchand de bœufs, l'Angleterre, où le Comte d'Artois lui donna la Croix de Saint-Louis. À la Restauration, il revint habiter Mortagne-au-Perche. Voir aussi Jean Cottereau Marie Paul de Scépeaux de Bois-Guignot Claude-Augustin Tercier Michel Jacquet dit Taillefer Martial de Savignac Louis Courtillé dit Saint-Paul Jean-Daniel Œhlert Guillaume Le Métayer dit Rochambeau Perrine Dugué Notes et références Sources et bibliographie Dictionnaire des Chouans de la Mayenne, d'Hubert La Marle, Éditions régionales de l'Ouest, Mayenne, 2005. Catégorie:Naissance en août 1771 Catégorie:Naissance dans la province de Normandie Catégorie:Chouan Catégorie:Chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis Catégorie:Date de décès non renseignée (XIXe siècle) Catégorie:Personnalité liée à la région Normandie"
"nicolasphilibert le chandelier de pierreville dit aussi chandelier le chandelier ou pierreville né le à beautot est un militaire français et chef chouan de la mayenne pendant la révolution françaisebiographie officier de talent hautement apprécié par claudeaugustin tercier et par jacques duchemin des cépeaux qui le connut personnellement actif brave intelligent doux et ferme prudent et audacieux à la fois il appartenait à une famille anglaise qui avait suivi le roi jacques en exil il quitta la carrière ecclésiastique à laquelle on le destinait et apprit le commerce chez un négociant de rouenenrôlé dans le régiment de la montagne et se trouvant en janvier en garnison à ernée il fut de ceux qui s'entendirent avec jean chouan pour lui fournir hommes et des uniformes et aider ainsi à la délivrance du prince de talmontses relations avec les chouans continuèrent à mayenne où il était en mai jusqu'au jour où en cantonnement à bazougers il déserta et se joignit définitivement à euxentré d'abord dans la bande de la ramée il se mit bientôt en communication avec jambe d'argent blessé à la chapellerainsouin qui le chargea de se concerter avec les chouans de la rive droite de la mayenne pour s'emparer des armes et des munitions déposées au château d'entrammes le l'affaire ne réussit pas à la suite de la fuite de moulins l'échec lui servit à décider les chouans à prendre pour chef monsieur jacques qui l'attacha à son étatmajoraprès le départ de celuici pour l'anjou le chandelier fut nommé capitaine de bazougers et essaya de couper durant tout l'hiver de l'an iii les communications de laval avec le mans et sablé quand cormatin vint à bazougers avec le général humbert pour obtenir les adhésions des chouans au règlement qui y fut arrêté le il ne dut la vie qu'à le chandelier qui fut obligé de l'accompagner jusqu'à lavalles hostilités bientôt reprises c'est à son habileté que furent dues en partie les succès des combats de louvigné de bazougers de meslayforcé où il reçut une balle dans la cuisse c'est lui d'ailleurs qui comme major général dirigeait les opérations sous michel jacquet dit taillefer qu'il avait fait élire comme chef en remplacement de monsieur jacques il garda ses fonctions de major après la mort de taillefer sous le général tercier et à l'affaire de bazougers il put avec hommes refouler le commandant hlert qui accourait de meslay au secours des républicains en déroute attaqué de nouveau à bazougers pendant l'absence de tercier qui visitait le canton de rochambeau le chandelier repoussa les patriotes qui se réfugièrent dans le clocher de meslay où ils subirent un siège de heures et qui durent leur salut à une colonne de hommes accourus de balléeresté caché dans le pays après la pacification il fut trahi livré par un ancien chef de chouans mathurinmaurice de vallois dit maurice et arrêté à laval chez la citoyenne brillet couturière en haut de la granderue fructidor an vi envoyé au temple où il resta mois il fut ensuite transféré à caen pour y être jugé enlevé à son escorte pendant un transfert près d'évreux par hingant de saintmaur un officier chouan de frotté il se rendit l'un des premiers auprès de bourmont qui le mit à la tête de la division du perche il se maria à mortagne avec caroline de rougemont fille de l'ancien gouverneur de vincennes et cousine de puisayeaprès quelques succès dont le plus important fut la prise de bellême il éprouva jours plus tard une défaite complète au meslesursarthe et dut faire sa soumission après la prise de frotté et la désorganisation de la légion du perchela police consulaire qui lui reprochait une violente proclamation contre l'aventurier italien bonaparte le fit arrêter sur la route de mortagne et interner à sens d'où il put encore s'évaderaprès avoir essayé en vain d'agiter le maine ce jeune homme de pieds pouces au long nez planté dans un visage ovale put gagner déguisé en marchand de bufs l'angleterre où le comte d'artois lui donna la croix de saintlouis à la restauration il revint habiter mortagneauperchevoir aussi jean cottereau marie paul de scépeaux de boisguignot claudeaugustin tercier michel jacquet dit taillefer martial de savignac louis courtillé dit saintpaul jeandaniel hlert guillaume le métayer dit rochambeau perrine duguénotes et référencessources et bibliographie dictionnaire des chouans de la mayenne d'hubert la marle éditions régionales de l'ouest mayenne catégorienaissance en août catégorienaissance dans la province de normandiecatégoriechouancatégoriechevalier de l'ordre royal et militaire de saintlouiscatégoriedate de décès non renseignée xixe sièclecatégoriepersonnalité liée à la région normandie"
"Všenory"
"Všenory est une commune du district de Prague-Ouest, dans la région de Bohême-Centrale, en République tchèque. Sa population s'élevait à habitants en 2018. Géographie Všenory se trouve à au sud-sud-ouest de Černošice et à au sud-ouest du centre de Prague. La commune est limitée par Černošice au nord, par Jíloviště à l'est, par Černolice au sud, et par Dobřichovice à l'ouest. Histoire La première mention écrite de la localité date de 1205. Notes et références Catégorie:Commune du district de Prague-Ouest"
"venory est une commune du district de pragueouest dans la région de bohêmecentrale en république tchèque sa population s'élevait à habitants en géographie venory se trouve à au sudsudouest de ernoice et à au sudouest du centre de praguela commune est limitée par ernoice au nord par jlovit à l'est par ernolice au sud et par dobichovice à l'ouesthistoire la première mention écrite de la localité date de notes et références catégoriecommune du district de pragueouest"
"Jean-Luc Moreau (journaliste)"
"Jean-Luc Moreau, né en 1963, est un journaliste français. Carrière Il a participé à la création et la réalisation de l’émission Turbo sur M6 (plus de reportages réalisés à ce jour). Il a également collaboré à des émissions sur TF1, France 2, AB Moteurs, rue et au magazine Auto Moto. Il crée High Speed Video, une société de production de films d'entreprises. Il est également rédacteur en chef du magazine Voiture Écologique. Il est spécialiste des automobiles propres. Jean-Luc Moreau est l'auteur du livre Route 66. Il anime en coopération avec François Sorel l'émission Votre auto le dimanche matin entre et sur RMC, et entre et depuis le . Controverse En , il publie un article très contesté sur le site Auto Moto et affirme que : . Cette idée est démentie par plusieurs journalistes nationaux. Notes et références Catégorie:Journaliste français du XXe siècle Catégorie:Journaliste français du XXIe siècle Catégorie:Personnalité masculine française de la radio Catégorie:Animateur sur RMC Catégorie:Naissance en 1963"
"jeanluc moreau né en est un journaliste françaiscarrière il a participé à la création et la réalisation de l'émission turbo sur m plus de reportages réalisés à ce jour il a également collaboré à des émissions sur tf france ab moteurs rue et au magazine auto motoil crée high speed video une société de production de films d'entreprisesil est également rédacteur en chef du magazine voiture écologique il est spécialiste des automobiles propresjeanluc moreau est l'auteur du livre route il anime en coopération avec françois sorel l'émission votre auto le dimanche matin entre et sur rmc et entre et depuis le controverse en il publie un article très contesté sur le site auto moto et affirme que cette idée est démentie par plusieurs journalistes nationauxnotes et références catégoriejournaliste français du xxe sièclecatégoriejournaliste français du xxie sièclecatégoriepersonnalité masculine française de la radiocatégorieanimateur sur rmccatégorienaissance en "
"Skelani"
"Skelani (en serbe cyrillique : ) est un village de Bosnie-Herzégovine. Il est situé dans la municipalité de Srebrenica et dans la République serbe de Bosnie. Selon les premiers résultats du recensement bosnien de 2013, il compte habitants. Géographie Skelani est située sur les bords de la Drina. Histoire Démographie Évolution historique de la population dans la localité Répartition de la population par nationalités (1991) Communauté locale En 1991, la communauté locale de Skelani comptait habitants, répartis de la manière suivante : Notes et références Voir aussi Articles connexes Villes de Bosnie-Herzégovine Municipalités de Bosnie-Herzégovine Liens externes Catégorie:Localité de Srebrenica Catégorie:Localité de Srebrenica à majorité bosniaque"
"skelani en serbe cyrillique est un village de bosnieherzégovine il est situé dans la municipalité de srebrenica et dans la république serbe de bosnie selon les premiers résultats du recensement bosnien de il compte habitantsgéographie skelani est située sur les bords de la drinahistoiredémographieévolution historique de la population dans la localitérépartition de la population par nationalités communauté locale en la communauté locale de skelani comptait habitants répartis de la manière suivante notes et référencesvoir aussiarticles connexes villes de bosnieherzégovine municipalités de bosnieherzégovineliens externes catégorielocalité de srebrenicacatégorielocalité de srebrenica à majorité bosniaque"
"Kazakhstan sous l'Empire russe"
"Le Kazakhstan est sous domination de l'Empire russe à partir du et jusqu'à la fin de l'Empire. Premier protectorat russe Afin de renforcer son pouvoir sur les khans de la moyenne et de la grande jüz, le khan Abulkhair de la petite jüz décida d'établir des relations diplomatiques avec la Russie. En 1730, il s'adressa avec ses fils Nouraly et Eraly à l'impératrice Anne pour lui demander d'accorder la citoyenneté russe aux Kazakhs de la petite jüz. La situation de luttes entre jüz et d'affaiblissement des Kazakhs était avantageuse pour la Russie, c'est pourquoi, en 1731, cette demande fut acceptée, et la petite jüz fut mise sous protectorat de la Russie. En 1732, , dirigeant de la jüz moyenne, a prêté serment à l'impératrice russe, et en 1740, la mise sous protectorat russe des Kazakhs de la jüz moyenne a été confirmée par Abylaï Khan. Les khans de la petite et de la moyenne jüz s'engagèrent à protéger les frontières russes, à prêter main-forte aux intérêts militaires, politiques et commerciaux russes sur leur territoire et à payer le iassak. En échange, les autorités russes garantirent aux Kazakhs des petite et moyenne jüz la protection contre les incursions dévastatrices des Dzoungars et des Bachkirs. Après la mort du khan Aboulkhaïr en 1748, l'influence russe sur les steppes kazakhes diminua. Batyr Khan, qui avait disputé à Nouraly Khan le contrôle de la petite jüz, se tourna vers le Khanat dzoungar, et après que celui-ci ait été défait par l'Empire Qing en 1756, reconnut la suzeraineté de Pékin sur la petite jüz. Le sultan Abylaï, qui régnait de facto sur la moyenne et la grande jüz à travers son oncle Abilmambet Khan, mena une guerre pendant deux ans contre l'Empire Qing, et parvint à chasser les Chinois (qui manquaient de ressources pour poursuivre la guerre). Construction des lignes de fortifications russes L'expansion de l'Empire russe sur les terres kazakhes a commencé par la construction par les Russes de lignes de fortification le long de la frontière russo-kazakhe, suivie de l'adoption par le gouvernement de mesures incitatives pour que les paysans et commerçants russes s'installent dans cette zone, et de pressions politico-économiques sur les autorités locales. C'est en 1716 qu'a commencé la construction de la première ligne de fortifications, près de l'Irtych ; en 1752, elle reliait trois forteresses sibériennes : Omsk, Semeï et Öskemen. Entre 1737 et 1742, la ligne de fortifications d'Orenbourg relia Orenbourg à Troïtsk. Entre 1740 et 1750, un certain nombre d'avant-postes ont été érigés. En 1811, la ligne de fortifications d'Ilek fut achevée. Au début du , en tout, quatre lignes de fortifications avaient été construites, comprenant 46 forteresses et 96 redoutes. La colonisation s'est accompagnée d'expulsions de Kazakhs des meilleures terres à proximité des rivières afin d'accueillir des populations de Russie centrale. Rétablissement du protectorat russe sur les Kazakhs des petite et moyenne Jüz La plupart des clans de la petite jüz et certains clans de la moyenne jüz ont soutenu la guerre des paysans russes (1773-1775), ce qui a servi de prétexte à la Russie pour renforcer sa position au Kazakhstan. La politique de Catherine II était une combinaison de répression militaire, de stimulation des intérêts économiques des Kazakhs en Russie, et d'expansion culturelle et idéologique. Elle a en particulier envisagé l'islamisation des Kazakhs par les Tatars de Kazan comme un moyen de civilisation et de contrôle idéologique. En 1784, un oukase a été publié pour promouvoir la construction massive de mosquées, de médersas et de caravansérails dans les steppes kazakhes sous le contrôle des Tatares. En 1789, la première autorité spirituelle musulmane russe a été créée à Oufa, dont l'un des buts les plus importants était de propager l'islam parmi les Kazakhs nomades. Au début du , l'islam était devenu la religion dominante dans les steppes kazakhes. Catherine II accordait une importance particulière à la sédentarisation des Kazakhs nomades, et a favorisé l'installation des paysans russes dans les steppes kazakhes et la formation des nomades locaux aux techniques agricoles. En 1787, les autorités russes ont réalisé une division administrative du territoire de le Petite jüz en trois régions gérées par des conseils d'anciens élus et des tribunaux dans lesquels étaient représentés les Kazakhs et Russes. Le conseil et le tribunal rendaient compte à la fois au Khan kazakh et aux autorités russes. Puisque les fonctions politiques avaient été transférées à Saint-Pétersbourg, le titre de khan n'eut plus qu'une valeur honorifique. Ce titre fut aboli en 1818 au sein de la Jüz moyenne, et en 1824 pour la Petite jüz. Peu après, les terres de la Jüz moyenne furent adjointes au territoire de la Sibérie occidentale sous le nom de « steppe kirghize ». En 1844, les Kazakhs issus de l'ex Petite jüz passent sous le contrôle du Département asiatique du Ministère des affaires étrangères et du Commandement militaire d'Orenbourg. Les réformes de Speranski Entre 1820 et 1840, des réformes concernant les steppes kazakhes ont été mises en place par Speranski, alors gouverneur de Sibérie occidentale. Le but de ces réformes était de substituer le maillage administratif russe aux anciennes divisions par clans des Kazakhs afin de mieux intégrer ces derniers à l'Empire. La steppe fut divisée en quatre régions, subdivisées en 87 volosts. Le but de ces réformes économiques était de sédentariser les Kazakhs nomades et de poursuivre la colonisation du Kazakhstan. Elles accordaient gratuitement des terres aux simples nomades, ainsi que des semences et du matériel agricoles. Les chefs et notables se voyaient offrir plus de terres, et les beys encore plus. Parallèlement, les terres des Kazakhs furent saisies, et l'accès des nomades à ces terres fut restreint. La réforme prévoyait également d'exempter de taxes les commerçants russes et kazakhs au Kazakhstan. En 1841, le code des steppes a été créé. Établissement du protectorat russe sur la Grande jüz et les autres territoires du Kazakhstan Après que le Khanat dzoungar ait été défait par la dynastie Qing et que la guerre sino-kazakhe de 1756-1759 se soit achevée, Abylaï Khan commença à devenir populaire, et fut reconnu Khan de toutes les jüz en 1771. Sous son règne, les Kazakhs parvinrent à lutter efficacement contre la Russie et la Chine. Abylaï Khan reconquit plusieurs territoires ayant appartenu aux Kazakhs par le passé, repoussant le Khanat de Boukhara, les Kirghizes, le Khanat de Kokand, et s'emparant même de Tachkent. Cependant, faute de successeur talentueux, la mort d'Abylaï laissa les Kazakhs affaiblis. Les Russes reprirent leur politique de colonisation du Kazakhstan, occupant les territoires du Nord et érigeant les forteresses de Kokchetaou, Akmolinsk, Zerendy, Atbassar, etc. Les Kazakhs durent à nouveau lutter contre les Russes (voir révoltes kazakhes). Un meneur ayant dirigé l'un des mouvements de résistance kazakhe les plus organisés est Kenessary Kassymov, reconnu Khan en 1841 ; le mouvement dura dix ans, mais les Russes réussirent à le juguler en éliminant Kassymov en 1847. Après cela, la Russie occupa tout le Nord du Kazakhstan. Occupation du Kazakhstan par l'Empire russe Entre 1864 et 1865, sous l'assaut du général Tcherniaïev, les villes de Chimkent, Tachkent et Turkestan. La Jüz moyenne et la Petite jüz furent divisées en six oblasts et inclus dans les trois gouvernorats de l'Empire russe : l'oblast du Syr-Daria et celui de Semiretchie sous le gouvernorat du Turkestan ; les oblasts d'Ouralsk et de Tourgaï sous le gouvernement d'Orenbourg ; les oblasts d'Akmolinsk et de Semipalatinsk sous le gouvernement de l'administration sibérienne occidentale. Chaque zone était dirigée par un officier russe, auprès duquel siégeait un conseil consultatif composé de représentants de l'aristocratie kazakhe. La réforme de Kaufmann au Turkestan Entre 1867 et 1881 au Turkestan, le gouverneur Kaufmann abolit l'esclavage et adopta une série de réformes pour intégrer les lois foncières locales et russes, l'administration et la jurisprudence locales. En 1886, en raison de l'accroissement de la production agricole des Kazakhs, l'état abandonna son droit de propriété sur les terres agricoles, laissant l'agriculteur détenteur de ses terres ; ne restèrent plus dans le domaine public que les forêts, les rivières et les terres non cultivées sur le territoire du Turkestan. La plupart des terres fertiles furent retirées de la distribution, car classées comme non-cultivées, et représentaient le fonds agricole pour les colons russes. Changement d'attitude des autorités envers l'islam L'islamisation du Nord du Kazakhstan a été menée par les Tatars de Kazan, qui, la plupart du temps, étaient favorables à une pleine intégration des musulmans russes dans la vie socio-politique, économique et culturelle de l'Empire russe. Dans le Sud du Kazakhstan, cependant, l'islamisation a été portée par des missionnaires du Khanat de Kokand et d'autres régions d'Asie centrale, favorables à un islam traditionnel et fondamentalement antirusses. Dans les années 1880, les courants panislamistes et panturcs ont commencé à se répandre parmi les Kazakhs, comme chez d'autres peuples musulmans de l'Empire russe. Les autorités russes virent dans le panislamisme et le panturquisme une menace pour l'intégrité territoriale de l'Empire, et instaurèrent une politique plus rigide à l'égard de l'islam. Émergence d'une élite intellectuelle kazakhe Afin de former les cadres locaux, l'administration coloniale russe avait créé un réseau d'écoles russo-kazakhes. Un certain nombre de Kazakhs diplômés de ces écoles eurent la possibilité de poursuivre leurs études dans les lycées d'Orenbourg, d'Omsk et de Semipalatinsk. Parmi ces premiers représentants de l'élite intellectuelle kazakhe laïque, on trouve Tchokhan Valikhanov, et Abaï Kounanbaïouly. Développement socio-économique Durant la seconde moitié du , les steppes kazakhes étaient devenues une province semblable à toutes les autres provinces de l'Empire russe. À l'exception des Kazakhs nobles, qui prenaient part à la politique russe, et de la hiérarchie militaire, les kazakhs étaient classés dans la catégorie des «allogènes», et détenaient des droits politiques et civiques limités. Du point de vue économique, la fin du est marquée par l'apparition d'industries minières (houille, pétrole), et par la construction du Transsibérien, reliant Omsk et Orenbourg, et améliorant par là la communication du Kazakhstan avec la Russie occidentale. Le Kazakhstan pendant la Première Guerre mondiale Bien que le chef spirituel des musulmans sunnites ait été ottoman, l'entrée de l'Empire ottoman dans la Première Guerre mondiale contre la Russie n'a pas causé de troubles parmi les musulmans. Cependant, à mesure que la guerre s'éternisait, l'affaiblissement de la croissance et la fatigue engendrèrent une augmentation des tensions sociales dans toute la Russie, y compris parmi les musulmans. Le , le tsar Nicolas II publia un décret obligeant un demi-million de musulmans d'Asie centrale à participer aux travaux d'arrière-front. Des manifestations anti-gouvernementales éclatèrent alors en Asie centrale. Ces émeutes ont été réprimées vers : environ trois mille rebelles furent jugés et jetés en prison, 300 furent condamnés à mort, mais une partie d'entre eux réussit à se cacher dans les steppes et les montagnes ou à fuir en Chine. La Révolution de Février ranima la vie politique au Kazakhstan. Lors de la première conférence de tous les Kirghizes à Orenbourg en , l'Autonomie d'Alash fut créée, qui devait lutter pour l'indépendance du Kazakhstan de la Russie. Sources Histoire de l'Orient (6 tomes). Tome IV L'Orient à l'époque moderne (fin du — début du ), livres 1 et 2 — Moscou: édition «Littérature orientale» de l'Académie des sciences de Russie, 2004. Références Liens La politique de l'Empire russe sur les steppes durant la seconde moitié du dans l'historiographie soviétique Catégorie:Histoire du Kazakhstan Catégorie:Empire russe"
"le kazakhstan est sous domination de l'empire russe à partir du et jusqu'à la fin de l'empirepremier protectorat russe afin de renforcer son pouvoir sur les khans de la moyenne et de la grande jüz le khan abulkhair de la petite jüz décida d'établir des relations diplomatiques avec la russie en il s'adressa avec ses fils nouraly et eraly à l'impératrice anne pour lui demander d'accorder la citoyenneté russe aux kazakhs de la petite jüz la situation de luttes entre jüz et d'affaiblissement des kazakhs était avantageuse pour la russie c'est pourquoi en cette demande fut acceptée et la petite jüz fut mise sous protectorat de la russie en dirigeant de la jüz moyenne a prêté serment à l'impératrice russe et en la mise sous protectorat russe des kazakhs de la jüz moyenne a été confirmée par abylaï khan les khans de la petite et de la moyenne jüz s'engagèrent à protéger les frontières russes à prêter mainforte aux intérêts militaires politiques et commerciaux russes sur leur territoire et à payer le iassak en échange les autorités russes garantirent aux kazakhs des petite et moyenne jüz la protection contre les incursions dévastatrices des dzoungars et des bachkirsaprès la mort du khan aboulkhaïr en l'influence russe sur les steppes kazakhes diminua batyr khan qui avait disputé à nouraly khan le contrôle de la petite jüz se tourna vers le khanat dzoungar et après que celuici ait été défait par l'empire qing en reconnut la suzeraineté de pékin sur la petite jüz le sultan abylaï qui régnait de facto sur la moyenne et la grande jüz à travers son oncle abilmambet khan mena une guerre pendant deux ans contre l'empire qing et parvint à chasser les chinois qui manquaient de ressources pour poursuivre la guerreconstruction des lignes de fortifications russes l'expansion de l'empire russe sur les terres kazakhes a commencé par la construction par les russes de lignes de fortification le long de la frontière russokazakhe suivie de l'adoption par le gouvernement de mesures incitatives pour que les paysans et commerçants russes s'installent dans cette zone et de pressions politicoéconomiques sur les autorités locales c'est en qu'a commencé la construction de la première ligne de fortifications près de l'irtych en elle reliait trois forteresses sibériennes omsk semeï et öskemen entre et la ligne de fortifications d'orenbourg relia orenbourg à troïtsk entre et un certain nombre d'avantpostes ont été érigés en la ligne de fortifications d'ilek fut achevée au début du en tout quatre lignes de fortifications avaient été construites comprenant forteresses et redoutes la colonisation s'est accompagnée d'expulsions de kazakhs des meilleures terres à proximité des rivières afin d'accueillir des populations de russie centralerétablissement du protectorat russe sur les kazakhs des petite et moyenne jüz la plupart des clans de la petite jüz et certains clans de la moyenne jüz ont soutenu la guerre des paysans russes ce qui a servi de prétexte à la russie pour renforcer sa position au kazakhstan la politique de catherine ii était une combinaison de répression militaire de stimulation des intérêts économiques des kazakhs en russie et d'expansion culturelle et idéologique elle a en particulier envisagé l'islamisation des kazakhs par les tatars de kazan comme un moyen de civilisation et de contrôle idéologique en un oukase a été publié pour promouvoir la construction massive de mosquées de médersas et de caravansérails dans les steppes kazakhes sous le contrôle des tatares en la première autorité spirituelle musulmane russe a été créée à oufa dont l'un des buts les plus importants était de propager l'islam parmi les kazakhs nomades au début du l'islam était devenu la religion dominante dans les steppes kazakhescatherine ii accordait une importance particulière à la sédentarisation des kazakhs nomades et a favorisé l'installation des paysans russes dans les steppes kazakhes et la formation des nomades locaux aux techniques agricoles en les autorités russes ont réalisé une division administrative du territoire de le petite jüz en trois régions gérées par des conseils d'anciens élus et des tribunaux dans lesquels étaient représentés les kazakhs et russes le conseil et le tribunal rendaient compte à la fois au khan kazakh et aux autorités russespuisque les fonctions politiques avaient été transférées à saintpétersbourg le titre de khan n'eut plus qu'une valeur honorifique ce titre fut aboli en au sein de la jüz moyenne et en pour la petite jüz peu après les terres de la jüz moyenne furent adjointes au territoire de la sibérie occidentale sous le nom de steppe kirghize en les kazakhs issus de l'ex petite jüz passent sous le contrôle du département asiatique du ministère des affaires étrangères et du commandement militaire d'orenbourgles réformes de speranski entre et des réformes concernant les steppes kazakhes ont été mises en place par speranski alors gouverneur de sibérie occidentale le but de ces réformes était de substituer le maillage administratif russe aux anciennes divisions par clans des kazakhs afin de mieux intégrer ces derniers à l'empire la steppe fut divisée en quatre régions subdivisées en volostsle but de ces réformes économiques était de sédentariser les kazakhs nomades et de poursuivre la colonisation du kazakhstan elles accordaient gratuitement des terres aux simples nomades ainsi que des semences et du matériel agricoles les chefs et notables se voyaient offrir plus de terres et les beys encore plus parallèlement les terres des kazakhs furent saisies et l'accès des nomades à ces terres fut restreint la réforme prévoyait également d'exempter de taxes les commerçants russes et kazakhs au kazakhstanen le code des steppes a été crééétablissement du protectorat russe sur la grande jüz et les autres territoires du kazakhstan après que le khanat dzoungar ait été défait par la dynastie qing et que la guerre sinokazakhe de se soit achevée abylaï khan commença à devenir populaire et fut reconnu khan de toutes les jüz en sous son règne les kazakhs parvinrent à lutter efficacement contre la russie et la chine abylaï khan reconquit plusieurs territoires ayant appartenu aux kazakhs par le passé repoussant le khanat de boukhara les kirghizes le khanat de kokand et s'emparant même de tachkent cependant faute de successeur talentueux la mort d'abylaï laissa les kazakhs affaiblis les russes reprirent leur politique de colonisation du kazakhstan occupant les territoires du nord et érigeant les forteresses de kokchetaou akmolinsk zerendy atbassar etc les kazakhs durent à nouveau lutter contre les russes voir révoltes kazakhes un meneur ayant dirigé l'un des mouvements de résistance kazakhe les plus organisés est kenessary kassymov reconnu khan en le mouvement dura dix ans mais les russes réussirent à le juguler en éliminant kassymov en après cela la russie occupa tout le nord du kazakhstanoccupation du kazakhstan par l'empire russe entre et sous l'assaut du général tcherniaïev les villes de chimkent tachkent et turkestan la jüz moyenne et la petite jüz furent divisées en six oblasts et inclus dans les trois gouvernorats de l'empire russe l'oblast du syrdaria et celui de semiretchie sous le gouvernorat du turkestan les oblasts d'ouralsk et de tourgaï sous le gouvernement d'orenbourg les oblasts d'akmolinsk et de semipalatinsk sous le gouvernement de l'administration sibérienne occidentale chaque zone était dirigée par un officier russe auprès duquel siégeait un conseil consultatif composé de représentants de l'aristocratie kazakhela réforme de kaufmann au turkestan entre et au turkestan le gouverneur kaufmann abolit l'esclavage et adopta une série de réformes pour intégrer les lois foncières locales et russes l'administration et la jurisprudence locales en en raison de l'accroissement de la production agricole des kazakhs l'état abandonna son droit de propriété sur les terres agricoles laissant l'agriculteur détenteur de ses terres ne restèrent plus dans le domaine public que les forêts les rivières et les terres non cultivées sur le territoire du turkestan la plupart des terres fertiles furent retirées de la distribution car classées comme noncultivées et représentaient le fonds agricole pour les colons russeschangement d'attitude des autorités envers l'islam l'islamisation du nord du kazakhstan a été menée par les tatars de kazan qui la plupart du temps étaient favorables à une pleine intégration des musulmans russes dans la vie sociopolitique économique et culturelle de l'empire russe dans le sud du kazakhstan cependant l'islamisation a été portée par des missionnaires du khanat de kokand et d'autres régions d'asie centrale favorables à un islam traditionnel et fondamentalement antirusses dans les années les courants panislamistes et panturcs ont commencé à se répandre parmi les kazakhs comme chez d'autres peuples musulmans de l'empire russe les autorités russes virent dans le panislamisme et le panturquisme une menace pour l'intégrité territoriale de l'empire et instaurèrent une politique plus rigide à l'égard de l'islamémergence d'une élite intellectuelle kazakhe afin de former les cadres locaux l'administration coloniale russe avait créé un réseau d'écoles russokazakhes un certain nombre de kazakhs diplômés de ces écoles eurent la possibilité de poursuivre leurs études dans les lycées d'orenbourg d'omsk et de semipalatinsk parmi ces premiers représentants de l'élite intellectuelle kazakhe laïque on trouve tchokhan valikhanov et abaï kounanbaïoulydéveloppement socioéconomique durant la seconde moitié du les steppes kazakhes étaient devenues une province semblable à toutes les autres provinces de l'empire russe à l'exception des kazakhs nobles qui prenaient part à la politique russe et de la hiérarchie militaire les kazakhs étaient classés dans la catégorie des allogènes et détenaient des droits politiques et civiques limités du point de vue économique la fin du est marquée par l'apparition d'industries minières houille pétrole et par la construction du transsibérien reliant omsk et orenbourg et améliorant par là la communication du kazakhstan avec la russie occidentalele kazakhstan pendant la première guerre mondiale bien que le chef spirituel des musulmans sunnites ait été ottoman l'entrée de l'empire ottoman dans la première guerre mondiale contre la russie n'a pas causé de troubles parmi les musulmans cependant à mesure que la guerre s'éternisait l'affaiblissement de la croissance et la fatigue engendrèrent une augmentation des tensions sociales dans toute la russie y compris parmi les musulmans le le tsar nicolas ii publia un décret obligeant un demimillion de musulmans d'asie centrale à participer aux travaux d'arrièrefront des manifestations antigouvernementales éclatèrent alors en asie centraleces émeutes ont été réprimées vers environ trois mille rebelles furent jugés et jetés en prison furent condamnés à mort mais une partie d'entre eux réussit à se cacher dans les steppes et les montagnes ou à fuir en chinela révolution de février ranima la vie politique au kazakhstan lors de la première conférence de tous les kirghizes à orenbourg en l'autonomie d'alash fut créée qui devait lutter pour l'indépendance du kazakhstan de la russiesources histoire de l'orient tomes tome iv l'orient à l'époque moderne fin du début du livres et moscou édition littérature orientale de l'académie des sciences de russie référencesliens la politique de l'empire russe sur les steppes durant la seconde moitié du dans l'historiographie soviétiquecatégoriehistoire du kazakhstancatégorieempire russe"
"Temps présent (hebdomadaire de presse écrite)"
"Temps présent est un hebdomadaire français d’inspiration chrétienne paru de 1937 à 1940 puis de 1944 à 1947. Histoire Fondé en novembre 1937 par Stanislas Fumet et financé par les soins d'Ella Sauvageot, Temps présent reprend l'héritage de Sept, un hebdomadaire créé en 1934 par les éditions dominicaines du Cerf et sabordé par sa hiérarchie en août 1937. En 1938, il englobe La Vie catholique, fondée en 1924 par Francisque Gay. Il cesse une première fois sa publication le 1940, reparaît en zone libre sous le nom Temps nouveau le 1940, cesse sa parution le 1941 pour cause d’interdiction et reparaît sous le nom Temps présent le 1944. Il s’arrête définitivement en 1947 par manque de lecteurs et en raison de la concurrence de La Vie catholique illustrée. Collaborateurs vignette|Charles de Gaulle est membre du mouvement Les Amis de Temps présent. Temps présent compta parmi ses collaborateurs : François Mauriac, Augustin-Jean Maydieu, Gabriel Marcel, Charles Du Bos, Louis Massignon, Georges Cattaui (filleul de Stanislas Fumet), Maurice Schumann et Paul Bacon (futurs membres du MRP), Gaston Tessier (secrétaire général de la CFTC depuis les origines en 1919), Étienne Borne, Andre Fontaine, Pierre-Henri Simon, Henri Petiot (alias Daniel-Rops), Jacques Maritain, Louis Terrenoire, sans oublier les signatures également prestigieuses de Karl Barth, Georges Bernanos, Emmanuel Mounier, Maxence Van der Meersch, Louis Gillet, Claude Bourdet, Henri Guillemin, François Perroux, Henri Pourrat, Boris de Schloezer, André Thérive, Joseph Malègue, Henri Ghéon. Abonné à cet hebdomadaire (comme il l'a été à Sept), Charles de Gaulle est également membre de la société qui le soutient Les Amis de Temps présent. En juin 1940, l'hebdomadaire salue la nomination de de Gaulle au poste de sous-secrétaire d'État à la guerre dans le dernier gouvernement de Paul Reynaud et titre la nouvelle par les mots Les Amis de Temps présent à l’honneur. Les Amis de Temps présent est le seul mouvement auquel Charles de Gaulle a adhéré avant-guerre ; à cette époque, la société est . Notes et références Articles liés Catholiques réformateurs Temps présent Temps présent Temps présent"
"temps présent est un hebdomadaire français d'inspiration chrétienne paru de à puis de à histoire fondé en novembre par stanislas fumet et financé par les soins d'ella sauvageot temps présent reprend l'héritage de sept un hebdomadaire créé en par les éditions dominicaines du cerf et sabordé par sa hiérarchie en août en il englobe la vie catholique fondée en par francisque gay il cesse une première fois sa publication le reparaît en zone libre sous le nom temps nouveau le cesse sa parution le pour cause d'interdiction et reparaît sous le nom temps présent le il s'arrête définitivement en par manque de lecteurs et en raison de la concurrence de la vie catholique illustréecollaborateurs vignettecharles de gaulle est membre du mouvement les amis de temps présenttemps présent compta parmi ses collaborateurs françois mauriac augustinjean maydieu gabriel marcel charles du bos louis massignon georges cattaui filleul de stanislas fumet maurice schumann et paul bacon futurs membres du mrp gaston tessier secrétaire général de la cftc depuis les origines en étienne borne andre fontaine pierrehenri simon henri petiot alias danielrops jacques maritain louis terrenoire sans oublier les signatures également prestigieuses de karl barth georges bernanos emmanuel mounier maxence van der meersch louis gillet claude bourdet henri guillemin françois perroux henri pourrat boris de schloezer andré thérive joseph malègue henri ghéonabonné à cet hebdomadaire comme il l'a été à sept charles de gaulle est également membre de la société qui le soutient les amis de temps présent en juin l'hebdomadaire salue la nomination de de gaulle au poste de soussecrétaire d'état à la guerre dans le dernier gouvernement de paul reynaud et titre la nouvelle par les mots les amis de temps présent à l'honneur les amis de temps présent est le seul mouvement auquel charles de gaulle a adhéré avantguerre à cette époque la société est notes et référencesarticles liéscatholiques réformateurstemps présenttemps présenttemps présent"
"François de Susbielle"
"François, baron de Susbielle (, Saint-Pierre - , Monaco), est un officier général français. Biographie Fils d'un huissier au siège de l'amirauté du Fort Saint-Pierre, il s'engage le et passe successivement lieutenant en 1798, capitaine en 1800, chef de bataillon en 1807 et major en 1811. Colonel le , il commande le d'infanterie en 1813, puis la Légion de Vaucluse de 1816 à 1823. C'est durant cette période qu'il prend en chasse l'aubergiste Claude Tabaret 52 ans sous le coup d'une inculpation pour avoir participé à la conspiration de Grenoble. Une plaque commémorative rappelle l'accrochage hameau des Mouraux à Saint-Hilaire-du-Rosier. (JOURNAL DU PALAIS - Jurisprudence Française - Tome XV - 1819- - page 199) Il est promu maréchal de camp le . Il commande la à Cadix et à Madrid. Il reçoit du roi Louis XVIII le titre de baron héréditaire par lettres patentes du . Il est le père du général Bernard de Susbielle et le grand-père du général Adolphe Roger de Susbielle. Notes et références Sources Henry Dumolard, Autour de Stendhal: Stendhal et la politique.--Un personnage de Lucien Leuwen: le véritable docteur du Poirier.--En marge de Le rouge et le noir: a) Mgr de Besançon et son grand vicaire; b) Le paysan tué sur un toit. (D'après des documents inédits), 1932 Catégorie:Naissance en octobre 1779 Catégorie:Décès en juillet 1841 Catégorie:Général français du XIXe siècle Catégorie:Commandeur de la Légion d'honneur Catégorie:Chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis Catégorie:Baron français du XIXe siècle Catégorie:Décès à 61 ans"
"françois baron de susbielle saintpierre monaco est un officier général françaisbiographie fils d'un huissier au siège de l'amirauté du fort saintpierre il s'engage le et passe successivement lieutenant en capitaine en chef de bataillon en et major en colonel le il commande le d'infanterie en puis la légion de vaucluse de à c'est durant cette période qu'il prend en chasse l'aubergiste claude tabaret ans sous le coup d'une inculpation pour avoir participé à la conspiration de grenobleune plaque commémorative rappelle l'accrochage hameau des mouraux à sainthilairedurosierjournal du palais jurisprudence française tome xv page il est promu maréchal de camp le il commande la à cadix et à madridil reçoit du roi louis xviii le titre de baron héréditaire par lettres patentes du il est le père du général bernard de susbielle et le grandpère du général adolphe roger de susbiellenotes et référencessources henry dumolard autour de stendhal stendhal et la politiqueun personnage de lucien leuwen le véritable docteur du poirieren marge de le rouge et le noir a mgr de besançon et son grand vicaire b le paysan tué sur un toit d'après des documents inédits catégorienaissance en octobre catégoriedécès en juillet catégoriegénéral français du xixe sièclecatégoriecommandeur de la légion d'honneurcatégoriechevalier de l'ordre royal et militaire de saintlouiscatégoriebaron français du xixe sièclecatégoriedécès à ans"
"Donato (Italie)"
"Donato est une commune de moins de 1000 habitants, située dans la province de Biella dans le Piémont en Italie. Administration Hameaux località: Ceresito, Casale, Lace; groupes de maisons (nuclei): Bosa, Grangia, Sacco, Ban, Molino, Losana, Ruscello, Praie, Pralungo, Raviale, Poneira, Montino, Serra, Cugnello, Roncasso, Piazzo, Faipian Communes limitrophes Andrate, Chiaverano, Graglia, Mongrando, Netro, Sala Biellese, Settimo Vittone Personnalités liées à Donato Walter Fillak] (1920-1945), résistant Notes et références Catégorie:Commune dans la province de Biella"
"donato est une commune de moins de habitants située dans la province de biella dans le piémont en italieadministrationhameaux località ceresito casale lace groupes de maisons nuclei bosa grangia sacco ban molino losana ruscello praie pralungo raviale poneira montino serra cugnello roncasso piazzo faipiancommunes limitrophes andrate chiaverano graglia mongrando netro sala biellese settimo vittonepersonnalités liées à donato walter fillak résistantnotes et références catégoriecommune dans la province de biella"
"Château du Marché"
"Le château du Marché est situé à Châlons-en-Champagne, il passe au-dessus du Nau. Il y est sur un pont au . Historique Le pont est fortifié, il faisait partie des remparts de la ville. il enjambait le Nau à son entrée dans la ville et fut reconstruit en 1602 sur l'ordre du vidame Philippe de Thomassin. Il est aussi connu sous le nom de château du marché, à cause de la proximité de la place du marché ou sous celui de pont des archers, à cause de la maréchaussée qui y logeait ses chevaux mais aussi comme Caisse d'Épargne à cause de sa face sur place qui a abrité la banque. Il est fort différent selon la face regardée. Le bâtiment, intégrant l'ancienne face extérieure du pont fortifié sur le sud et le Jard, a été réalisé selon les plans d'Alexis Vagny, architecte de la ville, en 1869-1870. La tourelle sur le jardin fut surélevée à cette occasion. En 1897, on y a adjoint deux pavillons latéraux réalisés selon les plans de l'architecte Paul George. Au cours des années 1980, la caisse d'épargne fut remplacée par la Caisse des dépôts et consignations. Le pont est inscrit à l'inventaire général du patrimoine culturel. Galerie de photographies Notes et références Bibliographie Jean-Paul Barbier, Rues et lieux de Chalons-en-Champagne, éd. Dominique Guéniot, 2007, P38. Catégorie:Pont dans la Marne Catégorie:Château dans la Marne Nau Nau Catégorie:Châlons-en-Champagne Catégorie:Pont à Châlons-en-Champagne Catégorie:Monument historique à Châlons-en-Champagne"
"le château du marché est situé à châlonsenchampagne il passe audessus du nau il y est sur un pont au historiquele pont est fortifié il faisait partie des remparts de la ville il enjambait le nau à son entrée dans la ville et fut reconstruit en sur l'ordre du vidame philippe de thomassin il est aussi connu sous le nom de château du marché à cause de la proximité de la place du marché ou sous celui de pont des archers à cause de la maréchaussée qui y logeait ses chevaux mais aussi comme caisse d'épargne à cause de sa face sur place qui a abrité la banqueil est fort différent selon la face regardée le bâtiment intégrant l'ancienne face extérieure du pont fortifié sur le sud et le jard a été réalisé selon les plans d'alexis vagny architecte de la ville en la tourelle sur le jardin fut surélevée à cette occasion en on y a adjoint deux pavillons latéraux réalisés selon les plans de l'architecte paul george au cours des années la caisse d'épargne fut remplacée par la caisse des dépôts et consignationsle pont est inscrit à l'inventaire général du patrimoine culturelgalerie de photographiesnotes et référencesbibliographiejeanpaul barbier rues et lieux de chalonsenchampagne éd dominique guéniot pcatégoriepont dans la marnecatégoriechâteau dans la marnenaunaucatégoriechâlonsenchampagnecatégoriepont à châlonsenchampagnecatégoriemonument historique à châlonsenchampagne"
"Saison 5 de Hero Corp"
"Cet article présente le guide des épisodes de la cinquième et dernière saison de la série télévisée française . Distribution Acteurs principaux Simon Astier : John « Bouclier Man » Étienne Fague : Mique « Réception » Gérard Darier : Stève « Brasier » Agnès Boury : Mary « Renaissance » Sébastien Lalanne : Doug « Sérum » François Podetti : Burt « Acid Man » Arnaud Joyet : Stan « Mental » Arnaud Tsamere : Karin « Captain Sports Extrêmes » François Frapier : Kyle Antoine Cholet : Duco Alban Lenoir : Klaus, « Force Mustang » Philippe Noël : Cécil, « Captain Transformation » Acteurs récurrents et invités Pascal Elso : Nacheem (épisodes 1 à 3) Marie-Ève Perron : Kelly (épisodes 1 à 3) Julien Josselin : Jean (épisode 1) Jonathan Cohen : Julien crocodile (épisodes 1 et 2) Josée Drevon : Mégane (épisodes 1 et 2) François Briault (épisode 1) Julien Schmidt (épisode 1) Laura Balasuriya : reporter (épisode 1) Cédric Chevalme : Goliath (épisodes 2 et 3) Nicolas Berno (épisode 2) Stéphanette Martelet : Miss Moore (épisode 2) Aurore Pourteyron : Jennifer (épisode 2) Émilie Arthapignet : Éléna (épisodes 2 et 3) Jennie-Anne Walker : Claudine (épisodes 2 et 3) Antoine Gouy : Calvin (épisodes 2 et 3) Hubert Saint-Macary : Matthew Hoodwink (épisode 3) Franck Beckmann : Le chef du village (épisode 3) Épisodes Épisode 1 Épisode 2 Épisode 3 Épisode 4 Épisode 5 Épisode 6 Épisode 7 Épisode 8 Références 5"
"cet article présente le guide des épisodes de la cinquième et dernière saison de la série télévisée française distributionacteurs principaux simon astier john bouclier man étienne fague mique réception gérard darier stève brasier agnès boury mary renaissance sébastien lalanne doug sérum françois podetti burt acid man arnaud joyet stan mental arnaud tsamere karin captain sports extrêmes françois frapier kyle antoine cholet duco alban lenoir klaus force mustang philippe noël cécil captain transformation acteurs récurrents et invités pascal elso nacheem épisodes à marieève perron kelly épisodes à julien josselin jean épisode jonathan cohen julien crocodile épisodes et josée drevon mégane épisodes et françois briault épisode julien schmidt épisode laura balasuriya reporter épisode cédric chevalme goliath épisodes et nicolas berno épisode stéphanette martelet miss moore épisode aurore pourteyron jennifer épisode émilie arthapignet éléna épisodes et jennieanne walker claudine épisodes et antoine gouy calvin épisodes et hubert saintmacary matthew hoodwink épisode franck beckmann le chef du village épisode épisodesépisode épisode épisode épisode épisode épisode épisode épisode références "
"CFD Réseau de la Manche"
"Le Réseau de la Manche de la compagnie de chemins de fer départementaux (CFD), comprend deux lignes construites à voie normale. Il est situé dans le département de la Manche. Il a été mis en service en 1886 et fermé entre 1948 et 1950. En 1926, l'exploitation est abandonnée par les CFD au profit de la Compagnie des tramways normands (TN) qui deviendront Compagnie des Chemins de fer Normands (CFN) après 1928. Les Lignes Il comprenait les lignes suivantes: Barfleur - Saint-Vaast-la-Hougue - Saint-Martin-d'Audouville - Valognes, (34km) ouverture 1886 Saint-Martin-d'Audouville - Montebourg, (8km) ouverture 1886 (embranchement) La gare de Saint-Vaast-la-Hougue était en cul-de-sac, elle comprenait le dépôt et les ateliers Gares de jonctions Gare de Barfleur avec les chemins de fer de la Manche Gare de Valognes avec les chemins de fer de l'État Gare de Montebourg avec les chemins de fer de l'État Matériel roulant Locomotives N° 1 à 3, type 030T construites par Schneider en 1884 (n°2281 à 2283) N° 4 et 5, type 030T construites par Schneider en 1885 (n°2370 et 2488) Notes et références Bibliographie Michel Harouy, Le Val de Saire au temps du Tue-Vâques, éditions Cheminements, 2004 Articles connexes Ligne de Valognes Montebourg à Saint-Vaast et à Barfleur ** **"
"le réseau de la manche de la compagnie de chemins de fer départementaux cfd comprend deux lignes construites à voie normale il est situé dans le département de la manche il a été mis en service en et fermé entre et en l'exploitation est abandonnée par les cfd au profit de la compagnie des tramways normands tn qui deviendront compagnie des chemins de fer normands cfn après les lignes il comprenait les lignes suivantes barfleur saintvaastlahougue saintmartind'audouville valognes km ouverture saintmartind'audouville montebourg km ouverture embranchementla gare de saintvaastlahougue était en culdesac elle comprenait le dépôt et les ateliersgares de jonctions gare de barfleur avec les chemins de fer de la manche gare de valognes avec les chemins de fer de l'état gare de montebourg avec les chemins de fer de l'étatmatériel roulant locomotives n à type t construites par schneider en n à n et type t construites par schneider en n et notes et référencesbibliographie michel harouy le val de saire au temps du tuevâques éditions cheminements articles connexes ligne de valognes montebourg à saintvaast et à barfleur"
"Chapelle Saint-Joseph"
"Il existe de nombreux édifices religieux appelés chapelle Saint-Joseph, dont : Chapelle Saint-Joseph à Allevard, dans l'Isère Chapelle Saint-Joseph à Caluire-et-Cuire, dans le Rhône Chapelle Saint-Joseph à Gars, dans les Alpes-Maritimes Chapelle Saint-Joseph à Langourla, dans les Côtes-d'Armor Chapelle Saint-Joseph à Livry-Gargan, dans la Seine-Saint-Denis Chapelle Saint-Joseph-de-Cluny, dans le de Paris Chapelle Saint-Joseph à Marignane, dans les Bouches-du-Rhône Chapelle Saint-Joseph à Birżebbuġa"
"il existe de nombreux édifices religieux appelés chapelle saintjoseph dont chapelle saintjoseph à allevard dans l'isère chapelle saintjoseph à caluireetcuire dans le rhône chapelle saintjoseph à gars dans les alpesmaritimes chapelle saintjoseph à langourla dans les côtesd'armor chapelle saintjoseph à livrygargan dans la seinesaintdenis chapelle saintjosephdecluny dans le de paris chapelle saintjoseph à marignane dans les bouchesdurhônechapelle saintjoseph à birebbua"
"NGC 4555"
"NGC 4555 est une galaxie elliptique solitaire d' d'envergure et située à environ d'années-lumière de la Terre dans la constellation de la Chevelure de Bérénice. Des observations faite par l'observatoire à rayons X Chandra ont montré qu'elle est entourée d'un halo galactique de gaz chaud d'environ de diamètre. Notes et références Voir aussi Articles connexes Liste des objets du NGC Liens externes NGC 4555 sur spider.seds.org NGC 4555 sur WikiSky 4555 Catégorie:Constellation de la Chevelure de Bérénice Catégorie:Galaxie elliptique"
"ngc est une galaxie elliptique solitaire d' d'envergure et située à environ d'annéeslumière de la terre dans la constellation de la chevelure de bérénicedes observations faite par l'observatoire à rayons x chandra ont montré qu'elle est entourée d'un halo galactique de gaz chaud d'environ de diamètrenotes et référencesvoir aussiarticles connexes liste des objets du ngcliens externes ngc sur spidersedsorgngc sur wikiskycatégorieconstellation de la chevelure de bérénicecatégoriegalaxie elliptique"
"Maison Turpin-Laval"
"La Maison Turpin-Laval est une maison de la noblesse française. Membres Gui Turpin de Laval (vers 1390-?), seigneur de Gâvre, d'Orcheghem et Morhem, second époux d’Anne de Laval (chef de la Maison Turpin-Laval) François Turpin de Laval (1462-1503), baron de Châteaubriand et de Derval, seigneur de Gâvre, comte d'Orcheghem et Morhem, époux de Françoise de Rieux (fils de Gui Turpin de Laval) Pierre Turpin de Laval (?-1475), seigneur de Montafilant, fils du précédent Jacques Turpin de Laval (?-1502), seigneur de Beaumanoir (fils de Gui Turpin de Laval) Catégorie:Noblesse française"
"la maison turpinlaval est une maison de la noblesse françaisemembres gui turpin de laval vers seigneur de gâvre d'orcheghem et morhem second époux d'anne de laval chef de la maison turpinlaval françois turpin de laval baron de châteaubriand et de derval seigneur de gâvre comte d'orcheghem et morhem époux de françoise de rieux fils de gui turpin de laval pierre turpin de laval seigneur de montafilant fils du précédent jacques turpin de laval seigneur de beaumanoir fils de gui turpin de lavalcatégorienoblesse française"
"Juillet 1784"
" Événements : convention de Versailles. Saint-Barthélemy, aux Antilles, devient suédoise (fin en 1877). Naissances 22 juillet : Friedrich Wilhelm Bessel, astronome et mathématicien allemand († ). 23 juillet : Bagyidaw, roi de Birmanie († ). 25 juillet : Bernard Sénéquier, peintre et sculpteur français († ). Richard William Howard Vyse, militaire et anthropologue britannique († ). 27 juillet : George Onslow, compositeur français († ). Décès 7 juillet : Torbern Olof Bergman (né en 1735), chimiste suédois (° ). 31 juillet : Denis Diderot, écrivain, philosophe et encyclopédiste français (° ). Notes et références"
"événements convention de versailles saintbarthélemy aux antilles devient suédoise fin en naissances juillet friedrich wilhelm bessel astronome et mathématicien allemand juillet bagyidaw roi de birmanie juillet bernard sénéquier peintre et sculpteur français richard william howard vyse militaire et anthropologue britannique juillet george onslow compositeur français décès juillet torbern olof bergman né en chimiste suédois juillet denis diderot écrivain philosophe et encyclopédiste français notes et références"
"Ligne de Nantes-Orléans à Châteaubriant"
"La est une ligne de chemin de fer d'intérêt général à écartement standard du réseau ferré national français d'une longueur de . Elle relie les gares de Nantes et de Châteaubriant et est intégralement située dans le département de la Loire-Atlantique, en région Pays de la Loire. Mise en service en 1877 par la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans (PO), elle est totalement fermée au service des voyageurs en 1980 par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), et le service des marchandises n'utilise plus que partiellement la ligne, avant sa fermeture à tout trafic en 2008. Évoquée dès les années 1990, la ligne est rouverte en 2014, uniquement au service des voyageurs, grâce à l'utilisation de trams-trains. Elle constitue la ligne 519 000 du réseau ferré national. Histoire Chronologie En 1866, le ministère des Travaux Publics décide de réaliser la ligne de Châteaubriant à Nantes concédée à la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO). Le se déroule le voyage inaugural de la ligne. En 1939, première fermeture de la ligne au service des voyageurs dans le cadre du plan national de coordination. En 1944, destruction du pont de la Jonelière par les Allemands, ayant pour conséquence la suspension de tout trafic sur la ligne. En 1948, après reconstruction du pont de la Jonelière, réouverture de la ligne au service des voyageurs et des marchandises. Le , le service des voyageurs est de nouveau fermé sur toute la ligne. En 1986, le trafic marchandise est limité à la section Nantes - La Chapelle-sur-Erdre. Dans les années 1990, le projet de réouverture aux voyageurs de la ligne est évoqué. En 2008, la ligne est fermée à tout trafic entre Doulon et Châteaubriant. Du au : enquête publique pour la réouverture de la ligne en tram-train. En , la réouverture de la ligne est déclarée d'intérêt général ; la mise en service totale de la ligne est alors prévue pour début 2013, après une première étape en 2011 jusqu'à Nort-sur-Erdre. Le , la ligne rouvre au service des voyageurs en totalité en tram-train. Genèse Les lignes ferroviaires reliant les grandes villes gravitant autour de Châteaubriant ouvrent les unes après les autres (Paris - Nantes par Tours et Angers en 1851, Paris - Rennes par Le Mans et Laval en 1857, Nantes - Rennes par Redon en 1862 et enfin Le Mans - Angers en 1863). Châteaubriant est qualifié de « quadrilatère du vide ». Des comités, composés d'élus locaux, d'industriels, de représentants de chambres de commerces, etc., sont créés pour influencer notamment le ministre des Travaux publics et mettre en évidence la nécessité d'un chemin de fer reliant Laval à Nantes par Châteaubriant. Le chemin de fer du castelbriantais est vu comme un sauveur économique, permettant à l'industrie et l'agriculture de se développer, la métallurgie, fortement implanté, souffrant de la concurrence anglaise. En revanche, l'objectif du gouvernement est plutôt de trouver une solution pour relier Laval à la Loire, soit via Angers, soit via Nantes (et donc Châteaubriant). Malgré l'avis défavorable des Ponts et Chaussées pour le tracé via Nantes, le ministère des Travaux publics décide de ne pas trancher en autorisant la construction des deux itinéraires en 1866. La ligne de Sablé à Châteaubriant (y compris la gare) est concédée à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest. La ligne de Châteaubriant à Nantes est concédée à la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la Compagnie le . Cette convention est approuvée par décret impérial à la même date. Mise en service Les études débutent en 1872 et le tracé définitif est approuvé en , non sans que les municipalités aient fait pression sur le PO pour obtenir un arrêt sur leur commune. Six gares intermédiaires sont alors prévues : Saint-Joseph-de-Porterie (ajoutée in extremis en 1876), La Chapelle-sur-Erdre, Sucé-sur-Erdre, Nort-sur-Erdre, Abbaretz et Issé. Les travaux durent jusqu'à l'ouverture de la ligne marquée par un voyage inaugural le . Durant les trente années qui suivirent cette ouverture, sous la pression des habitants et élus locaux, cinq arrêts supplémentaires seront créés : Doulon, Casson, Le Pavillon (devenu très vite « Saffré - Joué »), La Claie et La Cantraie. Service des voyageurs jusqu'en 1980 vignette|alt=Vu du bâtiment voyageurs de la gare de Nort-sur-Erdre vers 1900, côté voies, avec deux trains à vapeur à quai.|La gare de Nort-sur-Erdre vers 1900, avec deux trains à vapeurs à quai. La ligne est peu fréquentée des voyageurs. Durant toute son existence, et jusqu'à la fermeture en 1980, la ligne ne verra circuler que trois allers-retours voyageurs réguliers par jour. Le trajet dure entre et . Quelques voitures de voyageurs sont attelées aux trains de marchandises, seule réponse du PO aux multiples demandes des conseils municipaux de la ligne ; leurs doléances portaient sur des modifications ou créations d'horaires, afin notamment de faire l'aller-retour dans la journée vers et depuis Nantes, ou d'avoir des billets valables deux jours dans le cas contraire. En 1934, les recettes voyageurs de la ligne s'élèvent à , soit quatre fois moins que la ligne de Saint-Nazaire au Croisic, elle aussi exploitée par le PO. Malgré un trajet effectué en en 1938, la ligne est fermée au service des voyageurs en 1939, comme beaucoup d'autres en France, dans le cadre du plan de coordination des transports ferroviaires et routiers. Mais les cars n'offrant pas de capacité suffisante, des voitures de voyageurs sont ajoutées aux trains de marchandises par la toute jeune SNCF. En 1944, durant la Seconde Guerre mondiale, le pont de la Jonelière est dynamité par les Allemands et interrompt tout trafic sur la ligne. En 1948, une fois le pont reconstruit, la ligne est rouverte, et le trafic de marchandises comme de voyageurs est rétabli. Elle est utilisée par les scolaires se rendant à Nort-sur-Erdre et Nantes, et par les ouvriers travaillant à Saint-Joseph-de-Porterie. Fermeture aux voyageurs en 1980 Après l'échec du décret du , le décret du est créé par l'État pour inciter les établissements publics régionaux ou collectivités locales mais aussi la SNCF à fermer des lignes ferroviaires au service des voyageurs en proposant de reverser pendant sept ans une somme correspondant au montant des économies réalisées par le transfert sur route ou la suppression des services de voyageurs. Contrairement au précédent décret du , où l'État avait gardé un droit de véto sur les fermetures de lignes, ce nouveau décret laisse la liberté totale aux élus et à la SNCF : ils peuvent fermer les lignes qu'ils souhaitent et réutiliser le budget ainsi récolté de n'importe quelle manière, même sans rapport avec les transports publics. Il se crée alors une concurrence entre les départements et les régions d'une part, la SNCF d'autre part. Cette dernière a la ferme intention, à cette époque, de fermer la ligne, quel que soit l'avis des élus. La région des Pays de la Loire décide de prendre les devants et d'assumer l'entière responsabilité de cette fermeture de ligne, afin de pouvoir en récupérer les économies promises par l'État. L'accord est effectif le . À ce moment-là, le déficit de la ligne est de de francs et l'occupation moyenne d'un train est de , ce qui fait que Nantes - Châteaubriant est la ligne la plus fréquentée des lignes fermées dans le cadre des décrets de 1977 et de 1979. Le dernier train de voyageurs ayant circulé sur la ligne a eu lieu le . Service des marchandises La ligne voit transiter dès les années 1880 du fer en provenance de Segré et à destination des forges et fonderies de Nantes, Chantenay, Saint-Nazaire et Trignac. La ligne permet de développer l'extraction du fer, la métallurgie, la construction mécanique et l'agriculture dont les produits sont expédiés depuis les gares de Châteaubriant, Nort-sur-Erdre, Abbaretz et Issé principalement. Le fer est acheminé par voie Decauville depuis les extractions d'Abbaretz jusqu'aux gares d'Issé et d'Abbaretz jusqu'en 1931. Plusieurs hauts fourneaux à Abbaretz et Moisdon-la-Rivière restent cependant éteints en raison d'un équipement trop vétuste de ces sites : l'arrivée du chemin de fer n'aura pas permis de relancer l'ensemble de l'économie du Castelbriantais. Il en est de même pour les mines de Languin sur la commune de Nort-sur-Erdre : les élus demandent leur réouverture en argumentant que désormais, le chemin de fer peut desservir la mine, comblant un manque de transport qui aurait été la raison de la fermeture en 1864. Cette réouverture est refusée par l'ingénieur des mines en 1901, et le site est définitivement fermé et comblé en 1927. En 1909, le chiffre d'affaires de la gare de Châteaubriant pour les marchandises est équivalent à celui de l'important pôle industriel de Couëron. À partir de cette époque et jusque dans les années 1920, plusieurs industries sont construites en se raccordant à la ligne en gare de Saint-Joseph. Un quartier tout entier se crée à Nantes autour de l'usine de la Compagnie générale de construction de locomotives Batignolles-Châtillon, l'usine Saunier Duval, la Compagnie générale de machines agricoles et la minoterie « La boulangerie moderne » de La Compagnie générale de machines agricoles. Une situation similaire se produit à Châteaubriant avec le déménagement de l'entreprise Huard en 1907 dans une nouvelle usine directement reliée à la gare, puis dans les années 1930 avec la création de la fonderie Leroy, mitoyenne de la gare et reliée à celle-ci, et enfin, plus tard, en 1972 avec l'installation de l'atelier breton de réparation ferroviaire (ABRF), sur la ligne allant à Montoir-de-Bretagne. Toutes ces entreprises, raccordées à la ligne, sont source du trafic de marchandises, comme la laiterie Jouzel à Issé qui exporte des centaines de kilogrammes de beurre vers Paris et Londres. La ligne participe au transfert de la production agricole de la région composée de tourteaux de son, paille et foin. Dans les années 1950 à 1970, le transport de marchandises est surtout constitué d'engrais provenant des usines d'Issé (Guérin, puis Société agricole et commerciale de l'Ouest puis Compagnie Phospho-Guano) et de Nort-sur-Erdre (Engrais Bernard). Fermeture totale en 2008 Après la fermeture au service des voyageurs en 1980, la ligne est ouverte au trafic des marchandises jusqu'à Issé, pour l'usine d'engrais Phospho-Guano. Un à deux trains saisonniers par mois livrent la marchandise à Issé, en provenance de La Rochelle, d'Alsace ou des Pyrénées. Lorsque l'usine est rachetée par la Compagnie française de l'Azote en 1986, le marché des engrais est restructuré et la desserte des marchandises cesse. Il ne reste plus que la desserte de France Boissons à La Chapelle-sur-Erdre, qui perdure jusqu'en 2008, année où le projet de tram-train est lancé grâce à l'enquête préalable puis à la déclaration d'utilité publique, sonnant la fin du service marchandises sur la ligne. Différents projets de réouverture envisagés À la fin des années 1970, dans la perspective de la création à Nantes d'un « métro léger » (le terme de tramway n'a pas été employé dès le début du projet), une partie de la largeur de la plate-forme de la ligne est vendue pour un franc symbolique. À la fin des années 1980, le prolongement de la ligne 1 du tramway de Nantes vers la station Beaujoire implique une traversée à niveau de la voie ferrée. vignette|alt=Un tram-train arrive en gare de Sucé-sur-Erdre en 2014.|Un tram-train en gare de Sucé-sur-Erdre en 2014. Il fut envisagé un temps que cette gare soit la limite de l'électrification et de la desserte péri-urbaine. La réouverture de la ligne est évoquée dès les années 1990, et trois scénarios ont été alors envisagés : le premier envisageait la réouverture de la ligne intégralement en mode Diesel. Les deux autres scénarios envisageaient l'utilisation de trams-trains de Nantes à Sucé-sur-Erdre avec pour l'un des deux, l'utilisation de la ligne 2 du tramway nantais du centre de Nantes et jusqu'à la nouvelle station Babinière grâce au projet de connexion des lignes 1 et 2 du tramway de Nantes. Dans ces deux scénarios, il était envisagé des navettes Diesel au-delà de Sucé-sur-Erdre, jusqu'à Châteaubriant. Finalement, c'est un quatrième scénario qui a été retenu : l'utilisation de tram-train sur l'intégralité de la ligne ferroviaire, sans interpénétration sur le tramway nantais. La réouverture de la ligne au service des voyageurs est déclarée d'intérêt général, après enquête publique du au , par deux arrêtés, le premier du président de RFF le et le second du directeur régional SNCF des Pays de la Loire le suivant. Selon les estimations effectuées pour cette enquête publique, la liaison doit à terme accueillir plus de , faisant de cette ligne l'axe ferroviaire le plus fréquenté de la région. Prévisions de desserte de 2008 Le dossier d'enquête publique de 2008 prévoyait neuf allers-retours en semaine de Nantes à Sucé-sur-Erdre, neuf autres de Nantes à Nort-sur-Erdre et cinq de Nantes à Châteaubriant. Cela faisait donc un total de vingt-trois allers-retours entre Nantes et Sucé-sur Erdre et de quatorze entre Nantes et Nort-sur-Erdre. Si les trains effectuant les allers-retours entre Nantes et Châteaubriant étaient répartis tout au long de la journée, ceux entre Nantes et Nort-sur-Erdre n'étaient réalisées que le matin et le soir (cadencés toutes les ), la desserte aux heures creuses étant limitée à Sucé-sur-Erdre (cadencée toutes les heures). Le même schéma se reproduisait le samedi avec onze allers-retours et demi de Nantes à Sucé-sur-Erdre, cinq allers-retours et demi de Nantes à Nort-sur-Erdre et trois allers-retours de Nantes à Châteaubriant, soit un total de vingt allers-retours entre Nantes et Sucé-sur Erdre et de huit et demi entre Nantes et Nort-sur-Erdre. De la même manière, le dimanche, il était prévu cinq allers-retours de Nantes à Sucé-sur-Erdre, trois allers-retours de Nantes à Nort-sur-Erdre et deux allers-retours de Nantes à Châteaubriant, soit un total de dix allers-retours entre Nantes et Sucé-sur Erdre et de cinq entre Nantes et Nort-sur-Erdre. La réalisation du projet est initialement prévue en deux phases : ouverture de Nantes à Nort-sur-Erdre programmée en 2011, les trains devant aller jusqu'à Châteaubriant étant alors limités à Nort-sur-Erdre en attendant l'ouverture complète de la ligne en 2013, lors de la seconde phase. L’ouverture de la ligne sera finalement effectuée en une seule fois, la fin des travaux devant prendre totalement fin au plus tard en décembre 2012 pour une mise en service début 2013. Devant des difficultés administratives, la mise en service est repoussée une nouvelle fois pour la fin de l'année 2013<ref name="OF1">« Le tram-train Nantes - Châteaubriant circulera "avant la fin de l’année 2013" », article dOuest-France du 25 septembre 2012</ref> avant d'être définitivement annoncée pour le . Prévisions de desserte de 2012 La modification du calendrier du projet a pour conséquence de reporter la première phase à l'échéance de la seconde : l'ouverture de la ligne se fera en une seule fois. En 2012, à un peu plus d'une année de l'ouverture, la grille horaire a un peu évolué depuis l'enquête publique de 2008 puisque deux allers-retours de Nantes à Sucé-sur-Erdre sont prolongés quotidiennement jusqu'à Châteaubriant. L'offre est donc toujours de vingt-trois allers-retours entre Nantes et Sucé-sur-Erdre, mais de seize (contre quatorze) entre Nantes et Nort-sur-Erdre et de sept (contre cinq) entre Nantes et Châteaubriant. Le schéma de la desserte reste le même : cadencé toutes les trente minutes le matin et le soir entre Nantes et Nort-sur-Erdre, il est cadencé à raison d'une circulation par heure durant les heures creuses entre Nantes et Sucé-sur-Erdre, les trains allant jusqu'à Châteaubriant étant répartis sur toute la journée. Le samedi, l'offre prévue est aussi toujours de vingt allers-retours entre Nantes et Sucé-sur-Erdre, mais de dix entre Nantes et Nort-sur-Erdre et cinq (contre trois) entre Nantes et Châteaubriant. Le dimanche, l'offre est de dix allers-retours entre Nantes et Sucé-sur Erdre, mais de sept (contre cinq) entre Nantes et Nort-sur-Erdre et de quatre (contre deux) entre Nantes et Châteaubriant. Réouverture en 2014 Les premiers essais dynamiques, notamment sur la traversée oblique de la ligne avec celle de la ligne 1 du tramway, commencent le . Le premier train d'essais sur la ligne entière circule le . La ligne est inaugurée le avec la mise en route des sept allers-retours en semaine entre Nantes et Châteaubriant, cinq les samedis et quatre les dimanches. La montée en puissance de l’offre se fait progressivement avec l’introduction de six allers-retours supplémentaires en semaine entre Nantes et Sucé-sur-Erdre, dix les samedis et trois les dimanches, à partir du puis de six allers-retours supplémentaires entre Nantes et Nort-sur-Erdre du lundi au vendredi, cinq les samedis et trois les dimanches, à partir du . Enfin, cinq autres allers-retours sont ajoutés à partir du , l'offre étant alors complète et définitive à cette date. Pour cette année de réouverture, le coût d'exploitation de la ligne est de d'euros. Les trois lignes d'autocars départementales Lila qui relient Nantes et Châteaubriant (40, 41 et 42) sont supprimées le pour ne pas concurrencer la ligne de tram-train, dont les travaux de réouverture ont été en partie financées par le conseil général de Loire-Atlantique, qui finance également les lignes du réseau Lila. Elles sont remplacées par des navettes en correspondances aux différentes gares du tram-train. La ligne 40 dont une partie du parcours ne se trouve pas en concurrence avec la ligne ferroviaire est remplacée par la ligne 48 entre Joué-sur-Erdre, Petit-Mars et Nantes. En 2015, la ligne reçoit le prix accessibilité décerné par le magazine Ville, Rail et Transports lors du neuvième salon international de l’industrie ferroviaire à Lille, grâce à une infrastructure (gares) et un matériel roulant totalement adapté. À partir du de la même année, un huitième aller-retour en soirée est inauguré entre les deux terminus. Caractéristiques Tracé vignette|alt=Un tram-train à destination de Nantes, peu avant la gare de Nort-sur-Erdre, sur une portion rectiligne.|Un tram-train à destination de Nantes, peu avant la gare de Nort-sur-Erdre. D'une longueur de , la ligne a son origine à la gare de Nantes appelée à l'époque, Nantes-Orléans. Elle s'écarte assez rapidement des voies de la ligne principale vers Paris pour s'incurver sur le nord et rejoindre les voies de la ligne de Segré à Nantes-État du réseau de l'État. Parallèles sur environ , les deux lignes restent distinctes à leur création, puis s'éloigne l'une de l'autre après la gare de Doulon. Au-delà, la ligne continue à s'incurver vers le nord-ouest, contournant ainsi la ville. Peu avant de franchir la vallée de l'Erdre, elle comporte un croisement à niveau avec les voies du tramway de Nantes, protégé côté RFF par deux guidons d'arrêt et par quatre carrés côté TAN, ainsi qu'un embranchement au réseau de la SEMITAN permettant, entre autres, la livraison des rames de tram par le rail. L'arrivée du tram-train modifie l'emplacement du croisement en le rapprochant de l'avenue de la Gare de Saint-Joseph (passant du point kilométrique (PK) 433,069 au PK 433,213), et supprime l'embranchement au réseau de la SEMITAN. Puis, après avoir traversé la rivière sur le viaduc de la Jonelière, elle prend son orientation principale vers le nord. Elle suit alors la vallée de l'Erdre, en traversant les communes proches de Nantes, aujourd'hui intégrées à son aire urbaine : la Chapelle-sur-Erdre, Sucé-sur-Erdre et Nort-sur-Erdre. Le tracé qui était jusqu'alors un peu sinueux comporte ensuite de longues portions rectilignes dans les contrées beaucoup plus rurales qu'elle traverse. À Abbaretz, elle s'incurve vers le nord-est vers Issé pour rejoindre la sous-préfecture, Châteaubriant. Les communes traversées par la ligne sont donc, dans l'ordre croissant des points kilométriques : Nantes, La Chapelle-sur-Erdre, Sucé-sur-Erdre, Casson, Nort-sur-Erdre, Joué-sur-Erdre, Saffré, Abbaretz, Issé, Moisdon-la-Rivière, Louisfert, Erbray et Châteaubriant. Gares vignette|alt=Vu de l'ancien bâtiment voyageurs muré, côté voies, en 2009.|Le bâtiment-voyageurs de la gare d'Issé, muré, vu en 2009 côté voies, quelques années avant sa démolition. Avant le tram-train Avant la mise en service de la ligne avec des trams-trains, celle-ci a compté jusqu'à , haltes ou arrêts, ouvertes entre 1877, date de la mise en service de la ligne, et 1908 : gare de Nantes (ouverte depuis 1851) ; halte de Doulon (ouverte le , puis promue gare) ; gare de Saint-Joseph ; gare de La Chapelle-sur-Erdre ; gare de Sucé-sur-Erdre ; halte de Casson (ouverte en 1908) ; gare de Nort-sur-Erdre ; halte de Saffré - Joué (créé à la fin du sous le nom d'arrêt du Pavillon et promu halte en 1907 et renommé à cette occasion Saffré - Joué) ; gare d'Abbaretz ; gare d'Issé ; arrêt de La Claie (sur la commune d'Issé, ouvert en , puis transformé en halte) ; arrêt de La Cantraie (sur la commune d'Erbray, ouvert en 1903) ; gare de Châteaubriant. Ainsi, à l'ouverture de la ligne, la ligne compte huit gares. En 1908, il y a , haltes ou arrêts et ce jusqu'en 1939, année de la première fermeture de la ligne. En rouvrant en 1948, il n'y aura que douze points d'arrêts, l'arrêt de la Cantraie ne rouvrant pas. Seules deux communes n'ont donc jamais eu de point d'arrêt alors que la ligne les traverse : Louisfert et Moisdon-la-Rivière, même si l'arrêt de La Cantraie était placé de telle sorte qu'il desserve ces deux communes. Les bâtiments voyageurs (BV) des gares intermédiaires ont été construits selon les plans types du PO : ils sont de (plus la classe est élevée, plus la gare est petite tout comme son BV), sauf celle de Nort-sur-Erdre qui est de . L'arrêt de Saffré - Joué promu halte se voit muni d'une annexe accolé à la maison de garde-barrière avec abri, alors que l'arrêt de La Cantraie est équipé d'un simple quai éclairé par deux poteaux. La halte de Doulon se voit munie d'un second bâtiment accolé à la maison de garde-barrière, puis d'un troisième lorsque la halte est promue gare. La gare de Châteaubriant, appartenant à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest, possédait un BV de selon les plans de la compagnie. Avec la fermeture de la ligne au service des voyageurs en 1980, les bâtiments voyageurs subissent des sorts différents. Ceux d'Abbaretz et de Sucé-sur-Erdre sont vendus, ceux de Nort-sur-Erdre et d'Issé sont murés et ceux de Saint-Joseph et de La Chapelle-sur-Erdre sont détruits. Tram-train vignette|alt=Vue de la nouvelle gare de la Chapelle-Aulnay avec parking, halte et tram-train à quai.|La nouvelle halte de La Chapelle-Aulnay. La concertation préalable de 2006 et le dossier d'enquête publique de 2008 prévoient onze points d'arrêt : deux gares à Nantes : gare de Nantes, gare de Haluchère-Batignolles : important pôle d'échanges avec le tramway, les bus et cars interurbains ; quatre gares à La Chapelle-sur-Erdre : gare de Babinière : nouveau pôle d'échanges, gare d'Erdre-Active, gare de La Chapelle-Centre, gare de La Chapelle-Aulnay ; gare de Sucé-sur-Erdre (création d'une station à proximité de l'ancienne gare maintenue comme Maison des associations) ; gare de Nort-sur-Erdre (réouverture de l'ancienne gare réhabilitée) ; gare d'Abbaretz (création d'une station à proximité immédiate de l'ancienne gare) ; gare d'Issé (création d'une station sur le site de la gare démolie) ; gare de Châteaubriant (adaptation de la gare qui deviendra un pôle d'échanges). Seule la gare de Saffré - Joué, ainsi que les haltes ferroviaires de « La Claie » (commune d'Issé) et de Casson, qui existaient auparavant ne seront pas rouvertes. Une demande forte de réouverture de cette dernière n'a pas abouti ; malgré une pétition de 562 signatures déposées dans le cadre de la concertation préalable en 2006, et une enquête complémentaire de la part de la société Systra, l'éloignement de l'emplacement de l'ancienne gare de Casson par rapport au bourg de la commune, à peu près égal à l'éloignement avec la gare de Sucé-sur-Erdre, conjugué avec le fait que cette dernière aura une offre bien plus importante, aura rejeté toute idée de gare à Casson à court ou moyen terme. Ainsi, les bâtiments voyageurs de Sucé-sur-Erdre, Nort-sur-Erdre et Abbaretz sont les seuls encore conservés aujourd'hui. Ils datent de l'origine de la ligne et celui de Nort-sur-Erdre est le seul à avoir conservé son rôle d'origine. Dans les années à venir et après des aménagements d'infrastructure, le tram-train doit théoriquement être amené à circuler sur le réseau du tramway nantais, permettant par exemple de desservir ainsi les huit stations intermédiaires de la ligne 1 situées entre la gare SNCF et celle d'Haluchère-Batignolles, même si aucune échéance n'est fixée. Ouvrages d'art L'ouverture de la ligne s'est accompagnée de la création de 63 ponts ferroviaires (aussi appelés ponts-rails) ou ponts routiers (ponts-routes). Les ponts sont typiques de la compagnie du PO, métalliques ou en maçonnerie. Après la Seconde Guerre mondiale, sept ponts supplémentaires sont créés sur la ligne, à la faveur de nouvelles voies routières (boulevard périphérique de Nantes, autoroute A11) ou de nouveaux lieux d'habitation. L'ouvrage le plus remarquable est le pont de la Jonelière, situé sur les communes de Nantes et de La Chapelle-sur-Erdre et qui sert à traverser l'Erdre, d'une longueur totale de . À l'origine, le pont est composé d'une arche centrale métallique qui est reconstruite dans le style de l'époque en 1948, c'est-à-dire en béton, du fait de sa destruction en 1944 par l'armée allemande. Cette arche repose de part et d'autre sur des arches en maçonnerie situées sur chaque rive de la rivière qui ont été partiellement détruites et reconstruites à l'identique pour les mêmes raisons. Une passerelle pour piétons a été ajoutée en 1907, aux frais du conseil général de la Loire-Inférieure. Fermé durant une année, de 2010 à 2011, pour permettre son élargissement dans le cadre de la réouverture de la ligne en tram-train, le pont comporte désormais deux cheminements pour les piétons (un au nord et un au sud), une piste cyclable à double sens, la voie ferrée, et un emplacement pour une deuxième voie, celle du tramway nantais, envisagée dans le cadre du projet d'interconnexion des lignes 1 et 2. Un autre ouvrage remarquable est le viaduc de l'Hocmard, pont en pierre qui a une longueur de . Il a été reconstruit à l'identique après sa destruction lors de la Seconde Guerre mondiale. Enfin, le troisième ouvrage remarquable est le pont sur le canal de Nantes à Brest, qui est un pont métallique construit par l'entreprise Roussel comme tous les ponts métalliques datant de la création de la ligne. Le tablier métallique, qui reposait sur deux travées en maçonnerie, a été déposé et remplacé par un tablier neuf de légèrement rehaussé le , pour permettre la réouverture de la ligne et dégager un gabarit fluvial aux normes en vigueur. Ce pont a une longueur totale de . Au total, pour la réouverture de la ligne en 2014, il aura fallu modifier huit ouvrages d'art (rehaussement de trois ponts routiers et remplacement du tablier de sept ponts ferroviaires). Équipement vignette|alt=Vue sur la voie avec rails doubles champignons et Vignole à la gare de Saffré - Joué, en 2009, avant le début des travaux pour la réouverture.|Rails Vignole au premier plan et rails double-champignon au second plan, au niveau de la gare de Saffré - Joué en 2009, avant le début des travaux pour la réouverture. Voie La ligne a toujours été à voie unique entre La Chapelle-sur-Erdre et Châteaubriant. Des évitements étaient présents dans les gares de Sucé-sur-Erdre, Nort-sur-Erdre, Abbaretz et Issé. Entre Nantes et La Chapelle-sur-Erdre, la ligne comportait plusieurs voies, du fait d'embranchements de ligne (ligne de Segré à Doulon et ligne de Blain à La Chapelle-sur-Erdre). La ligne n'était pas électrifiée et la voie était constituée de rails à double champignon ou de rails Vignole reliés par des traverses en bois ou en métal (entre Issé et Abbaretz). À l'occasion de la réouverture de la ligne en 2014, l'ensemble de la voie (rails, traverses et ballast) a été déposé. Une nouvelle voie a ensuite été posée à l'aide de de ballast, en béton bi-blocs et de rails longs soudés une fois posés. Toujours à voie unique sur la majeure partie du parcours, la ligne comporte des évitements dans les gares de Doulon (au droit du centre de maintenance, ne servant que pour le service), d'Haluchère-Batignolles, de Sucé-sur-Erdre, de Nort-sur-Erdre et d'Issé ainsi qu'une section à deux voies de la gare de Babinière à la gare de La Chapelle-Centre. Deux voies sont disponibles en gares de Nantes et de Châteaubriant, ainsi qu'un tiroir permettant de garer une unité double de Citadis Dualis à Sucé-sur-Erdre et à Nort-sur-Erdre. La voie d'évitement en gare d'Haluchère-Batignolles était prévue seulement comme mesure conservatoire dans l'enquête publique de 2008, alors qu'elle a été finalement réalisée en même temps que le reste du projet de tram-train. 11 des 41 passages à niveaux de l'ancienne voie ont été supprimés. La voie permet au tram-train de rouler jusqu'à la vitesse de , vitesse maximale du tram-train utilisé sur la ligne. Cependant, sur la partie où la conduite s'effectue en mode « tram » (entre Nantes et Babinière), la vitesse est limitée à avec des ralentissements à aux passages à niveau. Électrification Avant la réouverture de la ligne, la traction autonome (vapeur puis Diesel) était nécessaire pour la parcourir. Cette réouverture s'est accompagnée de son électrification sur la totalité du parcours, selon deux types de courant : alternatif : à la sortie de Nantes (celle-ci étant déjà électrifiée avec ce type de courant) jusqu'au droit de la station de tram Boulevard de Doulon'' et de Babinière à Châteaubriant ; continu''' : pour les tronçons des zones urbaines entre l'entrée de la gare de Nantes et après Babinière, ceci afin de ne pas provoquer d'interférence avec le réseau d'alimentation du tramway de la ville qui utilise la même tension, et dont une bonne partie de la moitié orientale de la ligne 1 longe la voie ferrée concernée. Quatre sous-stations électriques sont dispersées le long de la ligne : Doulon, Haluchère-Batignolles et Babinière pour le courant continu en , Nort-sur-Erdre pour la section en courant altérnatif de Babinière à Châteaubriant. La section en courant alternatif de la sortie de Nantes est alimentée par la sous-station existante du Blottereau (quartier de Nantes où est situé un ancien triage ferroviaire et l'atelier de maintenance des TER Pays de la Loire). La mise sous tension des de ligne est effective depuis le , permettant d'effectuer les premiers essais techniques dans le courant de l'été 2013. Signalisation La signalisation de la ligne est une signalisation ferroviaire classique en gare de Nantes (block automatique lumineux), de type tramway relativement classique pour la portion de ligne parcourue en mode « tram » (entre la sortie de Nantes et Babinière), et d'une signalisation ferroviaire spécifique à la ligne (« block tram »), tout comme le régime d'exploitation (réglementation qui définit le comportement et les dispositions que doivent prendre les conducteurs face aux signaux présentés le long de la voie et aux incidents) entre Babinière et Châteaubriant. Auparavant, la ligne n'était pas équipée de signaux ; de simples panneaux « GARE » annonçaient les croisements et gares d'arrêt général. Il s'agissait alors d'une ligne fonctionnant sous le régime de la voie unique à signalisation simplifiée (VUSS). Exploitation en tram-train Matériel roulant La ligne de tram-train reliant Nantes à Châteaubriant est exploitée uniquement avec les vingt-quatre rames de type Citadis Dualis (U 53500) commandées à Alstom. La ligne nécessite seulement douze rames, ce matériel étant utilisé en pool avec celui de la ligne de tram-train reliant Nantes à Clisson. Dépôts / ateliers Deux ateliers de maintenance sont consacrés à la maintenance des trams-trains circulant entre Nantes et Châteaubriant. Ces deux ateliers se trouvent sur la ligne, en gare de Nantes et en gare de Doulon. D'une superficie initiale de , l'atelier de Doulon est agrandi en 2013 pour attendre afin de permettre la maintenance des rames de la ligne Nantes - Clisson en plus de celles de la ligne Nantes - Châteaubriant, permettant la réalisation sur ce site de l'intégralité de la maintenance des tram-trains. L'ensemble est achevé en . Régulation Le poste de commande de la ligne se trouve dans un bâtiment créé à proximité du poste d'aiguillage de la gare de Nantes. Le poste de contrôle de l'exploitation de la ligne se trouve dans la gare de Nort-sur-Erdre, qui a été réhabilitée. Desserte La ligne est parcourue par des trains régionaux TER Pays de la Loire assurés en trams-trains qui circulent entre Nantes et Châteaubriant sous le numéro de ligne "T1". Sept allers-retours du lundi au vendredi, cinq les samedis et quatre les dimanches sont proposés entre Nantes et Châteaubriant auxquels s'ajoutent six allers-retours du lundi au vendredi, dix les samedis et trois les dimanches entre Nantes et Sucé-sur-Erdre, et onze allers-retours entre Nantes et Nort-sur-Erdre du lundi au vendredi, cinq les samedis et trois les dimanches. L'offre est alors de 24 relations par jour de semaine et par sens entre Nantes et Sucé-sur-Erdre et de 18 entre Nantes et Nort-sur-Erdre. Le samedi, l'offre est respectivement de 20 et dix relations; le dimanche de dix et sept relations. Plus aucune desserte fret ne circule entre Doulon et Châteaubriant mais des trains de marchandises circulent toujours jusqu'à Doulon pour desservir la zone industrielle de Carquefou. Intermodalité Les gares de Nantes et Haluchère-Batignolles offrent des correspondances avec le réseau de transports urbain nantais, notamment avec la ligne 1 du tramway et de nombreuses lignes de bus ainsi qu'avec le réseau interurbain d'autocars Lila. Les gares de Sucé-sur-Erdre, Nort-sur-Erdre, Abbaretz et Châteaubriant sont desservies par des navettes Lila relevant la quasi-totalité des correspondances ferroviaires. Châteaubriant est également par des lignes Lila. Cependant, en 2015, un projet de remplacement des navettes par une desserte à la demande est envisagé. Fréquentation À l'issue de l'enquête publique en 2008, la fréquentation attendue sur la ligne Nantes - Châteaubriant est de par jour, objectif fixé pour 2017, ce qui en ferait l'axe le plus fréquenté de toutes les lignes TER Pays de la Loire. À peine plus de deux mois après sa mise en service, ont fréquenté la ligne, (contre cinq semaines après cette même mise en service, chiffre qualifié de conforme aux prévisions par la Région), soit par jour en semaine. En , soit trois mois après la mise en service complète de la grille, la fréquentation atteint par jour et la ligne compte plus de . Le cap du millions de voyageurs est franchi en . En 2017, sont observés en moyenne seulement par jour et par semaine. La ligne est passée de voyages en 2015 à en 2016 et en 2017, contre un objectif de deux millions annuels. La fiabilité et le confort, jugés insuffisants, sont notamment critiqués par la fédération nationale des associations d'usagers des transports. Desserte du projet d'aéroport du Grand Ouest La construction d'un tronçon desservant le projet d'aéroport situé à Notre-Dame-des-Landes qui serait greffé à la ligne au niveau de La Chapelle-sur-Erdre est également à l'étude. Selon le Schéma de cohérence territoriale (SCOT) de la Métropole Nantes-Saint-Nazaire, il emprunterait approximativement le tracé de l'ancienne ligne de Blain à La Chapelle-sur-Erdre. Ce tronçon permettrait ainsi de relier la gare de Nantes à cet équipement en environ. Cependant, les projections de fréquentation d'un tel tronçon ne dépasseraient pas par jour, ce qui serait jugé insuffisant au regard de l'investissement, lequel, par ailleurs, ne s’intègrerait pas dans un schéma de desserte à l'échelle du Grand Ouest, mais ne serait tourné que vers Nantes. Cependant, les chiffres avancées en 2013 par la région des Pays de la Loire estiment sa fréquentation à par jour dès son inauguration (soit l'équivalent de la ligne TER Nantes - Les Sables-d'Olonne). Même si des études sont en cours sur une desserte ferrée de l'aéroport Grand Ouest privilégiant un barreau ferroviaire lourd entre Savenay et Massérac, s'intégrant dans une liaison rapide entre Rennes et Nantes qui ne devrait pas voir le jour avant 2025, les représentants des collectivités membres du bureau du syndicat mixte aéroportuaire optent néanmoins le , pour une liaison par tram-train dans l'immédiat. La communauté de communes d'Erdre et Gesvres principalement impactée par le projet d'aéroport, s'est déclarée favorable à un tram-train, solution qu'elle juge plus structurante, car mieux apte à irriguer son territoire et ses habitants avec différentes gares, prônant même une prolongation de la ligne jusqu'à Blain. Notes et références Bibliographie . . . Voir aussi Articles connexes Tram-train de Nantes Ligne de tram-train de Nantes à Clisson Connexion des lignes 1 et 2 du tramway de Nantes Liste des lignes de chemin de fer de France Modèle de Karlsruhe Liens externes Site officiel consacré à la ligne Nantes-Châteaubriant Blog consacré à la réouverture de la ligne Nantes-Châteaubriant * *"
"la est une ligne de chemin de fer d'intérêt général à écartement standard du réseau ferré national français d'une longueur de elle relie les gares de nantes et de châteaubriant et est intégralement située dans le département de la loireatlantique en région pays de la loire mise en service en par la compagnie du chemin de fer de paris à orléans po elle est totalement fermée au service des voyageurs en par la société nationale des chemins de fer français sncf et le service des marchandises n'utilise plus que partiellement la ligne avant sa fermeture à tout trafic en évoquée dès les années la ligne est rouverte en uniquement au service des voyageurs grâce à l'utilisation de tramstrainselle constitue la ligne du réseau ferré nationalhistoirechronologie en le ministère des travaux publics décide de réaliser la ligne de châteaubriant à nantes concédée à la compagnie du chemin de fer de paris à orléans po le se déroule le voyage inaugural de la ligne en première fermeture de la ligne au service des voyageurs dans le cadre du plan national de coordination en destruction du pont de la jonelière par les allemands ayant pour conséquence la suspension de tout trafic sur la ligne en après reconstruction du pont de la jonelière réouverture de la ligne au service des voyageurs et des marchandises le le service des voyageurs est de nouveau fermé sur toute la ligne en le trafic marchandise est limité à la section nantes la chapellesurerdre dans les années le projet de réouverture aux voyageurs de la ligne est évoqué en la ligne est fermée à tout trafic entre doulon et châteaubriant du au enquête publique pour la réouverture de la ligne en tramtrain en la réouverture de la ligne est déclarée d'intérêt général la mise en service totale de la ligne est alors prévue pour début après une première étape en jusqu'à nortsurerdre le la ligne rouvre au service des voyageurs en totalité en tramtraingenèse les lignes ferroviaires reliant les grandes villes gravitant autour de châteaubriant ouvrent les unes après les autres paris nantes par tours et angers en paris rennes par le mans et laval en nantes rennes par redon en et enfin le mans angers en châteaubriant est qualifié de quadrilatère du vide des comités composés d'élus locaux d'industriels de représentants de chambres de commerces etc sont créés pour influencer notamment le ministre des travaux publics et mettre en évidence la nécessité d'un chemin de fer reliant laval à nantes par châteaubriant le chemin de fer du castelbriantais est vu comme un sauveur économique permettant à l'industrie et l'agriculture de se développer la métallurgie fortement implanté souffrant de la concurrence anglaise en revanche l'objectif du gouvernement est plutôt de trouver une solution pour relier laval à la loire soit via angers soit via nantes et donc châteaubriant malgré l'avis défavorable des ponts et chaussées pour le tracé via nantes le ministère des travaux publics décide de ne pas trancher en autorisant la construction des deux itinéraires en la ligne de sablé à châteaubriant y compris la gare est concédée à la compagnie des chemins de fer de l'ouest la ligne de châteaubriant à nantes est concédée à la compagnie du chemin de fer de paris à orléans po par une convention signée entre le ministre des travaux publics et la compagnie le cette convention est approuvée par décret impérial à la même datemise en service les études débutent en et le tracé définitif est approuvé en non sans que les municipalités aient fait pression sur le po pour obtenir un arrêt sur leur commune six gares intermédiaires sont alors prévues saintjosephdeporterie ajoutée in extremis en la chapellesurerdre sucésurerdre nortsurerdre abbaretz et issé les travaux durent jusqu'à l'ouverture de la ligne marquée par un voyage inaugural le durant les trente années qui suivirent cette ouverture sous la pression des habitants et élus locaux cinq arrêts supplémentaires seront créés doulon casson le pavillon devenu très vite saffré joué la claie et la cantraieservice des voyageurs jusqu'en vignettealtvu du bâtiment voyageurs de la gare de nortsurerdre vers côté voies avec deux trains à vapeur à quaila gare de nortsurerdre vers avec deux trains à vapeurs à quaila ligne est peu fréquentée des voyageurs durant toute son existence et jusqu'à la fermeture en la ligne ne verra circuler que trois allersretours voyageurs réguliers par jour le trajet dure entre et quelques voitures de voyageurs sont attelées aux trains de marchandises seule réponse du po aux multiples demandes des conseils municipaux de la ligne leurs doléances portaient sur des modifications ou créations d'horaires afin notamment de faire l'allerretour dans la journée vers et depuis nantes ou d'avoir des billets valables deux jours dans le cas contraire en les recettes voyageurs de la ligne s'élèvent à soit quatre fois moins que la ligne de saintnazaire au croisic elle aussi exploitée par le po malgré un trajet effectué en en la ligne est fermée au service des voyageurs en comme beaucoup d'autres en france dans le cadre du plan de coordination des transports ferroviaires et routiers mais les cars n'offrant pas de capacité suffisante des voitures de voyageurs sont ajoutées aux trains de marchandises par la toute jeune sncf en durant la seconde guerre mondiale le pont de la jonelière est dynamité par les allemands et interrompt tout trafic sur la ligne en une fois le pont reconstruit la ligne est rouverte et le trafic de marchandises comme de voyageurs est rétabli elle est utilisée par les scolaires se rendant à nortsurerdre et nantes et par les ouvriers travaillant à saintjosephdeporteriefermeture aux voyageurs en après l'échec du décret du le décret du est créé par l'état pour inciter les établissements publics régionaux ou collectivités locales mais aussi la sncf à fermer des lignes ferroviaires au service des voyageurs en proposant de reverser pendant sept ans une somme correspondant au montant des économies réalisées par le transfert sur route ou la suppression des services de voyageurs contrairement au précédent décret du où l'état avait gardé un droit de véto sur les fermetures de lignes ce nouveau décret laisse la liberté totale aux élus et à la sncf ils peuvent fermer les lignes qu'ils souhaitent et réutiliser le budget ainsi récolté de n'importe quelle manière même sans rapport avec les transports publics il se crée alors une concurrence entre les départements et les régions d'une part la sncf d'autre part cette dernière a la ferme intention à cette époque de fermer la ligne quel que soit l'avis des élus la région des pays de la loire décide de prendre les devants et d'assumer l'entière responsabilité de cette fermeture de ligne afin de pouvoir en récupérer les économies promises par l'état l'accord est effectif le à ce momentlà le déficit de la ligne est de de francs et l'occupation moyenne d'un train est de ce qui fait que nantes châteaubriant est la ligne la plus fréquentée des lignes fermées dans le cadre des décrets de et de le dernier train de voyageurs ayant circulé sur la ligne a eu lieu le service des marchandises la ligne voit transiter dès les années du fer en provenance de segré et à destination des forges et fonderies de nantes chantenay saintnazaire et trignac la ligne permet de développer l'extraction du fer la métallurgie la construction mécanique et l'agriculture dont les produits sont expédiés depuis les gares de châteaubriant nortsurerdre abbaretz et issé principalement le fer est acheminé par voie decauville depuis les extractions d'abbaretz jusqu'aux gares d'issé et d'abbaretz jusqu'en plusieurs hauts fourneaux à abbaretz et moisdonlarivière restent cependant éteints en raison d'un équipement trop vétuste de ces sites l'arrivée du chemin de fer n'aura pas permis de relancer l'ensemble de l'économie du castelbriantais il en est de même pour les mines de languin sur la commune de nortsurerdre les élus demandent leur réouverture en argumentant que désormais le chemin de fer peut desservir la mine comblant un manque de transport qui aurait été la raison de la fermeture en cette réouverture est refusée par l'ingénieur des mines en et le site est définitivement fermé et comblé en en le chiffre d'affaires de la gare de châteaubriant pour les marchandises est équivalent à celui de l'important pôle industriel de couëron à partir de cette époque et jusque dans les années plusieurs industries sont construites en se raccordant à la ligne en gare de saintjoseph un quartier tout entier se crée à nantes autour de l'usine de la compagnie générale de construction de locomotives batignolleschâtillon l'usine saunier duval la compagnie générale de machines agricoles et la minoterie la boulangerie moderne de la compagnie générale de machines agricoles une situation similaire se produit à châteaubriant avec le déménagement de l'entreprise huard en dans une nouvelle usine directement reliée à la gare puis dans les années avec la création de la fonderie leroy mitoyenne de la gare et reliée à celleci et enfin plus tard en avec l'installation de l'atelier breton de réparation ferroviaire abrf sur la ligne allant à montoirdebretagne toutes ces entreprises raccordées à la ligne sont source du trafic de marchandises comme la laiterie jouzel à issé qui exporte des centaines de kilogrammes de beurre vers paris et londres la ligne participe au transfert de la production agricole de la région composée de tourteaux de son paille et foindans les années à le transport de marchandises est surtout constitué d'engrais provenant des usines d'issé guérin puis société agricole et commerciale de l'ouest puis compagnie phosphoguano et de nortsurerdre engrais bernardfermeture totale en après la fermeture au service des voyageurs en la ligne est ouverte au trafic des marchandises jusqu'à issé pour l'usine d'engrais phosphoguano un à deux trains saisonniers par mois livrent la marchandise à issé en provenance de la rochelle d'alsace ou des pyrénées lorsque l'usine est rachetée par la compagnie française de l'azote en le marché des engrais est restructuré et la desserte des marchandises cesse il ne reste plus que la desserte de france boissons à la chapellesurerdre qui perdure jusqu'en année où le projet de tramtrain est lancé grâce à l'enquête préalable puis à la déclaration d'utilité publique sonnant la fin du service marchandises sur la lignedifférents projets de réouverture envisagés à la fin des années dans la perspective de la création à nantes d'un métro léger le terme de tramway n'a pas été employé dès le début du projet une partie de la largeur de la plateforme de la ligne est vendue pour un franc symbolique à la fin des années le prolongement de la ligne du tramway de nantes vers la station beaujoire implique une traversée à niveau de la voie ferréevignettealtun tramtrain arrive en gare de sucésurerdre en un tramtrain en gare de sucésurerdre en il fut envisagé un temps que cette gare soit la limite de l'électrification et de la desserte périurbainela réouverture de la ligne est évoquée dès les années et trois scénarios ont été alors envisagés le premier envisageait la réouverture de la ligne intégralement en mode diesel les deux autres scénarios envisageaient l'utilisation de tramstrains de nantes à sucésurerdre avec pour l'un des deux l'utilisation de la ligne du tramway nantais du centre de nantes et jusqu'à la nouvelle station babinière grâce au projet de connexion des lignes et du tramway de nantes dans ces deux scénarios il était envisagé des navettes diesel audelà de sucésurerdre jusqu'à châteaubriant finalement c'est un quatrième scénario qui a été retenu l'utilisation de tramtrain sur l'intégralité de la ligne ferroviaire sans interpénétration sur le tramway nantaisla réouverture de la ligne au service des voyageurs est déclarée d'intérêt général après enquête publique du au par deux arrêtés le premier du président de rff le et le second du directeur régional sncf des pays de la loire le suivant selon les estimations effectuées pour cette enquête publique la liaison doit à terme accueillir plus de faisant de cette ligne l'axe ferroviaire le plus fréquenté de la régionprévisions de desserte de le dossier d'enquête publique de prévoyait neuf allersretours en semaine de nantes à sucésurerdre neuf autres de nantes à nortsurerdre et cinq de nantes à châteaubriant cela faisait donc un total de vingttrois allersretours entre nantes et sucésur erdre et de quatorze entre nantes et nortsurerdre si les trains effectuant les allersretours entre nantes et châteaubriant étaient répartis tout au long de la journée ceux entre nantes et nortsurerdre n'étaient réalisées que le matin et le soir cadencés toutes les la desserte aux heures creuses étant limitée à sucésurerdre cadencée toutes les heuresle même schéma se reproduisait le samedi avec onze allersretours et demi de nantes à sucésurerdre cinq allersretours et demi de nantes à nortsurerdre et trois allersretours de nantes à châteaubriant soit un total de vingt allersretours entre nantes et sucésur erdre et de huit et demi entre nantes et nortsurerdrede la même manière le dimanche il était prévu cinq allersretours de nantes à sucésurerdre trois allersretours de nantes à nortsurerdre et deux allersretours de nantes à châteaubriant soit un total de dix allersretours entre nantes et sucésur erdre et de cinq entre nantes et nortsurerdrela réalisation du projet est initialement prévue en deux phases ouverture de nantes à nortsurerdre programmée en les trains devant aller jusqu'à châteaubriant étant alors limités à nortsurerdre en attendant l'ouverture complète de la ligne en lors de la seconde phase l'ouverture de la ligne sera finalement effectuée en une seule fois la fin des travaux devant prendre totalement fin au plus tard en décembre pour une mise en service début devant des difficultés administratives la mise en service est repoussée une nouvelle fois pour la fin de l'année ref nameof le tramtrain nantes châteaubriant circulera avant la fin de l'année article douestfrance du septembre ref avant d'être définitivement annoncée pour le prévisions de desserte de la modification du calendrier du projet a pour conséquence de reporter la première phase à l'échéance de la seconde l'ouverture de la ligne se fera en une seule foisen à un peu plus d'une année de l'ouverture la grille horaire a un peu évolué depuis l'enquête publique de puisque deux allersretours de nantes à sucésurerdre sont prolongés quotidiennement jusqu'à châteaubriantl'offre est donc toujours de vingttrois allersretours entre nantes et sucésurerdre mais de seize contre quatorze entre nantes et nortsurerdre et de sept contre cinq entre nantes et châteaubriant le schéma de la desserte reste le même cadencé toutes les trente minutes le matin et le soir entre nantes et nortsurerdre il est cadencé à raison d'une circulation par heure durant les heures creuses entre nantes et sucésurerdre les trains allant jusqu'à châteaubriant étant répartis sur toute la journéele samedi l'offre prévue est aussi toujours de vingt allersretours entre nantes et sucésurerdre mais de dix entre nantes et nortsurerdre et cinq contre trois entre nantes et châteaubriantle dimanche l'offre est de dix allersretours entre nantes et sucésur erdre mais de sept contre cinq entre nantes et nortsurerdre et de quatre contre deux entre nantes et châteaubriant réouverture en les premiers essais dynamiques notamment sur la traversée oblique de la ligne avec celle de la ligne du tramway commencent le le premier train d'essais sur la ligne entière circule le la ligne est inaugurée le avec la mise en route des sept allersretours en semaine entre nantes et châteaubriant cinq les samedis et quatre les dimanches la montée en puissance de l'offre se fait progressivement avec l'introduction de six allersretours supplémentaires en semaine entre nantes et sucésurerdre dix les samedis et trois les dimanches à partir du puis de six allersretours supplémentaires entre nantes et nortsurerdre du lundi au vendredi cinq les samedis et trois les dimanches à partir du enfin cinq autres allersretours sont ajoutés à partir du l'offre étant alors complète et définitive à cette date pour cette année de réouverture le coût d'exploitation de la ligne est de d'eurosles trois lignes d'autocars départementales lila qui relient nantes et châteaubriant et sont supprimées le pour ne pas concurrencer la ligne de tramtrain dont les travaux de réouverture ont été en partie financées par le conseil général de loireatlantique qui finance également les lignes du réseau lila elles sont remplacées par des navettes en correspondances aux différentes gares du tramtrain la ligne dont une partie du parcours ne se trouve pas en concurrence avec la ligne ferroviaire est remplacée par la ligne entre jouésurerdre petitmars et nantesen la ligne reçoit le prix accessibilité décerné par le magazine ville rail et transports lors du neuvième salon international de l'industrie ferroviaire à lille grâce à une infrastructure gares et un matériel roulant totalement adapté à partir du de la même année un huitième allerretour en soirée est inauguré entre les deux terminus caractéristiques tracé vignettealtun tramtrain à destination de nantes peu avant la gare de nortsurerdre sur une portion rectiligneun tramtrain à destination de nantes peu avant la gare de nortsurerdred'une longueur de la ligne a son origine à la gare de nantes appelée à l'époque nantesorléans elle s'écarte assez rapidement des voies de la ligne principale vers paris pour s'incurver sur le nord et rejoindre les voies de la ligne de segré à nantesétat du réseau de l'état parallèles sur environ les deux lignes restent distinctes à leur création puis s'éloigne l'une de l'autre après la gare de doulon audelà la ligne continue à s'incurver vers le nordouest contournant ainsi la villepeu avant de franchir la vallée de l'erdre elle comporte un croisement à niveau avec les voies du tramway de nantes protégé côté rff par deux guidons d'arrêt et par quatre carrés côté tan ainsi qu'un embranchement au réseau de la semitan permettant entre autres la livraison des rames de tram par le rail l'arrivée du tramtrain modifie l'emplacement du croisement en le rapprochant de l'avenue de la gare de saintjoseph passant du point kilométrique pk au pk et supprime l'embranchement au réseau de la semitanpuis après avoir traversé la rivière sur le viaduc de la jonelière elle prend son orientation principale vers le nord elle suit alors la vallée de l'erdre en traversant les communes proches de nantes aujourd'hui intégrées à son aire urbaine la chapellesurerdre sucésurerdre et nortsurerdre le tracé qui était jusqu'alors un peu sinueux comporte ensuite de longues portions rectilignes dans les contrées beaucoup plus rurales qu'elle traverse à abbaretz elle s'incurve vers le nordest vers issé pour rejoindre la souspréfecture châteaubriantles communes traversées par la ligne sont donc dans l'ordre croissant des points kilométriques nantes la chapellesurerdre sucésurerdre casson nortsurerdre jouésurerdre saffré abbaretz issé moisdonlarivière louisfert erbray et châteaubriant gares vignettealtvu de l'ancien bâtiment voyageurs muré côté voies en le bâtimentvoyageurs de la gare d'issé muré vu en côté voies quelques années avant sa démolition avant le tramtrain avant la mise en service de la ligne avec des tramstrains celleci a compté jusqu'à haltes ou arrêts ouvertes entre date de la mise en service de la ligne et gare de nantes ouverte depuis halte de doulon ouverte le puis promue gare gare de saintjoseph gare de la chapellesurerdre gare de sucésurerdre halte de casson ouverte en gare de nortsurerdre halte de saffré joué créé à la fin du sous le nom d'arrêt du pavillon et promu halte en et renommé à cette occasion saffré joué gare d'abbaretz gare d'issé arrêt de la claie sur la commune d'issé ouvert en puis transformé en halte arrêt de la cantraie sur la commune d'erbray ouvert en gare de châteaubriantainsi à l'ouverture de la ligne la ligne compte huit gares en il y a haltes ou arrêts et ce jusqu'en année de la première fermeture de la ligne en rouvrant en il n'y aura que douze points d'arrêts l'arrêt de la cantraie ne rouvrant pas seules deux communes n'ont donc jamais eu de point d'arrêt alors que la ligne les traverse louisfert et moisdonlarivière même si l'arrêt de la cantraie était placé de telle sorte qu'il desserve ces deux communesles bâtiments voyageurs bv des gares intermédiaires ont été construits selon les plans types du po ils sont de plus la classe est élevée plus la gare est petite tout comme son bv sauf celle de nortsurerdre qui est de l'arrêt de saffré joué promu halte se voit muni d'une annexe accolé à la maison de gardebarrière avec abri alors que l'arrêt de la cantraie est équipé d'un simple quai éclairé par deux poteaux la halte de doulon se voit munie d'un second bâtiment accolé à la maison de gardebarrière puis d'un troisième lorsque la halte est promue gare la gare de châteaubriant appartenant à la compagnie des chemins de fer de l'ouest possédait un bv de selon les plans de la compagnieavec la fermeture de la ligne au service des voyageurs en les bâtiments voyageurs subissent des sorts différents ceux d'abbaretz et de sucésurerdre sont vendus ceux de nortsurerdre et d'issé sont murés et ceux de saintjoseph et de la chapellesurerdre sont détruits tramtrain vignettealtvue de la nouvelle gare de la chapelleaulnay avec parking halte et tramtrain à quaila nouvelle halte de la chapelleaulnayla concertation préalable de et le dossier d'enquête publique de prévoient onze points d'arrêt deux gares à nantes gare de nantes gare de haluchèrebatignolles important pôle d'échanges avec le tramway les bus et cars interurbains quatre gares à la chapellesurerdre gare de babinière nouveau pôle d'échanges gare d'erdreactive gare de la chapellecentre gare de la chapelleaulnay gare de sucésurerdre création d'une station à proximité de l'ancienne gare maintenue comme maison des associations gare de nortsurerdre réouverture de l'ancienne gare réhabilitée gare d'abbaretz création d'une station à proximité immédiate de l'ancienne gare gare d'issé création d'une station sur le site de la gare démolie gare de châteaubriant adaptation de la gare qui deviendra un pôle d'échangesseule la gare de saffré joué ainsi que les haltes ferroviaires de la claie commune d'issé et de casson qui existaient auparavant ne seront pas rouvertes une demande forte de réouverture de cette dernière n'a pas abouti malgré une pétition de signatures déposées dans le cadre de la concertation préalable en et une enquête complémentaire de la part de la société systra l'éloignement de l'emplacement de l'ancienne gare de casson par rapport au bourg de la commune à peu près égal à l'éloignement avec la gare de sucésurerdre conjugué avec le fait que cette dernière aura une offre bien plus importante aura rejeté toute idée de gare à casson à court ou moyen terme ainsi les bâtiments voyageurs de sucésurerdre nortsurerdre et abbaretz sont les seuls encore conservés aujourd'hui ils datent de l'origine de la ligne et celui de nortsurerdre est le seul à avoir conservé son rôle d'originedans les années à venir et après des aménagements d'infrastructure le tramtrain doit théoriquement être amené à circuler sur le réseau du tramway nantais permettant par exemple de desservir ainsi les huit stations intermédiaires de la ligne situées entre la gare sncf et celle d'haluchèrebatignolles même si aucune échéance n'est fixée ouvrages d'art l'ouverture de la ligne s'est accompagnée de la création de ponts ferroviaires aussi appelés pontsrails ou ponts routiers pontsroutes les ponts sont typiques de la compagnie du po métalliques ou en maçonnerie après la seconde guerre mondiale sept ponts supplémentaires sont créés sur la ligne à la faveur de nouvelles voies routières boulevard périphérique de nantes autoroute a ou de nouveaux lieux d'habitationl'ouvrage le plus remarquable est le pont de la jonelière situé sur les communes de nantes et de la chapellesurerdre et qui sert à traverser l'erdre d'une longueur totale de à l'origine le pont est composé d'une arche centrale métallique qui est reconstruite dans le style de l'époque en c'estàdire en béton du fait de sa destruction en par l'armée allemande cette arche repose de part et d'autre sur des arches en maçonnerie situées sur chaque rive de la rivière qui ont été partiellement détruites et reconstruites à l'identique pour les mêmes raisons une passerelle pour piétons a été ajoutée en aux frais du conseil général de la loireinférieure fermé durant une année de à pour permettre son élargissement dans le cadre de la réouverture de la ligne en tramtrain le pont comporte désormais deux cheminements pour les piétons un au nord et un au sud une piste cyclable à double sens la voie ferrée et un emplacement pour une deuxième voie celle du tramway nantais envisagée dans le cadre du projet d'interconnexion des lignes et un autre ouvrage remarquable est le viaduc de l'hocmard pont en pierre qui a une longueur de il a été reconstruit à l'identique après sa destruction lors de la seconde guerre mondialeenfin le troisième ouvrage remarquable est le pont sur le canal de nantes à brest qui est un pont métallique construit par l'entreprise roussel comme tous les ponts métalliques datant de la création de la ligne le tablier métallique qui reposait sur deux travées en maçonnerie a été déposé et remplacé par un tablier neuf de légèrement rehaussé le pour permettre la réouverture de la ligne et dégager un gabarit fluvial aux normes en vigueur ce pont a une longueur totale de au total pour la réouverture de la ligne en il aura fallu modifier huit ouvrages d'art rehaussement de trois ponts routiers et remplacement du tablier de sept ponts ferroviaires équipement vignettealtvue sur la voie avec rails doubles champignons et vignole à la gare de saffré joué en avant le début des travaux pour la réouverturerails vignole au premier plan et rails doublechampignon au second plan au niveau de la gare de saffré joué en avant le début des travaux pour la réouverture voie la ligne a toujours été à voie unique entre la chapellesurerdre et châteaubriant des évitements étaient présents dans les gares de sucésurerdre nortsurerdre abbaretz et issé entre nantes et la chapellesurerdre la ligne comportait plusieurs voies du fait d'embranchements de ligne ligne de segré à doulon et ligne de blain à la chapellesurerdre la ligne n'était pas électrifiée et la voie était constituée de rails à double champignon ou de rails vignole reliés par des traverses en bois ou en métal entre issé et abbaretz à l'occasion de la réouverture de la ligne en l'ensemble de la voie rails traverses et ballast a été déposéune nouvelle voie a ensuite été posée à l'aide de de ballast en béton biblocs et de rails longs soudés une fois posés toujours à voie unique sur la majeure partie du parcours la ligne comporte des évitements dans les gares de doulon au droit du centre de maintenance ne servant que pour le service d'haluchèrebatignolles de sucésurerdre de nortsurerdre et d'issé ainsi qu'une section à deux voies de la gare de babinière à la gare de la chapellecentre deux voies sont disponibles en gares de nantes et de châteaubriant ainsi qu'un tiroir permettant de garer une unité double de citadis dualis à sucésurerdre et à nortsurerdre la voie d'évitement en gare d'haluchèrebatignolles était prévue seulement comme mesure conservatoire dans l'enquête publique de alors qu'elle a été finalement réalisée en même temps que le reste du projet de tramtrain des passages à niveaux de l'ancienne voie ont été supprimésla voie permet au tramtrain de rouler jusqu'à la vitesse de vitesse maximale du tramtrain utilisé sur la ligne cependant sur la partie où la conduite s'effectue en mode tram entre nantes et babinière la vitesse est limitée à avec des ralentissements à aux passages à niveau électrification avant la réouverture de la ligne la traction autonome vapeur puis diesel était nécessaire pour la parcourir cette réouverture s'est accompagnée de son électrification sur la totalité du parcours selon deux types de courant alternatif à la sortie de nantes celleci étant déjà électrifiée avec ce type de courant jusqu'au droit de la station de tram boulevard de doulon'' et de babinière à châteaubriant continu''' pour les tronçons des zones urbaines entre l'entrée de la gare de nantes et après babinière ceci afin de ne pas provoquer d'interférence avec le réseau d'alimentation du tramway de la ville qui utilise la même tension et dont une bonne partie de la moitié orientale de la ligne longe la voie ferrée concernéequatre sousstations électriques sont dispersées le long de la ligne doulon haluchèrebatignolles et babinière pour le courant continu en nortsurerdre pour la section en courant altérnatif de babinière à châteaubriant la section en courant alternatif de la sortie de nantes est alimentée par la sousstation existante du blottereau quartier de nantes où est situé un ancien triage ferroviaire et l'atelier de maintenance des ter pays de la loire la mise sous tension des de ligne est effective depuis le permettant d'effectuer les premiers essais techniques dans le courant de l'été signalisation la signalisation de la ligne est une signalisation ferroviaire classique en gare de nantes block automatique lumineux de type tramway relativement classique pour la portion de ligne parcourue en mode tram entre la sortie de nantes et babinière et d'une signalisation ferroviaire spécifique à la ligne block tram tout comme le régime d'exploitation réglementation qui définit le comportement et les dispositions que doivent prendre les conducteurs face aux signaux présentés le long de la voie et aux incidents entre babinière et châteaubriantauparavant la ligne n'était pas équipée de signaux de simples panneaux gare annonçaient les croisements et gares d'arrêt général il s'agissait alors d'une ligne fonctionnant sous le régime de la voie unique à signalisation simplifiée vussexploitation en tramtrainmatériel roulant la ligne de tramtrain reliant nantes à châteaubriant est exploitée uniquement avec les vingtquatre rames de type citadis dualis u commandées à alstom la ligne nécessite seulement douze rames ce matériel étant utilisé en pool avec celui de la ligne de tramtrain reliant nantes à clissondépôts ateliers deux ateliers de maintenance sont consacrés à la maintenance des tramstrains circulant entre nantes et châteaubriant ces deux ateliers se trouvent sur la ligne en gare de nantes et en gare de doulon d'une superficie initiale de l'atelier de doulon est agrandi en pour attendre afin de permettre la maintenance des rames de la ligne nantes clisson en plus de celles de la ligne nantes châteaubriant permettant la réalisation sur ce site de l'intégralité de la maintenance des tramtrains l'ensemble est achevé en régulation le poste de commande de la ligne se trouve dans un bâtiment créé à proximité du poste d'aiguillage de la gare de nantes le poste de contrôle de l'exploitation de la ligne se trouve dans la gare de nortsurerdre qui a été réhabilitéedesserte la ligne est parcourue par des trains régionaux ter pays de la loire assurés en tramstrains qui circulent entre nantes et châteaubriant sous le numéro de ligne t sept allersretours du lundi au vendredi cinq les samedis et quatre les dimanches sont proposés entre nantes et châteaubriant auxquels s'ajoutent six allersretours du lundi au vendredi dix les samedis et trois les dimanches entre nantes et sucésurerdre et onze allersretours entre nantes et nortsurerdre du lundi au vendredi cinq les samedis et trois les dimanchesl'offre est alors de relations par jour de semaine et par sens entre nantes et sucésurerdre et de entre nantes et nortsurerdre le samedi l'offre est respectivement de et dix relations le dimanche de dix et sept relationsplus aucune desserte fret ne circule entre doulon et châteaubriant mais des trains de marchandises circulent toujours jusqu'à doulon pour desservir la zone industrielle de carquefouintermodalité les gares de nantes et haluchèrebatignolles offrent des correspondances avec le réseau de transports urbain nantais notamment avec la ligne du tramway et de nombreuses lignes de bus ainsi qu'avec le réseau interurbain d'autocars lila les gares de sucésurerdre nortsurerdre abbaretz et châteaubriant sont desservies par des navettes lila relevant la quasitotalité des correspondances ferroviaires châteaubriant est également par des lignes lila cependant en un projet de remplacement des navettes par une desserte à la demande est envisagéfréquentation à l'issue de l'enquête publique en la fréquentation attendue sur la ligne nantes châteaubriant est de par jour objectif fixé pour ce qui en ferait l'axe le plus fréquenté de toutes les lignes ter pays de la loire à peine plus de deux mois après sa mise en service ont fréquenté la ligne contre cinq semaines après cette même mise en service chiffre qualifié de conforme aux prévisions par la région soit par jour en semaine en soit trois mois après la mise en service complète de la grille la fréquentation atteint par jour et la ligne compte plus de le cap du millions de voyageurs est franchi en en sont observés en moyenne seulement par jour et par semainela ligne est passée de voyages en à en et en contre un objectif de deux millions annuels la fiabilité et le confort jugés insuffisants sont notamment critiqués par la fédération nationale des associations d'usagers des transportsdesserte du projet d'aéroport du grand ouest la construction d'un tronçon desservant le projet d'aéroport situé à notredamedeslandes qui serait greffé à la ligne au niveau de la chapellesurerdre est également à l'étude selon le schéma de cohérence territoriale scot de la métropole nantessaintnazaire il emprunterait approximativement le tracé de l'ancienne ligne de blain à la chapellesurerdre ce tronçon permettrait ainsi de relier la gare de nantes à cet équipement en environcependant les projections de fréquentation d'un tel tronçon ne dépasseraient pas par jour ce qui serait jugé insuffisant au regard de l'investissement lequel par ailleurs ne s'intègrerait pas dans un schéma de desserte à l'échelle du grand ouest mais ne serait tourné que vers nantes cependant les chiffres avancées en par la région des pays de la loire estiment sa fréquentation à par jour dès son inauguration soit l'équivalent de la ligne ter nantes les sablesd'olonnemême si des études sont en cours sur une desserte ferrée de l'aéroport grand ouest privilégiant un barreau ferroviaire lourd entre savenay et massérac s'intégrant dans une liaison rapide entre rennes et nantes qui ne devrait pas voir le jour avant les représentants des collectivités membres du bureau du syndicat mixte aéroportuaire optent néanmoins le pour une liaison par tramtrain dans l'immédiat la communauté de communes d'erdre et gesvres principalement impactée par le projet d'aéroport s'est déclarée favorable à un tramtrain solution qu'elle juge plus structurante car mieux apte à irriguer son territoire et ses habitants avec différentes gares prônant même une prolongation de la ligne jusqu'à blainnotes et référencesbibliographie voir aussiarticles connexes tramtrain de nantes ligne de tramtrain de nantes à clisson connexion des lignes et du tramway de nantes liste des lignes de chemin de fer de france modèle de karlsruheliens externes site officiel consacré à la ligne nanteschâteaubriant blog consacré à la réouverture de la ligne nanteschâteaubriant"
"1607"
"1607 est une année commune commençant un lundi. Événements 10 mars : Yaqob d'Éthiopie est vaincu et tué par les partisans de Susneyos à la bataille de Gol dans le Godjam. 4 avril : mort d’Ali Riayat Syah, sultan d’Aceh (pointe Nord de Sumatra). Iskandar Muda, accède au trône et règne jusqu’en 1636. Apogée du sultanat sous son règne. Aceh contrôle tous les ports faisant le commerce du poivre à Sumatra, à l’exception de l’extrême sud, et son influence s’étend à plusieurs zones de la péninsule Malaise. Aceh, grand producteur d’épices, procure à l’Europe la moitié de son poivre et contrôle la route commerciale entre l’océan Indien et l’Asie du Sud-Est. 24 mai : échec d'une expédition florentine contre Famagouste, à Chypre. La flotte du grand duc Ferdinand de Médicis est de retour à Libourne le 2 août. 20 juin, Japon : arrivée d’une ambassade coréenne de quatre cent soixante membres à Edo pour conclure la paix. Les Tokugawa estiment que la dynastie des Choson reconnaît leur légitimité et se déclarent tributaire du Japon. Juin : les Séfévides prennent Shamakhi, capitale du Chirvan, aux Ottomans. , Zimbabwe : traité entre le monomotapa Gatsi Rusere et les Portugais qui lui accordent une assistance militaire pour lutter contre un de ses vassaux qui lui a pris sa capitale, en échange de la totalité des richesses minières de son pays. 16 septembre : Bône est pillée par la flotte florentine. Lors de cette opération, les Chevaliers de Saint-Étienne et les troupes toscanes ont quarante-sept blessés, mais capturent 1464 prisonniers et tuent 470 musulmans. 27 octobre : passage de la comète de Halley. Amérique vignette|Colonisation de la Virgine. Carte tirée de The Generall Historie of Virginia, New-England, and the Summer Isles, de John Smith, 1624. 26 avril : première colonie anglaise fondée par le capitaine Christopher Newport de la Compagnie de Londres, à Cape Henry en Virginie. 13 mai : la colonie de Virginie est déplacée de Cape Henry à Jamestown. La ville est édifiée sur le territoire d’une confédération indienne conduite par le chef Powhatan, qui laisse les colons s’installer en paix. Les 104 colons de Jamestown seront décimés par le paludisme, les famines, minés par leurs querelles et attaqués par les Indiens. Été : le raid des Micmacs sur le village abénaquis de Saco marque le début de la guerre des Tarrantins (1607-1615). 11 août : la colonie française de Port-Royal est abandonnée 29 août (19 août du calendrier julien) : la colonie Popham (Sagadahoc) est installée par la Compagnie de Plymouth à l'embouchure de la Kennebec River dans l'actuel État du Maine ; elle est abandonnée dès 1608. Vers le 12 décembre, Virginie : l’aventurier John Smith est fait prisonnier par le chef Opchanacanough, ne devra la vie selon lui qu’à la supplication de la fille d’un chef de tribu âgée de douze ans, Pocahontas. Europe 11 février : Sigismond Rakóczi est élu prince de Transylvanie (fin en 1608). 24 février : première représentation à Mantoue de l'opéra Orfeo de Claudio Monteverdi sur un livret de Striggio. 9 mars, Russie : Basile Chouiski annule les édits de Dimitri II et impose de nouvelles limitations aux droits des paysans. Le délai de recherche des fugitifs est fixé à 15 ans. 15 mars : couronnement du roi de Suède Charles IX de Sudermanie (fin de règne en 1611). 31 mars : discours de Jacques d'Angleterre lors de l’ouverture du Parlement à Whitehall. Il échoue à imposer aux Communes l’unification réelle des royaumes d’Angleterre et d’Écosse, et de leurs droits respectifs (2 mai). La chambre des Communes anglaise refuse d’accorder aux Écossais l’égalité des droits économiques et commerciaux. 21 avril : paix entre Paul V et Venise grâce à l’arbitrage d’Henri IV de France. 25 avril : bataille de Gibraltar. Une flotte hollandaise surprend une flotte espagnole ancrée dans la baie de Gibraltar et l'anéantit après quatre heures de combat. 30 avril : début de la révolte populaire des Midlands en Angleterre à la suite de la clôture des communaux. 23 mai : le second faux Dimitri (dit l’Imposteur ou le Brigand de Touchino), apparaît en Russie. Également soutenu par les Polonais et les Cosaques, il tente de s’imposer sur le trône. Les usurpations se multiplient. 8 juin : Newton Rebellion, point culminant de la révolte des Midlands. À Newton, Northamptonshire, 40 à 50 paysans révoltés contre les enclosures faites par les propriétaires fonciers (famille Tresham) sont pendus. 25 juin : conflit entre la Suède et la Pologne. Le général suédois Mansfeld, à la tête de , s'empare du château-fort de Paide en Estonie. 27 juin : l'expédition de Henry Hudson à la recherche du passage du Nord-Est atteint le Svalbard. Elle découvre l'île Jan Mayen sur le chemin du retour en Angleterre. 6 juillet, rébellion de Sandomierz : les rebelles sont battus par les royalistes à Guzów. Été : peste à Spalato, escale de Venise sur l’Adriatique. Août : disette à Naples, qui provoque une révolte. 28 août : le pape, ne parvenant pas à aboutir à un accord, pour éviter d’affaiblir les dominicains ou les jésuites, refuse de trancher et interdit tout débat sur la grâce. 4 septembre : Flight of the Earls. Exil des O’Neill et des O’Donnell d’Irlande ; leurs titres et propriétés sont confisqués. O’Neill et O’Donnell sont inculpés de haute trahison et leurs biens saisis. 10 octobre : une révolte de paysans et d'artisans échoue en Russie ; Ivan Bolotnikov et les paysans révoltés sont battus par Basile Chouiski à Toula. 14 octobre : Mathias de Habsbourg est élu roi par la diète de Hongrie. Début de la Guerre des frères entre Mathias et Rodolphe de Habsbourg. L’empereur est présenté comme un fou, incapable de gouverner. Mathias se fait reconnaître chef de la maison des Habsbourg (1608) et entame des campagnes militaires contre Rodolphe. Il lui arrache la Hongrie et la plupart des États patrimoniaux (1608-1612). 9 novembre : troisième banqueroute de l'État espagnol, qui entraine la faillite de la banque Fugger en Allemagne. 17 décembre, Affaire de Donauworth : Les troupes du duc de Bavière occupent la ville et restaurent le culte catholique. Donauworth est une ville impériale à majorité luthérienne. Le Conseil de ville refuse la liberté de culte aux catholiques (procession de la Saint-Marc, ). L’affaire est portée à la diète qui met la ville au ban de l’empire et ordonne au duc de Bavière d’intervenir. Les Églises « séparées de Rome » se sentent menacées et se coalisent dans l’Union évangélique en 1608. Fondation du campement d'hiver de Touroukhansk. La Sibérie jusqu'au Ienisseï devient russe. Le roi Jacques d'Angleterre se déclare protecteur de la maçonnerie. Inigo Jones en est nommé Maître et organise les loges sur le modèle des académies italiennes. Le nombre des maçons « acceptés » (non professionnels) augmente jusqu’à dépasser celui des professionnels. La scolarité devient obligatoire dans la principauté d'Anhalt-Bernbourg, région allemande. Venise interdit les sorties de blé en dehors de l’Adriatique. vignette|upright|Suzanne et les vieillards, de Rubens. Naissances en 1607 25 février : Agostino Beltrano, peintre italien de l'école napolitaine († 1656). Avril : Mathieu Le Nain, peintre français († ). 5 août : Antonio Barberini, cardinal italien, archevêque de Reims († ). 26 septembre : Francesco Cairo, peintre italien († ). 29 octobre : Angelico Aprosio, religieux augustin, érudit et bibliothécaire italien († ). Date exacte inconnue : Grégoire Francois Du Rietz (ou Durietz), médecin français qui a exercé à la cour de Suède († ). Décès en 1607 6 janvier : Guidobaldo del Monte, marquis des Marches, mathématicien et théoricien de la mécanique (° ). 3 février : Tolomeo Gallio, cardinal italien (° ). 28 février : Rusu Masakage, samouraï de la fin de l'époque Sengoku et du début de l'époque Azuchi-Momoyama (° 1549). 11 avril : Benoît de Goes, jésuite portugais (° 1562). 15 avril : César de Bus, prêtre catholique français, reconnu bienheureux par l'Église catholique (° ). Cornelius Kiliaan, lexicographe, linguiste, traducteur et poète des Pays-Bas méridionaux (° 1529). 11 mai : Michele Ruggieri, prêtre jésuite italien, missionnaire en Chine (° 1543). 17 mai : Anne d'Este, princesse franco-italienne (° ). 10 juin : Sir John Popham, juge et homme politique anglais (° v.1532). 28 juin : Domenico Fontana architecte italien (° 1543). 30 juin : Caesar Baronius, cardinal et historien italien (° ). 12 juillet : Thomas Legge, docteur en droit de l'ère élisabéthaine (° 1535). 4 août : Bartolomeo Ferreri, ecclésiastique piémontais, évêque d'Aoste (° 1539). 17 août : Anselmo Marzato, cardinal italien (° 1543). 20 août : Ercole Sassonia, médecin italien (° 1551). 26 août : Giorgio Basta, général du Saint-Empire romain germanique d’origine albanaise, gouverneur de Transylvanie (° ). 7 septembre : Pomponne de Bellièvre, homme d'État français (° 1529). 22 septembre : Alessandro Allori, peintre florentin (° ). 16 octobre : Hōzōin In'ei, moine bouddhiste japonais (° 1521). 27 novembre : Juan de Castellanos, poète, chroniqueur et prêtre espagnol (° ). 3 décembre : Claude Groulart, magistrat et érudit français (° vers 1551). 21 décembre : Tokuyama Norihide, samouraï de la fin de l'époque Sengoku et du début de l'époque d'Edo (° 1544). 23 décembre : John Fortescue of Salden, homme d'État anglais (° 1533). Date précise inconnue : Georg Bartisch, médecin allemand (° 1535). Chen Lin, général et amiral chinois de la dynastie Ming (° 1543). Domenico Fontana, architecte maniériste tessinois (° 1543). Don Enrique de Guzmán, noble, diplomate et homme d'État espagnol (° ). Ma Gui, général de la dynastie Ming (° 1543). Sen Dōan, maître de thé japonais (° 1546). Davide Vacca, soixante-seizième doge de Gênes (° 1518). Jean Vauquelin de La Fresnaye, poète français (° 1536). Yi Gwang, commandant des forces coréennes de la période Joseon au cours des invasions japonaises de la Corée (° 1541). Théodose Zygomalas, érudit, philologue, copiste de manuscrits et dignitaire laïc du patriarcat œcuménique de Constantinople (° 1544). 1606 ou 1607 : Alessandro Casolani, peintre de l'école siennoise (° vers 1552). Entre 1607 et 1610 : Bartholomaeus Bruyn le Jeune, peintre allemand (° vers 1530). Notes et références Liens externes Catégorie:Année du XVIIe siècle"
" est une année commune commençant un lundiévénements mars yaqob d'éthiopie est vaincu et tué par les partisans de susneyos à la bataille de gol dans le godjam avril mort d'ali riayat syah sultan d'aceh pointe nord de sumatra iskandar muda accède au trône et règne jusqu'en apogée du sultanat sous son règne aceh contrôle tous les ports faisant le commerce du poivre à sumatra à l'exception de l'extrême sud et son influence s'étend à plusieurs zones de la péninsule malaise aceh grand producteur d'épices procure à l'europe la moitié de son poivre et contrôle la route commerciale entre l'océan indien et l'asie du sudest mai échec d'une expédition florentine contre famagouste à chypre la flotte du grand duc ferdinand de médicis est de retour à libourne le août juin japon arrivée d'une ambassade coréenne de quatre cent soixante membres à edo pour conclure la paix les tokugawa estiment que la dynastie des choson reconnaît leur légitimité et se déclarent tributaire du japon juin les séfévides prennent shamakhi capitale du chirvan aux ottomans zimbabwe traité entre le monomotapa gatsi rusere et les portugais qui lui accordent une assistance militaire pour lutter contre un de ses vassaux qui lui a pris sa capitale en échange de la totalité des richesses minières de son pays septembre bône est pillée par la flotte florentine lors de cette opération les chevaliers de saintétienne et les troupes toscanes ont quarantesept blessés mais capturent prisonniers et tuent musulmans octobre passage de la comète de halleyamérique vignettecolonisation de la virgine carte tirée de the generall historie of virginia newengland and the summer isles de john smith avril première colonie anglaise fondée par le capitaine christopher newport de la compagnie de londres à cape henry en virginie mai la colonie de virginie est déplacée de cape henry à jamestown la ville est édifiée sur le territoire d'une confédération indienne conduite par le chef powhatan qui laisse les colons s'installer en paix les colons de jamestown seront décimés par le paludisme les famines minés par leurs querelles et attaqués par les indiens été le raid des micmacs sur le village abénaquis de saco marque le début de la guerre des tarrantins août la colonie française de portroyal est abandonnée août août du calendrier julien la colonie popham sagadahoc est installée par la compagnie de plymouth à l'embouchure de la kennebec river dans l'actuel état du maine elle est abandonnée dès vers le décembre virginie l'aventurier john smith est fait prisonnier par le chef opchanacanough ne devra la vie selon lui qu'à la supplication de la fille d'un chef de tribu âgée de douze ans pocahontaseurope février sigismond rakczi est élu prince de transylvanie fin en février première représentation à mantoue de l'opéra orfeo de claudio monteverdi sur un livret de striggio mars russie basile chouiski annule les édits de dimitri ii et impose de nouvelles limitations aux droits des paysans le délai de recherche des fugitifs est fixé à ans mars couronnement du roi de suède charles ix de sudermanie fin de règne en mars discours de jacques d'angleterre lors de l'ouverture du parlement à whitehall il échoue à imposer aux communes l'unification réelle des royaumes d'angleterre et d'écosse et de leurs droits respectifs mai la chambre des communes anglaise refuse d'accorder aux écossais l'égalité des droits économiques et commerciaux avril paix entre paul v et venise grâce à l'arbitrage d'henri iv de france avril bataille de gibraltar une flotte hollandaise surprend une flotte espagnole ancrée dans la baie de gibraltar et l'anéantit après quatre heures de combat avril début de la révolte populaire des midlands en angleterre à la suite de la clôture des communaux mai le second faux dimitri dit l'imposteur ou le brigand de touchino apparaît en russie également soutenu par les polonais et les cosaques il tente de s'imposer sur le trône les usurpations se multiplient juin newton rebellion point culminant de la révolte des midlands à newton northamptonshire à paysans révoltés contre les enclosures faites par les propriétaires fonciers famille tresham sont pendus juin conflit entre la suède et la pologne le général suédois mansfeld à la tête de s'empare du châteaufort de paide en estonie juin l'expédition de henry hudson à la recherche du passage du nordest atteint le svalbard elle découvre l'île jan mayen sur le chemin du retour en angleterre juillet rébellion de sandomierz les rebelles sont battus par les royalistes à guzw été peste à spalato escale de venise sur l'adriatique août disette à naples qui provoque une révolte août le pape ne parvenant pas à aboutir à un accord pour éviter d'affaiblir les dominicains ou les jésuites refuse de trancher et interdit tout débat sur la grâce septembre flight of the earls exil des o'neill et des o'donnell d'irlande leurs titres et propriétés sont confisqués o'neill et o'donnell sont inculpés de haute trahison et leurs biens saisis octobre une révolte de paysans et d'artisans échoue en russie ivan bolotnikov et les paysans révoltés sont battus par basile chouiski à toula octobre mathias de habsbourg est élu roi par la diète de hongrie début de la guerre des frères entre mathias et rodolphe de habsbourg l'empereur est présenté comme un fou incapable de gouverner mathias se fait reconnaître chef de la maison des habsbourg et entame des campagnes militaires contre rodolphe il lui arrache la hongrie et la plupart des états patrimoniaux novembre troisième banqueroute de l'état espagnol qui entraine la faillite de la banque fugger en allemagne décembre affaire de donauworth les troupes du duc de bavière occupent la ville et restaurent le culte catholique donauworth est une ville impériale à majorité luthérienne le conseil de ville refuse la liberté de culte aux catholiques procession de la saintmarc l'affaire est portée à la diète qui met la ville au ban de l'empire et ordonne au duc de bavière d'intervenir les églises séparées de rome se sentent menacées et se coalisent dans l'union évangélique en fondation du campement d'hiver de touroukhansk la sibérie jusqu'au ienisseï devient russe le roi jacques d'angleterre se déclare protecteur de la maçonnerie inigo jones en est nommé maître et organise les loges sur le modèle des académies italiennes le nombre des maçons acceptés non professionnels augmente jusqu'à dépasser celui des professionnels la scolarité devient obligatoire dans la principauté d'anhaltbernbourg région allemande venise interdit les sorties de blé en dehors de l'adriatiquevignetteuprightsuzanne et les vieillards de rubensnaissances en février agostino beltrano peintre italien de l'école napolitaine avril mathieu le nain peintre français août antonio barberini cardinal italien archevêque de reims septembre francesco cairo peintre italien octobre angelico aprosio religieux augustin érudit et bibliothécaire italien date exacte inconnue grégoire francois du rietz ou durietz médecin français qui a exercé à la cour de suède décès en janvier guidobaldo del monte marquis des marches mathématicien et théoricien de la mécanique février tolomeo gallio cardinal italien février rusu masakage samouraï de la fin de l'époque sengoku et du début de l'époque azuchimomoyama avril benoît de goes jésuite portugais avril césar de bus prêtre catholique français reconnu bienheureux par l'église catholique cornelius kiliaan lexicographe linguiste traducteur et poète des paysbas méridionaux mai michele ruggieri prêtre jésuite italien missionnaire en chine mai anne d'este princesse francoitalienne juin sir john popham juge et homme politique anglais v juin domenico fontana architecte italien juin caesar baronius cardinal et historien italien juillet thomas legge docteur en droit de l'ère élisabéthaine août bartolomeo ferreri ecclésiastique piémontais évêque d'aoste août anselmo marzato cardinal italien août ercole sassonia médecin italien août giorgio basta général du saintempire romain germanique d'origine albanaise gouverneur de transylvanie septembre pomponne de bellièvre homme d'état français septembre alessandro allori peintre florentin octobre hzin in'ei moine bouddhiste japonais novembre juan de castellanos poète chroniqueur et prêtre espagnol décembre claude groulart magistrat et érudit français vers décembre tokuyama norihide samouraï de la fin de l'époque sengoku et du début de l'époque d'edo décembre john fortescue of salden homme d'état anglais date précise inconnue georg bartisch médecin allemand chen lin général et amiral chinois de la dynastie ming domenico fontana architecte maniériste tessinois don enrique de guzmn noble diplomate et homme d'état espagnol ma gui général de la dynastie ming sen dan maître de thé japonais davide vacca soixanteseizième doge de gênes jean vauquelin de la fresnaye poète français yi gwang commandant des forces coréennes de la période joseon au cours des invasions japonaises de la corée théodose zygomalas érudit philologue copiste de manuscrits et dignitaire laïc du patriarcat cuménique de constantinople ou alessandro casolani peintre de l'école siennoise vers entre et bartholomaeus bruyn le jeune peintre allemand vers notes et référencesliens externes catégorieannée du xviie siècle"
"Zawadki (Biała Podlaska)"
"Zawadki ([bɛˈrɛza]) est un village polonais de la gmina de Międzyrzec Podlaski dans le powiat de Biała Podlaska de la voïvodie de Lublin dans l'est de la Pologne. Il se situe à environ au nord-est de Międzyrzec Podlaski (siège de la gmina), à l'ouest de Biała Podlaska (siège du powiat) et au nord de Lublin (capitale de la voïvodie). Histoire De 1975 à 1998, le village est attaché administrativement à la voïvodie de Biała Podlaska. Depuis 1999, il fait partie de la voïvodie de Lublin. Références Catégorie:Village dans la voïvodie de Lublin Catégorie:Powiat de Biała Podlaska"
"zawadki brza est un village polonais de la gmina de midzyrzec podlaski dans le powiat de biaa podlaska de la voïvodie de lublin dans l'est de la pologneil se situe à environ au nordest de midzyrzec podlaski siège de la gmina à l'ouest de biaa podlaska siège du powiat et au nord de lublin capitale de la voïvodiehistoire de à le village est attaché administrativement à la voïvodie de biaa podlaskadepuis il fait partie de la voïvodie de lublinréférences catégorievillage dans la voïvodie de lublincatégoriepowiat de biaa podlaska"
"Récompense (jeu)"
"On peut distinguer deux grands types de récompenses attribuées aux jeux. Concours de créateurs de jeux Certaines récompenses sont réservées aux auteurs de nouveaux jeux, généralement à l'état de maquette ou de micro-édition. On parle alors le plus souvent de concours plus que de prix. C'est en fait la règle et l'idée qui sont récompensées. Le but de ces récompenses est de permettre aux auteurs d'être repérés par les éditeurs. Parfois, un prix en numéraire est attribué, ce qui est apprécié par les auteurs qui ont souvent investi des sommes importantes pour réaliser leurs maquettes. Prix attribués aux jeux édités D'autres récompenses sont réservées aux jeux publiés. Ces récompenses prennent la forme de prix décernés, souvent lors d'un festival, par un jury composé de spécialistes ou par le public qui a testé les jeux. Ils sont attribués au jeu, c’est-à-dire autant à l'auteur qu'à l'illustrateur, à l'éditeur et de manière générale à tous ceux qui ont participé à la publication du jeu. Les récompenses sont généralement attribuées aux jeux sortis au cours de l'année, ou tout du moins pendant une période de référence. Selon le type de prix, on prend en compte la date de première publication internationale ou nationale. Certaines récompenses sont très prisées, comme le Spiel des Jahres (jeu de l'année) en Allemagne. En France, il existait deux récompenses, le Jeu de l'année et l'As d'Or. Les deux organisations ont décidé de fusionner, ce qui donne plus de poids aux nominations et au prix décerné. Parfois, un seul prix est décerné, avec une liste de nominés. Ceci a l'avantage de mettre les pleins feux sur un jeu et de ne pas disperser la communication. L'inconvénient est que cela revient souvent à privilégier un type de jeu en excluant du titre suprême les jeux pour enfants ou les jeux à deux, par exemple. Parfois, l'organisme responsable ne décerne pas de prix mais une liste de recommandations. C'est par exemple le cas du Sceau d'excellence Option consommateurs attribué au Canada français. Parfois, des prix sont attribués par critères : jeux pour enfants, pour familles, pour deux joueurs, abstraits, ... Il faut également mentionner certains prix décernés par les chambres syndicales professionnelles, comme le Grand Prix du Jouet ou le Concours Lépine. Ces prix sont attribués par des jurys qui n'ont généralement pas le temps d'essayer les jeux et leur valeur est très contestée. Pour un auteur ou un éditeur, la meilleure récompense reste cependant l'achat massif de leur jeu par le public ! Types de récompenses Il existe différents types de récompenses. Meilleur jeu de l'année ou Meilleurs jeux de l'année Selon un type de public : enfants, débutants, joueurs confirmés, public familial, ... Selon un type de jeu : historique, abstrait, pour deux joueurs, jeu de rôle, ... Selon un format : jeu de cartes, ... Selon un critère commercial : jeu non publié, jeu vendu hors grande distribution, ... Selon un critère : meilleure règle, plus beau jeu, ... Critères Les critères pour l'attribution des récompenses peuvent être multiples : originalité simplicité jouabilité clarté des règles esthétique durabilité Voir :Catégorie:Récompense de jeu Présentation de nombreuses récompenses sur Ludivers Catégorie:Lexique du jeu *"
"on peut distinguer deux grands types de récompenses attribuées aux jeuxconcours de créateurs de jeuxcertaines récompenses sont réservées aux auteurs de nouveaux jeux généralement à l'état de maquette ou de microédition on parle alors le plus souvent de concours plus que de prix c'est en fait la règle et l'idée qui sont récompensées le but de ces récompenses est de permettre aux auteurs d'être repérés par les éditeurs parfois un prix en numéraire est attribué ce qui est apprécié par les auteurs qui ont souvent investi des sommes importantes pour réaliser leurs maquettesprix attribués aux jeux éditésd'autres récompenses sont réservées aux jeux publiés ces récompenses prennent la forme de prix décernés souvent lors d'un festival par un jury composé de spécialistes ou par le public qui a testé les jeux ils sont attribués au jeu c'estàdire autant à l'auteur qu'à l'illustrateur à l'éditeur et de manière générale à tous ceux qui ont participé à la publication du jeules récompenses sont généralement attribuées aux jeux sortis au cours de l'année ou tout du moins pendant une période de référence selon le type de prix on prend en compte la date de première publication internationale ou nationalecertaines récompenses sont très prisées comme le spiel des jahres jeu de l'année en allemagne en france il existait deux récompenses le jeu de l'année et l'as d'or les deux organisations ont décidé de fusionner ce qui donne plus de poids aux nominations et au prix décernéparfois un seul prix est décerné avec une liste de nominés ceci a l'avantage de mettre les pleins feux sur un jeu et de ne pas disperser la communication l'inconvénient est que cela revient souvent à privilégier un type de jeu en excluant du titre suprême les jeux pour enfants ou les jeux à deux par exempleparfois l'organisme responsable ne décerne pas de prix mais une liste de recommandations c'est par exemple le cas du sceau d'excellence option consommateurs attribué au canada françaisparfois des prix sont attribués par critères jeux pour enfants pour familles pour deux joueurs abstraits il faut également mentionner certains prix décernés par les chambres syndicales professionnelles comme le grand prix du jouet ou le concours lépine ces prix sont attribués par des jurys qui n'ont généralement pas le temps d'essayer les jeux et leur valeur est très contestéepour un auteur ou un éditeur la meilleure récompense reste cependant l'achat massif de leur jeu par le public types de récompensesil existe différents types de récompenses meilleur jeu de l'année ou meilleurs jeux de l'année selon un type de public enfants débutants joueurs confirmés public familial selon un type de jeu historique abstrait pour deux joueurs jeu de rôle selon un format jeu de cartes selon un critère commercial jeu non publié jeu vendu hors grande distribution selon un critère meilleure règle plus beau jeu critèresles critères pour l'attribution des récompenses peuvent être multiples originalitésimplicitéjouabilitéclarté des règlesesthétiquedurabilitévoir catégorierécompense de jeu présentation de nombreuses récompenses sur ludiverscatégorielexique du jeu"
"Bagert"
"Bagert est une commune française, située dans le département de l'Ariège en région Occitanie. Ses habitants sont appelés les Bagertois. Géographie Commune des Pyrénées située dans l'aire urbaine de Saint-Girons en Volvestre, à 16 km au nord-ouest de Saint-Girons. Elle fait partie du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises. Hameaux de la commune : Bergé, Bergès, Garrabet, Seré Communes limitrophes Bagert est limitrophe de quatre autres communes. vignette|upright=1.8|centre|Carte de la commune de Bagert et de ses proches communes. Hydrographie La commune est arrosée par le Ruisseau de Belloc et le Ruisseau de Soumet, deux affluents du Lens. Géologie et relief La superficie de la commune est de ; son altitude varie de . Voies de communication et transports Accès par la route départementale D 335. Toponymie Histoire Politique et administration Administration municipale Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 0 et 99, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de sept. Rattachements administratifs et électoraux Commune faisant partie de la communauté de communes Couserans - Pyrénées et du canton des Portes du Couserans (avant le redécoupage départemental de 2014, Bagert faisait partie de l'ex-canton de Sainte-Croix-Volvestre) et avant le janvier 2017 elle faisait partie de la communauté de communes du Volvestre ariégeois. Tendances politiques et résultats Liste des maires Population et société Démographie Économie L'économie de la commune est essentiellement basée sur l'agriculture. Gîte "Le Garraouet" 4 places à Garrabet Culture et festivités Activités sportives randonnée, chasse, Écologie et recyclage La déchetterie du Volvestre ariégeois se trouve sur la commune de Lasserre au lieudit Chaumes. Culture locale et patrimoine Lieux et monuments Église de la Purification de la Vierge. Table d'orientation à 360 degrés en très bon état et bien détaillée sur la chaîne pyrénéenne. Personnalités liées à la commune Voir aussi Articles connexes Liste des communes de l'Ariège Couserans Petites Pyrénées Liens externes Bagert sur le site de l'Institut géographique national Notes et références Notes Références Catégorie:Commune de l'Ariège Catégorie:Aire urbaine de Saint-Girons"
"bagert est une commune française située dans le département de l'ariège en région occitanie ses habitants sont appelés les bagertoisgéographie commune des pyrénées située dans l'aire urbaine de saintgirons en volvestre à km au nordouest de saintgirons elle fait partie du parc naturel régional des pyrénées ariégeoiseshameaux de la commune bergé bergès garrabet serécommunes limitrophes bagert est limitrophe de quatre autres communesvignetteuprightcentrecarte de la commune de bagert et de ses proches communeshydrographie la commune est arrosée par le ruisseau de belloc et le ruisseau de soumet deux affluents du lensgéologie et relief la superficie de la commune est de son altitude varie de voies de communication et transports accès par la route départementale d toponymiehistoirepolitique et administrationadministration municipale le nombre d'habitants au recensement de étant compris entre et le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de est de septrattachements administratifs et électoraux commune faisant partie de la communauté de communes couserans pyrénées et du canton des portes du couserans avant le redécoupage départemental de bagert faisait partie de l'excanton de saintecroixvolvestre et avant le janvier elle faisait partie de la communauté de communes du volvestre ariégeoistendances politiques et résultatsliste des mairespopulation et sociétédémographieéconomie l'économie de la commune est essentiellement basée sur l'agriculture gîte le garraouet places à garrabetculture et festivitésactivités sportives randonnée chasseécologie et recyclage la déchetterie du volvestre ariégeois se trouve sur la commune de lasserre au lieudit chaumesculture locale et patrimoinelieux et monuments église de la purification de la vierge table d'orientation à degrés en très bon état et bien détaillée sur la chaîne pyrénéennepersonnalités liées à la communevoir aussiarticles connexes liste des communes de l'ariège couserans petites pyrénéesliens externes bagert sur le site de l'institut géographique nationalnotes et référencesnotesréférences catégoriecommune de l'ariègecatégorieaire urbaine de saintgirons"
"André Aumonier"
"André Aumonier, né le à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) et mort le à Paris, est un président français d’association. Biographie Famille André Pierre Marie Aumonier est né le à Saint-malo (Ille-et-Vilaine) du mariage de Pierre Aumonier, avocat, et de Marie Sauvage. Le , il épouse Anne Quérénet. De cette union, naissent cinq enfants. Formation Après des études à l’école Albert-de-Mun puis au lycée Louis-le-Grand, il suit les cours des facultés de droit et des lettres de Paris où il obtient une licence en droit, Il est également diplômé de l’École libre des sciences politiques, du Centre de perfectionnement aux affaires. Étudiant, il est membre de la Conférence Olivaint. En 1956-1957, il est auditeur de l’Institut des hautes études de défense nationale. Carrière et engagement associatif De 1949 à 1952, André Aumonier est chef du secrétariat commercial des Brasseries de la Meuse. Puis en 1952, il est nommé secrétaire général du Centre français du patronat chrétien (CPPC) renommé en 1957 Centre chrétien des patrons et dirigeants d’entreprise. Il en est ensuite délégué général de 1956 à 1965 puis président de 1975 à 1981 et enfin président d'honneur. Président de la SOFIDIM (Société financière pour la distribution moderne), il siège de 1959 à 1969, au Conseil économique et social au titre des personnalités choisies en raison de leur compétence où il préside le groupe des personnalités qualifiées. En 1975, il est président de l'Université européenne des affaires et vice-président délégué de la Fondation européenne pour l'économie. . En 1976, avec Jacques Tessier, président de la Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC), il fonde l'association Évangile et société qui a pour fonction d'analyser les problèmes de société à la lumière de l'Évangile. Il en est le président de 1993 à 1998. Il affirme que . De 1965 à 1983, il dirige la revue Professions et Entreprises. Il est vice-président délégué de la Fondation européenne pour l’économie de 1968 à 1987, président du comité de direction de l’Université européenne des affaires en 1968. . Il en est le président de 1983 à 1992, puis en est nommé président d'honneur. En 1993, il succède à Henri Guitton à la présidence de l'Académie d'éducation et d'études sociales (AES), qu'il préside jusqu'en 2003. Il meurt à Paris le . Publications André Aumonier est l'auteur de nombreux éditoriaux dans les revues Professions et entreprises et Messages du Secours catholique (1983-92) et de publications, notamment : Un corsaire de l’Église, 1996. Le Secours catholique, revue Études, Distinctions André Aumonier est promu commandeur de la Légion d'honneur en 2000. Il est également commandeur de l'ordre de Saint-Grégoire-le-Grand. Liens externes Article consacré à André Aumonier dans le quotidien Le Monde du . Références Catégorie:Naissance en février 1916 Catégorie:Décès en octobre 2004 Catégorie:Décès à Paris Catégorie:Chef d'entreprise français Catégorie:Commandeur de la Légion d'honneur Catégorie:Personnalité liée à une organisation patronale Catégorie:Président d'une association Catégorie:Personnalité du catholicisme social Catégorie:Naissance à Saint-Malo Catégorie:Décès à 88 ans"
"andré aumonier né le à saintmalo illeetvilaine et mort le à paris est un président français d'associationbiographiefamille andré pierre marie aumonier est né le à saintmalo illeetvilaine du mariage de pierre aumonier avocat et de marie sauvagele il épouse anne quérénet de cette union naissent cinq enfantsformation après des études à l'école albertdemun puis au lycée louislegrand il suit les cours des facultés de droit et des lettres de paris où il obtient une licence en droit il est également diplômé de l'école libre des sciences politiques du centre de perfectionnement aux affairesétudiant il est membre de la conférence olivainten il est auditeur de l'institut des hautes études de défense nationalecarrière et engagement associatif de à andré aumonier est chef du secrétariat commercial des brasseries de la meuse puis en il est nommé secrétaire général du centre français du patronat chrétien cppc renommé en centre chrétien des patrons et dirigeants d'entreprise il en est ensuite délégué général de à puis président de à et enfin président d'honneurprésident de la sofidim société financière pour la distribution moderne il siège de à au conseil économique et social au titre des personnalités choisies en raison de leur compétence où il préside le groupe des personnalités qualifiées en il est président de l'université européenne des affaires et viceprésident délégué de la fondation européenne pour l'économieen avec jacques tessier président de la confédération française des travailleurs chrétiens cftc il fonde l'association évangile et société qui a pour fonction d'analyser les problèmes de société à la lumière de l'évangile il en est le président de à il affirme que de à il dirige la revue professions et entreprises il est viceprésident délégué de la fondation européenne pour l'économie de à président du comité de direction de l'université européenne des affaires en il en est le président de à puis en est nommé président d'honneuren il succède à henri guitton à la présidence de l'académie d'éducation et d'études sociales aes qu'il préside jusqu'en il meurt à paris le publications andré aumonier est l'auteur de nombreux éditoriaux dans les revues professions et entreprises et messages du secours catholique et de publications notamment un corsaire de l'église le secours catholique revue étudesdistinctions andré aumonier est promu commandeur de la légion d'honneur en il est également commandeur de l'ordre de saintgrégoirelegrandliens externes article consacré à andré aumonier dans le quotidien le monde du références catégorienaissance en février catégoriedécès en octobre catégoriedécès à pariscatégoriechef d'entreprise françaiscatégoriecommandeur de la légion d'honneurcatégoriepersonnalité liée à une organisation patronalecatégorieprésident d'une associationcatégoriepersonnalité du catholicisme socialcatégorienaissance à saintmalocatégoriedécès à ans"
"Palais de la Moncloa"
"Le palais de la Moncloa () est une résidence d'État située à Madrid, en Espagne. Il constitue la résidence officielle du président du gouvernement depuis . Il est entouré d'un complexe immobilier qui accueille la vice-présidence du gouvernement, le ministère de la Présidence et les services de la présidence du gouvernement. Le palais de la Moncloa est l'un des palais politiques les plus célèbres de la capitale espagnole. Faits Le premier occupant de La Moncloa fut Adolfo Suárez, président du gouvernement de 1976 à 1981. Ana Botella, l'épouse de José María Aznar déclarait souvent que La Moncloa était « un lieu inhabitable pour une famille normale ». Pour autant, le couple Aznar y a vécu et s'est contenté de faire quelques aménagements. Sonsoles Espinosa, l'épouse de José Luis Rodríguez Zapatero, fit appel à des décorateurs afin de remodeler complètement l'intérieur de l'édifice. Des meubles au design actuel, des teintes blanches et grises et des œuvres d'art contemporain caractérisent donc désormais l'espace intérieur. L'ancien président de la République française, Nicolas Sarkozy, estime que le palais de la Moncloa est, contrairement au palais de l'Élysée, le lieu idéal pour l'exercice du pouvoir exécutif. Notes et références Voir aussi Palais de las Marismillas Liens externes Présidence du gouvernement espagnol Vue satellite du complexe de la Moncloa Catégorie:Monument à Madrid La Moncloa Catégorie:Bâtiment gouvernemental en Espagne Catégorie:Bâtiment officiel en Espagne Catégorie:Architecture civile du XVIIe siècle Catégorie:Patrimoine national en Espagne Espagne Catégorie:Moncloa-Aravaca"
"le palais de la moncloa est une résidence d'état située à madrid en espagneil constitue la résidence officielle du président du gouvernement depuis il est entouré d'un complexe immobilier qui accueille la viceprésidence du gouvernement le ministère de la présidence et les services de la présidence du gouvernementle palais de la moncloa est l'un des palais politiques les plus célèbres de la capitale espagnolefaits le premier occupant de la moncloa fut adolfo surez président du gouvernement de à ana botella l'épouse de josé mara aznar déclarait souvent que la moncloa était un lieu inhabitable pour une famille normale pour autant le couple aznar y a vécu et s'est contenté de faire quelques aménagements sonsoles espinosa l'épouse de josé luis rodrguez zapatero fit appel à des décorateurs afin de remodeler complètement l'intérieur de l'édifice des meubles au design actuel des teintes blanches et grises et des uvres d'art contemporain caractérisent donc désormais l'espace intérieur l'ancien président de la république française nicolas sarkozy estime que le palais de la moncloa est contrairement au palais de l'élysée le lieu idéal pour l'exercice du pouvoir exécutifnotes et référencesvoir aussi palais de las marismillasliens externes présidence du gouvernement espagnol vue satellite du complexe de la moncloacatégoriemonument à madridla moncloacatégoriebâtiment gouvernemental en espagnecatégoriebâtiment officiel en espagnecatégoriearchitecture civile du xviie sièclecatégoriepatrimoine national en espagneespagnecatégoriemoncloaaravaca"
"5e régiment de dragons"
"Le de dragons (ou RD), est une unité de cavalerie de l'armée française, créé sous la Révolution à partir du régiment Colonel-Général dragons, un régiment français d'Ancien Régime. Dissous en 2003, il est recréé le , dans le cadre de la remontée en puissance de l'Armée de terre (« Au contact »). Il devient un régiment unique en France, régiment de chars, il comprend aussi deux compagnies d'infanterie et une compagnie mixte artillerie-génie. Il est le seul régiment pleinement interarmes en France en tant que « préfigurateur » du GTIA Scorpion. Il appartient à nouveau à la blindée au sein de la . Création et différentes dénominations Filiation 1668 : Régiment Colonel-Général des Dragons (formé par le dédoublement des Dragons étrangers du Roi) 1791 : de dragons 1814 : Régiment des dragons du Dauphin (3) 1815 : de dragons 1816 : Régiment des dragons de l'Hérault (5) 1825 : de dragons 1928 : dissous 1929 : recréé à partir du de chasseurs cyclistes (), en reprenant les traditions du , sous le nom de de dragons portés 1939 : de dragons portés 1942 : dissous 1944 : de dragons 1946 : dissous 1948 : de dragons 1951 : dissous 1953 : de dragons 1964 : dissous et immédiatement recréé avec les éléments du de chasseurs d'Afrique () 2003 : dissolution le 2016 : recréation le Historique des garnisons, campagnes et batailles Monarchie française 1667-1668 : Guerre de Dévolution vignette|203x203px|Guidon du Colonel Général des Dragons (1668) 1672-1678 : Guerre de Hollande 1674 : Bataille de Seneffe 1677 : Bataille de la Peene 1688-1697 : Guerre de la Ligue d'Augsbourg 1692 : Siège de Namur (1692) 1692 : Bataille de Steinkerque 1693 : Bataille de Neerwinden (1693) vignette|229x229px|Louis de France, Dauphin, en uniforme de Colonel Général des Dragons (1765)1701-1714 : Guerre de Succession d'Espagne : Campagne dans le pays de Clèves 1703 : Bataille de Spire 1706 : Bataille de Ramillies 1707 : Bataille de Lorch 1709 : Bataille de Malplaquet 1740-1748 : Guerre de Succession d'Autriche 1746 : Bataille de Rocourt 1747 : Bataille de Lauffeld 1756-1763 : Guerre de Sept Ans 1757 : Bataille de Hastenbeck thumb|Guidon du régiment de 1791|158x158px thumb|Compagnie du colonel - Régiment Colonel-Général dragons de 1786 vignette|218x218px|Louis Bonaparte Colonel du régiment de dragons Guerres de la Révolution et de l'Empire 1792-1797 : Première Coalition le de dragons est rattaché à l'Armée du Nord et à l'armée de Belgique 1792 : Bataille de Valmy, Combat de Quiévrain Bataille de Jemappes 1793 : Bataille de Neerwinden (1793) 1793 : Bataille de Wattignies 1794-1795 : le est rattaché aux Armées des Ardennes et de Sambre-et-Meuse. 1796-1797 : rattaché à l'Armée d'Italie le participe à la Campagne d'Italie (1796-1797) : 1796 : Bataille de Mondovi Bataille de Castiglione Bataille de Bassano Campagne d'Italie (1799-1800) 1799 : Prise de Crémone 1800 : Bataille de Marengo 1805 : Campagne d'Autriche (1805) Bataille de Wertingen 2 décembre : Bataille d'Austerlitz 1806-1807 : Campagne de Prusse et de Pologne 1806 : Bataille de Nasielsk 8 février 1807 : Bataille d'Eylau 1807 : Bataille de Friedland Corps d'observation de la Gironde 1808 : Armée de Portugal - Guerre d'indépendance espagnole 1809 : Guerre d'indépendance espagnole Bataille d'Almonacid Bataille d'Ocaña 1813 : Guerre d'indépendance espagnole Bataille de Vitoria 1813 : Campagne d'Allemagne 16-19 octobre : Bataille de Leipzig 1814 : Campagne de France (1814) Bataille de Craonne Bataille de Fère-Champenoise (1814) 1815 : Campagne de Belgique de 1815 Bataille de Ligny Bataille de Waterloo De 1815 à 1848 1823 : Expédition d'Espagne 1831 : Révolution belge - Campagne des Dix-Jours Deuxième République Second Empire Lors de la guerre franco-prussienne de 1870 le de dragons est rattaché à l'Armée du Rhin : Bataille de Forbach-Spicheren Siège de Metz (1870) Bataille de Borny-Colombey Bataille de Rezonville Bataille de Noisseville De 1871 à 1914 thumb|320px|droite|Alphonse de Neuville 1878 "Officier de Dragons traversant une rivière" Garnisons 1871-1873 : Camp de Graves, Abbeville, Amiens 1873-1885 : Saint-Omer 1885-1914 : Compiègne Première Guerre mondiale Affectations et constitution Le , le de dragons est affecté au corps de cavalerie Sordet. Il forme une brigade avec le de dragons rattachée à la de cavalerie du général Lastour. Journal de marche et des opérations du de dragons 1914 En août, il participe au raid en Belgique qui le mène à Liège, puis Neufchâteau, Fleurus, Orbais et Locre (Belgique) pour finalement rentrer en France à Maubeuge le . Du au , le régiment couvre l’armée française en retraite après la défaite de Charleroi avant de se retrouver le près de Versailles. Dans la bataille de la Marne, du au , le est engagé à Betz, Nanteuil, Margny, Rosières et Senlis. À la suite de ces combats victorieux le régiment a l’honneur d’inscrire L’Ourcq 1914 sur son étendard. La course à la mer : le , le franchit la Somme à Péronne, combat en Picardie à Arras, Lens le , attaque à pied à Riez-Bailleuil où il fait reculer les Allemands de plusieurs kilomètres. Le , il arrive au bord d’Ypres où il s’enterre dans les tranchées. 1915 En février, le régiment est envoyé en Champagne, puis en mars pour les Vosges où il recevra l'inscription Vosges 1915 à son drapeau. En mai, le se retrouve à Amiens, en juin en Artois où il reprend du service dans les tranchées. 1916 Le régiment assure le même service dans les tranchées par détachement de . Le colonel Massiat succède au colonel Dauve à la tête du régiment. 1917 Le , le gagne Noyon où il est employé en missions de découvertes dans la région Chauny-Tergnier puis, remis à pied, il reprend une nouvelle fois les tranchées dans le secteur de Coucy. Le le lieutenant-colonel Bucant succède au colonel Massiat. 1918 Jusqu’à fin mai, le régiment reste inactif dans des stationnements de repos. Le , nouveau changement de chef de corps, le lieutenant-colonel Letexerant prend le commandement du . Le , le régiment se porte, après une longue marche à cheval vers Meaux. Le met pied à terre à Mareuil et occupe Montigny. Le , il attaque à pied l’ennemi à Marizy et Passy-en-Valois cette attaque surprise, sans préparation d’artillerie, enraye la progression des troupes allemandes. En juillet à Villesaint, les Allemands, qui avaient pris Dormans et Château-Thierry et avaient franchi la Marne, sont repoussés, après plusieurs contre-attaques, par des éléments à pied du . Le , le régiment participe à la reprise d’Œuilly et au rejet de l’ennemi sur la Marne. La seconde bataille de la Marne est gagnée et l’inscription La Marne 1918 est ajoutée à l'étendard. Les Allemands battant en retraite, c’est à quelques kilomètres de Nancy que le apprend la fin de la guerre le . Le de dragons, selon les clauses générales de l'armistice, entre dans le Palatinat le et cantonne à Pirmasens de décembre à , puis à Landau en février et Bierstein-Oppenheim sur le Rhin en , en septembre le régiment s’installe à Worms puis à Dusseldorf. Entre-deux-guerres Garnisons 1919-1925 : Worms puis Dusseldorf 1925 : le rentre en France, s’installe à Auxonne puis à Gray où il est dissous le . 1929 : en novembre, son étendard est confié au de dragons portés, unité qui venait d’être créée le à Lyon, en remplacement du de chasseurs cyclistes. Seconde Guerre mondiale 1939 Le de dragons portés est transformé en de dragons. Il fait partie de la de cavalerie et est envoyé le pour l’Aisne. 1940 En le de dragons portés constitue la légère mécanique () avec le d'automitrailleuses, la faisant partie de la nouvelle légère de cavalerie. Cette division doit participer à la manœuvre retardatrice en Ardenne en avant de la dont elle dépend dans le cadre du plan Dyle en occupant d'abord la Meuse avec ses gros entre le Houx et Hastière, puis en poussant au-delà du fleuve, pour couvrir l'avance de l'armée. Le il est à Revin, franchit la Meuse à Dinant et combat en Belgique jusqu’au où il participe à l'engagement de Morville qui vaut à son étendard l’inscription la Meuse 1940. Fortement diminués, les éléments restants décrochent et vont se placer à d’Hirson puis se regroupent à Le Nouvion le . Le , il s’installe en point d’appui à Oisy. Le , ce qui reste du régiment, , et dragons disposant chacun d'environ , se replie sur Bohain. En cours de déplacement, ils sont interceptés par des blindés allemands. Après un dernier combat, leurs munitions épuisées, ces éléments sont faits prisonniers. Les rescapés et le train régimentaire se replient sur La Souterraine, où le régiment est dissous. L’étendard est soustrait aux Allemands et caché au château de Mérieu jusqu'à la Libération. 1941 Sur le modèle de l’armée d'Armistice, le régiment est reformé à Mâcon en . Il est sous les ordres du colonel Watteau. 1942 Le , à la suite du débarquement des Anglo-américains en Afrique du Nord, le régiment est envoyé à Toulon pour participer à la défense des côtes. Ce déplacement ne durera que . Sur ordre des autorités allemandes, il est de retour à Mâcon et est dissous le après l’invasion allemande de la Zone Libre et le sabordage de la flotte française à Toulon. 1944 . Leur sacrifice permet d’inscrire à l’étendard Résistance Bourgogne 1944. Le en résistance participe à la libération de Mâcon, Chalon-sur-Saône, Autun. En , reconstitué en groupe de reconnaissance divisionnaire (GRD), il tient dans les Alpes le secteur du Beaufortain puis combat dans l’Ubaye. 1945 Du au , il fait la reconquête du col de Larche. Le Lundi de à Chambéry, le général de Gaulle remet l'étendard au régiment. Le se transforme avec de chars Hotchkiss et de reconnaissance sur Bren Carriers. De 1945 à nos jours Garnisons 1948-1951 : Schwaz et Hall (Autriche) 1953-1964 : Périgueux 1964-1968 : Friedrichshafen 1968-1978 : Tübingen 1978-2003 : Le Valdahon 2009-**** : Mailly-le-Camp L’Autriche 1945 : Début septembre, le régiment quitte Chambéry pour les environs de l’Arbois où il reçoit un complément de matériel. Le , il quitte ses cantonnements pour l’Autriche. Ses escadrons s’installent à Lermoos, Ehrwald, Muhl, le PC et EHR à Reutte. 1946 : Le , le est dissous, ses personnels sont répartis sur le , l’École de cavalerie de Saumur et le , seul régiment de l’arme qui subsiste en Autriche. 1948 : Le , le de dragons est reconstitué à Tarascon sous la forme d’un régiment de reconnaissance. En octobre, il reprend à Schwaz et Hall en Autriche les cantonnements du . En 1950, il perçoit les chars M24 Chaffee. De l'AFN à nos jours 1955 : Après cinq ans de vie en Autriche, le rentre en France et s’installe à Périgueux où il se transforme en régiment de chars moyens Shermann. Le , le régiment est transformé en centre d’Instruction de l’ABC au profit des unités engagées en A.F.N. Il sera dissous en 1964. Le , à partir de l’encadrement du , un bataillon d'infanterie est créé. Cette unité, stationnée dans un premier temps au camp du Ruchard, prend la dénomination de "bataillon de dragons 2/342" puis débarque à Casablanca le . Elle est ensuite en garnison dans la région est de Rabat. 1956 : En , le 2/342 fait mouvement sur Touissit au sud d’Oujda pour assurer la protection de la frontière algéro-marocaine entre Oujda et Figuig. Le , il devient « de dragons ». 1964-1978 : Le , le de chasseurs d’Afrique à Friedrichshafen prend l’appellation de de dragons. Il est équipé de chars AMX 13 et AMX SS 11. En 1968, il tient garnison à Tubingen, où il partage les quartiers avec le de chasseurs (bataillon de la garde) jusqu'au où il est dissous. 1978-2003 : Le , le renaît au Valdahon, comme régiment de chars de combat AMX 30B, en remplacement du . En 1991, il fait partie de la et comprend un ECS, de chars à , d’instruction, et l’escadron d’éclairage de la D.B. En 1992, il est équipé et est doté d’un escadron de chars supplémentaire En , la réorganisation de l'Armée de terre place le régiment au sein de la d'infanterie de montagne. Il devient donc le régiment blindé de la division dont le PC est à Grenoble et retrouve le domaine de la montagne, qu'il avait connu en 1945 aux côtés de la . Ses escadrons seront engagés pour des missions de paix de l’O.N.U. au Liban, en Bosnie et aussi pour d’autres missions outre-mer dont la Guadeloupe. 2003-2016 Dans le cadre de la réorganisation de l’armée de terre, le de dragons est dissous au Valdahon le . Entre 2009 et 2016, le centre d'entraînement au combat (CENTAC) fut dépositaire de ses traditions. À la recréation du de dragons, le CENTAC devient dépositaire des traditions du de chasseurs. 2016 Dans le cadre de la remontée en puissance de l'armée de Terre, modèle «Au contact», qui exige plus d'effectifs et surtout des régiments plus puissants et mieux entraînés (format « Scorpion »), le de dragons est recréé, en , comme régiment blindé à dimension interarmes et préfigurateur Scorpion. Il devient un régiment des forces projetable qui a, de plus, les missions d'entraînement comme force adverse (FORAD) au profit de l'ensemble des unités de l'armée de Terre. Rattaché à la 7e brigade blindée de la division, il sera organisé en 9 unités élémentaires : 1 escadron de commandement et de logistique (ECL) ; 3 escadrons blindés sur chars Leclerc et VBL ; 2 compagnies d'infanterie sur VBCI ; 1 compagnie d'appui mixte (génie et artillerie) sur VAB et PVP ; 1 escadron de reconnaissance et d'intervention (ERI) sur VBL ; 1 escadron d'intervention de réserve. Chefs de corps Colonels-généraux à partir de 1668 Mestres de camp-commandants et colonels Chefs de corps Devise Victoria pinget (Seule la victoire l’ennoblit). Étendard Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes : Valmy 1792 Wattignies 1793 Arcole 1796 Austerlitz 1805 Eylau 1807 L'Ourcq 1914 Vosges 1915 (traditions du de chasseurs cyclistes) La Marne 1918 La Meuse 1940 Résistance Bourgogne 1944 Décorations Sa cravate est décorée : Décoré de la croix de guerre 1914-1918, avec et d'argent (distinctions du cyclistes). Décoré de la croix de guerre 1939-1945, avec . Fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 14-18. Insignes Héraldique Le premier insigne conçu en 1929 par le capitaine Lemaire représentait une "étoile d'azur entretenue dans un géant d'ivoire - insigne entièrement émaillé et détouré". Depuis l'été 2016, un nouvel insigne a été créé, il reprend le guidon blanc du Colonel Général des Dragons. La devise du premier Colonel Général, le Duc de Lauzun, y est inscrite : VICTORIA PINGET, traduite en français par "Il s'embellit par la victoire". Personnalités ayant servi au Duc de Lauzun, Antonin Nompar de Caumont Louis-François de Boufflers Louis Bonaparte Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent (1778-1846), naturaliste et géographe Raymond Pierre Penne Charles Athanase Marie de Charette de La Contrie (1796-1848), lieutenant-colonel au (). Albert Uderzo, célèbre dessinateur des albums d'Astérix (entre autres), a effectué son service militaire au de dragons à Schwaz (Autriche) de 1948 à 1949. Théodore de Foudras, écrivain cynégétique (1800-1872) a été officier aux Dragons de l'Hérault de 1816 à 1819 ; il peint son portrait de jeune officier dans sa nouvelle Paquita ; garnison Carcassonne, Libourne. Gabriel Dagobert, seigneur de la Bretonnière, officier dans le régiment Colonel-Général des dragons, père du général Dagobert qui s'est illustré dans la guerre du Roussillon. Le Capitaine Antoine Albert Liénard de Saint-Delis (1840-1881), père des artistes peintres René et Henri de Saint-Delis. Sources et bibliographies " Régiment de Dragons, Projection, forces d'opposition, expérimentations" par Julie Ludmann et Nicolas Pierre-yves, éditions Military-Photo-Report. https://www.amazon.fr/dp/1388672588/ref=sr_1_5?s=books&ie=UTF8&qid=1523799890&sr=1-5&keywords=julie+ludmann Historiques des corps de troupe de l'armée française (1569-1900), Ministère de la Guerre, Paris, Berger-Levrault, 1900 Andolenko (général), Recueil d'historique de l'arme blindée et de la cavalerie, Paris, Eurimprim, 1968 Suzane (général), Histoire de la cavalerie française, Paris, Dumaine, 1874, 3 vol. http://unabcc.free.fr/rgtdissous/5dragonsh.html Historique succinct par le Lt colonel (H) Henri Azema et la participation du Lt colonel (ER) Guy Besson. , . Notes et références Notes Références Voir aussi Articles connexes Régiments français de cavalerie Liens externes Catégorie:Régiment décoré de la croix de guerre 1914-1918 Catégorie:Régiment décoré de la croix de guerre 1939-1945 Catégorie:Unité militaire française des guerres de la Révolution française Catégorie:Unité de cavalerie française"
"le de dragons ou rd est une unité de cavalerie de l'armée française créé sous la révolution à partir du régiment colonelgénéral dragons un régiment français d'ancien régimedissous en il est recréé le dans le cadre de la remontée en puissance de l'armée de terre au contact il devient un régiment unique en france régiment de chars il comprend aussi deux compagnies d'infanterie et une compagnie mixte artilleriegénie il est le seul régiment pleinement interarmes en france en tant que préfigurateur du gtia scorpion il appartient à nouveau à la blindée au sein de la création et différentes dénominations filiation régiment colonelgénéral des dragons formé par le dédoublement des dragons étrangers du roi de dragons régiment des dragons du dauphin de dragons régiment des dragons de l'hérault de dragons dissous recréé à partir du de chasseurs cyclistes en reprenant les traditions du sous le nom de de dragons portés de dragons portés dissous de dragons dissous de dragons dissous de dragons dissous et immédiatement recréé avec les éléments du de chasseurs d'afrique dissolution le recréation lehistorique des garnisons campagnes et bataillesmonarchie française guerre de dévolutionvignettexpxguidon du colonel général des dragons guerre de hollande bataille de seneffe bataille de la peene guerre de la ligue d'augsbourg siège de namur bataille de steinkerque bataille de neerwinden vignettexpxlouis de france dauphin en uniforme de colonel général des dragons guerre de succession d'espagne campagne dans le pays de clèves bataille de spire bataille de ramillies bataille de lorch bataille de malplaquet guerre de succession d'autriche bataille de rocourt bataille de lauffeld guerre de sept ans bataille de hastenbeckthumbguidon du régiment de xpxthumbcompagnie du colonel régiment colonelgénéral dragons de vignettexpxlouis bonaparte colonel du régiment de dragonsguerres de la révolution et de l'empire première coalition le de dragons est rattaché à l'armée du nord et à l'armée de belgique bataille de valmy combat de quiévrain bataille de jemappes bataille de neerwinden bataille de wattignies le est rattaché aux armées des ardennes et de sambreetmeuse rattaché à l'armée d'italie le participe à la campagne d'italie bataille de mondovi bataille de castiglione bataille de bassano campagne d'italie prise de crémone bataille de marengo campagne d'autriche bataille de wertingen décembre bataille d'austerlitz campagne de prusse et de pologne bataille de nasielsk février bataille d'eylau bataille de friedland corps d'observation de la gironde armée de portugal guerre d'indépendance espagnole guerre d'indépendance espagnole bataille d'almonacid bataille d'ocaa guerre d'indépendance espagnole bataille de vitoria campagne d'allemagne octobre bataille de leipzig campagne de france bataille de craonne bataille de fèrechampenoise campagne de belgique de bataille de ligny bataille de waterloode à expédition d'espagne révolution belge campagne des dixjoursdeuxième républiquesecond empire lors de la guerre francoprussienne de le de dragons est rattaché à l'armée du rhin bataille de forbachspicheren siège de metz bataille de bornycolombey bataille de rezonville bataille de noissevillede à thumbpxdroitealphonse de neuville officier de dragons traversant une rivièregarnisons camp de graves abbeville amiens saintomer compiègnepremière guerre mondialeaffectations et constitution le le de dragons est affecté au corps de cavalerie sordet il forme une brigade avec le de dragons rattachée à la de cavalerie du général lastour journal de marche et des opérations du de dragons en août il participe au raid en belgique qui le mène à liège puis neufchâteau fleurus orbais et locre belgique pour finalement rentrer en france à maubeuge le du au le régiment couvre l'armée française en retraite après la défaite de charleroi avant de se retrouver le près de versaillesdans la bataille de la marne du au le est engagé à betz nanteuil margny rosières et senlis à la suite de ces combats victorieux le régiment a l'honneur d'inscrire l'ourcq sur son étendardla course à la mer le le franchit la somme à péronne combat en picardie à arras lens le attaque à pied à riezbailleuil où il fait reculer les allemands de plusieurs kilomètresle il arrive au bord d'ypres où il s'enterre dans les tranchées en février le régiment est envoyé en champagne puis en mars pour les vosges où il recevra l'inscription vosges à son drapeauen mai le se retrouve à amiens en juin en artois où il reprend du service dans les tranchées le régiment assure le même service dans les tranchées par détachement de le colonel massiat succède au colonel dauve à la tête du régiment le le gagne noyon où il est employé en missions de découvertes dans la région chaunytergnier puis remis à pied il reprend une nouvelle fois les tranchées dans le secteur de coucyle le lieutenantcolonel bucant succède au colonel massiat jusqu'à fin mai le régiment reste inactif dans des stationnements de reposle nouveau changement de chef de corps le lieutenantcolonel letexerant prend le commandement du le le régiment se porte après une longue marche à cheval vers meaux le met pied à terre à mareuil et occupe montignyle il attaque à pied l'ennemi à marizy et passyenvalois cette attaque surprise sans préparation d'artillerie enraye la progression des troupes allemandesen juillet à villesaint les allemands qui avaient pris dormans et châteauthierry et avaient franchi la marne sont repoussés après plusieurs contreattaques par des éléments à pied du le le régiment participe à la reprise d'uilly et au rejet de l'ennemi sur la marne la seconde bataille de la marne est gagnée et l'inscription la marne est ajoutée à l'étendardles allemands battant en retraite c'est à quelques kilomètres de nancy que le apprend la fin de la guerre le le de dragons selon les clauses générales de l'armistice entre dans le palatinat le et cantonne à pirmasens de décembre à puis à landau en février et biersteinoppenheim sur le rhin en en septembre le régiment s'installe à worms puis à dusseldorfentredeuxguerres garnisons worms puis dusseldorf le rentre en france s'installe à auxonne puis à gray où il est dissous le en novembre son étendard est confié au de dragons portés unité qui venait d'être créée le à lyon en remplacement du de chasseurs cyclistesseconde guerre mondiale le de dragons portés est transformé en de dragons il fait partie de la de cavalerie et est envoyé le pour l'aisne en le de dragons portés constitue la légère mécanique avec le d'automitrailleuses la faisant partie de la nouvelle légère de cavalerie cette division doit participer à la manuvre retardatrice en ardenne en avant de la dont elle dépend dans le cadre du plan dyle en occupant d'abord la meuse avec ses gros entre le houx et hastière puis en poussant audelà du fleuve pour couvrir l'avance de l'arméele il est à revin franchit la meuse à dinant et combat en belgique jusqu'au où il participe à l'engagement de morville qui vaut à son étendard l'inscription la meuse fortement diminués les éléments restants décrochent et vont se placer à d'hirson puis se regroupent à le nouvion le le il s'installe en point d'appui à oisyle ce qui reste du régiment et dragons disposant chacun d'environ se replie sur bohain en cours de déplacement ils sont interceptés par des blindés allemands après un dernier combat leurs munitions épuisées ces éléments sont faits prisonniers les rescapés et le train régimentaire se replient sur la souterraine où le régiment est dissous l'étendard est soustrait aux allemands et caché au château de mérieu jusqu'à la libération sur le modèle de l'armée d'armistice le régiment est reformé à mâcon en il est sous les ordres du colonel watteau le à la suite du débarquement des angloaméricains en afrique du nord le régiment est envoyé à toulon pour participer à la défense des côtes ce déplacement ne durera que sur ordre des autorités allemandes il est de retour à mâcon et est dissous le après l'invasion allemande de la zone libre et le sabordage de la flotte française à toulon leur sacrifice permet d'inscrire à l'étendard résistance bourgogne le en résistance participe à la libération de mâcon chalonsursaône autun en reconstitué en groupe de reconnaissance divisionnaire grd il tient dans les alpes le secteur du beaufortain puis combat dans l'ubaye du au il fait la reconquête du col de larche le lundi de à chambéry le général de gaulle remet l'étendard au régiment le se transforme avec de chars hotchkiss et de reconnaissance sur bren carriersde à nos jours garnisons schwaz et hall autriche périgueux friedrichshafen tübingen le valdahon maillylecampl'autriche début septembre le régiment quitte chambéry pour les environs de l'arbois où il reçoit un complément de matérielle il quitte ses cantonnements pour l'autriche ses escadrons s'installent à lermoos ehrwald muhl le pc et ehr à reutte le le est dissous ses personnels sont répartis sur le l'école de cavalerie de saumur et le seul régiment de l'arme qui subsiste en autriche le le de dragons est reconstitué à tarascon sous la forme d'un régiment de reconnaissance en octobre il reprend à schwaz et hall en autriche les cantonnements du en il perçoit les chars m chaffeede l'afn à nos jours après cinq ans de vie en autriche le rentre en france et s'installe à périgueux où il se transforme en régiment de chars moyens shermannle le régiment est transformé en centre d'instruction de l'abc au profit des unités engagées en afn il sera dissous en le à partir de l'encadrement du un bataillon d'infanterie est créé cette unité stationnée dans un premier temps au camp du ruchard prend la dénomination de bataillon de dragons puis débarque à casablanca le elle est ensuite en garnison dans la région est de rabat en le fait mouvement sur touissit au sud d'oujda pour assurer la protection de la frontière algéromarocaine entre oujda et figuig le il devient de dragons le le de chasseurs d'afrique à friedrichshafen prend l'appellation de de dragons il est équipé de chars amx et amx ss en il tient garnison à tubingen où il partage les quartiers avec le de chasseurs bataillon de la garde jusqu'au où il est dissous le le renaît au valdahon comme régiment de chars de combat amx b en remplacement du en il fait partie de la et comprend un ecs de chars à d'instruction et l'escadron d'éclairage de la dben il est équipé et est doté d'un escadron de chars supplémentaireen la réorganisation de l'armée de terre place le régiment au sein de la d'infanterie de montagne il devient donc le régiment blindé de la division dont le pc est à grenoble et retrouve le domaine de la montagne qu'il avait connu en aux côtés de la ses escadrons seront engagés pour des missions de paix de l'onu au liban en bosnie et aussi pour d'autres missions outremer dont la guadeloupe dans le cadre de la réorganisation de l'armée de terre le de dragons est dissous au valdahon le entre et le centre d'entraînement au combat centac fut dépositaire de ses traditions à la recréation du de dragons le centac devient dépositaire des traditions du de chasseurs dans le cadre de la remontée en puissance de l'armée de terre modèle au contact qui exige plus d'effectifs et surtout des régiments plus puissants et mieux entraînés format scorpion le de dragons est recréé en comme régiment blindé à dimension interarmes et préfigurateur scorpion il devient un régiment des forces projetable qui a de plus les missions d'entraînement comme force adverse forad au profit de l'ensemble des unités de l'armée de terre rattaché à la e brigade blindée de la division il sera organisé en unités élémentaires escadron de commandement et de logistique ecl escadrons blindés sur chars leclerc et vbl compagnies d'infanterie sur vbci compagnie d'appui mixte génie et artillerie sur vab et pvp escadron de reconnaissance et d'intervention eri sur vbl escadron d'intervention de réservechefs de corps colonelsgénéraux à partir de mestres de campcommandants et colonelschefs de corpsdevise victoria pinget seule la victoire l'ennoblitétendard il porte cousues en lettres d'or dans ses plis les inscriptions suivantes valmy wattignies arcole austerlitz eylau l'ourcq vosges traditions du de chasseurs cyclistes la marne la meuse résistance bourgogne décorations sa cravate est décorée décoré de la croix de guerre avec et d'argent distinctions du cyclistes décoré de la croix de guerre avec fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre insigneshéraldique le premier insigne conçu en par le capitaine lemaire représentait une étoile d'azur entretenue dans un géant d'ivoire insigne entièrement émaillé et détourédepuis l'été un nouvel insigne a été créé il reprend le guidon blanc du colonel général des dragons la devise du premier colonel général le duc de lauzun y est inscrite victoria pinget traduite en français par il s'embellit par la victoirepersonnalités ayant servi au duc de lauzun antonin nompar de caumont louisfrançois de boufflers louis bonaparte jeanbaptiste bory de saintvincent naturaliste et géographe raymond pierre penne charles athanase marie de charette de la contrie lieutenantcolonel au albert uderzo célèbre dessinateur des albums d'astérix entre autres a effectué son service militaire au de dragons à schwaz autriche de à théodore de foudras écrivain cynégétique a été officier aux dragons de l'hérault de à il peint son portrait de jeune officier dans sa nouvelle paquita garnison carcassonne libourne gabriel dagobert seigneur de la bretonnière officier dans lerégiment colonelgénéral des dragons père du général dagobert qui s'est illustré dans la guerre du roussillon le capitaine antoine albert liénard de saintdelis père des artistes peintres rené et henri de saintdelissources et bibliographies régiment de dragons projection forces d'opposition expérimentations par julie ludmann et nicolas pierreyves éditions militaryphotoreport httpswwwamazonfrdprefsrsbooksieutfqidsrkeywordsjulieludmann historiques des corps de troupe de l'armée française ministère de la guerre paris bergerlevrault andolenko général recueil d'historique de l'arme blindée et de la cavalerie paris eurimprim suzane général histoire de la cavalerie française paris dumaine vol httpunabccfreefrrgtdissousdragonshhtml historique succinct par le lt colonel h henri azema et la participation du lt colonel er guy besson notes et référencesnotesréférencesvoir aussiarticles connexes régiments français de cavalerieliens externes catégorierégiment décoré de la croix de guerre catégorierégiment décoré de la croix de guerre catégorieunité militaire française des guerres de la révolution françaisecatégorieunité de cavalerie française"
"Chung Li-ho"
"Chung Li-ho ou Zhong Lihe ( - ) est un écrivain taïwanais. Un musée lui est consacré dans la ville de Meinong dans le sud de l'ile. Liens externes Chung Li-ho Catégorie:Écrivain taïwanais Catégorie:Naissance en décembre 1915 Catégorie:Décès en août 1960 Catégorie:Décès à 44 ans Catégorie:Mort de la tuberculose Catégorie:Écrivain chinois du XXe siècle"
"chung liho ou zhong lihe est un écrivain taïwanais un musée lui est consacré dans la ville de meinong dans le sud de l'ileliens externes chung lihocatégorieécrivain taïwanaiscatégorienaissance en décembre catégoriedécès en août catégoriedécès à anscatégoriemort de la tuberculosecatégorieécrivain chinois du xxe siècle"
"Cyclisme aux Jeux olympiques de 1904"
"Lors des Jeux olympiques de 1904 de Saint-Louis aux États-Unis, sept épreuves de cyclisme sur piste sont au programme. Résultats Tableau des médailles Liens externes Official Olympic Report Cycling at the 1904 Summer Games sur sports-reference.com Catégorie:Cyclisme aux Jeux olympiques de 1904"
"lors des jeux olympiques de de saintlouis aux étatsunis sept épreuves de cyclisme sur piste sont au programmerésultatstableau des médaillesliens externes official olympic report cycling at the summer games sur sportsreferencecomcatégoriecyclisme aux jeux olympiques de "
"Hannah Britland"
"Hannah Britland, née le à Preston dans le Lancashire, est une actrice anglaise. Biographie Filmographie 2011 : Misfits (série télévisée) : Emma 2012 : Vera (série télévisée) : Hannah Lister 2012 : Uncle (série télévisée) : Gwen 2012 : 4Funnies (série télévisée) : Gwen 2013 : The Best Offer : Terri 2013 : Skins (série télévisée) : Charlie (2 épisodes) 2013 : Rush : la stewardess 2013 : Big Bad World (série télévisée) : Chugger 2013 : Fresh Meat (série télévisée) : Sam (7 épisodes) 2014 : Summer Bay (Home and Away) (série télévisée) : Linda Somerset (5 épisodes) 2014 : Ivory Stage (court métrage) : Anna Grey 2014 : Our World War (mini-série) : Lizzie 2015 : A Gert Lush Christmas (téléfilm) : Lisa 2016 : Meurtres au paradis (Death in Paradise) (série télévisée) : Zoe Mackay 2016 : Between Two Worlds : Anna 2017 : Hard Way: The Action Musical (court métrage) : Robin 2014-2018 : Lovesick (série télévisée) : Abigail (15 épisodes) 2018 : (mini-série) : Melissa Wilson (4 épisodes) 2019 : Seasons (série télévisée) : Flipper Notes et références Liens externes Catégorie:Naissance en février 1990 Catégorie:Naissance à Preston (Lancashire) Catégorie:Actrice anglaise"
"hannah britland née le à preston dans le lancashire est une actrice anglaisebiographiefilmographie misfits série télévisée emma vera série télévisée hannah lister uncle série télévisée gwen funnies série télévisée gwen the best offer terri skins série télévisée charlie épisodes rush la stewardess big bad world série télévisée chugger fresh meat série télévisée sam épisodes summer bay home and away série télévisée linda somerset épisodes ivory stage court métrage anna grey our world war minisérie lizzie a gert lush christmas téléfilm lisa meurtres au paradis death in paradise série télévisée zoe mackay between two worlds anna hard way the action musical court métrage robin lovesick série télévisée abigail épisodes minisérie melissa wilson épisodes seasons série télévisée flippernotes et référencesliens externes catégorienaissance en février catégorienaissance à preston lancashirecatégorieactrice anglaise"
"12-cage de Tutte"
"La 12-cage de Tutte est, en théorie des graphes, un graphe 3-régulier possédant 126 sommets et 189 arêtes. Propriétés Propriétés générales Le diamètre de la 12-cage de Tutte, l'excentricité maximale de ses sommets, est 6, son rayon, l'excentricité minimale de ses sommets, est 6 et sa maille, la longueur de son plus court cycle, est 12. Il s'agit d'un graphe 3-sommet-connexe et d'un graphe 3-arête-connexe, c'est-à-dire qu'il est connexe et que pour le rendre déconnecté il faut le priver au minimum de 3 sommets ou de 3 arêtes. Coloration Le nombre chromatique de la 12-cage de Tutte est 2. C'est-à-dire qu'il est possible de le colorer avec 2 couleurs de telle façon que deux sommets reliés par une arête soient toujours de couleurs différentes. Ce nombre est minimal. L'indice chromatique de la 12-cage de Tutte est 3. Il existe donc une 3-coloration des arêtes du graphe telle que deux arêtes incidentes à un même sommet soient toujours de couleurs différentes. Ce nombre est minimal. Propriétés algébriques Le groupe d'automorphismes de la 12-cage de Tutte est un groupe d'ordre . Le polynôme caractéristique de la matrice d'adjacence de la 12-cage de Tutte est : . La 12-cage de Tutte est déterminée de façon unique par son spectre de graphe, l'ensemble des valeurs propres de sa matrice d'adjacence. Voir aussi Liens internes Théorie des graphes Cage (graphe) 11-cage de Balaban Liens externes Eric W. Weisstein, Tutte 12-Cage (MathWorld) Références Tutte, 12-cage"
"la cage de tutte est en théorie des graphes un graphe régulier possédant sommets et arêtespropriétéspropriétés générales le diamètre de la cage de tutte l'excentricité maximale de ses sommets est son rayon l'excentricité minimale de ses sommets est et sa maille la longueur de son plus court cycle est il s'agit d'un graphe sommetconnexe et d'un graphe arêteconnexe c'estàdire qu'il est connexe et que pour le rendre déconnecté il faut le priver au minimum de sommets ou de arêtescoloration le nombre chromatique de la cage de tutte est c'estàdire qu'il est possible de le colorer avec couleurs de telle façon que deux sommets reliés par une arête soient toujours de couleurs différentes ce nombre est minimall'indice chromatique de la cage de tutte est il existe donc une coloration des arêtes du graphe telle que deux arêtes incidentes à un même sommet soient toujours de couleurs différentes ce nombre est minimalpropriétés algébriques le groupe d'automorphismes de la cage de tutte est un groupe d'ordre le polynôme caractéristique de la matrice d'adjacence de la cage de tutte est la cage de tutte est déterminée de façon unique par son spectre de graphe l'ensemble des valeurs propres de sa matrice d'adjacencevoir aussiliens internes théorie des graphes cage graphe cage de balabanliens externes eric w weisstein tutte cage mathworldréférences tutte cage"
"Roberto Raschi"
"Roberto Raschi, né vers 1964, est un homme politique saint-marinais, capitaine-régent avec Giuseppe Arzilli du au . Biographie Il fait partie du Parti socialiste saint-marinais. Notes et références Catégorie:Capitaine-régent de Saint-Marin"
"roberto raschi né vers est un homme politique saintmarinais capitainerégent avec giuseppe arzilli du au biographie il fait partie du parti socialiste saintmarinaisnotes et références catégoriecapitainerégent de saintmarin"
"Saison 1 de La Boîte à musique"
"Cet article présente les épisodes de la première saison de l'émission de télévision La Boîte à musique. Présentation Cette saison, composée de six numéros, est diffusée le vendredi soir en deuxième partie de soirée du au . Chaque émission est consacrée à un compositeur. Liste des émissions Vendredi 14 juillet 2006 : Chopin Émission consacrée à Frédéric Chopin. Invité Julien Clerc (chanteur). Vendredi 21 juillet 2006 : Schubert Émission consacrée à Franz Schubert. Invité Benjamin Biolay (chanteur). Vendredi 28 juillet 2006 : Bach Émission consacrée à Johann Sebastian Bach. Invité Émilie Simon (chanteuse). Vendredi 4 août 2006 : Mozart Émission consacrée à Wolfgang Amadeus Mozart. Invité Catherine Lara (chanteuse et violoniste). Vendredi 11 août 2006 : Ravel Émission consacrée à Maurice Ravel. Invité Dee Dee Bridgewater (chanteuse). Vendredi 18 août 2006 : Beethoven Émission consacrée à Ludwig van Beethoven. Invité Francis Lalanne (chanteur). Voir aussi Articles connexes Notes et références 01 Catégorie:2006 à la télévision en France"
"cet article présente les épisodes de la première saison de l'émission de télévision la boîte à musiqueprésentation cette saison composée de six numéros est diffusée le vendredi soir en deuxième partie de soirée du au chaque émission est consacrée à un compositeurliste des émissionsvendredi juillet chopin émission consacrée à frédéric chopin invité julien clerc chanteurvendredi juillet schubert émission consacrée à franz schubert invité benjamin biolay chanteurvendredi juillet bach émission consacrée à johann sebastian bach invité émilie simon chanteusevendredi août mozart émission consacrée à wolfgang amadeus mozart invité catherine lara chanteuse et violonistevendredi août ravel émission consacrée à maurice ravel invité dee dee bridgewater chanteusevendredi août beethoven émission consacrée à ludwig van beethoven invité francis lalanne chanteurvoir aussiarticles connexesnotes et références catégorie à la télévision en france"
"Shō Boku"
"est un souverain du royaume de Ryukyu. Biographie Son règne commence en 1756. Au cours de cette période de stabilité relative, il doit composer en 1771 avec un tsunami qui dévaste les îles Miyako et les îles Yaeyama. Durant son règne, l'envoyé chinois Chou Huang rédige une topographie en seize volumes des îles pour l'empereur Qianlong. Voir aussi Liste des souverains des îles Ryūkyū Généalogie des dynasties Shō Notes et références Source de la traduction Catégorie:Roi de Ryūkyū Catégorie:Naissance en mai 1739 Catégorie:Décès en février 1794 Catégorie:Décès à 54 ans"
"est un souverain du royaume de ryukyubiographie son règne commence en au cours de cette période de stabilité relative il doit composer en avec un tsunami qui dévaste les îles miyako et les îles yaeyamadurant son règne l'envoyé chinois chou huang rédige une topographie en seize volumes des îles pour l'empereur qianlongvoir aussi liste des souverains des îles ryky généalogie des dynasties shnotes et référencessource de la traduction catégorieroi de rykycatégorienaissance en mai catégoriedécès en février catégoriedécès à ans"
"Lorraine (frégate)"
"La Lorraine est la huitième frégate du programme FREMM lancé en commun par la France et l'Italie. Cependant, contrairement aux précédentes de la classe Aquitaine, il s'agit de la seconde à ne pas être orientée vers la lutte anti-sous-marine mais vers la lutte antiaérienne dite « renforcée ». Sa construction a débuté en 2019 aux chantiers navals DCNS de Lorient pour une livraison à la Marine nationale prévue pour le premier semestre 2022. Caractéristiques Navigation et veille Conçue comme l’Alsace pour la lutte antiaérienne, la principale différence avec les premiers navires de la classe Aquitaine tient dans la forme du mât, qui a été modifié à sa base pour être le plus fin possible afin de réduire au maximum l'effet de masque sur l'arrière pour le radar tournant Herakles +, dont la puissance a été augmentée et intégré avec un module spécifique dans le système de combat SETIS (ajout d'un poste de directeur de la lutte antiaérienne de zone et de trois consoles supplémentaires dans le central opération). Elle est mise en œuvre par 132 marins (dont quatorze pour le groupe hélicoptère) et peut accueillir jusqu'à 165 personnes (état-major embarqué ou commandos marine) soit vingt de plus que les premières FREMM de la série. Armement Du fait de son orientation exclusive vers la défense anti-aérienne, la Lorraine n'embarquera pas de missile de croisière naval (MdCN) mais quatre systèmes Sylver A50 panachant seize missiles Aster 15 et seize missiles Aster 30 auxquels s'ajoutent huit missiles antinavire Exocet MM40 Block3, une tourelle OTO Melara de conduite par un système STIR 1.2 EO Mk2 de Thales, deux canons Narwhal télé-opérés de et des tubes lance-torpilles pour MU90. Elle possède également deux brouilleurs, deux lance-leurres antimissile et deux lance-leurres antitorpille. Le bâtiment embarquera également un hélicoptère NH 90 NFH (Caïman marine). Construction Le projet contractuel de FREMM dédiées à la défense anti-aérienne remonte à 2008, lors de l'abandon – pour des raisons budgétaires – des troisième et quatrième frégates de la classe Horizon. La construction de la Lorraine a débuté au second semestre 2018 avec la construction des premiers modules de coque aux chantiers DCNS de Lorient. Sa mise sur cale, réalisée le , marque le début de l'assemblage des dix blocs flotteurs et des six blocs de la superstructure qui la constituent. Carrière opérationnelle Tout comme l’Alsace, la principale mission de la Lorraine sera la lutte antiaérienne, de premier rang, au sein d'un groupe aéronaval (comprenant le Charles de Gaulle) ou amphibie (comprenant un porte-hélicoptères amphibie de la classe Mistral) en remplacement de la frégate Jean Bart qui sera retirée du service en 2021. Notes et références Voir aussi Articles connexes Liste des frégates françaises Catégorie:Frégate de la Marine française Catégorie:Nom de bateau de la Marine française Catégorie:Navire construit à Lorient Catégorie:Classe Aquitaine"
"la lorraine est la huitième frégate du programme fremm lancé en commun par la france et l'italie cependant contrairement aux précédentes de la classe aquitaine il s'agit de la seconde à ne pas être orientée vers la lutte antisousmarine mais vers la lutte antiaérienne dite renforcéesa construction a débuté en aux chantiers navals dcns de lorient pour une livraison à la marine nationale prévue pour le premier semestre caractéristiquesnavigation et veille conçue comme l'alsace pour la lutte antiaérienne la principale différence avec les premiers navires de la classe aquitaine tient dans la forme du mât qui a été modifié à sa base pour être le plus fin possible afin de réduire au maximum l'effet de masque sur l'arrière pour le radar tournant herakles dont la puissance a été augmentée et intégré avec un module spécifique dans le système de combat setis ajout d'un poste de directeur de la lutte antiaérienne de zone et de trois consoles supplémentaires dans le central opérationelle est mise en uvre par marins dont quatorze pour le groupe hélicoptère et peut accueillir jusqu'à personnes étatmajor embarqué ou commandos marine soit vingt de plus que les premières fremm de la sériearmement du fait de son orientation exclusive vers la défense antiaérienne la lorraine n'embarquera pas de missile de croisière naval mdcn mais quatre systèmes sylver a panachant seize missiles aster et seize missiles aster auxquels s'ajoutent huit missiles antinavire exocet mm block une tourelle oto melara de conduite par un système stir eo mk de thales deux canons narwhal téléopérés de et des tubes lancetorpilles pour mu elle possède également deux brouilleurs deux lanceleurres antimissile et deux lanceleurres antitorpillele bâtiment embarquera également un hélicoptère nh nfh caïman marineconstruction le projet contractuel de fremm dédiées à la défense antiaérienne remonte à lors de l'abandon pour des raisons budgétaires des troisième et quatrième frégates de la classe horizon la construction de la lorraine a débuté au second semestre avec la construction des premiers modules de coque aux chantiers dcns de lorient sa mise sur cale réalisée le marque le début de l'assemblage des dix blocs flotteurs et des six blocs de la superstructure qui la constituentcarrière opérationnelle tout comme l'alsace la principale mission de la lorraine sera la lutte antiaérienne de premier rang au sein d'un groupe aéronaval comprenant le charles de gaulle ou amphibie comprenant un portehélicoptères amphibie de la classe mistral en remplacement de la frégate jean bart qui sera retirée du service en notes et référencesvoir aussiarticles connexes liste des frégates françaisescatégoriefrégate de la marine françaisecatégorienom de bateau de la marine françaisecatégorienavire construit à lorientcatégorieclasse aquitaine"
"Le parole di mio padre (bande originale)"
"(The Words of My Father) est la bande originale publiée le du film italien de Francesca Comencini, sorti en mai de la même année au Festival de Cannes. Les compositions sont du pianiste et compositeur italien Ludovico Einaudi. Bande originale Le film est inspiré du livre La Conscience de Zeno, d'Italo Svevo. Entre morceaux pour piano solo (3 et 9), guitare solo (5) ou les deux réunis (11), Einaudi illustre cette histoire d'un amour impossible entre Zeno, qui vient de perdre son père, et les filles ainées de son ami, dont il va s'éprendre à tour de rôle. Une touche de musique électronique (sample, synthétiseurs) mélangée aux cordes (guitare acoustique, alto, violoncelle) et aux percussions, donne des passages plus rythmés et envoutants. Le film est sorti en salle en 2002 mais l'album a été publié le '. Pistes Le parole di mio padre – (1:57) Il vero amore – (4:00) Il terzo atto – (3:42) La stanza – (1:27) Come in amore – (2:10) Le case storte – (1:22) Lo specchio – (1:45) La casa – (1:58) Sguardi – (3:40) Zeno – (2:33) Questo profumo – (3:05) In cammino – (2:39) Quella notte – (4:52) Nevicava – (1:10) Le parole di mio padre – (1:34) Articles connexes Liste des œuvres de Ludovico Einaudi Notes et références Catégorie:Bande originale de film Catégorie:Album de Ludovico Einaudi Catégorie:Album musical sorti en 2001"
"the words of my father est la bande originale publiée le du film italien de francesca comencini sorti en mai de la même année au festival de cannes les compositions sont du pianiste et compositeur italien ludovico einaudibande originale le film est inspiré du livre la conscience de zeno d'italo svevo entre morceaux pour piano solo et guitare solo ou les deux réunis einaudi illustre cette histoire d'un amour impossible entre zeno qui vient de perdre son père et les filles ainées de son ami dont il va s'éprendre à tour de rôleune touche de musique électronique sample synthétiseurs mélangée aux cordes guitare acoustique alto violoncelle et aux percussions donne des passages plus rythmés et envoutantsle film est sorti en salle en mais l'album a été publié le 'pistes le parole di mio padre il vero amore il terzo atto la stanza come in amore le case storte lo specchio la casa sguardi zeno questo profumo in cammino quella notte nevicava le parole di mio padre articles connexes liste des uvres de ludovico einaudinotes et références catégoriebande originale de filmcatégoriealbum de ludovico einaudicatégoriealbum musical sorti en "
"Centrale des travailleurs démocratique (Salvador)"
"La Central de Trabajadores Democráticos (CTD - Centrale des travailleurs démocratique) est une confédération syndicale salvadorienne fondée en 1980. Elle est affiliée à la Confédération syndicale internationale et à la Confédération syndicale des travailleurs et travailleuses des Amériques. Catégorie:Syndicat au Salvador Catégorie:Confédération syndicale internationale Catégorie:Confédération syndicale des travailleurs et travailleuses des Amériques Catégorie:Organisme fondé en 1980"
"la central de trabajadores democrticos ctd centrale des travailleurs démocratique est une confédération syndicale salvadorienne fondée en elle est affiliée à la confédération syndicale internationale et à la confédération syndicale des travailleurs et travailleuses des amériquescatégoriesyndicat au salvadorcatégorieconfédération syndicale internationalecatégorieconfédération syndicale des travailleurs et travailleuses des amériquescatégorieorganisme fondé en "
"Montgomery Township"
"Montgomery Township (comté de Crawford, Illinois) Montgomery Township (comté de Hickory, Missouri) Montgomery Township (comté de Montgomery, Missouri) Montgomery Township (comté de Woodford, Illinois) Montgomery Township (comté de Wright, Missouri) Montgomery Township (comté de Franklin, Pennsylvanie)"
"montgomery township comté de crawford illinoismontgomery township comté de hickory missourimontgomery township comté de montgomery missourimontgomery township comté de woodford illinoismontgomery township comté de wright missouri montgomery township comté de franklin pennsylvanie"
"Les Deux Mondes (théâtre)"
"Les Deux Mondes est une compagnie de théâtre de recherche et de création installée à Montréal, qui a été fondée en janvier 1973 sous le nom de Théâtre de la Marmaille. Historique Les années 1970 : un groupe de recherche pour le jeune public C’est au début des années 1970, dans la mouvance des collectifs de création que Monique Rioux, France Mercille et Daniel Meilleur se rassemblent pour créer ce qui s’appelle alors La Marmaille. Comme son nom l’indique, la compagnie se consacre d’abord au théâtre jeunesse et son travail de création est aussi doublé d’un important volet d’intervention auprès des publics auquel collabore la sociologue Jeanne LeRoux. Avec des propositions singulières et hors-norme, comme Cé tellement « cute » des enfants (1975) ou L’Umiak (1982) créé à la suite d’un séjour dans le Grand nord québécois ,la compagnie s’impose d’emblée comme l’une des forces vives de la jeune création québécoise. À la même époque, avec le Théâtre de l’Œil et le Carrousel, elle fonde la Maison Théâtre. Les années 1980 : à la rencontre de l'Autre À la fin des années 1980, La Marmaille, qui connaît un succès grandissant sur la scène étrangère, réalise sa première coproduction internationale avec le Teatro dell’Angolo de Turin; Terre promise/Terra promessa sera joué pas moins de un peu partout à travers le monde. D’autres collaborations artistiques avec des compagnies et des créateurs de l’étranger suivront : le Ki Yi M'Bock d’Abidjan (Les nuages de terre, 1994), la Compagnie Lézards qui bougent de Bayonne (Jaz, 2010), le (Gold Mountain, 2010) et la Cie de l’Ovale de Monthey (1, 2, 3, nous avons des droits, 2012). Compositeur attitré dès les premières années, Michel Robidoux se joint à la direction artistique en 1989. La musique exécutée en direct occupera une grande place dans les spectacles, tout comme le traitement du son dans des productions où les acteurs font usage de micros Les années 1990 : changement de nom, rayonnement international et exploration du multimédia Les années 1990 sont marquées par une autre création au succès retentissant : L’histoire de l’oie de Michel Marc Bouchard qui sera jouée à et ce en français, en anglais, en allemand et en espagnol. Les spectacles de la compagnie touchant un public de plus en plus vaste, rejoignant à la fois le jeune public et le public adulte, la compagnie choisit aussi à cette période de changer d’appellation. La Marmaille devient alors Les Deux Mondes. Durant cette décennie, elle joue dans quelque d'une trentaine de pays et elle est invitée dans 80 festivals internationaux. Puis à partir de 1996, avec la création du drame musical Leitmotiv, s’ouvre une veine d’exploration multimédia dans des spectacles que Daniel Meilleur met en scène. Le concepteur vidéo Yves Dubé se joint à l’équipe et l’image et la musique prennent une place grandissante dans les projets de création. Suivront notamment, dans cette même veine, Mémoire vive (2001) et (2003), de même que Carnets de voyages (2008), un spectacle poétique qui pose un regard rétrospectif sur les nombreuses pérégrinations de la compagnie. Un centre de production et de diffusion Locataire depuis 1987 d'un édifice industriel construit en 1928 et qui a abrité notamment une usine de boisson gazeuse et une boulangerie, Les Deux Mondes en fait l'acquisition, en 1996, pour se doter de son propre centre de production afin de pouvoir expérimenter les technologies qu’elle utilise et peaufiner ses créations. Une première série de travaux sont effectués pour transformer le lieu en un espace-laboratoire qui satisfasse aux exigences des recherches théâtrales que mène la compagnie. En 2008, le directeur général Pierre MacDuff annonce l'intention des dirigeants d'agrandir le bâtiment afin d'offrir de meilleures conditions de création et de diffusion à de nouvelles générations de créateurs et créatrices et le partenariat établi dans cette foulée avec un regroupement de jeunes compagnies rassemblées sous l’égide du Théâtre Aux Écuries . L’inauguration des nouveaux espaces a lieu le . L'arrivée d'une nouvelle direction artistique En 2013, Daniel Meilleur, après quarante années à la barre des Deux Mondes, décide de tirer sa révérence et ses collaborateurs, Michel Robidoux et Yves Dubé, quittent aussi leurs fonctions. En , la compagnie confie sa direction artistique au dramaturge Sébastien Harrisson. Au printemps 2019 la compagnie annonce l'arrivée du metteur en scène Eric Jean à titre de codirecteur artistique et général Théâtrographie SOUS LE NOM DU THÉÂTRE DE LA MARMAILLE Le Tour du chapeau (1973) de Marie-Francine Hébert, mise en scène de Monique Rioux C't'assez plate (1974) de Marie-Francine Hébert, mise en scène La Marmaille Tu viendras pas patiner dans ma cour (1974) de Marie-Francine Hébert, mise en scène La Marmaille Une ligne blanche au jambon (1974), de Marie-Francine Hébert, mise en scène de Marie-Francine Hébert et Monique Rioux Cé tellement "cute" des enfants (1974-1975) de Marie-Francine Hébert, mise en scène de Marie-Francine Hébert et Monique Rioux À quoi qu'on joue? (1974-1984), ateliers de médiation culturelle conçus et dirigés par Monique Rioux et menés par les codirecteurs Pourquoi tu dis ça? (1976), textes de Claire LeRoux, Marie-Francine Hébert, Michel Garneau et Claude Roussin, mise en scène de Monique Rioux; coproduction: Nouvelle Compagnie Théâtrale (NCT) La Vie à trois étages (1977-1980) de Yves Dagenais, Gilbert David, Odette Gagnon, Louis-Dominique Lavigne, Jeanne LeRoux, Daniel Meilleur, France Mercille et Monique Rioux; observateurs-témoins: Gilbert David et Odette Gagnon; coproduction: la Nouvelle Compagnie Théâtrale (NCT) L'Âge de Pierre (1978) de Jocelyne France, André Gosselin, Daniel Meilleur, Benoît Ranger, Monique Rioux, Michel Robidoux et Colette Tougas, mise en scène de Daniel Meilleur On n'est pas des enfants d'école (1979-1982) de Gilles Gauthier, mise en scène de Monique Rioux Pleurer pour rire (1981-1988) de Marcel Sabourin, mise en scène de Daniel Meilleur Les Petipain (1981) de Reiner Lücker, mise en scène d'André Brassard L'Umiak (le bateau collectif) (1982-1987) de François Camirand, Yves Lauvaux, Michel O. Noël et Monique Rioux, mise en scène et animation de Monique Rioux, en collaboration avec François Camirand et Yves Lauvaux Ni ange ni bête (1983-1984) de Marcel Sabourin, mise en scène de Daniel Meilleur et Monique Rioux La Piñata (1985) de Daniel Meilleur, France Mercille et Monique Rioux, mise en scène de Daniel Meilleur et Monique Rioux Parasols (1987-1988) de Louis-Dominique Lavigne et Daniel Meilleur, mise en scène de Daniel Meilleur et Monique Rioux Clairière (1988-1991) de Colette Tougas d'après un conte de Pierre Tousignant, mise en scène de Mark Bromilow, Daniel Meilleur et Monique Rioux Terre promise / Terra promessa (1989-2000), scénario, mise en scène et conception scénique de Nino D'Introna, Daniel Meilleur, Graziano Melano, Giacomo Ravicchio, Monique Rioux et Michel Robidoux; co-création avec le Teatro dell'Angolo (Turin) L'Histoire de l'oie (1991-2007) de Michel Marc Bouchard, mise en scène de Daniel Meilleur; coproduction : Centre national des Arts SOUS LE NOM DE LES DEUX MONDES Les Nuages de terre (1994), de Daniel Danis, mise en scène de Daniel Meilleur et Werewere Liking; co-création avec le Ki Yi M'bock (Abidjan), coproduction: Le Centre National des Écritures du Spectacle (La Chartreuse) (France), La Fédération des Amis du Théâtre Populaire (FATP), Festival International des Francophonies en Limousin (France), Espace des Arts de Chalon-sur-Saône (France), Festival de théâtre des Amériques (Québec) Rosemonde (1995-1998) de Louis-Dominique Lavigne, mise en scène de Monique Rioux Leitmotiv (1996-2005) drame musical de Michel Robidoux, Daniel Meilleur et Normand Canac-Marquis, mise en scène de Daniel Meilleur Mémoire vive (2001-2012) de Daniel Meilleur et Normand Canac-Marquis, mise en scène de Daniel Meilleur 2 191 nuits (2005-2007) de Philippe Ducros, mise en scène de Daniel Meilleur La Croisée des mots (2007) de Louis-Dominique Lavigne et Monique Rioux, mise en scène de Monique Rioux. Carnets de voyages (2008-2013) de Normand Canac-Marquis, Yves Dubé, Daniel Meilleur et Michel Robidoux, mise en scène de Daniel Meilleur; coproduction: Société de la Place des Arts de Montréal Tout est encore possible (2009) de Lise Vaillancourt, mise en scène de Daniel Meilleur Gold Mountain (2010-2013), de Kevin Wong et David Yip, mise en scène de Daniel Meilleur; coproduction: Unity Theatre (Liverpool) JAZ (2010), de Koffi Kwahulé, mise en scène de Kristian Frédric; coproduction: Compagnie Lézards qui bougent (Bayonne) 1, 2, 3, nous avons des droits (2012-2013), adaptation théâtrale de Marcelle Dubois du livre-disque Droits d’enfants de Léopoldine Gorret et Denis Alber, mise en scène de Daniel Meilleur; coproduction: Compagnie de l'Ovale (Monthey) Dans ma maison de papier, j'ai des poèmes sur le feu (2014 - ), de Philippe Dorin, mise en scène d'Eric Jean; coproduction: Festival Les Coups de théâtre (Montréal) et Salle Jean-Marc Dion (Sept-Îles) La cantate intérieure (2015 - ) de Sébastien Harrisson, mise en scène d'Alice Ronfard; coproduction: Salle Jean-Marc Dion (Sept-Îles) Warda (2017 - ) de Sébastien Harrisson, mise en scène de Michaël Delaunoy; coproduction: le Rideau de Bruxelles Prix et distinctions La vie à trois étages Le Prix annuel Desjardins, 1978 Pleurer pour rire Chalmers Children Play Award, 1983 (Décerné par le Ontario Arts Council au meilleur spectacle jeune public) Terre promise / Terra promessa Meilleure réalisation sonore, saison 1988-1989 Meilleure production jeunes publics (Décernés par l'Association québécoise des critiques de théâtre) Meilleure production visuelle et sonore, 1989 (Décerné par le Festival de Théâtre des Amériques) Premio Stregagatto, 1991 (Décerné par l'Office National Théâtral Italien) L'Histoire de l'oie Meilleure production théâtrale de la saison 1991 (Décerné par Le Conseil des arts de la Communauté urbaine de Montréal) Meilleure œuvre de fiction, 1991 (Décerné par le Gala du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean) Meilleur texte créé à la scène, 1992 (Décerné par l'Association québécoise des critiques de théâtre) Meilleure production étrangère, 1992 (Décerné par l'Union des critiques et chroniqueurs de théâtre du Mexique) Prix du Gouverneur général du Canada pour les arts de la scène, 1993 (Décerné par le Centre national des Arts du Canada) Masque de la Production de l'année Jeunes publics Masque du Décor : Daniel Castonguay Masque de la Conception sonore : Michel Robidoux (Décernés en 1998 par l'Académie québécoise du théâtre pour la saison 1996-1997) Leitmotiv Masque de la Contribution spéciale décerné à Michel Robidoux pour l'originalité de sa conception musicale (Décerné par l'Académie québécoise du théâtre en 1998) Mention spéciale au Prix Möbius International (Décerné à Paris, en , par un jury international pour le volet multimédia du CD de Leitmotiv) Prix RIDEAU de la Tournée, décerné en Mémoire vive Masque de la Contribution spéciale décerné à Yves Dubé, André Houle, Guy Fortin et Michel Fordin pour la qualité de la production visuelle (Décerné par l'Académie québécoise du théâtre en 2002). Prix Rideau-OFQJ à Catherine Archambault pour la qualité de sa performance (Décerné par le Réseau indépendant des diffuseurs d'événements artistiques unis et l'Office franco-québécois pour la jeunesse au terme de la Bourse Rideau 2002) Prix Télé-Québec Coup de cœur du public pour « l'émotion suscitée par la pièce, ses effets visuels et sonores ainsi que pour la qualité de l'interprétation de Catherine Archambault et d'Isabelle Drainville » (Décerné par le Festival annuel d'innovation théâtrale, FAIT, pour l'édition 2002) 25th Dora Mavor Moore Award for Outstanding Touring Production in 2004 (General Theatre Category) Prix général décerné aux DEUX MONDES Prix « Arts for Young Audiences Award » décerné en 1988 par le Canadian Institute of the Arts for Young Audiences de Vancouver, pour l'ensemble de l'œuvre de la compagnie Les Deux Mondes site officiel : http://www.lesdeuxmondes.com Notes et références Catégorie:Troupe de théâtre de Montréal"
"les deux mondes est une compagnie de théâtre de recherche et de création installée à montréal qui a été fondée en janvier sous le nom de théâtre de la marmaillehistoriqueles années un groupe de recherche pour le jeune public c'est au début des années dans la mouvance des collectifs de création que monique rioux france mercille et daniel meilleur se rassemblent pour créer ce qui s'appelle alors la marmaille comme son nom l'indique la compagnie se consacre d'abord au théâtre jeunesse et son travail de création est aussi doublé d'un important volet d'intervention auprès des publics auquel collabore la sociologue jeanne leroux avec des propositions singulières et horsnorme comme cé tellement cute des enfants ou l'umiak créé à la suite d'un séjour dans le grand nord québécoisla compagnie s'impose d'emblée comme l'une des forces vives de la jeune création québécoise à la même époque avec le théâtre de l'il et le carrousel elle fonde la maison théâtreles années à la rencontre de l'autre à la fin des années la marmaille qui connaît un succès grandissant sur la scène étrangère réalise sa première coproduction internationale avec le teatro dell'angolo de turin terre promiseterra promessa sera joué pas moins de un peu partout à travers le monde d'autres collaborations artistiques avec des compagnies et des créateurs de l'étranger suivront le ki yi m'bock d'abidjan les nuages de terre la compagnie lézards qui bougent de bayonne jaz le gold mountain et la cie de l'ovale de monthey nous avons des droits compositeur attitré dès les premières années michel robidoux se joint à la direction artistique en la musique exécutée en direct occupera une grande place dans les spectacles tout comme le traitement du son dans des productions où les acteurs font usage de microsles années changement de nom rayonnement international et exploration du multimédia les années sont marquées par une autre création au succès retentissant l'histoire de l'oie de michel marc bouchard qui sera jouée à et ce en français en anglais en allemand et en espagnol les spectacles de la compagnie touchant un public de plus en plus vaste rejoignant à la fois le jeune public et le public adulte la compagnie choisit aussi à cette période de changer d'appellation la marmaille devient alors les deux mondes durant cette décennie elle joue dans quelque d'une trentaine de pays et elle est invitée dans festivals internationauxpuis à partir de avec la création du drame musical leitmotiv s'ouvre une veine d'exploration multimédia dans des spectacles que daniel meilleur met en scène le concepteur vidéo yves dubé se joint à l'équipe et l'image et la musique prennent une place grandissante dans les projets de création suivront notamment dans cette même veine mémoire vive et de même que carnets de voyages un spectacle poétique qui pose un regard rétrospectif sur les nombreuses pérégrinations de la compagnieun centre de production et de diffusion locataire depuis d'un édifice industriel construit en et qui a abrité notamment une usine de boisson gazeuse et une boulangerie les deux mondes en fait l'acquisition en pour se doter de son propre centre de production afin de pouvoir expérimenter les technologies qu'elle utilise et peaufiner ses créations une première série de travaux sont effectués pour transformer le lieu en un espacelaboratoire qui satisfasse aux exigences des recherches théâtrales que mène la compagnie en le directeur général pierre macduff annonce l'intention des dirigeants d'agrandir le bâtiment afin d'offrir de meilleures conditions de création et de diffusion à de nouvelles générations de créateurs et créatrices et le partenariat établi dans cette foulée avec un regroupement de jeunes compagnies rassemblées sous l'égide du théâtre aux écuries l'inauguration des nouveaux espaces a lieu le l'arrivée d'une nouvelle direction artistique en daniel meilleur après quarante années à la barre des deux mondes décide de tirer sa révérence et ses collaborateurs michel robidoux et yves dubé quittent aussi leurs fonctions en la compagnie confie sa direction artistique au dramaturge sébastien harrisson au printemps la compagnie annonce l'arrivée du metteur en scène eric jean à titre de codirecteur artistique et généralthéâtrographie sous le nom du théâtre de la marmaille le tour du chapeau de mariefrancine hébert mise en scène de monique rioux c't'assez plate de mariefrancine hébert mise en scène la marmaille tu viendras pas patiner dans ma cour de mariefrancine hébert mise en scène la marmaille une ligne blanche au jambon de mariefrancine hébert mise en scène de mariefrancine hébert et monique rioux cé tellement cute des enfants de mariefrancine hébert mise en scène de mariefrancine hébert et monique rioux à quoi qu'on joue ateliers de médiation culturelle conçus et dirigés par monique rioux et menés par les codirecteurs pourquoi tu dis ça textes de claire leroux mariefrancine hébert michel garneau et claude roussin mise en scène de monique rioux coproduction nouvelle compagnie théâtrale nct la vie à trois étages de yves dagenais gilbert david odette gagnon louisdominique lavigne jeanne leroux daniel meilleur france mercille et monique rioux observateurstémoins gilbert david et odette gagnon coproduction la nouvelle compagnie théâtrale nct l'âge de pierre de jocelyne france andré gosselin daniel meilleur benoît ranger monique rioux michel robidoux et colette tougas mise en scène de daniel meilleur on n'est pas des enfants d'école de gilles gauthier mise en scène de monique rioux pleurer pour rire de marcel sabourin mise en scène de daniel meilleur les petipain de reiner lücker mise en scène d'andré brassard l'umiak le bateau collectif de françois camirand yves lauvaux michel o noël et monique rioux mise en scène et animation de monique rioux en collaboration avec françois camirand et yves lauvaux ni ange ni bête de marcel sabourin mise en scène de daniel meilleur et monique rioux la piata de daniel meilleur france mercille et monique rioux mise en scène de daniel meilleur et monique rioux parasols de louisdominique lavigne et daniel meilleur mise en scène de daniel meilleur et monique rioux clairière de colette tougas d'après un conte de pierre tousignant mise en scène de mark bromilow daniel meilleur et monique rioux terre promise terra promessa scénario mise en scène et conception scénique de nino d'introna daniel meilleur graziano melano giacomo ravicchio monique rioux et michel robidoux cocréation avec le teatro dell'angolo turin l'histoire de l'oie de michel marc bouchard mise en scène de daniel meilleur coproduction centre national des artssous le nom de les deux mondes les nuages de terre de daniel danis mise en scène de daniel meilleur et werewere liking cocréation avec le ki yi m'bock abidjan coproduction le centre national des écritures du spectacle la chartreuse france la fédération des amis du théâtre populaire fatp festival international des francophonies en limousin france espace des arts de chalonsursaône france festival de théâtre des amériques québec rosemonde de louisdominique lavigne mise en scène de monique rioux leitmotiv drame musical de michel robidoux daniel meilleur et normand canacmarquis mise en scène de daniel meilleur mémoire vive de daniel meilleur et normand canacmarquis mise en scène de daniel meilleur nuits de philippe ducros mise en scène de daniel meilleur la croisée des mots de louisdominique lavigne et monique rioux mise en scène de monique rioux carnets de voyages de normand canacmarquis yves dubé daniel meilleur et michel robidoux mise en scène de daniel meilleur coproduction société de la place des arts de montréal tout est encore possible de lise vaillancourt mise en scène de daniel meilleur gold mountain de kevin wong et david yip mise en scène de daniel meilleur coproduction unity theatre liverpool jaz de koffi kwahulé mise en scène de kristian frédric coproduction compagnie lézards qui bougent bayonne nous avons des droits adaptation théâtrale de marcelle dubois du livredisque droits d'enfants de léopoldine gorret et denis alber mise en scène de daniel meilleur coproduction compagnie de l'ovale monthey dans ma maison de papier j'ai des poèmes sur le feu de philippe dorin mise en scène d'eric jean coproduction festival les coups de théâtre montréal et salle jeanmarc dion septîles la cantate intérieure de sébastien harrisson mise en scène d'alice ronfard coproduction salle jeanmarc dion septîles warda de sébastien harrisson mise en scène de michaël delaunoy coproduction le rideau de bruxellesprix et distinctions la vie à trois étagesle prix annuel desjardins pleurer pour rirechalmers children play award décerné par le ontario arts council au meilleur spectacle jeune public terre promise terra promessameilleure réalisation sonore saison meilleure production jeunes publicsdécernés par l'association québécoise des critiques de théâtremeilleure production visuelle et sonore décerné par le festival de théâtre des amériquespremio stregagatto décerné par l'office national théâtral italienl'histoire de l'oiemeilleure production théâtrale de la saison décerné par le conseil des arts de la communauté urbaine de montréalmeilleure uvre de fiction décerné par le gala du livre du saguenaylacsaintjeanmeilleur texte créé à la scène décerné par l'association québécoise des critiques de théâtremeilleure production étrangère décerné par l'union des critiques et chroniqueurs de théâtre du mexiqueprix du gouverneur général du canada pour les arts de la scène décerné par le centre national des arts du canadamasque de la production de l'année jeunes publicsmasque du décor daniel castonguaymasque de la conception sonore michel robidouxdécernés en par l'académie québécoise du théâtre pour la saison leitmotivmasque de la contribution spéciale décerné à michel robidouxpour l'originalité de sa conception musicaledécerné par l'académie québécoise du théâtre en mention spéciale au prix möbius internationaldécerné à paris en par un jury international pour le volet multimédia du cd de leitmotivprix rideau de la tournée décerné en mémoire vivemasque de la contribution spéciale décerné à yves dubé andré houle guy fortin et michel fordin pour la qualité de la production visuelle décerné par l'académie québécoise du théâtre en prix rideauofqjà catherine archambault pour la qualité de sa performancedécerné par le réseau indépendant des diffuseurs d'événements artistiques unis et l'office francoquébécois pour la jeunesse au terme de la bourse rideau prix téléquébec coup de cur du publicpour l'émotion suscitée par la pièce ses effets visuels et sonores ainsi que pour la qualité de l'interprétation de catherine archambault et d'isabelle drainville décerné par le festival annuel d'innovation théâtrale fait pour l'édition th dora mavor moore award for outstanding touring production in general theatre categoryprix général décerné aux deux mondesprix arts for young audiences award décerné en par le canadian institute of the arts for young audiences de vancouver pour l'ensemble de l'uvre de la compagnie les deux mondessite officiel httpwwwlesdeuxmondescomnotes et références catégorietroupe de théâtre de montréal"
"Édouard Jeanselme"
"Antoine Édouard Jeanselme (14 juin 1858, Paris – 9 avril 1935, Paris) est un dermatologue français, connu pour ses recherches sur la syphilis et la lèpre. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur l'histoire de la médecine. Carrière vignette|gauche|150 px|L'indochine française avant 1930. En 1883, il commença à travailler comme interne dans un hôpital et obtint son doctorat en médecine en 1888. De 1898 à 1900, il mena des recherches sur la lèpre en Indochine française, au Siam, en Chine, en Birmanie et en Indonésie. Il y mena également des études sur le béribéri, la frambésie, la syphilis et la variole. En 1901, il devint professeur agrégé. En 1919, il obtint la chaire de dermatologie de la faculté de médecine de Paris. Il a joué un rôle déterminant dans la fondation du Pavillon de Malte à l'hôpital Saint-Louis (1918). En 1919, il est devenu membre de l'Académie de médecine (section de pathologie médicale) et, en 1919-1921, président de la . En 1923, il a été le premier président de la Ligue nationale française contre le péril vénérien. On lui attribue les premières études cliniques et histologiques sur les nœuds juxta-articulaires ; structures associées à la syphilis et au pian, qui sont parfois appelées « nodules de Jeanselme ». Il a préconisé un mélange d’huile de chaulmoogra, de camphre et de guaïacol comme traitement contre la lèpre. Chevalier de la Légion d’honneur, depuis le , il a été élevé au garde d’officier le . Œuvres choisies Étude sur la lèpre dans la péninsule indo-chinoise et dans le Yunnan, 1900. Cours de dermatologie exotique, avec A. Trémolières, 1904. Nodosités juxtaarticulaires . Cong Colonial Paris, Sect Med Hyg Colon, 1904. p 15. Le Béribéri, 1906. Précis de pathologie exotique, avec Édouard Rist, 1909. La question de l'opium en Extrême-Orient à l'époque contemporaine, 1910. La Lèpre, 1911. Les Œuvres d'assistance et les hôpitaux byzantins au siècle des Comnènes, 1921. Le Régime alimentaire des anachorètes et des moines byzantins, 1922. La Syphilis : son aspect pathologique et social, 1925. La Lèpre en France au Moyen Âge et à l'époque contemporaine, 1925. Histoire pathologique de la dynastie d'Héraclius, 1927. Traité de la syphilis (en plusieurs volumes, avec d'autres auteurs, 1931-). Notes et références Liens externes Catégorie:Dermatologue français Catégorie:Enseignant à la Sorbonne Catégorie:Chevalier de la Légion d'honneur Catégorie:Officier de la Légion d'honneur Catégorie:Naissance en avril 1935 Catégorie:Naissance à Paris Catégorie:Décès en juin 1858 Catégorie:Décès à Paris Catégorie:Décès à 76 ans"
"antoine édouard jeanselme juin paris avril paris est un dermatologue français connu pour ses recherches sur la syphilis et la lèpre il est l'auteur de nombreux ouvrages sur l'histoire de la médecinecarrière vignettegauche pxl'indochine française avant en il commença à travailler comme interne dans un hôpital et obtint son doctorat en médecine en de à il mena des recherches sur la lèpre en indochine française au siam en chine en birmanie et en indonésie il y mena également des études sur le béribéri la frambésie la syphilis et la variole en il devint professeur agrégé en il obtint la chaire de dermatologie de la faculté de médecine de paris il a joué un rôle déterminant dans la fondation du pavillon de malte à l'hôpital saintlouis en il est devenu membre de l'académie de médecine section de pathologie médicale et en président de la en il a été le premier président de la ligue nationale française contre le péril vénérienon lui attribue les premières études cliniques et histologiques sur les nuds juxtaarticulaires structures associées à la syphilis et au pian qui sont parfois appelées nodules de jeanselme il a préconisé un mélange d'huile de chaulmoogra de camphre et de guaïacol comme traitement contre la lèprechevalier de la légion d'honneur depuis le il a été élevé au garde d'officier le uvres choisies étude sur la lèpre dans la péninsule indochinoise et dans le yunnan cours de dermatologie exotique avec a trémolières nodosités juxtaarticulaires cong colonial paris sect med hyg colon p le béribéri précis de pathologie exotique avec édouard rist la question de l'opium en extrêmeorient à l'époque contemporaine la lèpre les uvres d'assistance et les hôpitaux byzantins au siècle des comnènes le régime alimentaire des anachorètes et des moines byzantins la syphilis son aspect pathologique et social la lèpre en france au moyen âge et à l'époque contemporaine histoire pathologique de la dynastie d'héraclius traité de la syphilis en plusieurs volumes avec d'autres auteurs notes et référencesliens externes catégoriedermatologue françaiscatégorieenseignant à la sorbonnecatégoriechevalier de la légion d'honneurcatégorieofficier de la légion d'honneurcatégorienaissance en avril catégorienaissance à pariscatégoriedécès en juin catégoriedécès à pariscatégoriedécès à ans"
"Kolonia-Tangassogo"
"Kolonia-Tangassogo est une commune rurale située dans le département de Tiébélé de la province du Nahouri dans la région du Centre-Sud au Burkina Faso. Géographie Histoire Économie Santé et éducation Kolonia-Tangassogo accueille un centre de santé et de promotion sociale (CSPS), tandis que le centre médical (CMA) le plus proche du village se trouve à Pô. L'agglomération des Tangassogo possède une école primaire. Notes et références Catégorie:Ville dans le département de Tiébélé"
"koloniatangassogo est une commune rurale située dans le département de tiébélé de la province du nahouri dans la région du centresud au burkina fasogéographiehistoireéconomiesanté et éducation koloniatangassogo accueille un centre de santé et de promotion sociale csps tandis que le centre médical cma le plus proche du village se trouve à pô l'agglomération des tangassogo possède une école primairenotes et références catégorieville dans le département de tiébélé"
"Rousso"
"Henry Rousso, historien français Vanessa Rousso, joueuse de poker américaine Catherine Rousso, journaliste"
"henry rousso historien françaisvanessa rousso joueuse de poker américainecatherine rousso journaliste"
"Záborie"
"Záborie () est un village de Slovaquie situé dans la région de Žilina. Histoire La première mention écrite du village date de 1353. Notes et références Catégorie:Village en Slovaquie Catégorie:Commune dans le district de Martin"
"zborie est un village de slovaquie situé dans la région de ilinahistoire la première mention écrite du village date de notes et références catégorievillage en slovaquiecatégoriecommune dans le district de martin"
"Ralph Ceder"
"Ralph Carl Ceder (né le à Marinette, au Wisconsin, et mort le à Hollywood, en Californie) est un réalisateur et scénariste américain. Il réalise 88 films, essentiellement des courts-métrages, durant les années 1920, 1930 et 1940. Biographie Ralph Ceder est le fils de Eugene Martin Ceder (1865–1924) et Petrea Christina (Jensen) Ceder (1869–1946), originaires de Suède et du Danemark. Il s’est marié à de multiples reprises : Molly Moore ou Horowitz en 1918,Elizabeth Mceacharn en 1926, et Jacquetta Calvin en 1931. Il meurt d'une pneumonie le au Rose Hospital de Los Angeles en Californie. Carrière Ceder commence à réaliser des films en 1917, il travaille pour Universal Studios et Paramount Pictures. Il réalise notamment des films pour Mack Sennett, le duo Laurel et Hardy, ainsi que Abbott et Costello. Filmographie partielle 1923 : Roughest Africa, court-métrage 1923 : The Whole Truth, court-métrage 1923 : Le Héros de l'Alaska (The Soilers), court-métrage 1923 : Une riche nature (Mother's Joy), court-métrage 1924 : Le Gagnant du grand prix (Zeb vs. Paprika) 1924 : Brothers Under the Chin, court-métrage 1924 : One at a Time, court-métrage 1924 : Le Facteur incandescent (Near Dublin), court-métrage 1925 : Sherlock Sleuth, court-métrage 1925 : The Joke's on You, court-métrage 1925 : They All Fall, court-métrage 1931 : Dumb Dicks, court-métrage 1932 : Guests Wanted, court-métrage 1932 : A Fool's Advice 1934 : She Had to Choose 1935 : Captain Bill 1935 : Strictly Illegal 1940 : West of Abilene 1941 : Deux nigauds aviateurs (Keep 'Em Flying), pour les séquences de vol uniquement Références Liens externes Catégorie:Réalisateur américain Catégorie:Scénariste américain Catégorie:Naissance dans le comté de Marinette Catégorie:Naissance en février 1897 Catégorie:Décès en novembre 1951 Catégorie:Décès à 54 ans Catégorie:Décès à Hollywood Catégorie:Mort d'une pneumonie"
"ralph carl ceder né le à marinette au wisconsin et mort le à hollywood en californie est un réalisateur et scénariste américain il réalise films essentiellement des courtsmétrages durant les années et biographieralph ceder est le fils de eugene martin ceder et petrea christina jensen ceder originaires de suède et du danemark il s'est marié à de multiples reprises molly moore ou horowitz en elizabeth mceacharn en et jacquetta calvin en il meurt d'une pneumonie le au rose hospital de los angeles en californiecarrière ceder commence à réaliser des films en il travaille pour universal studios et paramount pictures il réalise notamment des films pour mack sennett le duo laurel et hardy ainsi que abbott et costellofilmographie partielle roughest africa courtmétrage the whole truth courtmétrage le héros de l'alaska the soilers courtmétrage une riche nature mother's joy courtmétrage le gagnant du grand prix zeb vs paprika brothers under the chin courtmétrage one at a time courtmétrage le facteur incandescent near dublin courtmétrage sherlock sleuth courtmétrage the joke's on you courtmétrage they all fall courtmétrage dumb dicks courtmétrage guests wanted courtmétrage a fool's advice she had to choose captain bill strictly illegal west of abilene deux nigauds aviateurs keep 'em flying pour les séquences de vol uniquementréférencesliens externes catégorieréalisateur américaincatégoriescénariste américaincatégorienaissance dans le comté de marinettecatégorienaissance en février catégoriedécès en novembre catégoriedécès à anscatégoriedécès à hollywoodcatégoriemort d'une pneumonie"
"Fort Chevtchenko"
"Fort Chevtchenko est une ville située sur la péninsule de Manguistaou de la Mer Caspienne au Kazakhstan. La ville compte habitants en 2012. Histoire Un fortin russe est fondé en 1846 sous le nom de Novopetrovskoïe. En 1857, il est renommé Fort Alexandrovski. Taras Chevtchenko y est exilé de 1850 à 1857. En 1882-1920, la ville de Fort Alexandrovski était la capitale de l'ouïezd de Mangychlakskiy. Le blason a été approuvé le . En 1924, le lieu est rebaptisé Fort Ouritski en l'honneur de Moïsseï Ouritski. En 1939, la ville devient Fort-Chevtchenko. Géographie La ville est située dans l'oblys de Manguistaou au bord de la mer Caspienne. Elle est le chef-lieu du district de Tupkaragan. Économie L'économie est dominée par la pêche. Références Liens externes Catégorie:Ville de l'oblys de Manguistaou"
"fort chevtchenko est une ville située sur la péninsule de manguistaou de la mer caspienne au kazakhstanla ville compte habitants en histoire un fortin russe est fondé en sous le nom de novopetrovskoïe en il est renommé fort alexandrovski taras chevtchenko y est exilé de à en la ville de fort alexandrovski était la capitale de l'ouïezd de mangychlakskiy le blason a été approuvé le en le lieu est rebaptisé fort ouritski en l'honneur de moïsseï ouritski en la ville devient fortchevtchenkogéographie la ville est située dans l'oblys de manguistaou au bord de la mer caspienneelle est le cheflieu du district de tupkaraganéconomie l'économie est dominée par la pêcheréférencesliens externes catégorieville de l'oblys de manguistaou"
"Egon Ryan Seconds"
", né le au Cap, est un joueur de rugby à XV sud-africain évoluant au poste d'ailier. Biographie Egon Ryan Seconds signe au SC Albi à l'été 2006 pour jouer dans le Top 14. Notes et références Liens externes Catégorie:Joueur sud-africain de rugby à XV Catégorie:Joueur de la Western Province Catégorie:Joueur des Stormers Catégorie:Joueur du SC Albi Catégorie:Joueur des Griqualand West Griquas Catégorie:Naissance en novembre 1980 Catégorie:Naissance au Cap"
" né le au cap est un joueur de rugby à xv sudafricain évoluant au poste d'ailierbiographie egon ryan seconds signe au sc albi à l'été pour jouer dans le top notes et référencesliens externes catégoriejoueur sudafricain de rugby à xvcatégoriejoueur de la western provincecatégoriejoueur des stormerscatégoriejoueur du sc albicatégoriejoueur des griqualand west griquascatégorienaissance en novembre catégorienaissance au cap"
"Woillez"
"Catherine Woillez (dite Madame Woillez) (1781-1859), une écrivain française Eugène Woillez (Eugène Joseph Woillez), (né en 1811 à Montreuil (Pas-de-Calais) et mort en 1882 à Paris), un médecin français ; d’où : le lycée Eugène-Woillez (lycée Woillez) (à Montreuil dit Montreuil-sur-Mer (Pas-de-Calais)) Références"
"catherine woillez dite madame woillez une écrivain française eugène woillez eugène joseph woillez né en à montreuil pasdecalais et mort en à paris un médecin français d'où le lycée eugènewoillez lycée woillez à montreuil dit montreuilsurmer pasdecalaisréférences"
"Arts plastiques au VIIIe siècle"
"Arts plastiques au VIIe siècle - Arts plastiques au - Arts plastiques au IXe siècle Chronologie des arts plastiques Événements thumb|Le cheval lumière vive dans la nuit attaché à un piquet, encre sur papier attribué à Han Gan 742-756 : activité du peintre animalier chinois Han Gan, qui peint des chevaux. Articles connexes VIIIe siècle en architecture Littérature du VIIIe siècle Faits économiques et sociaux au VIIIe siècle VIIIe siècle en science Notes et références Catégorie:Chronologie des arts plastiques Catégorie:VIIIe siècle"
"arts plastiques au viie siècle arts plastiques au arts plastiques au ixe sièclechronologie des arts plastiquesévénements thumble cheval lumière vive dans la nuit attaché à un piquet encre sur papier attribué à han gan activité du peintre animalier chinois han gan qui peint des chevauxarticles connexes viiie siècle en architecture littérature du viiie siècle faits économiques et sociaux au viiie siècle viiie siècle en sciencenotes et références catégoriechronologie des arts plastiquescatégorieviiie siècle"
"Poustagnac"
"Le ruisseau de Poustagnac est un cours d'eau qui traverse le département des Landes et un affluent droit de l'Adour dans le bassin versant de celui-ci. Hydronymie Géographie D'une longueur de 15,9 kilomètres, il prend sa source sur la commune de Herm (Landes) (Landes), à l'altitude mètres. Il coule du nord vers le sud et se jette dans l'Adour à Saint-Paul-lès-Dax (Landes), à l'altitude mètres. Communes et canton traversés Dans le département des Landes, le ruisseau de Poustagnac traverse deux communes et un canton, dans le sens amont vers aval : Herm (source) et Saint-Paul-lès-Dax (confluence). Soit en termes de cantons, le ruisseau de Poustagnac prend source et conflue dans le canton de Dax-Nord. Affluents Le ruisseau de Poustagnac a trois affluents référencés : le ruisseau de Candale (rg), 7,3 km sur Herm et Saint-Paul-lès-Dax ; le ruisseau de Mollevielle (rd), 7,2 km sur Herm, Magescq et Saint-Paul-lès-Dax ; le ruisseau de Latine (rd), 1,3 km sur Saint-Paul-lès-Dax. Notes et références Catégorie:Cours d'eau dans les Landes Catégorie:Système hydrologique de l'Adour"
"le ruisseau de poustagnac est un cours d'eau qui traverse le département des landes et un affluent droit de l'adour dans le bassin versant de celuicihydronymiegéographie d'une longueur de kilomètres il prend sa source sur la commune de herm landes landes à l'altitude mètresil coule du nord vers le sud et se jette dans l'adour à saintpaullèsdax landes à l'altitude mètrescommunes et canton traversés dans le département des landes le ruisseau de poustagnac traverse deux communes et un canton dans le sens amont vers aval herm source et saintpaullèsdax confluencesoit en termes de cantons le ruisseau de poustagnac prend source et conflue dans le canton de daxnordaffluents le ruisseau de poustagnac a trois affluents référencés le ruisseau de candale rg km sur herm et saintpaullèsdax le ruisseau de mollevielle rd km sur herm magescq et saintpaullèsdax le ruisseau de latine rd km sur saintpaullèsdaxnotes et références catégoriecours d'eau dans les landescatégoriesystème hydrologique de l'adour"
"Gordo (bande dessinée)"
"Gordo est un comic strip américain créé en 1941 par Gus Arriola et animé par celui-ci jusqu'en 1985. Son personnage principal éponyme est un immigré mexicain travaillant comme paysan. C'est le premier strip à large diffusion (jusqu'à 270 journaux) mettant en scène une minorité ethnique. Lors de l'arrêt du strip en 1985, c'était le plus long comic strip ayant été réalisé par un seul auteur, record battu en 1994 par Peanuts puis en 2000 par Beetle Bailey. Annexes Bibliographie . . Liens externes . Catégorie:Comic strip américain"
"gordo est un comic strip américain créé en par gus arriola et animé par celuici jusqu'en son personnage principal éponyme est un immigré mexicain travaillant comme paysan c'est le premier strip à large diffusion jusqu'à journaux mettant en scène une minorité ethnique lors de l'arrêt du strip en c'était le plus long comic strip ayant été réalisé par un seul auteur record battu en par peanuts puis en par beetle baileyannexesbibliographie liens externes catégoriecomic strip américain"
"Orero"
"Orero est une commune italienne de la ville métropolitaine de Gênes dans la région Ligurie en Italie. Administration Hameaux Orero, Soglio Communes limitrophes Cicagna, Coreglia Ligure, Lorsica, Rezzoaglio, San Colombano Certénoli Notes et références Catégorie:Commune dans la ville métropolitaine de Gênes"
"orero est une commune italienne de la ville métropolitaine de gênes dans la région ligurie en italieadministrationhameaux orero sogliocommunes limitrophes cicagna coreglia ligure lorsica rezzoaglio san colombano certénolinotes et références catégoriecommune dans la ville métropolitaine de gênes"
"Capadare"
"Capadare est l'une des 4 paroisses civiles de la municipalité d'Acosta dans l'État de Falcón au Venezuela. Notes et références Catégorie:Paroisse civile de l'État de Falcón"
"capadare est l'une des paroisses civiles de la municipalité d'acosta dans l'état de falcn au venezuelanotes et références catégorieparoisse civile de l'état de falcn"
"Eumélos"
"Dans la mythologie grecque, ce nom peut désigner : Eumélos fils d'Admète, meneur achéen à la guerre de Troie ; Eumélos fils de Mérops, changé en corbeau par Hermès ; Eumélos ou Eumède, père de Dolon ; Eumélos fils d'Eugnotos, meurtrier de son fils Botrès ; Eumélos, aussi appelé Gadiros, fils de Poséidon et frère d'Atlas, premier souverain de l'Atlantide. Eumélos de Corinthe est un poète grec archaïque, auteur notamment des Corinthiaques. Eumélos du Bosphore est un roi du Bosphore (309 à 304 av. J.-C.)."
"dans la mythologie grecque ce nom peut désigner eumélos fils d'admète meneur achéen à la guerre de troie eumélos fils de mérops changé en corbeau par hermès eumélos ou eumède père de dolon eumélos fils d'eugnotos meurtrier de son fils botrès eumélos aussi appelé gadiros fils de poséidon et frère d'atlas premier souverain de l'atlantide eumélos de corinthe est un poète grec archaïque auteur notamment des corinthiaques eumélos du bosphore est un roi du bosphore à av jc"
"La Danse I"
"alt=La Danse, Henri Matisse, Moma|vignette|La Danse, Henri Matisse, Moma La Danse I – ou simplement La Danse – est un tableau réalisé par le peintre français Henri Matisse en 1909 à Paris. Cette huile sur toile représente des danseurs engagés dans une ronde. Elle est conservée au Museum of Modern Art, à New York, tandis qu'une version ultérieure et plus aboutie, La Danse II, fait partie des collections du musée de l'Ermitage, à Saint-Pétersbourg. Liens externes Catégorie:Tableau d'Henri Matisse Catégorie:Tableau réalisé en 1909 Catégorie:Danse dans la peinture Catégorie:Œuvre d'Henri Matisse au Museum of Modern Art"
"altla danse henri matisse momavignettela danse henri matisse momala danse i ou simplement la danse est un tableau réalisé par le peintre français henri matisse en à paris cette huile sur toile représente des danseurs engagés dans une ronde elle est conservée au museum of modern art à new york tandis qu'une version ultérieure et plus aboutie la danse ii fait partie des collections du musée de l'ermitage à saintpétersbourgliens externes catégorietableau d'henri matissecatégorietableau réalisé en catégoriedanse dans la peinturecatégorieuvre d'henri matisse au museum of modern art"
"Deula"
"Un deula (ou deul) désigne un temple dans l'état de l'Orissa en Inde . Le mot vient de la langue locale, l'Oriya. C'est aussi un type de bâtiment dans l'architecture de style Kalinga des temples hindouistes de cette région. Il y a trois types de Deulas : Rekha Deula Rekha signifie ligne en sanskrit. C'est un bâtiment élevé en forme de pain de sucre, semblable aux shikharas. Il recouvre et protège le cœur du sanctuaire (garbha griha). Exemples : Le Shikhara du Temple de Lingaraja à Bhubaneswar. Le Shikhara du temple de Jagannath à Puri. Le petit temple de Jagannath à Nayagarh, Orissa. Le petit temple de Shiva Uttareshvara à Bhubaneswar. Le Shikhara du temple de Yameshwar à Bhubaneswar. Pidha Deula C'est un bâtiment de plan carré avec une toiture en forme de pyramide, comme les vimanas. Pour des halls ou des salles de service du temple. Exemples : Le jaga mohan (salle d'assemblée) du Temple de Sûrya (Konârak). Le jaga mohan du Temple de Yameshwar à Bhubaneswar. Le temple jain de Digambara à Bhubaneswar. Khakhara Deula C'est un bâtiment de plan rectangulaire avec une toiture en forme de pyramide tronquée, comme les gopuras. Le nom vient de Khakharu (=gourde) du fait de la forme du haut du toit. Les temples de divinités féminines telles que Shakti sont généralement de ce type. Exemples : Le temple de Vaital Deula (ou Baitala Deula) à Bhubaneswar dédié à la déesse Chamunda. Le temple de Varahi Deula à Chaurasi près de Puri, dédié à la déesse Varahi. Le temple de Brahmi à Chaurasi près de Puri. Le temple de Gouri à Bhubaneswar. Le temple de Narayani, près de Khalikote, Orissa dédié à Durga. Le temple de Durga près de Banki, Orissa. Notes Liens externes http://orissa.gov.in/e-magazine/Orissareview/nov2005/engpdf/Orissan_Temple_Architecture.pdf http://www.indoarch.org/arch_glossary.php Catégorie:Élément d'architecture en Inde Catégorie:Édifice-type Catégorie:Lexique de l'Inde Catégorie:Architecture de l'hindouisme"
"un deula ou deul désigne un temple dans l'état de l'orissa en inde le mot vient de la langue locale l'oriyac'est aussi un type de bâtiment dans l'architecture de style kalinga des temples hindouistes de cette régionil y a trois types de deulas rekha deula rekha signifie ligne en sanskrit c'est un bâtiment élevé en forme de pain de sucre semblable aux shikharas il recouvre et protège le cur du sanctuaire garbha grihaexemples le shikhara du temple de lingaraja à bhubaneswar le shikhara du temple de jagannath à puri le petit temple de jagannath à nayagarh orissa le petit temple de shiva uttareshvara à bhubaneswar le shikhara du temple de yameshwar à bhubaneswarpidha deula c'est un bâtiment de plan carré avec une toiture en forme de pyramide comme les vimanas pour des halls ou des salles de service du templeexemples le jaga mohan salle d'assemblée du temple de sûrya konârak le jaga mohan du temple de yameshwar à bhubaneswar le temple jain de digambara à bhubaneswarkhakhara deula c'est un bâtiment de plan rectangulaire avec une toiture en forme de pyramide tronquée comme les gopuras le nom vient de khakharu gourde du fait de la forme du haut du toit les temples de divinités féminines telles que shakti sont généralement de ce typeexemples le temple de vaital deula ou baitala deula à bhubaneswar dédié à la déesse chamunda le temple de varahi deula à chaurasi près de puri dédié à la déesse varahi le temple de brahmi à chaurasi près de puri le temple de gouri à bhubaneswar le temple de narayani près de khalikote orissa dédié à durga le temple de durga près de banki orissanotesliens externes httporissagovinemagazineorissareviewnovengpdforissantemplearchitecturepdf httpwwwindoarchorgarchglossaryphpcatégorieélément d'architecture en indecatégorieédificetypecatégorielexique de l'indecatégoriearchitecture de l'hindouisme"
"Saison 2019-2020 du FC Heidenheim"
"La saison 2019-2020 est la saison du FC Heidenheim consécutive en 2.Bundesliga. Préparation d'avant-saison Transferts Transferts estivaux Transferts hivernaux Compétitions Championnat Journées 1 à 5 Pour son premier match de la saison, le FC Heidenheim affrontait Osnabrück, d'abord mené, le FC Heidenheim parvient à renverser la situation avant de s'imposer à l’extérieur sur le score de 3 buts à 1. Pour son deuxième match de la saison, le FC Heidenheim se retrouve face au VfB Stuttgart fraichement relégué de Bundesliga, en difficulté en première mi-temps, Heidenheim encaisse deux buts presque coup sur coup avant d'inscrire un but puis d'arracher le match nul grâce à un but contre son camp de Kempf. Resté sur un match nul à la journée précédente, les joueurs de Heidenheim ont envie de faire mieux face à un club jusque la en difficulté, en première période le match est équilibré mais en seconde les joueurs de Dresde prennent le dessus et marquent à deux reprises, les joueurs de Heidenheim obtiennent quant à eux un pénalty à la , il est cependant trop tard et la première défaite de la saison est là. Journées 6 à 10 Journées 11 à 15 Journées 16 et 17 | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = }} | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = | bgcolor = #eeeeee }} | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = }} Journées 18 à 22 Journées 23 à 27 | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = | bgcolor = #eeeeee }} | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = }} Journées 28 à 32 | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = }} | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = | bgcolor = #eeeeee }} | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = }} | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = | bgcolor = #eeeeee }} | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = }} Journées 33 et 34 | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = }} | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = | bgcolor = #eeeeee }} | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = }} | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = | bgcolor = #eeeeee }} | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = }} Classement Évolution du classement et des résultats Coupe d'Allemagne | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = }} | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = | bgcolor = #eeeeee }} | date = | heure = | équipe 1 = | équipe 2 = | score = | score mi-temps = - | buts 1 = | buts 2 = | cartons 1 = | cartons 2 = | stade = | affluence = | diffuseur = | arbitre = | rapport = }} Matchs officiels de la saison Joueurs et encadrement technique Encadrement technique Effectif professionnel |- !colspan=8 style="background: #003879" align=center| |- |- !colspan=8 style="background: #003879" align=center| |- |- !colspan=8 style="background: #003879" align=center| |- Joueurs prêtés Le tableau suivant liste les joueurs en prêts pour la saison 2019-2020. Statistiques Statistiques collectives Statistiques individuelles (Mis à jour le ) Onze de départ (toutes compétitions) Récompenses et distinctions Affluence et télévision Affluence Retransmission télévisée Équipe réserve et centre de formation Notes et références Heidenheim"
"la saison est la saison du fc heidenheim consécutive en bundesligapréparation d'avantsaisontransfertstransferts estivauxtransferts hivernauxcompétitionschampionnatjournées à pour son premier match de la saison le fc heidenheim affrontait osnabrück d'abord mené le fc heidenheim parvient à renverser la situation avant de s'imposer à l'extérieur sur le score de buts à pour son deuxième match de la saison le fc heidenheim se retrouve face au vfb stuttgart fraichement relégué de bundesliga en difficulté en première mitemps heidenheim encaisse deux buts presque coup sur coup avant d'inscrire un but puis d'arracher le match nul grâce à un but contre son camp de kempf resté sur un match nul à la journée précédente les joueurs de heidenheim ont envie de faire mieux face à un club jusque la en difficulté en première période le match est équilibré mais en seconde les joueurs de dresde prennent le dessus et marquent à deux reprises les joueurs de heidenheim obtiennent quant à eux un pénalty à la il est cependant trop tard et la première défaite de la saison est làjournées à journées à journées et date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport bgcolor eeeeee date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport journées à journées à date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport bgcolor eeeeee date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport journées à date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport bgcolor eeeeee date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport bgcolor eeeeee date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport journées et date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport bgcolor eeeeee date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport bgcolor eeeeee date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport classementévolution du classement et des résultatscoupe d'allemagne date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport bgcolor eeeeee date heure équipe équipe score score mitemps buts buts cartons cartons stade affluence diffuseur arbitre rapport matchs officiels de la saisonjoueurs et encadrement techniqueencadrement techniqueeffectif professionnel colspan stylebackground aligncentercolspan stylebackground aligncentercolspan stylebackground aligncenterjoueurs prêtés le tableau suivant liste les joueurs en prêts pour la saison statistiquesstatistiques collectivesstatistiques individuelles mis à jour le onze de départ toutes compétitionsrécompenses et distinctionsaffluence et télévisionaffluenceretransmission téléviséeéquipe réserve et centre de formationnotes et références heidenheim"
"Rotor principal"
"thumb|Moyeu de rotor principal de l'EC155 d'Eurocopter où l'on distingue les biellettes de pas entre le plateau cyclique et les pieds de pales encastrés dans le moyeu Le rotor principal est l'élément composé de plusieurs pales qui par sa rotation permet la sustentation, le pilotage et la propulsion d'un hélicoptère. Selon le type d'hélicoptère, le rotor peut être de type rigide, semi rigide ou articulé, il peut être un rotor tripale, quadripale. Le rotor doit permettre : l'entraînement des pales en rotation, l'articulation de battement, l'articulation de traînée et l'articulation de changement de pas. Description L'arbre rotor est entrainé par la boîte de transmission principale (BTP) et est fixé par le carter conique sur le carter de la BTP. Les roulements de mâts assurent la liaison mécanique entre le carter conique et l'arbre rotor. Ces roulements sont vitaux car ils « portent » l'hélicoptère en vol et ils supportent le poids de la tête rotor au sol à l'arrêt. La vitesse de rotation du mât est détectée par des capteurs soit sur la BTP soit sur le carter conique. Les capteurs de vitesse peuvent être soit des moteurs asynchrones soit des roues phoniques. Sur le carter conique est fixé le guide de rotule des plateaux cycliques. Les plateaux cycliques glisseront sur ce guide pour toute action sur le manche collectif. On trouvera entre le carter conique et le plateau cyclique inférieur, le transmetteur de pas général (ce dernier donne une idée au pilotage de la puissance absorbée par le rotor principal) Ces différentes articulations répondent aux problèmes du comportement de la pale en vol, à savoir : l'articulation de battement pour pallier les problèmes de dissymétrie de portance entre pale avançante et pale reculante ; articulation de traînée équipée d'un amortisseur, pour pallier les effets de la force de Coriolis engendrés par le battement de la pale (sur un tour rotor, la pale parcourt un secteur de 0° à -30° en trainée) ; l'articulation de changement de pas pour modifier l'angle de pas de la pale. Mécanique complémentaire Lorsque l'hélicoptère n'a qu'un seul rotor principal, la rotation de ce dernier tend à faire tourner la cellule en sens inverse. Ce mouvement doit alors être contré à l'aide d'un dispositif adéquat de type rotor anticouple ou tuyère (NOTAR). Après l'atterrissage, le rotor principal peut être freiné et immobilisé par un frein rotor (acier ou carbone selon le type de rotor). Pour utiliser au maximum l'espace disponible dans les soutes des porte-avions ou porte-hélicoptères, les pales du rotor principal peuvent être repliées. Pour le transport sur camion, train ou dans la soute d'avions de transport, le repliage de deux pales vers l'avant et deux pales vers l'arrière peut se révéler suffisant. Rotors contrarotatifs vignette|gauche|Bristol 192 Belvedere à rotors contrarotatifs en tandem vignette|upright=0.65|Rotor principal typique des appareils Kamov (ici celui du Kamov Ka-26) Certains hélicoptères possèdent plusieurs rotors principaux qui tournent en sens inverses. Ils peuvent être disposés à chaque extrémité de la cellule comme sur le Piasecki Vertol H-21 (banane volante), le Bristol 192 ou le CH-47 Chinook de Boeing). Ils peuvent aussi être alignés sur le même axe : ce sont alors deux arbres de transmission concentriques comme sur la plupart des appareils Kamov. Ils peuvent aussi être de type engrenants, placés sur deux axes légèrement décalés en V (Flettner Fl 282 Kolibri, Kaman K-Max) ou même encore à l'extrémité de bras latéraux (Focke-Wulf Fw 61, Focke-Achgelis FA 223 Drache, Mil Mi-12, Kamov Ka 22 Vintokryl). Annexes Bibliographie René Mouille, Des capots aux moyeux rotors : des hélicoptères presque en plastique, dans Revue aerospatiale, numéro hors série : d'Aérospatiale, . Catégorie:Technique d'hélicoptère Catégorie:Aérodynamique appliquée à l'avion"
"thumbmoyeu de rotor principal de l'ec d'eurocopter où l'on distingue les biellettes de pas entre le plateau cyclique et les pieds de pales encastrés dans le moyeule rotor principal est l'élément composé de plusieurs pales qui par sa rotation permet la sustentation le pilotage et la propulsion d'un hélicoptère selon le type d'hélicoptère le rotor peut être de type rigide semi rigide ou articulé il peut être un rotor tripale quadripale le rotor doit permettre l'entraînement des pales en rotation l'articulation de battement l'articulation de traînée et l'articulation de changement de pasdescription l'arbre rotor est entrainé par la boîte de transmission principale btp et est fixé par le carter conique sur le carter de la btp les roulements de mâts assurent la liaison mécanique entre le carter conique et l'arbre rotor ces roulements sont vitaux car ils portent l'hélicoptère en vol et ils supportent le poids de la tête rotor au sol à l'arrêt la vitesse de rotation du mât est détectée par des capteurs soit sur la btp soit sur le carter conique les capteurs de vitesse peuvent être soit des moteurs asynchrones soit des roues phoniquessur le carter conique est fixé le guide de rotule des plateaux cycliques les plateaux cycliques glisseront sur ce guide pour toute action sur le manche collectif on trouvera entre le carter conique et le plateau cyclique inférieur le transmetteur de pas général ce dernier donne une idée au pilotage de la puissance absorbée par le rotor principalces différentes articulations répondent aux problèmes du comportement de la pale en vol à savoir l'articulation de battement pour pallier les problèmes de dissymétrie de portance entre pale avançante et pale reculante articulation de traînée équipée d'un amortisseur pour pallier les effets de la force de coriolis engendrés par le battement de la pale sur un tour rotor la pale parcourt un secteur de à en trainée l'articulation de changement de pas pour modifier l'angle de pas de la palemécanique complémentaire lorsque l'hélicoptère n'a qu'un seul rotor principal la rotation de ce dernier tend à faire tourner la cellule en sens inverse ce mouvement doit alors être contré à l'aide d'un dispositif adéquat de type rotor anticouple ou tuyère notaraprès l'atterrissage le rotor principal peut être freiné et immobilisé par un frein rotor acier ou carbone selon le type de rotorpour utiliser au maximum l'espace disponible dans les soutes des porteavions ou portehélicoptères les pales du rotor principal peuvent être repliées pour le transport sur camion train ou dans la soute d'avions de transport le repliage de deux pales vers l'avant et deux pales vers l'arrière peut se révéler suffisantrotors contrarotatifs vignettegauchebristol belvedere à rotors contrarotatifs en tandemvignetteuprightrotor principal typique des appareils kamov ici celui du kamov kacertains hélicoptères possèdent plusieurs rotors principaux qui tournent en sens inverses ils peuvent être disposés à chaque extrémité de la cellule comme sur le piasecki vertol h banane volante le bristol ou le ch chinook de boeing ils peuvent aussi être alignés sur le même axe ce sont alors deux arbres de transmission concentriques comme sur la plupart des appareils kamov ils peuvent aussi être de type engrenants placés sur deux axes légèrement décalés en v flettner fl kolibri kaman kmax ou même encore à l'extrémité de bras latéraux fockewulf fw fockeachgelis fa drache mil mi kamov ka vintokrylannexesbibliographie rené mouille des capots aux moyeux rotors des hélicoptères presque en plastique dans revue aerospatiale numéro hors série d'aérospatiale catégorietechnique d'hélicoptèrecatégorieaérodynamique appliquée à l'avion"
"Luigi Busà"
"Né le à Avola, en Sicile, Luigi Busà est un karatéka italien surtout connu pour avoir remporté le titre de champion du monde en kumite masculin individuel moins de 80 kilos aux championnats du monde de karaté 2006 à Tampere, en Finlande. Palmarès 2006 : Médaille de bronze en kumite individuel masculin moins de 80 kilos aux championnats d'Europe de karaté 2006 à Stavanger, en Norvège. Médaille d'or en kumite individuel masculin moins de 80 kilos aux championnats du monde de karaté 2006 à Tampere, en Finlande. 2007 : Médaille d'or en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats d'Europe de karaté 2007 à Bratislava, en Slovaquie. Médaille de bronze en kumite par équipe aux mêmes championnats. 2008 : Médaille de bronze en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats d'Europe de karaté 2008 à Tallinn, en Estonie 2009 : Médaille d'argent en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats d'Europe de karaté 2009 à Zagreb, en Croatie 2010 : Médaille de bronze en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats d'Europe de karaté 2010 à Athènes, en Grèce Médaille d'argent en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats du monde de karaté 2010 à Belgrade, en Serbie 2011 : Médaille d'argent en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats d'Europe de karaté 2011 à Zurich, en Suisse 2012 : Médaille d'or en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats d'Europe de karaté 2012 à Adeje, en Espagne Médaille d'or en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats du monde de karaté 2012 à Paris, en France 2013 : Médaille de bronze en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats d'Europe de karaté 2013 à Budapest, en Hongrie 2014 : Médaille d'or en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats d'Europe de karaté 2014 à Tampere, en Finlande Médaille d'argent en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats du monde de karaté 2014 à Brême, en Allemagne 2015 : Médaille de bronze en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats d'Europe de karaté 2015 à Istambul, en Turquie 2016 : Médaille de bronze en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats du monde de karaté 2016 à Linz, en Autriche 2017 : Médaille d'or en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats d'Europe de karaté 2017 à Izmit, en Turquie 2018 : Médaille d'argent en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats du monde de karaté 2018 à Madrid, en Espagne Médaille de bronze en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats d'Europe de karaté 2018 à Novi Sad, en Serbie 2019 : Médaille d'or en kumite individuel masculin moins de 75 kilos aux championnats d'Europe de karaté 2019 à Guadalajara, en Espagne Références Liens externes Catégorie:Karatéka italien Catégorie:Champion du monde de karaté en kumite individuel Catégorie:Naissance à Avola Catégorie:Naissance en octobre 1987"
"né le à avola en sicile luigi busà est un karatéka italien surtout connu pour avoir remporté le titre de champion du monde en kumite masculin individuel moins de kilos aux championnats du monde de karaté à tampere en finlandepalmarès médaille de bronze en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats d'europe de karaté à stavanger en norvège médaille d'or en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats du monde de karaté à tampere en finlande médaille d'or en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats d'europe de karaté à bratislava en slovaquie médaille de bronze en kumite par équipe aux mêmes championnats médaille de bronze en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats d'europe de karaté à tallinn en estonie médaille d'argent en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats d'europe de karaté à zagreb en croatie médaille de bronze en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats d'europe de karaté à athènes en grèce médaille d'argent en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats du monde de karaté à belgrade en serbie médaille d'argent en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats d'europe de karaté à zurich en suisse médaille d'or en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats d'europe de karaté à adeje en espagne médaille d'or en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats du monde de karaté à paris en france médaille de bronze en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats d'europe de karaté à budapest en hongrie médaille d'or en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats d'europe de karaté à tampere en finlande médaille d'argent en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats du monde de karaté à brême en allemagne médaille de bronze en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats d'europe de karaté à istambul en turquie médaille de bronze en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats du monde de karaté à linz en autriche médaille d'or en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats d'europe de karaté à izmit en turquie médaille d'argent en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats du monde de karaté à madrid en espagne médaille de bronze en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats d'europe de karaté à novi sad en serbie médaille d'or en kumite individuel masculin moins de kilos aux championnats d'europe de karaté à guadalajara en espagneréférencesliens externes catégoriekaratéka italiencatégoriechampion du monde de karaté en kumite individuelcatégorienaissance à avolacatégorienaissance en octobre "
"BB Midi"
"BB Midi est une dénomination qui regroupe plusieurs séries d'anciennes locomotives électriques françaises. Généralités BB : ce sont des machines de type BB, plus exactement Bo'Bo', ce qui signifie qu'elles reposent sur deux bogies à deux essieux moteurs ; la motorisation de chaque essieu est indépendante, il y a donc 4 moteurs par machine. Midi : les premières séries ont été commandées par la Compagnie des chemins de fer du Midi pour l'électrification de ses lignes du piémont pyrénéen en 1500 V continu. Principales caractéristiques électriques et mécaniques : Utilisation de moteurs de traction à pleine tension (1500 V) installés dans les bogies, les réalisations antérieures ayant utilisé des moteurs à demi tension (couplage permanent en série de deux) ou montés dans la caisse ; Utilisation d'une transmission à réducteur à engrenages avec moteur semi-suspendu sur l'essieu (dite "suspension par le nez") ; Utilisation de bogies attelés (attelage et tamponnement sont portés par les bogies). La caisse de la motrice ne supporte que la moitié de l'effort de traction et peut être de construction plus légère. Locomotives d'origine Midi Les BB midi proprement dites comprennent trois générations, à diviser chacune en plusieurs séries : les E 4000 et E 4500 ; elles ont fait l'objet de modifications croisées avant de devenir en phase finale respectivement BB 1500 et BB 1600 à la SNCF ; les E 4100 et E 4600 ; elles ne diffèrent que par leur rapport d'engrenages (donc leur vitesse limite et leur effort de traction) et ont aussi fait l'objet de modifications croisées ; réimmatriculées respectivement BB 4100 et BB 4600 par la SNCF ; les E 4200 et E 4700 ; elles ne diffèrent aussi que par leur rapport d'engrenages (donc leur vitesse limite et leur effort de traction) et ont aussi fait l'objet de modifications croisées ; réimmatriculées respectivement BB 4200 et BB 4700 par la SNCF puis BB 4730 pour certaines en fin de carrière comme machines de manœuvre. L'ensemble de ces séries de locomotives a été construit par une entreprise régionale, les Constructions électriques de France (CEF), reprises par Alsthom, à Tarbes. Locomotives dérivées En France Considérées comme une grande réussite technique par leur fiabilité et leur rusticité (gage de simplicité de maintenance), elles ont eu une descendance hors Midi. Ces « cousines » ne sont pas à proprement parler des BB « du Midi », mais des BB « type Midi » : les BB 100 du réseau de l'État, réimmatriculées BB 900 à la SNCF ; les E 241 à 264 commandées par la compagnie du Paris-Orléans (commande complétée par la SNCF) réimmatriculées BB 300 ; les BB 8100 de la SNCF ; le prototype BB 20006 à courant monophasé 25 kV - 50 Hz (ex BB 8051 puis BB 10001). Toutes ces séries (Midi et dérivées) ont eu comme point commun de terminer leur (longue) carrière à la manœuvre, en province (régions Sud-Ouest et Sud-Est) ou à Paris dans les environs des gares d'Austerlitz, de Lyon et Montparnasse. À l'étranger Différentes séries de locomotives de technologie identique aux BB MIDI ont circulé sur des réseaux de chemins de fer à l'étranger. Elles ont été livrées par la France ou construites sur place sous licence. Les pays suivants sont concernés : Espagne (réseau Norte devenu RENFE) : construction sur place par CAF sur le type E 4500 Midi (E 1000 Norte) - tension 1.500 V ; Maroc (réseaux CFM et TF devenus ONCF) : livraison par les CEF Tarbes sur les types E 4500 Midi (E 500 CFM), E 4100 Midi (E 600 CFM), E 4200 Midi (E 200 TF) et Alsthom Belfort sur le type BB 8100 SNCF (E 700 CFM) - tension 3.000 V) ; Belgique (réseau SNCB) : construction sur place par les ACEC sur le type BB 300 SNCF (type 101 SNCB) - tension 3.000 V ; Pays-Bas (réseau NS) : livraison par Alsthom Belfort sur le type BB 8100 SNCF (NS Série 1100) - tension 1.500 V. Notes et références Catégorie:Locomotive électrique 1500 V Catégorie:Matériel roulant du Midi Catégorie:Matériel roulant de l'État Catégorie:Matériel moteur hors service de la SNCF"
"bb midi est une dénomination qui regroupe plusieurs séries d'anciennes locomotives électriques françaisesgénéralités bb ce sont des machines de type bb plus exactement bo'bo' ce qui signifie qu'elles reposent sur deux bogies à deux essieux moteurs la motorisation de chaque essieu est indépendante il y a donc moteurs par machinemidi les premières séries ont été commandées par la compagnie des chemins de fer du midi pour l'électrification de ses lignes du piémont pyrénéen en v continuprincipales caractéristiques électriques et mécaniques utilisation de moteurs de traction à pleine tension v installés dans les bogies les réalisations antérieures ayant utilisé des moteurs à demi tension couplage permanent en série de deux ou montés dans la caisse utilisation d'une transmission à réducteur à engrenages avec moteur semisuspendu sur l'essieu dite suspension par le nez utilisation de bogies attelés attelage et tamponnement sont portés par les bogies la caisse de la motrice ne supporte que la moitié de l'effort de traction et peut être de construction plus légèrelocomotives d'origine midi les bb midi proprement dites comprennent trois générations à diviser chacune en plusieurs séries les e et e elles ont fait l'objet de modifications croisées avant de devenir en phase finale respectivement bb et bb à la sncf les e et e elles ne diffèrent que par leur rapport d'engrenages donc leur vitesse limite et leur effort de traction et ont aussi fait l'objet de modifications croisées réimmatriculées respectivement bb et bb par la sncf les e et e elles ne diffèrent aussi que par leur rapport d'engrenages donc leur vitesse limite et leur effort de traction et ont aussi fait l'objet de modifications croisées réimmatriculées respectivement bb et bb par la sncf puis bb pour certaines en fin de carrière comme machines de manuvrel'ensemble de ces séries de locomotives a été construit par une entreprise régionale les constructions électriques de france cef reprises par alsthom à tarbeslocomotives dérivéesen france considérées comme une grande réussite technique par leur fiabilité et leur rusticité gage de simplicité de maintenance elles ont eu une descendance hors midi ces cousines ne sont pas à proprement parler des bb du midi mais des bb type midi les bb du réseau de l'état réimmatriculées bb à la sncf les e à commandées par la compagnie du parisorléans commande complétée par la sncf réimmatriculées bb les bb de la sncf le prototype bb à courant monophasé kv hz ex bb puis bb toutes ces séries midi et dérivées ont eu comme point commun de terminer leur longue carrière à la manuvre en province régions sudouest et sudest ou à paris dans les environs des gares d'austerlitz de lyon et montparnasseà l'étranger différentes séries de locomotives de technologie identique aux bb midi ont circulé sur des réseaux de chemins de fer à l'étranger elles ont été livrées par la france ou construites sur place sous licenceles pays suivants sont concernés espagne réseau norte devenu renfe construction sur place par caf sur le type e midi e norte tension v maroc réseaux cfm et tf devenus oncf livraison par les cef tarbes sur les types e midi e cfm e midi e cfm e midi e tf et alsthom belfort sur le type bb sncf e cfm tension v belgique réseau sncb construction sur place par les acec sur le type bb sncf type sncb tension v paysbas réseau ns livraison par alsthom belfort sur le type bb sncf ns série tension vnotes et références catégorielocomotive électrique vcatégoriematériel roulant du midicatégoriematériel roulant de l'étatcatégoriematériel moteur hors service de la sncf"
"Manufacture des points de France"
"La manufacture des points de France visait à rivaliser avec l'industrie dentellière italienne alors très développée à Venise, à une époque où le secteur de la passementerie prend son essor, avec le goût pour les sous-vêtements. Pour assurer son succès, Colbert fait venir en France des dentellières vénitiennes et brugeoises, qui transmettent leur savoir-faire. Marie Colbert, la nièce du surintendant des finances, dirigeait les opérations. La manufacture des points de France donnait trois ans après sa création un dividende de 30 pour 100. La société était implantée à Alençon, où elle dut faire face à la critique virulente des ouvrières de la ville, et à Sedan, Charleville, Gisors et Reims. Lien externe La grande industrie sous le règne de Louis XIV, de Germain Martin Catégorie:Manufacture Catégorie:Alençon Catégorie:Entreprise française disparue"
"la manufacture des points de france visait à rivaliser avec l'industrie dentellière italienne alors très développée à venise à une époque où le secteur de la passementerie prend son essor avec le goût pour les sousvêtements pour assurer son succès colbert fait venir en france des dentellières vénitiennes et brugeoises qui transmettent leur savoirfaire marie colbert la nièce du surintendant des finances dirigeait les opérationsla manufacture des points de france donnait trois ans après sa création un dividende de pour la société était implantée à alençon où elle dut faire face à la critique virulente des ouvrières de la ville et à sedan charleville gisors et reimslien externe la grande industrie sous le règne de louis xiv de germain martincatégoriemanufacturecatégoriealençoncatégorieentreprise française disparue"
"La Reine de Saba (Gounod)"
"La Reine de Saba est un opéra en quatre actes de Charles Gounod, fondé sur la figure biblique du même nom, créé le . vignette|Représentation au théâtre du Capitole de Toulouse, 1970. Distribution des créations Notes et références Liens externes Catégorie:Opéra de Charles Gounod Catégorie:Opéra en français Catégorie:Opéra créé à Paris Catégorie:Opéra des années 1860 Catégorie:Opéra se déroulant dans l'Antiquité Catégorie:1862 en France"
"la reine de saba est un opéra en quatre actes de charles gounod fondé sur la figure biblique du même nom créé le vignettereprésentation au théâtre du capitole de toulouse distribution des créationsnotes et référencesliens externes catégorieopéra de charles gounodcatégorieopéra en françaiscatégorieopéra créé à pariscatégorieopéra des années catégorieopéra se déroulant dans l'antiquitécatégorie en france"
"Élections cantonales de 1992 en Loir-et-Cher"
"Les élections cantonales ont eu lieu les 22 et . Lors de ces élections, 15 des 30 cantons de Loir-et-Cher ont été renouvelés. Elles ont vu la reconduction de la majorité RPR dirigée par Roger Goemaere, président du Conseil général depuis 1988. Résultats à l’échelle du département Résultats par canton Canton de Blois-2 Canton de Bracieux Canton de Marchenoir Canton de Mondoubleau Canton de Montoire-sur-le-Loir Canton de Montrichard Canton de Neung-sur-Beuvron Canton d'Ouzouer-le-Marché Canton de Romorantin-Lanthenay-Nord Canton de Salbris Canton de Savigny-sur-Braye Canton de Blois-3 Canton de Blois-4 Canton de Vendôme-2 Canton de Romorantin-Lanthenay-Sud Voir aussi Articles connexes Liste des cantons de Loir-et-Cher Conseil général de Loir-et-Cher Élections cantonales françaises de 1992 Liens externes Site du Conseil général de Loir-et-Cher Notes et références Résultats des élections cantonales 1992 sur data.gouv.fr Loir-et-Cher Cantonales, 1992"
"les élections cantonales ont eu lieu les et lors de ces élections des cantons de loiretcher ont été renouvelés elles ont vu la reconduction de la majorité rpr dirigée par roger goemaere président du conseil général depuis résultats à l'échelle du départementrésultats par cantoncanton de bloiscanton de bracieuxcanton de marchenoircanton de mondoubleaucanton de montoiresurleloircanton de montrichardcanton de neungsurbeuvroncanton d'ouzouerlemarchécanton de romorantinlanthenaynordcanton de salbriscanton de savignysurbrayecanton de bloiscanton de bloiscanton de vendômecanton de romorantinlanthenaysudvoir aussiarticles connexes liste des cantons de loiretcher conseil général de loiretcher élections cantonales françaises de liens externes site du conseil général de loiretchernotes et références résultats des élections cantonales sur datagouvfrloiretchercantonales "
"Too Many Cooks (film, 1921)"
"est un court métrage britannique réalisé par Adrian Brunel, sorti en 1921. Synopsis Fiche technique Titre original : Réalisation : Adrian Brunel Scénario : Adrian Brunel Production : Leslie Howard Société de production : Minerva Films Société de distribution : Minerva Films Pays d'origine : Langue originale : anglais Format : Noir et blanc — 35 mm — 1,33:1 — Film muet Genre : Comédie Durée : 2 bobines Dates de sortie : Royaume-Uni : Distribution Phyllis Joyce Nan Patterson Arthur Booth Bert Darley Liens externes Catégorie:Film britannique sorti en 1921 Catégorie:Film britannique en noir et blanc Catégorie:Comédie britannique Catégorie:Film muet britannique Catégorie:Court métrage britannique"
"est un court métrage britannique réalisé par adrian brunel sorti en synopsisfiche technique titre original réalisation adrian brunel scénario adrian brunel production leslie howard société de production minerva films société de distribution minerva films pays d'origine langue originale anglais format noir et blanc mm film muet genre comédie durée bobines dates de sortie royaumeuni distribution phyllis joyce nan patterson arthur booth bert darleyliens externes catégoriefilm britannique sorti en catégoriefilm britannique en noir et blanccatégoriecomédie britanniquecatégoriefilm muet britanniquecatégoriecourt métrage britannique"
"Courvières"
"Courvières est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté. Ses habitants se nomment les Couviras. Géographie Toponymie Courvières depuis 1262. Communes limitrophes Histoire Le bourg se trouvait dans les fiefs qu'Amaury IV de Joux déclarait en 1246 appartenir à la maison de Chalon-Arlay, au cette seigneurie était toujours entre les mains des sires de Joux. Certains des habitants étaient libres et francs alors que d'autres, on en comptait plus de cinquante, étaient mainmortable de leur personne et de leurs biens. Le seigneur de Courvières avait la justice haute, moyenne et basse, il avait le droit de publier les testaments de ses hommes, de donner tutelle, d'avoir un signe patibulaire, de créer des tabellions, de faire payer les lods et les retenues, de percevoir les amendes de justice et les impôts pour les quatre cas (lorsque le sujet était fait chevalier, qu'il partait en outre-mer, qu'il était fait prisonnier ou qu'il mariait sa fille), d'ordonner des "monstres-d'armes", d'avoir au village une maison-forte où les habitants pouvaient se retirer en cas de péril, de faire faire ses charrois, de faire porter par les habitants ses lettres et paquets dans tout le comté, d'avoir seul un moulin à vent ou à bras ou à cheval, d'exiger des corvées pour faire les prés. La seigneurie était réunie à celle de Noironte et de Mamirolle et érigée en marquisat en faveur de Claude Monnier, premier président de la cour des comptes à Dole en 1637. Politique et administration Démographie Lieux et monuments On peut découvrir dans le village l'église Saint-Hubert (), la chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs () et le moulin à vent (1870) qui était prévu pour pallier les problèmes d'alimentation en eau du village. Personnalités liées à la commune Notes et références Notes Références Voir aussi Bibliographie Jean Ignace Joseph Bourgon, Recherches historiques sur la ville et l'arrondissement de Pontarlier, 1841, 343 à 345 books.google.fr Articles connexes Communes du Doubs Liens externes Courvières sur le site de l'Institut géographique national site non officiel de la commune Présentation de Courvières Site officiel de la commune de Courvières Courvieres"
"courvières est une commune française située dans le département du doubs en région bourgognefranchecomtéses habitants se nomment les couvirasgéographietoponymie courvières depuis communes limitropheshistoire le bourg se trouvait dans les fiefs qu'amaury iv de joux déclarait en appartenir à la maison de chalonarlay au cette seigneurie était toujours entre les mains des sires de jouxcertains des habitants étaient libres et francs alors que d'autres on en comptait plus de cinquante étaient mainmortable de leur personne et de leurs biensle seigneur de courvières avait la justice haute moyenne et basse il avait le droit de publier les testaments de ses hommes de donner tutelle d'avoir un signe patibulaire de créer des tabellions de faire payer les lods et les retenues de percevoir les amendes de justice et les impôts pour les quatre cas lorsque le sujet était fait chevalier qu'il partait en outremer qu'il était fait prisonnier ou qu'il mariait sa fille d'ordonner des monstresd'armes d'avoir au village une maisonforte où les habitants pouvaient se retirer en cas de péril de faire faire ses charrois de faire porter par les habitants ses lettres et paquets dans tout le comté d'avoir seul un moulin à vent ou à bras ou à cheval d'exiger des corvées pour faire les présla seigneurie était réunie à celle de noironte et de mamirolle et érigée en marquisat en faveur de claude monnier premier président de la cour des comptes à dole en politique et administrationdémographielieux et monuments on peut découvrir dans le village l'église sainthubert la chapelle notredamedesseptdouleurs et le moulin à vent qui était prévu pour pallier les problèmes d'alimentation en eau du villagepersonnalités liées à la communenotes et référencesnotesréférencesvoir aussibibliographie jean ignace joseph bourgon recherches historiques sur la ville et l'arrondissement de pontarlier à booksgooglefrarticles connexes communes du doubsliens externes courvières sur le site de l'institut géographique national site non officiel de la commune présentation de courvières site officiel de la commune de courvièrescourvieres"
"William McDowell-White"
"William McDowell-White, né le , à Brisbane, en Australie, est un joueur australien de basket-ball. Il évolue aux postes de meneur et d'arrière. Biographie Palmarès Notes et références Liens externes Catégorie:Joueur australien de basket-ball Catégorie:Joueur des Sydney Kings Catégorie:Joueur du Brose Baskets Catégorie:Joueur des Baunach Young Pikes Catégorie:Naissance à Brisbane Catégorie:Naissance en avril 1998"
"william mcdowellwhite né le à brisbane en australie est un joueur australien de basketball il évolue aux postes de meneur et d'arrièrebiographiepalmarèsnotes et référencesliens externes catégoriejoueur australien de basketballcatégoriejoueur des sydney kingscatégoriejoueur du brose basketscatégoriejoueur des baunach young pikescatégorienaissance à brisbanecatégorienaissance en avril "
"Vice caché (roman)"
"Vice caché (titre original : ) est un roman de Thomas Pynchon publié en 2009. Il a été adapté au cinéma en 2014 par Paul Thomas Anderson. Il a été traduit en français aux éditions du Seuil en 2010 par Nicolas Richard. Résumé de l'histoire Los Angeles, 1970. L'ancienne petite amie du détective, Larry "Doc" Sportello, qui couche maintenant avec le milliardaire Mickey Wolfman lui demande de l'aider à le retrouver. Sportello apprend qu’une série de meurtres s'est produite et que Mickey Wolfman s'est enfui quelque part. Un flic coriace lui colle à la peau et passe son temps à l'interroger. Sportello se rend à Las Vegas où la bande de tueurs a été vue en train de faire des jeux sexuels à plusieurs. Il se pose la question de savoir si Mickey Wolfman ne joue pas en fait le jeu des agents fédéraux. De retour à Los Angeles, le détective apprend d'un ancien assassin qu'une organisation a pour but de tuer tous ceux qui sont au courant de cette affaire, alors il s'enfuit et tue plusieurs personnes. Sportello décide d’un marché avec l’organisation qui a caché de la drogue dans sa voiture. Finalement, il reçoit un chèque car il a gagné son pari. Adaptation au cinéma En 2011, le cinéaste Paul Thomas Anderson annonce qu'il va adapter le roman avec Joaquin Phoenix dans le rôle du détective. Le film Inherent Vice est produit par Warner Bros. et il est sorti le en France. Références Liens externes Inherent Vice sur Allociné. Inherent Vice Diagrammed Un guide du lecteur avec des diagrammes montrant toutes les relations de caractère dans le roman, un index de relation de caractère et des résumés de chapitre et de tracé. Catégorie:Roman américain paru en 2009 Catégorie:Roman de Thomas Pynchon Catégorie:Roman se déroulant à Los Angeles Catégorie:Roman se déroulant dans les années 1970"
"vice caché titre original est un roman de thomas pynchon publié en il a été adapté au cinéma en par paul thomas anderson il a été traduit en français aux éditions du seuil en par nicolas richardrésumé de l'histoire los angeles l'ancienne petite amie du détective larry doc sportello qui couche maintenant avec le milliardaire mickey wolfman lui demande de l'aider à le retrouver sportello apprend qu'une série de meurtres s'est produite et que mickey wolfman s'est enfui quelque part un flic coriace lui colle à la peau et passe son temps à l'interroger sportello se rend à las vegas où la bande de tueurs a été vue en train de faire des jeux sexuels à plusieurs il se pose la question de savoir si mickey wolfman ne joue pas en fait le jeu des agents fédéraux de retour à los angeles le détective apprend d'un ancien assassin qu'une organisation a pour but de tuer tous ceux qui sont au courant de cette affaire alors il s'enfuit et tue plusieurs personnes sportello décide d'un marché avec l'organisation qui a caché de la drogue dans sa voiture finalement il reçoit un chèque car il a gagné son pariadaptation au cinéma en le cinéaste paul thomas anderson annonce qu'il va adapter le roman avec joaquin phoenix dans le rôle du détectivele film inherent vice est produit par warner bros et il est sorti le en franceréférencesliens externes inherent vice sur allocinéinherent vice diagrammed un guide du lecteur avec des diagrammes montrant toutes les relations de caractère dans le roman un index de relation de caractère et des résumés de chapitre et de tracécatégorieroman américain paru en catégorieroman de thomas pynchoncatégorieroman se déroulant à los angelescatégorieroman se déroulant dans les années "
"Delta1 Gruis"
"Delta1 Gruis (δ1 Gru) est une étoile de la constellation de la Grue. Sa magnitude apparente est de 3,97. Références Catégorie:Constellation de la Grue Catégorie:Étoile de type spectral GIII"
"delta gruis gru est une étoile de la constellation de la grue sa magnitude apparente est de références catégorieconstellation de la gruecatégorieétoile de type spectral giii"
"(32479) 2000 SL312"
"est un astéroïde de la ceinture principale d'astéroïdes de de diamètre découvert en 2000. Description a été découvert le à l'observatoire Magdalena Ridge, situé dans le comté de Socorro, au Nouveau-Mexique (États-Unis), par le projet Lincoln Near-Earth Asteroid Research (LINEAR). Caractéristiques orbitales L'orbite de cet astéroïde est caractérisée par un demi-grand axe de , un périhélie de , une excentricité de 0,19 et une inclinaison de 14,21° par rapport à l'écliptique. Du fait de ces caractéristiques, à savoir un demi-grand axe compris entre 2 et et un périhélie supérieur à , il est classé, selon la , comme objet de la ceinture principale d'astéroïdes. Caractéristiques physiques a une magnitude absolue (H) de 12,9 et un albédo estimé à 0,289, ce qui permet de calculer un diamètre de . Ces résultats ont été obtenus grâce aux observations du Wide-Field Infrared Survey Explorer (WISE), un télescope spatial américain mis en orbite en 2009 et observant l'ensemble du ciel dans l'infrarouge, et publiés en 2011 dans un article présentant les premiers résultats concernant les astéroïdes de la ceinture principale. Voir aussi Articles connexes Liste des planètes mineures (32001-33000) Ceinture d'astéroïdes Liens externes Références Catégorie:Objet céleste découvert en 2000 Catégorie:Astéroïde de la ceinture principale Catégorie:Objet céleste découvert par LINEAR Catégorie:Objet céleste découvert à l'observatoire Magdalena Ridge"
"est un astéroïde de la ceinture principale d'astéroïdes de de diamètre découvert en description a été découvert le à l'observatoire magdalena ridge situé dans le comté de socorro au nouveaumexique étatsunis par le projet lincoln nearearth asteroid research linearcaractéristiques orbitales l'orbite de cet astéroïde est caractérisée par un demigrand axe de un périhélie de une excentricité de et une inclinaison de par rapport à l'écliptique du fait de ces caractéristiques à savoir un demigrand axe compris entre et et un périhélie supérieur à il est classé selon la comme objet de la ceinture principale d'astéroïdescaractéristiques physiques a une magnitude absolue h de et un albédo estimé à ce qui permet de calculer un diamètre de ces résultats ont été obtenus grâce aux observations du widefield infrared survey explorer wise un télescope spatial américain mis en orbite en et observant l'ensemble du ciel dans l'infrarouge et publiés en dans un article présentant les premiers résultats concernant les astéroïdes de la ceinture principalevoir aussiarticles connexes liste des planètes mineures ceinture d'astéroïdesliens externesréférences catégorieobjet céleste découvert en catégorieastéroïde de la ceinture principalecatégorieobjet céleste découvert par linearcatégorieobjet céleste découvert à l'observatoire magdalena ridge"
"Dans la nuit (bande dessinée)"
"Dans la nuit est une série de bande dessinée fantastique composée de trois albums publiés entre 2003 et 2005 chez Delcourt. Les trois histoires sont indépendantes, avec un fil conducteur. Auteurs de la série Scénario : Joël Callède Dessins : Denys Couleurs : Hubert Albums de la série Tome 1 : Légion (2003) Tome 2 : Troisième sous-sol (2004) Tome 3 : Profondeurs (2005) Publication Les trois tomes sont publiés chez Delcourt dans la collection Insomnie à partir de 2003. Les trois histoires sont indépendantes, le fil conducteur étant le Bon Samaritain, un animateur radio qui reçoit, durant la nuit, les appels de personnes en détresse. Références Catégorie:Bande dessinée franco-belge Catégorie:Delcourt - Insomnie Catégorie:Série Delcourt"
"dans la nuit est une série de bande dessinée fantastique composée de trois albums publiés entre et chez delcourt les trois histoires sont indépendantes avec un fil conducteurauteurs de la série scénario joël callède dessins denys couleurs hubertalbums de la série tome légion tome troisième soussol tome profondeurs publication les trois tomes sont publiés chez delcourt dans la collection insomnie à partir de les trois histoires sont indépendantes le fil conducteur étant le bon samaritain un animateur radio qui reçoit durant la nuit les appels de personnes en détresseréférences catégoriebande dessinée francobelgecatégoriedelcourt insomniecatégoriesérie delcourt"
"Athlétisme aux Jeux africains de 2015"
"Les épreuves d'athlétisme des Jeux africains de 2015 se déroulent du 13 au à Brazzaville, en République du Congo. Résultats Hommes Femmes Tableau des médailles Dopage Plusieurs cas de dopages sont enregistrés pendant la compétition. En particulier, les vainqueurs des concours de saut en longueur masculin et féminin, les nigérians Samson Idiata et Chinaza Amadi ont été contrôlés positifs, respectivement au clenbutérol et à la méténolone. Leurs titres leur ont été retirés et ils sont suspendus pour une durée de quatre ans, jusqu'au 15 septembre 2019. Notes et références Liens externes Site officiel de l'Association des comités nationaux olympiques d'Afrique Athlétisme aux Jeux africains Athletisme Catégorie:Athlétisme en 2015 Catégorie:Athlétisme en république du Congo"
"les épreuves d'athlétisme des jeux africains de se déroulent du au à brazzaville en république du congorésultatshommesfemmestableau des médaillesdopage plusieurs cas de dopages sont enregistrés pendant la compétition en particulier les vainqueurs des concours de saut en longueur masculin et féminin les nigérians samson idiata et chinaza amadi ont été contrôlés positifs respectivement au clenbutérol et à la méténolone leurs titres leur ont été retirés et ils sont suspendus pour une durée de quatre ans jusqu'au septembre notes et référencesliens externes site officiel de l'association des comités nationaux olympiques d'afriqueathlétisme aux jeux africainsathletismecatégorieathlétisme en catégorieathlétisme en république du congo"
"Super GT"
"Le Super GT ou en japonais スーパーGT (Sūpā GT), (anciennement connu sous le nom de JGTC ou Japan Grand Touring Championship) est un championnat automobile organisé par la fédération japonaise. Présentation Les véhicules de ce championnat, où une quarantaine de voitures s'affrontent sur circuit, sont classés en deux catégories, nommées « GT300 » et « GT500 » et propulsées respectivement par des moteurs d'une puissance approximative de 300 et . Il s'agit de voitures de sport, la plupart d'entre elles étant de marques japonaises (Nissan Skyline, Honda NSX, Toyota Supra RZ, Mazda RX7...). Des concessionnaires internationaux apparaissent tel que Ferrari, Porsche, Lamborghini, McLaren, Dodge, Mosler, Ford... Palmarès Lien externe Catégorie:Championnat de voitures de sport Catégorie:Championnat automobile au Japon"
"le super gt ou en japonais gt sp gt anciennement connu sous le nom de jgtc ou japan grand touring championship est un championnat automobile organisé par la fédération japonaiseprésentation les véhicules de ce championnat où une quarantaine de voitures s'affrontent sur circuit sont classés en deux catégories nommées gt et gt et propulsées respectivement par des moteurs d'une puissance approximative de et il s'agit de voitures de sport la plupart d'entre elles étant de marques japonaises nissan skyline honda nsx toyota supra rz mazda rx des concessionnaires internationaux apparaissent tel que ferrari porsche lamborghini mclaren dodge mosler fordpalmarèslien externe catégoriechampionnat de voitures de sportcatégoriechampionnat automobile au japon"
"Marc Charig"
"Marc Charig (né le à Londres) est un trompettiste britannique. Il est particulièrement actif de la fin des années 1960 au début des années 1970, période durant laquelle il participe au groupe de Long John Baldry, à Bluesology, Soft Machine et au groupe de Keith Tippett Centipede. Il joue également avec King Crimson sur les albums Islands, Lizard et Red. Au cours des années 1970, il joue en tournée avec le groupe Red Brass, dont la chanteuse est Annie Lennox. Il apparaît également avec Brotherhood of Breath et enregistre avec Mike Osborne. Il sort un LP, Pipedream, chez Ogun Records. Il est également membre du London Jazz Composers Orchestra. Plus récemment, il enregistre un CD, KJU: avec le groupe Quatuohr. Sources Catégorie:Naissance en février 1944 Catégorie:Naissance à Londres Catégorie:Trompettiste de jazz britannique Catégorie:Musicien de rock progressif"
"marc charig né le à londres est un trompettiste britanniqueil est particulièrement actif de la fin des années au début des années période durant laquelle il participe au groupe de long john baldry à bluesology soft machine et au groupe de keith tippett centipede il joue également avec king crimson sur les albums islands lizard et redau cours des années il joue en tournée avec le groupe red brass dont la chanteuse est annie lennox il apparaît également avec brotherhood of breath et enregistre avec mike osborne il sort un lp pipedream chez ogun recordsil est également membre du london jazz composers orchestra plus récemment il enregistre un cd kju avec le groupe quatuohrsources catégorienaissance en février catégorienaissance à londrescatégorietrompettiste de jazz britanniquecatégoriemusicien de rock progressif"
"James Hazen Hyde"
"James Hazen Hyde (New York, - Saratoga Springs, ) est un homme d'affaires, bibliophile et philanthrope américain. Parcours Fils d'Annie Fitch et d'Henry Baldwin Hyde (1834-1899), fondateur de la compagnie d'assurance américaine « The Equitable life assurance society of U. S. », James H. Hyde intègre l'université d'Harvard pour y étudier le management. Âgé de 23 ans, il hérite de la majorité des parts du premier groupe d'assurance américain, fort de ses 48 filiales : à la tête d'une fortune personnelle évaluée à 500 millions de dollars, et tout en occupant la position de vice-président, il entame une vie mondaine qui le mène souvent en France, pays qu'il apprécie particulièrement. Il est l'une des dernières figures majeures de la période dorée (1870-1914) américaine. Le , il organise un énorme bal costumé d'époque Louis XV au Sherry's, restaurant huppé de Manhattan avec pour invitée d'honneur l'actrice Réjane, alors en tournée américaine : toute la haute société se presse au rendez-vous. Le lendemain, révolution de palais : les principaux membres du conseil d'administration, à savoir E. H. Harriman, Henry Clay Frick, J.P. Morgan et le président d'Equitable Life, James Waddell Alexander, font savoir à la presse que James a utilisé les fonds propres de l'entreprise, soit dollars, pour financer ce qu'ils jugent être une soirée dispendieuse et indigne d'un homme de ce rang. À la suite d'une campagne de presse calomnieuse et à une commission d'enquête dirigée par Charles Evans Hughes qui visait le monde des assurances, James démissionne en 1906, mais menace de retirer tous ses capitaux : la panique s'empare de Wall Street. Une contre-enquête diligentée plus tard par le gouverneur de l’État de New York montra que la soirée avait été financée sur les fonds personnels de James H. Hyde mais il était trop tard : James avait liquidé plus de 2,5 millions de dollars d'actifs. James quitte les États-Unis quelques semaines après le scandale, et vient s'installer à Versailles, rue de l'Ermitage, dans un pavillon ayant appartenu à la marquise de Pompadour. Entre 1906 et 1914, bibliophile et francophile averti, il fut l'un des mécènes les plus discrets de la vie intellectuelle française. Hyde est le fondateur de la Fédération des Alliances françaises dont il assura la présidence jusqu'en 1953. Il jeta également les bases de plusieurs bibliothèques de recherche : ainsi, la Bibliothèque des Arts décoratifs comprend le fonds « James Hazen Hyde », soit livres constituant la bibliothèque d’un collectionneur des quatre parties du Monde, fonds qui fut offert en 1945. La bibliothèque municipale de Versailles hérita, elle, de plus de volumes. Durant la Première Guerre mondiale, il est ambulancier automobile et apporte son soutien financier à la France : il reçoit la médaille de la Reconnaissance française. Le , il est reçu à l'Université de Rennes et est nommé docteur honoris causa pour aider à promouvoir la langue française dans les universités américaines. En 1930, à Versailles, il épouse Helena Holbrook Walker (1875-1959) mais ils divorcent en 1932. En 1938, il est élu à titre étranger membre de l'Académie des sciences morales et politiques. Enfin, il est élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur pour « toute une vie consacrée au resserrement de l'amitié franco-américaine ». En septembre 1940, il revient à New York et s'installe dans une suite du Savoy-Plaza Hotel, où il demeura pratiquement jusqu’à sa mort. Il est inhumé au Calverton National Cemetery. Bibliographie Patricia Beard, After the Ball: Gilded Age Secrets, Boardroom Betrayals, and the Party That Ignited the Great Wall Street Scandal of 1905, New York, Harper Collins, 2004 . Notes Liens externes Catégorie:Bibliophile américain Catégorie:Mécène Catégorie:Personnalité américaine du monde des affaires Catégorie:Millionnaire au XIXe siècle Catégorie:Membre de l'Académie des sciences morales et politiques Catégorie:Grand-croix de la Légion d'honneur Catégorie:Militaire américain de la Première Guerre mondiale Catégorie:Américain expatrié en France Catégorie:Naissance en juin 1876 Catégorie:Naissance à New York Catégorie:Décès en juillet 1959 Catégorie:Personnalité inhumée au cimetière de Woodlawn Catégorie:Décès à 83 ans"
"james hazen hyde new york saratoga springs est un homme d'affaires bibliophile et philanthrope américainparcours fils d'annie fitch et d'henry baldwin hyde fondateur de la compagnie d'assurance américaine the equitable life assurance society of u s james h hyde intègre l'université d'harvard pour y étudier le managementâgé de ans il hérite de la majorité des parts du premier groupe d'assurance américain fort de ses filiales à la tête d'une fortune personnelle évaluée à millions de dollars et tout en occupant la position de viceprésident il entame une vie mondaine qui le mène souvent en france pays qu'il apprécie particulièrement il est l'une des dernières figures majeures de la période dorée américainele il organise un énorme bal costumé d'époque louis xv au sherry's restaurant huppé de manhattan avec pour invitée d'honneur l'actrice réjane alors en tournée américaine toute la haute société se presse au rendezvous le lendemain révolution de palais les principaux membres du conseil d'administration à savoir e h harriman henry clay frick jp morgan et le président d'equitable life james waddell alexander font savoir à la presse que james a utilisé les fonds propres de l'entreprise soit dollars pour financer ce qu'ils jugent être une soirée dispendieuse et indigne d'un homme de ce rang à la suite d'une campagne de presse calomnieuse et à une commission d'enquête dirigée par charles evans hughes qui visait le monde des assurances james démissionne en mais menace de retirer tous ses capitaux la panique s'empare de wall street une contreenquête diligentée plus tard par le gouverneur de l'état de new york montra que la soirée avait été financée sur les fonds personnels de james h hyde mais il était trop tard james avait liquidé plus de millions de dollars d'actifsjames quitte les étatsunis quelques semaines après le scandale et vient s'installer à versailles rue de l'ermitage dans un pavillon ayant appartenu à la marquise de pompadour entre et bibliophile et francophile averti il fut l'un des mécènes les plus discrets de la vie intellectuelle française hyde est le fondateur de la fédération des alliances françaises dont il assura la présidence jusqu'en il jeta également les bases de plusieurs bibliothèques de recherche ainsi la bibliothèque des arts décoratifs comprend le fonds james hazen hyde soit livres constituant la bibliothèque d'un collectionneur des quatre parties du monde fonds qui fut offert en la bibliothèque municipale de versailles hérita elle de plus de volumesdurant la première guerre mondiale il est ambulancier automobile et apporte son soutien financier à la france il reçoit la médaille de la reconnaissance françaisele il est reçu à l'université de rennes et est nommé docteur honoris causa pour aider à promouvoir la langue française dans les universités américainesen à versailles il épouse helena holbrook walker mais ils divorcent en en il est élu à titre étranger membre de l'académie des sciences morales et politiques enfin il est élevé à la dignité de grandcroix de la légion d'honneur pour toute une vie consacrée au resserrement de l'amitié francoaméricaine en septembre il revient à new york et s'installe dans une suite du savoyplaza hotel où il demeura pratiquement jusqu'à sa mortil est inhumé au calverton national cemeterybibliographie patricia beard after the ball gilded age secrets boardroom betrayals and the party that ignited the great wall street scandal of new york harper collins notesliens externes catégoriebibliophile américaincatégoriemécènecatégoriepersonnalité américaine du monde des affairescatégoriemillionnaire au xixe sièclecatégoriemembre de l'académie des sciences morales et politiquescatégoriegrandcroix de la légion d'honneurcatégoriemilitaire américain de la première guerre mondialecatégorieaméricain expatrié en francecatégorienaissance en juin catégorienaissance à new yorkcatégoriedécès en juillet catégoriepersonnalité inhumée au cimetière de woodlawncatégoriedécès à ans"
"Via Salaria Gallica"
"thumb|La via Salaria, en rouge sur la carte, et la via Flaminia en bleu. La via Salaria Gallica est une voie romaine qui reliait la via Flaminia, au niveau de Forum Sempronii, aujourd’hui Fossombrone, à la via Salaria, à hauteur d'Asculum, de nos jours Ascoli Piceno. Description Cette voie large de 16 pieds romains (environ 4,70 m) reliait les villes de la moyenne vallée des fleuves qui traversaient le Picenum et l'Ager Gallicus. Son tracé partait de la ville romaine de Forum Sempronii (Fossombrone), et traversait Suasa, Ostra, Aesis (Jesi), Ricina (Macerata), Urbs Salvia (Urbisaglia) Falerio (Falerone) et Asculum (Ascoli Piceno). Cette route était parallèle à la côte de la mer Adriatique, à une distance d'environ 30 km. D’après l’Aesinensis Lapis, une inscription latine sur un cippe trouvé à Chuisa di Agugliano près de Jesi, la construction de la route est due à Marcus Octavius Asiaticus. Le tracé datant au moins de la période du second triumvirat suit probablement un chemin pré-romain. Source de traduction dans sa version du 11 février 2010. Salaria Gallica Catégorie:Province de Pesaro et Urbino Catégorie:Province d'Ascoli Piceno"
"thumbla via salaria en rouge sur la carte et la via flaminia en bleula via salaria gallica est une voie romaine qui reliait la via flaminia au niveau de forum sempronii aujourd'hui fossombrone à la via salaria à hauteur d'asculum de nos jours ascoli picenodescription cette voie large de pieds romains environ m reliait les villes de la moyenne vallée des fleuves qui traversaient le picenum et l'ager gallicus son tracé partait de la ville romaine de forum sempronii fossombrone et traversait suasa ostra aesis jesi ricina macerata urbs salvia urbisaglia falerio falerone et asculum ascoli piceno cette route était parallèle à la côte de la mer adriatique à une distance d'environ km d'après l'aesinensis lapis une inscription latine sur un cippe trouvé à chuisa di agugliano près de jesi la construction de la route est due à marcus octavius asiaticus le tracé datant au moins de la période du second triumvirat suit probablement un chemin préromainsource de traduction dans sa version du février salaria gallicacatégorieprovince de pesaro et urbinocatégorieprovince d'ascoli piceno"
"Sparkassen-Arena (Kiel)"
"Sparkassen-Arena est une salle omnisports de places qui est basé à Kiel, Allemagne. Elle accueille les matches du club de handball de THW Kiel. Histoire : Ouverture officielle sous le nom de Ostseehalle 2001 : Rénovation et agrandissement de la capacité : renommé Sparkassen-Arena Liens externes Site officiel Portrait du Sparkassen-Arena Catégorie:Salle de handball en Allemagne Catégorie:THW Kiel"
"sparkassenarena est une salle omnisports de places qui est basé à kiel allemagne elle accueille les matches du club de handball de thw kielhistoire ouverture officielle sous le nom de ostseehalle rénovation et agrandissement de la capacité renommé sparkassenarenaliens externes site officiel portrait du sparkassenarenacatégoriesalle de handball en allemagnecatégoriethw kiel"
"Quavas Kirk"
"Quavas Kirk est un joueur de soccer (football) américain, né le à Aurora, Illinois, États-Unis. De 2008 à 2010 il a évolué avec le club américain du D.C. United à la suite d'un échange avec Greg Vanney. Depuis 2011, il joue avec les Rhinos de Rochester, en USL Pro au troisième niveau de la pyramide du soccer (football) nord-américain. Clubs 2006-2007 : Los Angeles Galaxy 2008-2010 : D.C. United 2011- : Rhinos de Rochester Liens externes Profil et photo du joueur Catégorie:Joueur américain de soccer Catégorie:Joueur Génération Adidas Catégorie:Joueur du D.C. United Catégorie:Joueur du Galaxy de Los Angeles Catégorie:Naissance à Aurora (Illinois) Catégorie:Naissance en avril 1988"
"quavas kirk est un joueur de soccer football américain né le à aurora illinois étatsunisde à il a évolué avec le club américain du dc united à la suite d'un échange avec greg vanney depuis il joue avec les rhinos de rochester en usl pro au troisième niveau de la pyramide du soccer football nordaméricainclubs los angeles galaxy dc united rhinos de rochesterliens externes profil et photo du joueurcatégoriejoueur américain de soccercatégoriejoueur génération adidascatégoriejoueur du dc unitedcatégoriejoueur du galaxy de los angelescatégorienaissance à aurora illinoiscatégorienaissance en avril "
"Enseignement à Saint-Louis (Haut-Rhin)"
" Enseignement public La ville de Saint-Louis relève de l'académie de Strasbourg. Ses écoles sont gérées par la Direction de l'éducation de la mairie sous la supervision de l'inspection départementale de l'Éducation nationale. La commune fait partie des nombreuses villes acceptant actuellement l'application du service minimum à l'école lors des jours de grève de la fonction publique. Écoles maternelles École maternelle La Cigogne École maternelle Louis-Armand École maternelle Sarasin Histoire La municipalité Lauly prend possession à l'unanimité des voix, les locaux de la Manufacture nationale des tabacs (ancienne fabrique des cigares Vollmer situé rue du Temple) pour francs () pour créer la première école maternelle de Saint-Louis, Sarasin Les directeurs Avant 1971 : ...1971-1976 : Gruntz1977-ap. 1995 : Nicole Boesinger École maternelle Wallart Histoire La construction d'une école maternelle est indispensable au quartier Wallart. Le , cette décision est approuvée. Près d'un million de Francs sont nécessaires à l'architecte colmarien François Riebert. Le , les travaux sont adjugés et achevés. En raison de la guerre, ce n'est que le 1er septembre 1945 que les premiers enfants sont accueillis. Les directeurs Avant 1955 : ...1955-1982 : Gigos1982-1987 : Schneider1987-ap. 1995 : Catherine Zimmermann École maternelle Baerenfels École maternelle Jules Verne École maternelle Nussbaum École maternelle Octavie Krafft École maternelle Petite Camargue Une dixième école maternelle D'après le supplément du magazine Ludovie de , on y découvre un projet de quartier qui sera situé entre la rue du Docteur Hurst et l'avenue du Général de Gaulle. Il est stipulé qu'une nouvelle école maternelle sera construite. Il s'agira donc de la dixième de la ville. Écoles primaires École de Bourgfelden École Victor Hugo École Ernest Widemann École Galilée Collèges Collège René Schickelé Description Les Principaux 1966 - 1970 : Jean Colin 1970 - 1991 : Joseph Meyer 1991 - 2002 : Roland Herrmann 2002 - 2007 : Jacky Teissier 2007 - 2010 : Denis Fogarolo 2010 - Aujourd'hui : Véronique Adolphe Collège Georges Forlen Description Au début des années 1970, le nombre d'élèves en cycle secondaire augmente. La municipalité Bachmann demande alors la création d'un second collège à Saint-Louis pour 1973. D'abord, l'emplacement proposé pour le nouveau collège de type 900 était un espace de friche industrielle de 2 hectares situé entre la rue du Rhône et la rue de Huningue, en amont de l'établissement Omega. Ensuite, la mairie a pensé à la rue du Ballon, à La Chaussée près du Stade de l'Au ou enfin, à la Cité du Rail. Finalement, c'est à Michelfelden que le collège sera bâti. L'établissement a été construit sous les traits de l'architecte Knorr pour coûter 27 millions de francs (4,1 millions d'euros), dont 10 millions (1,5 million d'euros) accordés par l'État, 4 millions ( euros) versés par le département et la ville payant le reste. Lors de la rentrée 1984, 20 classes ont été créées et les professeurs ont été désignés. Mais les travaux n'étant pas finis, les 482 élèves ont été répartis dans le collège Gérard de Nerval de Village-Neuf - Huningue et dans le collège René Schickelé de Bourgfelden. Le collège Georges Forlen a été inauguré officiellement le samedi en présence du président du Conseil Général Henri Goetschy, du préfet Mehdi Hacère et du recteur de l'Académie de Strasbourg Pierre Deyon. Les principaux 1985 - 1989 : Pierre Pujol 1989 - ??? : Roland Fiehrer Lycée Jean-Mermoz Les proviseurs 1er septembre 2008 - 1er février 2012 : Alain Vervaeke 1er février 2012 - : Jérôme Chappa - Aujourd'hui : Jean-Luc Schildknecht Enseignement privé Saint-Louis ne possède qu'une école privée, l'école Emmanuel. Cette dernière qui a été créée en 1996 regroupe en elle-même une école maternelle et une école primaire. L'école est située dans la rue de la Fontaine, dans le mini-quartier de Neuf-Bourgfelden. Catégorie:Saint-Louis (Haut-Rhin)"
"enseignement publicla ville de saintlouis relève de l'académie de strasbourg ses écoles sont gérées par la direction de l'éducation de la mairie sous la supervision de l'inspection départementale de l'éducation nationale la commune fait partie des nombreuses villes acceptant actuellement l'application du service minimum à l'école lors des jours de grève de la fonction publiqueécoles maternellesécole maternelle la cigogneécole maternelle louisarmandécole maternelle sarasinhistoirela municipalité lauly prend possession à l'unanimité des voix les locaux de la manufacture nationale des tabacs ancienne fabrique des cigares vollmer situé rue du temple pour francs pour créer la première école maternelle de saintlouis sarasinles directeursavant gruntzap nicole boesingerécole maternelle wallarthistoirela construction d'une école maternelle est indispensable au quartier wallart le cette décision est approuvée près d'un million de francs sont nécessaires à l'architecte colmarien françois riebert le les travaux sont adjugés et achevés en raison de la guerre ce n'est que le er septembre que les premiers enfants sont accueillisles directeursavant gigos schneiderap catherine zimmermannécole maternelle baerenfelsécole maternelle jules verneécole maternelle nussbaumécole maternelle octavie krafftécole maternelle petite camargueune dixième école maternelled'après le supplément du magazine ludovie de on y découvre un projet de quartier qui sera situé entre la rue du docteur hurst et l'avenue du général de gaulle il est stipulé qu'une nouvelle école maternelle sera construite il s'agira donc de la dixième de la villeécoles primairesécole de bourgfeldenécole victor hugoécole ernest widemannécole galiléecollègescollège rené schickelédescriptionles principaux jean colin joseph meyer roland herrmann jacky teissier denis fogarolo aujourd'hui véronique adolphecollège georges forlendescriptionau début des années le nombre d'élèves en cycle secondaire augmente la municipalité bachmann demande alors la création d'un second collège à saintlouis pour d'abord l'emplacement proposé pour le nouveau collège de type était un espace de friche industrielle de hectares situé entre la rue du rhône et la rue de huningue en amont de l'établissement omega ensuite la mairie a pensé à la rue du ballon à la chaussée près du stade de l'au ou enfin à la cité du rail finalement c'est à michelfelden que le collège sera bâtil'établissement a été construit sous les traits de l'architecte knorr pour coûter millions de francs millions d'euros dont millions million d'euros accordés par l'état millions euros versés par le département et la ville payant le restelors de la rentrée classes ont été créées et les professeurs ont été désignés mais les travaux n'étant pas finis les élèves ont été répartis dans le collège gérard de nerval de villageneuf huningue et dans le collège rené schickelé de bourgfeldenle collège georges forlen a été inauguré officiellement le samedi en présence du président du conseil général henri goetschy du préfet mehdi hacère et du recteur de l'académie de strasbourg pierre deyonles principaux pierre pujol roland fiehrerlycée jeanmermozles proviseurser septembre er février alain vervaekeer février jérôme chappa aujourd'hui jeanluc schildknechtenseignement privésaintlouis ne possède qu'une école privée l'école emmanuel cette dernière qui a été créée en regroupe en ellemême une école maternelle et une école primaire l'école est située dans la rue de la fontaine dans le miniquartier de neufbourgfeldencatégoriesaintlouis hautrhin"
"La Guerre des mondes (série télévisée)"
"La Guerre des Mondes () est une série télévisée en coproduction française / américaine / britannique en huit épisodes de cinquante-deux minutes, créée par Howard Overman et diffusée en France depuis le sur Canal+. La série est à ne pas confondre avec la mini-série ensuite diffusée sur TF1 le , ce sont deux œuvres distinctes. La série décrit la survie d'un groupe d'humains après qu'une invasion d'extraterrestres a décimé la population. Synopsis Le docteur Catherine Durand est une astrophysicienne à l'Institut de radioastronomie millimétrique de Grenoble lorsqu'elle parvient à recevoir une transmission de données émanant d'extraterrestres situés dans une autre galaxie. Quelques jours après qu'elle ait révélé cette information au monde entier, la population est anéantie. Seule une poignée de personnes s'en est sortie et essaye tant bien que mal de survivre, traquée par des extraterrestres. Distribution Rôles principaux Gabriel Byrne : Bill Ward Elizabeth McGovern : Helen Brown Léa Drucker : Catherine Durand Adel Bencherif : colonel Mustafa Mokrani Bayo Gbadamosi : Kariem Gat Wich Machar Natasha Little : Sarah Gresham Daisy Edgar Jones : Emily Gresham, fille de Sarah et Jonathon Stéphane Caillard : Chloé Dumont Rôles récurrents Stephen Campbell Moore : Jonathon Gresham Mathieu Torloting : Sacha Dumont, fils de Chloé Aaron Heffernan : Ash Daniel Guillaume Gouix : Noah Dumont, frère de Chloé Emilie de Preissac : Sophia Durand, soeur de Catherine Ty Tennant : Tom Gresham, fils de Sarah et Jonathon Michael Marcus : Dan Ward, fils de Bill et Helen Alysson Paradis : officier Clara Note : sauf mention contraire, les informations ci-dessus sont issues de la rubrique « Casting » de la page de la série sur AlloCiné. Production Développement La série est commandée en par les groupes Canal+ et Fox Networks Group. Sa création et l'écriture de son scénario sont alors confiées à Howard Overman et le tournage est planifié pour le mois de . La série propose un récit éloigné de celui du livre dans la mesure où l'action se déroule au , et non plus à la fin du . Alors que H. G. Wells cherchait à dénoncer l'impérialisme occidental sur les colonies, Howard Overman aborde les sujets contemporains du réchauffement climatique, de l'immigration ou du nationalisme. Tournage Le tournage de la série débute à la fin du mois de et dure quatre mois, jusqu'en mai. Celui-ci s'est déroulé en France et au Royaume-Uni. En France, des scènes ont été tournées dans les départements de l'Isère (dans la ville de Grenoble et sur le plateau des Petites Roches), des Hautes-Alpes et des Ardennes (dans la ville de Charleville-Mézières en particulier) à partir du mois d'. Fiche technique Titre original : Titre français : La Guerre des Mondes Création : Howard Overman Réalisation : Gilles Coulier, Richard Clark Scénario : Howard Overman, d'après le roman de Herbert George Wells Direction artistique : Sam Stokes Décors : Richard Bullock Costumes : Jo Slater Photographie : David Williamson Montage : Bert Jacobs, Sarah Brewerton Casting : Laure Cochener, Julie Harkin Musique : David Martijn Production : Gareth Williams Exécutive : Emma Brown Déléguée : Howard Overman, Gilles Coulier, Johnny Capps, Julian Murphy Associée : Wouter Sap, Gilles de Schryver Sociétés de production : StudioCanal, AGC Television, Urban Myth Films, De Wereldvrede Sociétés de distribution : Canal+ (France), Fox Networks Group (États-Unis, Europe, Afrique, sauf territoires francophones) Pays d'origine : , , Langue originale : anglais, français Format : couleur Genre : série télévisée de science-fiction Nombre de saisons : 1 Nombre d'épisodes : 8 Durée : 52 minutes Dates de première diffusion : France : Diffusion internationale En France, la série est diffusée sur Canal+. La première saison est diffusée depuis le . Épisodes Les épisodes, sans titre, sont numérotés de un à huit. Annexes Articles connexes La Guerre des mondes, roman de H. G. Wells publié en 1898 Autres adaptations médiatiques majeures de l'œuvre : La Guerre des mondes, émission radiophonique produite par Orson Welles en 1938. La Guerre des mondes, long-métrage réalisé par Byron Haskin en 1953. La Guerre des mondes, long-métrage réalisé par Steven Spielberg en 2005. Liens externes Notes et références Catégorie:Série télévisée créée en 2019 Catégorie:Série télévisée française des années 2010 Catégorie:Série télévisée américaine des années 2010 Catégorie:Série télévisée britannique des années 2010 Catégorie:Série télévisée de Canal+ Catégorie:Série télévisée de Fox Catégorie:Adaptation d'un roman à la télévision Catégorie:La Guerre des mondes Catégorie:Série télévisée française de science-fiction Catégorie:Série télévisée américaine de science-fiction Catégorie:Série télévisée britannique de science-fiction Catégorie:Série télévisée dramatique Catégorie:Série télévisée en anglais Catégorie:Série télévisée tournée en Belgique Catégorie:Série télévisée tournée en France Catégorie:Série télévisée tournée au Royaume-Uni Catégorie:Série télévisée sur une invasion extraterrestre Catégorie:Série télévisée post-apocalyptique"
"la guerre des mondes est une série télévisée en coproduction française américaine britannique en huit épisodes de cinquantedeux minutes créée par howard overman et diffusée en france depuis le sur canal la série est à ne pas confondre avec la minisérie ensuite diffusée sur tf le ce sont deux uvres distinctesla série décrit la survie d'un groupe d'humains après qu'une invasion d'extraterrestres a décimé la populationsynopsis le docteur catherine durand est une astrophysicienne à l'institut de radioastronomie millimétrique de grenoble lorsqu'elle parvient à recevoir une transmission de données émanant d'extraterrestres situés dans une autre galaxie quelques jours après qu'elle ait révélé cette information au monde entier la population est anéantie seule une poignée de personnes s'en est sortie et essaye tant bien que mal de survivre traquée par des extraterrestresdistributionrôles principaux gabriel byrne bill ward elizabeth mcgovern helen brown léa drucker catherine durand adel bencherif colonel mustafa mokrani bayo gbadamosi kariem gat wich machar natasha little sarah gresham daisy edgar jones emily gresham fille de sarah et jonathon stéphane caillard chloé dumontrôles récurrents stephen campbell moore jonathon gresham mathieu torloting sacha dumont fils de chloé aaron heffernan ash daniel guillaume gouix noah dumont frère de chloé emilie de preissac sophia durand soeur de catherine ty tennant tom gresham fils de sarah et jonathon michael marcus dan ward fils de bill et helen alysson paradis officier clara note sauf mention contraire les informations cidessus sont issues de la rubrique casting de la page de la série sur allocinéproductiondéveloppement la série est commandée en par les groupes canal et fox networks group sa création et l'écriture de son scénario sont alors confiées à howard overman et le tournage est planifié pour le mois de la série propose un récit éloigné de celui du livre dans la mesure où l'action se déroule au et non plus à la fin du alors que h g wells cherchait à dénoncer l'impérialisme occidental sur les colonies howard overman aborde les sujets contemporains du réchauffement climatique de l'immigration ou du nationalismetournage le tournage de la série débute à la fin du mois de et dure quatre mois jusqu'en mai celuici s'est déroulé en france et au royaumeuni en france des scènes ont été tournées dans les départements de l'isère dans la ville de grenoble et sur le plateau des petites roches des hautesalpes et des ardennes dans la ville de charlevillemézières en particulier à partir du mois d'fiche technique titre original titre français la guerre des mondes création howard overman réalisation gilles coulier richard clark scénario howard overman d'après le roman de herbert george wells direction artistique sam stokes décors richard bullock costumes jo slater photographie david williamson montage bert jacobs sarah brewerton casting laure cochener julie harkin musique david martijn production gareth williams exécutive emma brown déléguée howard overman gilles coulier johnny capps julian murphy associée wouter sap gilles de schryver sociétés de production studiocanal agc television urban myth films de wereldvrede sociétés de distribution canal france fox networks group étatsunis europe afrique sauf territoires francophones pays d'origine langue originale anglais français format couleur genre série télévisée de sciencefiction nombre de saisons nombre d'épisodes durée minutes dates de première diffusion france diffusion internationale en france la série est diffusée sur canal la première saison est diffusée depuis le épisodes les épisodes sans titre sont numérotés de un à huitannexesarticles connexes la guerre des mondes roman de h g wells publié en autres adaptations médiatiques majeures de l'uvre la guerre des mondes émission radiophonique produite par orson welles en la guerre des mondes longmétrage réalisé par byron haskin en la guerre des mondes longmétrage réalisé par steven spielberg en liens externesnotes et références catégoriesérie télévisée créée en catégoriesérie télévisée française des années catégoriesérie télévisée américaine des années catégoriesérie télévisée britannique des années catégoriesérie télévisée de canalcatégoriesérie télévisée de foxcatégorieadaptation d'un roman à la télévisioncatégoriela guerre des mondescatégoriesérie télévisée française de sciencefictioncatégoriesérie télévisée américaine de sciencefictioncatégoriesérie télévisée britannique de sciencefictioncatégoriesérie télévisée dramatiquecatégoriesérie télévisée en anglaiscatégoriesérie télévisée tournée en belgiquecatégoriesérie télévisée tournée en francecatégoriesérie télévisée tournée au royaumeunicatégoriesérie télévisée sur une invasion extraterrestrecatégoriesérie télévisée postapocalyptique"
"Oscar Ruíz Navia"
"Oscar Ruíz Navia est un cinéaste colombien, né le à Cali. Il a reçu le prix de la critique en 2010 au festival international du film de Berlin pour son film La Barra. Il est considéré comme l'une des figures du renouveau cinématographique colombien. Filmographie 2006 : Al vacío 1,2,3 (court métrage) 2008 : En la barra hay un Cerebro (court métrage documentaire) 2009 : La Barra 2013 : Solecito (court métrage) 2014 : Los Hongos 2016 : Epifanía Distinctions Prix de la critique en 2010 au festival international du film de Berlin pour son film La Barra Prix de la découverte au Festival de Toulouse en 2010 Prix spécial du jury au Festival de la Havane en 2009 Prix des jeunes au Festival international de films de Fribourg en 2010 Meilleur réalisateur au Festival de Las Palmas en 2010 Sélection en catégorie Meilleure découverte au Festival de Toronto en 2009 . Notes et références Voir aussi Articles connexes Cinéma colombien Histoire du cinéma colombien Liens externes Catégorie:Réalisateur colombien Catégorie:Scénariste colombien Catégorie:Producteur de cinéma colombien Catégorie:Naissance en juin 1982 Catégorie:Naissance à Cali"
"oscar ruz navia est un cinéaste colombien né le à caliil a reçu le prix de la critique en au festival international du film de berlin pour son film la barra il est considéré comme l'une des figures du renouveau cinématographique colombienfilmographie al vaco court métrage en la barra hay un cerebro court métrage documentaire la barra solecito court métrage los hongos epifanadistinctions prix de la critique en au festival international du film de berlin pour son film la barra prix de la découverte au festival de toulouse en prix spécial du jury au festival de la havane en prix des jeunes au festival international de films de fribourg en meilleur réalisateur au festival de las palmas en sélection en catégorie meilleure découverte au festival de toronto en notes et référencesvoir aussiarticles connexes cinéma colombien histoire du cinéma colombienliens externes catégorieréalisateur colombiencatégoriescénariste colombiencatégorieproducteur de cinéma colombiencatégorienaissance en juin catégorienaissance à cali"
"Johnny Belle Gueule"
"Johnny Belle Gueule (Johnny Handsome) est un film américain réalisé par Walter Hill, sorti en 1989. Synopsis John Sedley est un criminel, défiguré depuis la naissance. On se moque souvent de lui en l'appelant « Johnny Belle Gueule ». Un jour, il se voit offrir une nouvelle chance. Un chirurgien lui redonne figure humaine. En liberté conditionnelle, Johnny mène une vie rangée. Mais dans l'ombre, il prépare sa vengeance contre la personne qui l'a envoyé en prison... Fiche technique Titre original : Johnny Handsome Titre français : Johnny Belle Gueule Réalisation : Walter Hill Scénario : Ken Friedman, d'après le roman The Three Worlds of Johnny Handsome de John Godey Directeur de la photographie : Matthew F. Leonetti Montage : Donn Aron, Carmel Davies et Freeman A. Davies Distribution des rôles : Bonnie Timmermann Création des décors : Gene Rudolf Direction artistique : Christa Munro et Troy Sizemore Décorateur de plateau : Ernie Bishop et Airick Kredell Création des costumes : Dan Moore Musique originale : Ry Cooder Ingénieur du son : George Berndt Coordinateur des cascades : Allan Graf Production : Charles Roven Producteurs délégués : Mario Kassar et Andrew G. Vajna Sociétés de production : Carolco Pictures et Guber-Peters Company Pays d'origine : Genre : drame criminel, néo-noir Durée : 94 minutes Dates de sorties : : (festival international du film de Toronto) : : Distribution Mickey Rourke (VF : Patrick Borg) : John Sedley / « Johnny Belle Gueule » / Johnny Mitchell Ellen Barkin : Sunny Boyd Elizabeth McGovern : Donna McCarty Morgan Freeman (VF : Med Hondo) : lieutenant A. Z. Drones Forest Whitaker (VF : Emmanuel Jacomy) : . Steven Fisher Lance Henriksen (VF : Joël Martineau) : Rafe Garrett Scott Wilson : Mikey Chalmette David Schramm (VF : Jean-Claude Sachot) : Vic Dumask Yvonne Bryceland (VF : Monique Mélinand) : Sœur Luke Peter Jason : M. Bonet J. W. Smith (VF : Jean-Claude Robbe) : Larry Jeffrey Meek : Earl Allan Graf : Bob Lemoyne Ed Walsh (VF : Yves Barsacq) : le juge Production Genèse, développement et distribution des rôles Le film est adapté du roman The Three Worlds of Johnny Handsome de John Godey, publié en 1972. En 1987, Harold Becker est engagé comme réalisateur, avec Richard Gere dans le rôle principal. Al Pacino est ensuite intéressé par le projet. Il participe au développement du script. Il finit cependant par quitter le projet, trouvant que le script ne dépasse pas celui d'une série B. Willem Dafoe sera lui aussi envisagé, avant que Mickey Rourke décroche le rôle principal, avec Walter Hill comme réalisateur. Ce dernier aura cependant refusé à plusieurs reprises le poste. Tournage Le tournage a eu lieu en Louisiane (Avondale, Louisiana State Penitentiary d'Angola, La Nouvelle-Orléans). Sortie Critique Box-office Notes et références Liens externes Catégorie:Film américain sorti en 1989 Catégorie:Film réalisé par Walter Hill Catégorie:Thriller (film) américain Catégorie:Film de Carolco Pictures Catégorie:Film de TriStar Pictures Catégorie:Film de casse Catégorie:Adaptation d'un roman au cinéma Catégorie:Film tourné en Louisiane Catégorie:Film tourné à La Nouvelle-Orléans"
"johnny belle gueule johnny handsome est un film américain réalisé par walter hill sorti en synopsis john sedley est un criminel défiguré depuis la naissance on se moque souvent de lui en l'appelant johnny belle gueule un jour il se voit offrir une nouvelle chance un chirurgien lui redonne figure humaine en liberté conditionnelle johnny mène une vie rangée mais dans l'ombre il prépare sa vengeance contre la personne qui l'a envoyé en prisonfiche technique titre original johnny handsome titre français johnny belle gueule réalisation walter hill scénario ken friedman d'après le roman the three worlds of johnny handsome de john godey directeur de la photographie matthew f leonetti montage donn aron carmel davies et freeman a davies distribution des rôles bonnie timmermann création des décors gene rudolf direction artistique christa munro et troy sizemore décorateur de plateau ernie bishop et airick kredell création des costumes dan moore musique originale ry cooder ingénieur du son george berndt coordinateur des cascades allan graf production charles rovenproducteurs délégués mario kassar et andrew g vajna sociétés de production carolco pictures et guberpeters company pays d'origine genre drame criminel néonoir durée minutes dates de sorties festival international du film de toronto distribution mickey rourke vf patrick borg john sedley johnny belle gueule johnny mitchell ellen barkin sunny boyd elizabeth mcgovern donna mccarty morgan freeman vf med hondo lieutenant a z drones forest whitaker vf emmanuel jacomy steven fisher lance henriksen vf joël martineau rafe garrett scott wilson mikey chalmette david schramm vf jeanclaude sachot vic dumask yvonne bryceland vf monique mélinand sur luke peter jason m bonet j w smith vf jeanclaude robbe larry jeffrey meek earl allan graf bob lemoyne ed walsh vf yves barsacq le jugeproductiongenèse développement et distribution des rôles le film est adapté du roman the three worlds of johnny handsome de john godey publié en en harold becker est engagé comme réalisateur avec richard gere dans le rôle principalal pacino est ensuite intéressé par le projet il participe au développement du script il finit cependant par quitter le projet trouvant que le script ne dépasse pas celui d'une série b willem dafoe sera lui aussi envisagé avant que mickey rourke décroche le rôle principal avec walter hill comme réalisateur ce dernier aura cependant refusé à plusieurs reprises le postetournage le tournage a eu lieu en louisiane avondale louisiana state penitentiary d'angola la nouvelleorléanssortiecritiqueboxofficenotes et référencesliens externes catégoriefilm américain sorti en catégoriefilm réalisé par walter hillcatégoriethriller film américaincatégoriefilm de carolco picturescatégoriefilm de tristar picturescatégoriefilm de cassecatégorieadaptation d'un roman au cinémacatégoriefilm tourné en louisianecatégoriefilm tourné à la nouvelleorléans"
"L'Wren Scott"
"L'Wren Scott, née le à Salt Lake City (Utah), adoptée sous le nom de Luann Bambrough et morte le à New York, est une top model américaine, créatrice de mode et qui était, depuis 2001, la compagne de Mick Jagger, le chanteur des Rolling Stones. Biographie Jeunesse L'Wren Scott est adoptée par Ivan et Lula Bambrough, des mormons, qui l'élèvent à Roy, dans l'Utah et la baptisent du nom de Luann Bambrough. Elle atteint rapidement une grande taille, mesurant dès l'âge de douze ans, pour atteindre à l'âge adulte. Carrière Le photographe Bruce Weber la repère lors d'une séance de photos pour la ligne de sous-vêtements de la marque Calvin Klein, et lui suggère de quitter l'Utah pour étudier à Paris, puis de poursuivre une carrière en tant que modèle. À Paris, elle travaille pour Thierry Mugler, pour la marque Chanel et est modèle pour des photographes de renom comme Guy Bourdin, David Bailey ou Jean-Paul Goude. Styliste Scott s'installe comme styliste en Californie au début des années 1990 et collabore avec le photographe Herb Ritts, et puis avec Helmut Newton, Karl Lagerfeld et Mario Sorrenti. Une de ses premières missions est une campagne de publicité pour le parfum d'Elizabeth Taylor. Elle devient rapidement une célébrité très influente dans la sphère du stylisme. En 2009, elle assiste Madonna dans une séance photo avec le modèle pour le magazine W et, en 2011, Scott habille l'actrice Julia Roberts dans une séance pour le même magazine, aux côtés de Tom Hanks. Scott conçoit également les costumes de films tels que Diabolique (le remake de 1996 des Diaboliques de Clouzot), , , ou encore en 2008 , le documentaire de Martin Scorsese sur les Rolling Stones, où apparaît évidemment leur chanteur, Mick Jagger, avec qui elle a une relation depuis 2001. Créatrice La première collection de Scott en tant que créatrice de vêtements est (Petite robe noire), lancée en 2006, qui présentait une série de robes noires dont la désormais célèbre robe portée par Madonna. Sarah Jessica Parker, Angelina Jolie, Nicole Kidman, Penélope Cruz et Amy Adams ont toutes porté les robes de Scott à la cérémonie des Oscars. Parmi d'autres célébrités qui ont porté ses créations de Scott figurent Michelle Obama, Carla Bruni-Sarkozy, Naomi Campbell, Reese Witherspoon, Christina Hendricks, Jennifer Lopez, Sandra Bullock et Uma Thurman. En 2010, Scott collabore avec Lancôme pour concevoir une collection de la saison de Noël 2010, avec un rouge à lèvres portant sa signature, couleur bordeaux. Les prises de vue sont du photographe Mario Testino et le modèle vedette Daria Werbowy portait un costume conçu par Scott. voit le lancement de la première collection de sacs à main de la créatrice. La ligne a été lancée chez Barneys New York. Scott collabore également avec la marque Banana Republic pour créer une collection exclusive de vêtements de vacances et de divers accessoires destinés à la clientèle féminine. Elle annule en dernière minute son défilé du à la Fashion Week de Londres sous le motif de retard de production. Le , aux Oscars 2014, aucune vedette ne porte une de ses créations. Sa société, LS Fashion Limited, dont le siège social est à Londres, était criblée de dettes (près de six millions de dollars pour l'exercice 2012). Mort Le , L'Wren Scott envoie un SMS à son assistante Brittany Penebre, lui demandant de la rejoindre à 10 heures à son appartement new-yorkais au , à Chelsea (Manhattan). À son arrivée, Penebre découvre le corps de Scott. Aucun message, ni aucun signe d'acte malveillant ne sont trouvés. Un suicide par pendaison est rapidement envisagé. Le médecin légiste à New York, après l'autopsie, confirme : L'Wren Scott était âgée de 49 ans. Le corps de L'Wren Scott est incinéré et ses cendres ont été ensuite partagées entre sa famille et Mick Jagger, son compagnon de longue date. Une partie des cendres est ainsi déposée auprès de ses parents, Ivan and Lula Bambrough, à proximité du domicile familial de Ogden, en Utah, tandis que l'autre moitié est enterrée à Los Angeles. Notes et références Voir aussi Liens externes Catégorie:Naissance en avril 1964 Catégorie:Naissance à Salt Lake City Catégorie:Mannequin femme américain Catégorie:Styliste américain Catégorie:Personnalité féminine américaine Catégorie:Surnom de personne Catégorie:Décès à Manhattan Catégorie:Décès à 49 ans Catégorie:Suicide par pendaison Catégorie:Décès en mars 2014 Catégorie:Décès à Chelsea (Manhattan)"
"l'wren scott née le à salt lake city utah adoptée sous le nom de luann bambrough et morte le à new york est une top model américaine créatrice de mode et qui était depuis la compagne de mick jagger le chanteur des rolling stonesbiographiejeunesse l'wren scott est adoptée par ivan et lula bambrough des mormons qui l'élèvent à roy dans l'utah et la baptisent du nom de luann bambrough elle atteint rapidement une grande taille mesurant dès l'âge de douze ans pour atteindre à l'âge adultecarrière le photographe bruce weber la repère lors d'une séance de photos pour la ligne de sousvêtements de la marque calvin klein et lui suggère de quitter l'utah pour étudier à paris puis de poursuivre une carrière en tant que modèle à paris elle travaille pour thierry mugler pour la marque chanel et est modèle pour des photographes de renom comme guy bourdin david bailey ou jeanpaul goudestyliste scott s'installe comme styliste en californie au début des années et collabore avec le photographe herb ritts et puis avec helmut newton karl lagerfeld et mario sorrenti une de ses premières missions est une campagne de publicité pour le parfum d'elizabeth taylor elle devient rapidement une célébrité très influente dans la sphère du stylismeen elle assiste madonna dans une séance photo avec le modèle pour le magazine w et en scott habille l'actrice julia roberts dans une séance pour le même magazine aux côtés de tom hanksscott conçoit également les costumes de films tels que diabolique le remake de des diaboliques de clouzot ou encore en le documentaire de martin scorsese sur les rolling stones où apparaît évidemment leur chanteur mick jagger avec qui elle a une relation depuis créatrice la première collection de scott en tant que créatrice de vêtements est petite robe noire lancée en qui présentait une série de robes noires dont la désormais célèbre robe portée par madonna sarah jessica parker angelina jolie nicole kidman penélope cruz et amy adams ont toutes porté les robes de scott à la cérémonie des oscars parmi d'autres célébrités qui ont porté ses créations de scott figurent michelle obama carla brunisarkozy naomi campbell reese witherspoon christina hendricks jennifer lopez sandra bullock et uma thurmanen scott collabore avec lancôme pour concevoir une collection de la saison de noël avec un rouge à lèvres portant sa signature couleur bordeaux les prises de vue sont du photographe mario testino et le modèle vedette daria werbowy portait un costume conçu par scott voit le lancement de la première collection de sacs à main de la créatrice la ligne a été lancée chez barneys new york scott collabore également avec la marque banana republic pour créer une collection exclusive de vêtements de vacances et de divers accessoires destinés à la clientèle féminineelle annule en dernière minute son défilé du à la fashion week de londres sous le motif de retard de production le aux oscars aucune vedette ne porte une de ses créations sa société ls fashion limited dont le siège social est à londres était criblée de dettes près de six millions de dollars pour l'exercice mort le l'wren scott envoie un sms à son assistante brittany penebre lui demandant de la rejoindre à heures à son appartement newyorkais au à chelsea manhattan à son arrivée penebre découvre le corps de scott aucun message ni aucun signe d'acte malveillant ne sont trouvés un suicide par pendaison est rapidement envisagé le médecin légiste à new york après l'autopsie confirme l'wren scott était âgée de ansle corps de l'wren scott est incinéré et ses cendres ont été ensuite partagées entre sa famille et mick jagger son compagnon de longue date une partie des cendres est ainsi déposée auprès de ses parents ivan and lula bambrough à proximité du domicile familial de ogden en utah tandis que l'autre moitié est enterrée à los angelesnotes et référencesvoir aussiliens externes catégorienaissance en avril catégorienaissance à salt lake citycatégoriemannequin femme américaincatégoriestyliste américaincatégoriepersonnalité féminine américainecatégoriesurnom de personnecatégoriedécès à manhattancatégoriedécès à anscatégoriesuicide par pendaisoncatégoriedécès en mars catégoriedécès à chelsea manhattan"
"Erreur de mesure"
"vignette|upright|Mesurage avec une colonne de mesure. Une erreur de mesure, dans le langage courant, est . Exemples usuels et fictifs d'après cette définition : l'indication d'une balance de ménage pour une masse de certifiée est de . L'erreur de mesure est de –. la distance entre deux murs, donnée par un télémètre laser est de , valeur considérée ici comme exacte. La valeur mesurée, au même endroit, avec un mètre à ruban est de . L'erreur de mesure, avec le mètre à ruban, est de ou . la différence sur 24 heures de temps entre une pendule radio pilotée et une montre bracelet est de . L'erreur d'indication de la montre est de . Il est vraisemblable que son avance sera de sur deux jours et de sur … l'erreur absolue est l'ancienne appellation de l'erreur de mesure, elle n'est plus d'usage actuel ; rapportée à la valeur de la grandeur mesurée, l'erreur relative serait respectivement pour les exemples précédents de 1 % ; 0,33 % ; ≈ 3,5 pour . D'autres sources que celle citée, donnent des définitions différentes de l'erreur de mesure, entrainant des difficultés d'interprétation. Devant cette confusion et la croissance des échanges de biens au niveau mondial, des organisations internationales (ISO, BIPM…) ont proposé, dès 1984, un vocabulaire international de métrologie, le VIM, qui définit et précise les termes à employer en métrologie. L'erreur de mesure est incluse dans ce vocabulaire ; c'est la principale référence de l'article. Définition En métrologie, dans un mesurage, une erreur de mesure est la . un mesurage peut être composé de une ou plusieurs valeurs mesurées. Dans l'introduction chaque exemple comporte une seule mesure ; la valeur mesurée est (VIM 2.10). Dans les exemples précédents, les valeurs mesurées sont respectivement : ; ; le troisième exemple ne précise pas la valeur mesurée ; la valeur de référence peut être : le plus souvent, (VIM 5.1) ; plus rarement, (VIM 5.18) : un matériau de référence certifié, un dispositif particulier comme un laser stabilisé, une procédure de mesure de référence (VIM 5.18)… Dans les exemples précédents les valeurs de référence sont respectivement : une masse de qui peut être considéré comme étalon ; une longueur mesurée de avec un dispositif à laser ; un instrument (pendule) de référence. NOTE 1 (VIM 2.16). NOTE 2 (VIM 2.16). exemple d'erreur de production : soit à réaliser en série un axe de diamètre . On emploie pour vérifier les pièces un instrument dont l'incertitude est par exemple de ± . Une pièce particulière a une valeur mesurée de . L'erreur de production par rapport à la valeur nominale visée de est de ; elle provient certainement d'une cause inhérente à la production : réglage, usure d'outil, etc. L'erreur de mesure concernant la pièce de (par rapport à sa valeur vraie ) est inconnue ; on peut juste supposer qu'elle est dans l'intervalle d'incertitude de l'instrument, soit ± ; exemples d'erreur humaine : 1 - erreur de lecture d'un instrument à cadran. 2 - mesure du diamètre d'une pièce de grandes dimensions à la sortie d'une machine travaillant avec un outil céramique : sans lubrification, la pièce peut atteindre et dépasser les ; la dilatation joue alors sur la dimension mesurée de la pièce (la température de référence est de ). Causes d'erreurs Lors de la mise en œuvre d'un processus de mesure, conduisant à une valeur mesurée, interviennent des erreurs élémentaires qui affectent le résultat. Ces erreurs élémentaires peuvent être mises en évidence par l'expérience. tout d'abord, la répétition des mesures, sans rien changer au processus, conduit à des indications différentes - phénomène bien connu des métrologues. Cette variation des résultats, dont les causes sont rarement connues porte le nom d'erreur aléatoire ; ensuite, une variation maitrisée des conditions de l'expérience peut mettre en évidence des erreurs élémentaires dues aux facteurs inhérents au système du processus de mesure (les 5 M bien connus : mesurande, moyen de mesure, main d'œuvre ou opérateur, méthode, milieu). Quelques exemples liés aux 5 M : mise en place pièce sans application, moyens de mesures de même type mais différents, pressions variables sur les instruments exercées par l'opérateur (ou les opérateurs, dans le cadre d'un travail en série avec plusieurs équipes ), méthodes différentes comme la vitesse d'accostage de l'instrument et, pour finir, des variations dues au milieu appelées d'ailleurs « facteurs d'influence », comme la température, l'humidité, les vibrations… La variation de ces derniers résultats, dont les causes peuvent être cernées, porte le nom d'erreur systématique. 500px|sans_cadre|centré|Facteurs d'erreurs. Analyse de l'erreur Expression L'erreur de mesure s'exprime par la relation Exemple : Cette erreur de mesure comprend deux composantes : une composante aléatoire Δ et une composante systématique Δ. Des relations précédentes on tire Erreur aléatoire Erreur systématique Remarque : on trouve aussi la terminologie « erreur de justesse » ou « biais » qui est l'estimation d'une erreur systématique. 400px|vignette|centré|Composantes d'une erreur moyenne. Exemple Exemple industriel fictif : étalonnage partiel d'une colonne de mesure, sur une cale de de classe 1 (étalon de référence). Les écarts d'indication des mesures répétitives, par rapport à la valeur de référence 100, sont donnés en μm. vignette|centre|Etalonnage d'une colonne de mesure. On remarque dans cet exemple volontairement simplifié que l'erreur systématique est constante. Elle peut être due à différentes causes (ici indicatives) : mise en place de la cale étalon sur le marbre et/ou mauvais calibrage et jeu ou flexion du palpeur dans l'accostage pièce et/ou vitesse de déplacement programmée du palpeur trop grande… Corrections L'effet de la composante systématique de l'erreur peut être réduit par une correction, sans intervenir sur le système de mesurage ; dans l'exemple précédent, une correction de – (égale à l'erreur systématique changée de signe) sur les valeurs mesurées rapproche l'ensemble des résultats de la valeur vraie (les valeurs corrigées se trouvent entre - 0,4 et 0,6). l'erreur aléatoire, de par sa nature, n'est guère modifiable. Il est possible néanmoins de la minimiser en maitrisant mieux les causes d'erreurs. Approche statistique Dans le cas d'un mesurage, comportant plusieurs mesures individuelles, l'erreur de mesure est une variable aléatoire. On peut appliquer les lois de la statistique à ce mesurage. La dispersion des mesures se caractérise par l'estimateur de son écart-type dit aussi écart-type expérimental et la dispersion sur la moyenne par l'estimateur de son écart-type Ce qui donne pour l'exemple, présenté plus haut, de l'étalonnage partiel de la colonne s = et s = . Avec un facteur d'élargissement égal à 2 (valeur communément employée en métrologie française) on aura la dispersion des mesures D et la dispersion sur l'erreur moyenne Δ, ceci pour 5 mesures consécutives D = ± et Δ = ± . Ces informations statistiques n'ont que l'importance qu'on veut bien leur donner. On peut simplement souligner que plus le nombre de mesures individuelles est grand, meilleure est l'exactitude sur l'erreur de mesure ; ici, par exemple : pour la seule mesure , Δ = 2,5 ± ; pour la seule mesure , Δ = 3,5 ± ; pour les 5 mesures consécutives, Δ = 2,9 ± . Applications Dans le domaine grand public, quelques exemples ont été donnés dans l'introduction ; on pourrait en ajouter d'autres, actuels, comme l'erreur de mesure des thermomètres médicaux auriculaires ; l'erreur de mesure sur la distance ou la vitesse instantanée d'un compteur de vélo mal réglé ; l'erreur de localisation des GPS de voiture aux embranchements d'itinéraires… Dans le domaine industriel, la recherche d'erreurs trouve sa place : en métrologie pure, dans une première approche d'une recherche d'incertitude ; en métrologie conventionnelle, dans la vérification des instruments de mesure suivant normes ; au poste de travail, dans le calibrage de certains instruments, comme le micromètre donné en exemple plus haut ; l'erreur de mesure est généralement constatée sur une à trois mesures individuelles, au gré de l'opérateur. Il est à remarquer qu'en production (ou dans les analyses de laboratoires), l'erreur de mesure est « transparente » dans les mesurages : la production, conjointement avec le service Qualité, fait appel à des moyens de mesure dont l'incertitude (plus rarement l'erreur) doit être connue et en rapport avec les tolérances des spécifications à respecter. C'est ce qu'on appelle la capabilité des moyens de mesure. Prospective Les applications semblent être de plus en plus limitées dans le domaine de la vérification des instruments. En effet, l'erreur de mesure est une approche restrictive sur le doute que l'on peut avoir sur les résultats des mesures. On néglige, comme on l'a vu les erreurs liées à l'étalon et d'autres erreurs élémentaires liées aux facteurs influents de l'environnement. La recherche de l'incertitude de mesure, qui essaie de prendre en compte toutes les causes de variabilité, tend, de par sa généralisation, à supplanter la recherche d'erreur plus traditionnelle. Erreur de mesure (ancienne version) Il faut considérer trois sources d'erreur (uncertainty en anglais) : l'exactitude de la mesure Δ, ou l'incertitude (resolution en anglais) ; la dispersion statistique Δ (precision en anglais) ; l'erreur systématique Δ (accuracy en anglais). l'erreur totale étant Δ = Δ + Δ + Δ Si l'on fait la comparaison avec des flèches que l'on tire sur une cible : la précision de mesure (resolution) désigne la taille de la pointe de la flèche ; la dispersion statistique (precision) désigne le fait que les flèches sont proches les unes des autres, ou bien au contraire éparpillées sur la cible ; l'erreur systématique (accuracy) indique si les flèches visaient bien le centre, ou bien un autre point de la cible. Métaphore de l'incertitude de mesure : a) la dispersion statistique et l'erreur systématique sont faibles ; b) la dispersion statistique est forte mais l'erreur systématique est faible ; c) la dispersion statistique est faible mais l'erreur systématique est forte. Précision de mesure Le terme « » ne fait plus partie des termes de métrologie. Sur un appareil analogique, la première limitation est la distance séparant les graduations ; on peut améliorer ceci avec un vernier, comme sur un pied à coulisse ou certains goniomètres, ou bien avec une vis micrométrique comme sur un palmer. Sur un appareil numérique, cette précision est donnée par le nombre de chiffres de l'affichage. Δ est l'espacement entre les graduations, ou bien la valeur d'une unité du dernier chiffre de l'affichage Mais il se peut que le phénomène soit instable ou bien perturbé par un phénomène extérieur aléatoire. Alors, on verra l'aiguille osciller ou bien les derniers chiffres de l'affichage numérique changer. Ceci réduit la précision de mesure, on ne peut considérer que la partie stable du nombre obtenu. Voir l'article Rapport signal sur bruit. Lorsque l'on utilise des publications très anciennes pour évaluer un événement non reproductible (l'objet a disparu ou s'est altéré, ou bien il s'agit d'un événement unique), on doit parfois avoir recours à une échelle empirique, comme l'échelle de Mercalli ou de Rossi-Forel pour les séismes ou l'échelle de Mohs pour la dureté d'un matériau, l'évaluation de Δ devient alors difficile ; cela n'est possible que si l'on peut établir une correspondance avec une échelle « moderne » basée sur une mesure physique. Par exemple, on essaie d'établir une correspondance entre les dégâts d'un séisme décrits dans des écrits antiques et l'énergie des ondes sismiques. De même, lorsque la mesure consiste à classifier un phénomène dans une catégorie (cas par exemple d'un sondage d'opinion ou du recensement des pathologies), il n'est pas possible de définir Δ. Dispersion statistique Si l'on mesure plusieurs fois le même phénomène avec un appareil suffisamment précis, on obtiendra chaque fois un résultat différent x. Ceci est dû à des phénomènes perturbateurs ou, pour les mesures extrêmement précises, à la nature aléatoire du phénomène (chaos, incertitude quantique). Parmi les phénomènes perturbateurs, on peut dénombrer : l'erreur d'échantillonnage : c'est lorsque l'on prélève un échantillon qui n'est pas représentatif de ce que l'on veut mesurer ; le résultat dépend alors de la manière dont on choisit l'échantillon; l'erreur de préparation : c'est lorsque la préparation de l'échantillon introduit un biais ; l'échantillon s'altère pendant le transport, le stockage ou la manipulation (pollution, dégradation, transformation physique ou chimique) ; la stabilité de l'appareil : celui-ci peut être sensible aux variations de température, de tension d'alimentation électrique, aux vibrations, aux perturbations électromagnétiques des appareils environnants… ou bien présenter un défaut de conception ou une usure (bruit de fond électronique, pièce instable…) Sur un grand nombre de mesures, on peut considérer que l'on a une probabilité dont la distribution est gaussienne. Le résultat de la mesure sera alors la moyenne empirique Ê des résultats le carré de l'écart type σ de la gaussienne peut s'évaluer avec la variance empirique corrigée : L'erreur due à la dispersion statistique est alors estimée par k étant une constante dépendant du niveau de confiance, c'est-à-dire de l'erreur admissible. En physique, on prend souvent k = 3, ce qui correspond à un intervalle de confiance de 99,73 %, c'est-à-dire que 99,73 % des valeurs x sont comprises entre Ê - Δx et Ê + Δx et 0,27 % seront hors de cet intervalle ; sur , seules trois seront en dehors de l'intervalle. Dans de nombreux cas, on se contente de prendre k = 2, soit un niveau de confiance de 95 % (5 mesures hors intervalle pour cent mesures). Pour une entreprise ayant une production énorme, 0,27 %, et a fortiori 5 %, peuvent être encore trop. Par exemple, imaginons qu'une entreprise produise des pièces dont la longueur ℓ doit avoir une précision Δℓ donnée ; l'outil de production, après réglage, produit des pièces avec une dispersion σ sur ℓ ; si Δℓ = 2⋅σ, alors pour un milliard de pièces produites, 50 millions iront au rebut, ce qui est énorme ; si Δℓ = 3⋅σ (grâce à une optimisation de l'outil de production, l'entreprise a divisé la dispersion σ par un facteur 1,5), alors pour un milliard de pièces produites, iront au rebut, ce qui est encore important ; si elle réussit à diminuer σ encore de moitié, on aura alors Δℓ = 6⋅σ, soit un taux de rebut de (), deux pièces iront au rebut par milliard produite. Ce niveau de confiance très exigeant a donné son nom à une méthode de gestion appelée Six Sigma. Voir aussi les articles Critères de dispersion et Loi normale. Si l'on a peu d'échantillons, il faut utiliser un coefficient plus grand pour prendre en compte l'erreur faite sur la détermination de Ê et de (voir la loi statistique de Student). On peut aussi volontairement choisir un intervalle de confiance plus grand ou plus petit, et donc prendre un coefficient plus grand ou plus petit. À titre d'exemple : Note : les valeurs sont arrondies Sur une gaussienne, la largeur à mi-hauteur (full width at half maximum, FWHM) représente un intervalle de confiance d'environ 76 % (soit 3/4) pour un grand nombre de mesures. Dans le cas de mesures physiques ou chimiques, l'évaluation de la dispersion statistique se fait par des mesures de répétabilité et de reproductibilité, et éventuellement par des mesures croisées inter-laboratoires : répétabilité : un même opérateur effectue plusieurs fois la même mesure, et l'on relève les résultats ; ceci permet d'évaluer la stabilité dans le temps de l'appareil et de l'échantillon (vieillissement dans l'appareil ou hors de l'appareil) ; dans le cas d'une analyse chimique, on mesure plusieurs fois le même échantillon ; reproductibilité : on mesure plusieurs fois le même matériau ou phénomène ; la différence avec la répétabilité est que l'on reprépare à chaque fois la mesure (par exemple prélèvement de l'échantillon et conditionnement pour la mesure, ou bien mise en place de l'appareil de mesure et réglage préalable) et que ceci est fait par différentes personnes ; ceci permet de prendre en compte la totalité de la chaîne de mesure et les erreurs humaines ; essais croisés interlaboratoires, ou essais circulaires : un échantillon inconnu est envoyé à plusieurs laboratoires et l'on compare les résultats, on prend ainsi en compte la diversité des appareils de mesure et les habitudes de travail. Si la précision de mesure est inférieure à la dispersion statistique, on mesure alors toujours le même résultat (aux erreurs de lecture ou d'utilisation près), cf. infra. Note : Dans le cas d'un phénomène aléatoire (processus stochastique, cas par exemple du sondage d'opinion), on ne cherche pas à connaître une valeur et une erreur, mais à connaître la répartition statistique des valeurs. Voir aussi Loi des grands nombres. Propagation de l'erreur Le résultat d'une mesure est fréquemment utilisé pour faire des calculs. Par exemple, dans le cas d'un radar routier (cinémomètre) on mesure un décalage de fréquence et ce décalage est utilisé pour calculer la vitesse du véhicule, avec la loi de Doppler-Fizeau. Il faut donc, à partir de l'erreur commise sur la mesure du décalage de fréquence, estimer l'erreur sur la vitesse. D'une manière générale, on mesure une valeur x, et l'on calcule une valeur y = ƒ(x) ; on veut estimer Δy à partir de Δx. Erreur et test d'acceptation La mesure sert fréquemment dans les tests d'acceptation, c'est-à-dire que la valeur mesurée détermine si l'objet répond bien aux critères imposés. Cette notion est assez large : en médecine, cela permet de poser un diagnostic (éliminer ou confirmer une maladie) ; dans la fabrication, cela permet de dire si le lot de matière première peut être utilisée, ou si le produit fabriqué est conforme au cahier des charges ; en docimologie, cela permet de délivrer un diplôme, une certification ; pour un appareil de mesure : à déterminer si la méthode convient à l'usage (peut-on utiliser telle méthode pour mesurer tel paramètre dans telles conditions avec telle précision ?) ; le modèle d'appareil convient à l'usage (choix d'un fournisseur, choix dans la gamme d'un fournisseur) ; l'appareil livré et installé correspond aux spécifications ; le manipulateur, le laboratoire utilise une procédure fiable (préparation, manipulation…). On estime en général qu'une méthode ne peut être utilisée que si la dispersion statistique est au moins 5 ou 10 fois inférieure à la valeur limite. Par exemple : si pour un métier on n'accepte que les personnes mesurant au moins , il faut une méthode de mesure ayant une dispersion statistique inférieure à . si la teneur en soufre dans une essence doit être inférieure à 150 ppm en masse, il faut une méthode de mesure ayant une dispersion statistique inférieure à 15 ppm. De manière générale, la fourchette de valeurs d'admissibilité doit prendre en compte l'erreur globale. Le sens de la prise en compte de l'erreur globale dépend du type de risque que l'on veut éviter : si l'on veut éviter les faux positifs (c'est-à-dire accepter un produit alors qu'il est inacceptable), on resserre la fourchette ; si l'on veut éviter les faux négatifs (c'est-à-dire rejeter un produit valable), alors on élargit la fourchette. Pour tester un appareil ou une procédure, on vérifie que les tests de répétabilité et de reproductibilité sont compatibles avec la précision visée ; pour tester une méthode de mesure, on vérifie que les essais interlaboratoires (ou circulaires) sont compatibles avec la précision visée (cf. supra). Utilisation de calculatrices Ce qui vient d'être fait peut-être fait par calcul direct avec une calculatrice ou un tableur (sur ordinateur), par l’utilisation de graphes et de barres d'erreurs Reprenons l'exemple de l'étude des gaz parfaits. Si l'on trace P en fonction de 1/V, on obtiendra théoriquement une droite passant par l'origine , avec comme pente , soit , n et T étant maintenus constants (l'enceinte ou cellule de mesure contenant le gaz étant sans fuite et thermostatée avec T connu à 0,2 %), P étant mesuré, en utilisant un manomètre, avec 5 % d'erreur relative, et V étant mesuré avec 2 % d'erreur relative, pour chaque point de mesure expérimentale (P,1/V), on trace des barres d'erreurs représentant l'erreur absolue. Un programme de « fit » ou d'ajustage de courbe, basé sur l'idée de minorer la distance de la droite (ou courbe) à tous les points expérimentaux, permet de tracer la droite théorique et de calculer sa pente nRT avec un coefficient de confiance r proche de l'unité, si le fit est bon. On utilise la "méthode des moindres carrés" : le programme utilisé somme les distances élevées au carré entre la droite et chaque point, le minimum de cette somme correspondant à la meilleure droite de régression. Dans le cas de figure ci-dessus, on obtient ainsi nRT= 2.54 (1.00 ± 0.07) Joule Ceci permet de dire qu'à n et T constants, l'expérience confirme que PV est constant à 7 % près pour le gaz étudié et que pour améliorer ce résultat, il faut mesurer P à mieux que 5 % ou V à mieux que 2 %. Notes et références Notes Références Annexes Bibliographie . . . . Articles connexes Incertitude de mesure Métrologie Critères de dispersion Qualité métrologique des appareils de mesure Écart type Liens externes Catégorie:Métrologie"
"vignetteuprightmesurage avec une colonne de mesureune erreur de mesure dans le langage courant est exemples usuels et fictifs d'après cette définition l'indication d'une balance de ménage pour une masse de certifiée est de l'erreur de mesure est de la distance entre deux murs donnée par un télémètre laser est de valeur considérée ici comme exacte la valeur mesurée au même endroit avec un mètre à ruban est de l'erreur de mesure avec le mètre à ruban est de ou la différence sur heures de temps entre une pendule radio pilotée et une montre bracelet est de l'erreur d'indication de la montre est de il est vraisemblable que son avance sera de sur deux jours et de sur l'erreur absolue est l'ancienne appellation de l'erreur de mesure elle n'est plus d'usage actuel rapportée à la valeur de la grandeur mesurée l'erreur relative serait respectivement pour les exemples précédents de pour d'autres sources que celle citée donnent des définitions différentes de l'erreur de mesure entrainant des difficultés d'interprétationdevant cette confusion et la croissance des échanges de biens au niveau mondial des organisations internationales iso bipm ont proposé dès un vocabulaire international de métrologie le vim qui définit et précise les termes à employer en métrologie l'erreur de mesure est incluse dans ce vocabulaire c'est la principale référence de l'articledéfinition en métrologie dans un mesurage une erreur de mesure est la un mesurage peut être composé de une ou plusieurs valeurs mesurées dans l'introduction chaque exemple comporte une seule mesure la valeur mesurée est vim dans les exemples précédents les valeurs mesurées sont respectivement le troisième exemple ne précise pas la valeur mesurée la valeur de référence peut être le plus souvent vim plus rarement vim un matériau de référence certifié un dispositif particulier comme un laser stabilisé une procédure de mesure de référence vim dans les exemples précédents les valeurs de référence sont respectivement une masse de qui peut être considéré comme étalon une longueur mesurée de avec un dispositif à laser un instrument pendule de référencenote vim note vim exemple d'erreur de production soit à réaliser en série un axe de diamètre on emploie pour vérifier les pièces un instrument dont l'incertitude est par exemple de une pièce particulière a une valeur mesurée de l'erreur de production par rapport à la valeur nominale visée de est de elle provient certainement d'une cause inhérente à la production réglage usure d'outil etc l'erreur de mesure concernant la pièce de par rapport à sa valeur vraie est inconnue on peut juste supposer qu'elle est dans l'intervalle d'incertitude de l'instrument soit exemples d'erreur humaine erreur de lecture d'un instrument à cadran mesure du diamètre d'une pièce de grandes dimensions à la sortie d'une machine travaillant avec un outil céramique sans lubrification la pièce peut atteindre et dépasser les la dilatation joue alors sur la dimension mesurée de la pièce la température de référence est de causes d'erreurs lors de la mise en uvre d'un processus de mesure conduisant à une valeur mesurée interviennent des erreurs élémentaires qui affectent le résultatces erreurs élémentaires peuvent être mises en évidence par l'expérience tout d'abord la répétition des mesures sans rien changer au processus conduit à des indications différentes phénomène bien connu des métrologues cette variation des résultats dont les causes sont rarement connues porte le nom d'erreur aléatoire ensuite une variation maitrisée des conditions de l'expérience peut mettre en évidence des erreurs élémentaires dues aux facteurs inhérents au système du processus de mesure les m bien connus mesurande moyen de mesure main d'uvre ou opérateur méthode milieu quelques exemples liés aux m mise en place pièce sans application moyens de mesures de même type mais différents pressions variables sur les instruments exercées par l'opérateur ou les opérateurs dans le cadre d'un travail en série avec plusieurs équipes méthodes différentes comme la vitesse d'accostage de l'instrument et pour finir des variations dues au milieu appelées d'ailleurs facteurs d'influence comme la température l'humidité les vibrations la variation de ces derniers résultats dont les causes peuvent être cernées porte le nom d'erreur systématiquepxsanscadrecentréfacteurs d'erreursanalyse de l'erreurexpression l'erreur de mesure s'exprime par la relationexemple cette erreur de mesure comprend deux composantes une composante aléatoire et une composante systématique des relations précédentes on tireerreur aléatoireerreur systématique remarque on trouve aussi la terminologie erreur de justesse ou biais qui est l'estimation d'une erreur systématiquepxvignettecentrécomposantes d'une erreur moyenneexemple exemple industriel fictif étalonnage partiel d'une colonne de mesure sur une cale de de classe étalon de référence les écarts d'indication des mesures répétitives par rapport à la valeur de référence sont donnés en mvignettecentreetalonnage d'une colonne de mesureon remarque dans cet exemple volontairement simplifié que l'erreur systématique est constante elle peut être due à différentes causes ici indicatives mise en place de la cale étalon sur le marbre etou mauvais calibrage et jeu ou flexion du palpeur dans l'accostage pièce etou vitesse de déplacement programmée du palpeur trop grandecorrections l'effet de la composante systématique de l'erreur peut être réduit par une correction sans intervenir sur le système de mesurage dans l'exemple précédent une correction de égale à l'erreur systématique changée de signe sur les valeurs mesurées rapproche l'ensemble des résultats de la valeur vraie les valeurs corrigées se trouvent entre et l'erreur aléatoire de par sa nature n'est guère modifiable il est possible néanmoins de la minimiser en maitrisant mieux les causes d'erreursapproche statistique dans le cas d'un mesurage comportant plusieurs mesures individuelles l'erreur de mesure est une variable aléatoire on peut appliquer les lois de la statistique à ce mesuragela dispersion des mesures se caractérise par l'estimateur de son écarttype dit aussi écarttype expérimentalet la dispersion sur la moyenne par l'estimateur de son écarttypece qui donne pour l'exemple présenté plus haut de l'étalonnage partiel de la colonne s et s avec un facteur d'élargissement égal à valeur communément employée en métrologie française on aura la dispersion des mesures d et la dispersion sur l'erreur moyenne ceci pour mesures consécutivesd et ces informations statistiques n'ont que l'importance qu'on veut bien leur donner on peut simplement souligner que plus le nombre de mesures individuelles est grand meilleure est l'exactitude sur l'erreur de mesure ici par exemple pour la seule mesure pour la seule mesure pour les mesures consécutives applications dans le domaine grand public quelques exemples ont été donnés dans l'introduction on pourrait en ajouter d'autres actuels comme l'erreur de mesure des thermomètres médicaux auriculaires l'erreur de mesure sur la distance ou la vitesse instantanée d'un compteur de vélo mal réglé l'erreur de localisation des gps de voiture aux embranchements d'itinérairesdans le domaine industriel la recherche d'erreurs trouve sa place en métrologie pure dans une première approche d'une recherche d'incertitude en métrologie conventionnelle dans la vérification des instruments de mesure suivant normes au poste de travail dans le calibrage de certains instruments comme le micromètre donné en exemple plus haut l'erreur de mesure est généralement constatée sur une à trois mesures individuelles au gré de l'opérateuril est à remarquer qu'en production ou dans les analyses de laboratoires l'erreur de mesure est transparente dans les mesurages la production conjointement avec le service qualité fait appel à des moyens de mesure dont l'incertitude plus rarement l'erreur doit être connue et en rapport avec les tolérances des spécifications à respecter c'est ce qu'on appelle la capabilité des moyens de mesureprospective les applications semblent être de plus en plus limitées dans le domaine de la vérification des instruments en effet l'erreur de mesure est une approche restrictive sur le doute que l'on peut avoir sur les résultats des mesures on néglige comme on l'a vu les erreurs liées à l'étalon et d'autres erreurs élémentaires liées aux facteurs influents de l'environnement la recherche de l'incertitude de mesure qui essaie de prendre en compte toutes les causes de variabilité tend de par sa généralisation à supplanter la recherche d'erreur plus traditionnelleerreur de mesure ancienne version il faut considérer trois sources d'erreur uncertainty en anglais l'exactitude de la mesure ou l'incertitude resolution en anglais la dispersion statistique precision en anglais l'erreur systématique accuracy en anglaisl'erreur totale étant si l'on fait la comparaison avec des flèches que l'on tire sur une cible la précision de mesure resolution désigne la taille de la pointe de la flèche la dispersion statistique precision désigne le fait que les flèches sont proches les unes des autres ou bien au contraire éparpillées sur la cible l'erreur systématique accuracy indique si les flèches visaient bien le centre ou bien un autre point de la ciblemétaphore de l'incertitude de mesure a la dispersion statistique et l'erreur systématique sont faibles b la dispersion statistique est forte mais l'erreur systématique est faible c la dispersion statistique est faible mais l'erreur systématique est forteprécision de mesure le terme ne fait plus partie des termes de métrologiesur un appareil analogique la première limitation est la distance séparant les graduations on peut améliorer ceci avec un vernier comme sur un pied à coulisse ou certains goniomètres ou bien avec une vis micrométrique comme sur un palmer sur un appareil numérique cette précision est donnée par le nombre de chiffres de l'affichage est l'espacement entre les graduations ou bien la valeur d'une unité du dernier chiffre de l'affichagemais il se peut que le phénomène soit instable ou bien perturbé par un phénomène extérieur aléatoire alors on verra l'aiguille osciller ou bien les derniers chiffres de l'affichage numérique changer ceci réduit la précision de mesure on ne peut considérer que la partie stable du nombre obtenu voir l'article rapport signal sur bruitlorsque l'on utilise des publications très anciennes pour évaluer un événement non reproductible l'objet a disparu ou s'est altéré ou bien il s'agit d'un événement unique on doit parfois avoir recours à une échelle empirique comme l'échelle de mercalli ou de rossiforel pour les séismes ou l'échelle de mohs pour la dureté d'un matériau l'évaluation de devient alors difficile cela n'est possible que si l'on peut établir une correspondance avec une échelle moderne basée sur une mesure physique par exemple on essaie d'établir une correspondance entre les dégâts d'un séisme décrits dans des écrits antiques et l'énergie des ondes sismiquesde même lorsque la mesure consiste à classifier un phénomène dans une catégorie cas par exemple d'un sondage d'opinion ou du recensement des pathologies il n'est pas possible de définir dispersion statistique si l'on mesure plusieurs fois le même phénomène avec un appareil suffisamment précis on obtiendra chaque fois un résultat différent x ceci est dû à des phénomènes perturbateurs ou pour les mesures extrêmement précises à la nature aléatoire du phénomène chaos incertitude quantiqueparmi les phénomènes perturbateurs on peut dénombrer l'erreur d'échantillonnage c'est lorsque l'on prélève un échantillon qui n'est pas représentatif de ce que l'on veut mesurer le résultat dépend alors de la manière dont on choisit l'échantillon l'erreur de préparation c'est lorsque la préparation de l'échantillon introduit un biais l'échantillon s'altère pendant le transport le stockage ou la manipulation pollution dégradation transformation physique ou chimique la stabilité de l'appareil celuici peut être sensible aux variations de température de tension d'alimentation électrique aux vibrations aux perturbations électromagnétiques des appareils environnants ou bien présenter un défaut de conception ou une usure bruit de fond électronique pièce instablesur un grand nombre de mesures on peut considérer que l'on a une probabilité dont la distribution est gaussienne le résultat de la mesure sera alors la moyenne empirique ê des résultatsle carré de l'écart type de la gaussienne peut s'évaluer avec la variance empirique corrigée l'erreur due à la dispersion statistique est alors estimée park étant une constante dépendant du niveau de confiance c'estàdire de l'erreur admissibleen physique on prend souvent k ce qui correspond à un intervalle de confiance de c'estàdire que des valeurs x sont comprises entre êx et êx et seront hors de cet intervalle sur seules trois seront en dehors de l'intervalle dans de nombreux cas on se contente de prendre k soit un niveau de confiance de mesures hors intervalle pour cent mesures pour une entreprise ayant une production énorme et a fortiori peuvent être encore troppar exemple imaginons qu'une entreprise produise des pièces dont la longueur doit avoir une précision donnée l'outil de production après réglage produit des pièces avec une dispersion sur si alors pour un milliard de pièces produites millions iront au rebut ce qui est énorme si grâce à une optimisation de l'outil de production l'entreprise a divisé la dispersion par un facteur alors pour un milliard de pièces produites iront au rebut ce qui est encore important si elle réussit à diminuer encore de moitié on aura alors soit un taux de rebut de deux pièces iront au rebut par milliard produite ce niveau de confiance très exigeant a donné son nom à une méthode de gestion appelée six sigmavoir aussi les articles critères de dispersion et loi normalesi l'on a peu d'échantillons il faut utiliser un coefficient plus grand pour prendre en compte l'erreur faite sur la détermination de ê et de voir la loi statistique de student on peut aussi volontairement choisir un intervalle de confiance plus grand ou plus petit et donc prendre un coefficient plus grand ou plus petit à titre d'exemple note les valeurs sont arrondiessur une gaussienne la largeur à mihauteur full width at half maximum fwhm représente un intervalle de confiance d'environ soit pour un grand nombre de mesuresdans le cas de mesures physiques ou chimiques l'évaluation de la dispersion statistique se fait par des mesures de répétabilité et de reproductibilité et éventuellement par des mesures croisées interlaboratoires répétabilité un même opérateur effectue plusieurs fois la même mesure et l'on relève les résultats ceci permet d'évaluer la stabilité dans le temps de l'appareil et de l'échantillon vieillissement dans l'appareil ou hors de l'appareil dans le cas d'une analyse chimique on mesure plusieurs fois le même échantillon reproductibilité on mesure plusieurs fois le même matériau ou phénomène la différence avec la répétabilité est que l'on reprépare à chaque fois la mesure par exemple prélèvement de l'échantillon et conditionnement pour la mesure ou bien mise en place de l'appareil de mesure et réglage préalable et que ceci est fait par différentes personnes ceci permet de prendre en compte la totalité de la chaîne de mesure et les erreurs humaines essais croisés interlaboratoires ou essais circulaires un échantillon inconnu est envoyé à plusieurs laboratoires et l'on compare les résultats on prend ainsi en compte la diversité des appareils de mesure et les habitudes de travailsi la précision de mesure est inférieure à la dispersion statistique on mesure alors toujours le même résultat aux erreurs de lecture ou d'utilisation près cf infranote dans le cas d'un phénomène aléatoire processus stochastique cas par exemple du sondage d'opinion on ne cherche pas à connaître une valeur et une erreur mais à connaître la répartition statistique des valeurs voir aussi loi des grands nombrespropagation de l'erreur le résultat d'une mesure est fréquemment utilisé pour faire des calculs par exemple dans le cas d'un radar routier cinémomètre on mesure un décalage de fréquence et ce décalage est utilisé pour calculer la vitesse du véhicule avec la loi de dopplerfizeau il faut donc à partir de l'erreur commise sur la mesure du décalage de fréquence estimer l'erreur sur la vitessed'une manière générale on mesure une valeur x et l'on calcule une valeur y x on veut estimer y à partir de xerreur et test d'acceptation la mesure sert fréquemment dans les tests d'acceptation c'estàdire que la valeur mesurée détermine si l'objet répond bien aux critères imposés cette notion est assez large en médecine cela permet de poser un diagnostic éliminer ou confirmer une maladie dans la fabrication cela permet de dire si le lot de matière première peut être utilisée ou si le produit fabriqué est conforme au cahier des charges en docimologie cela permet de délivrer un diplôme une certification pour un appareil de mesure à déterminer si la méthode convient à l'usage peuton utiliser telle méthode pour mesurer tel paramètre dans telles conditions avec telle précision le modèle d'appareil convient à l'usage choix d'un fournisseur choix dans la gamme d'un fournisseur l'appareil livré et installé correspond aux spécifications le manipulateur le laboratoire utilise une procédure fiable préparation manipulationon estime en général qu'une méthode ne peut être utilisée que si la dispersion statistique est au moins ou fois inférieure à la valeur limitepar exemple si pour un métier on n'accepte que les personnes mesurant au moins il faut une méthode de mesure ayant une dispersion statistique inférieure à si la teneur en soufre dans une essence doit être inférieure à ppm en masse il faut une méthode de mesure ayant une dispersion statistique inférieure à ppmde manière générale la fourchette de valeurs d'admissibilité doit prendre en compte l'erreur globale le sens de la prise en compte de l'erreur globale dépend du type de risque que l'on veut éviter si l'on veut éviter les faux positifs c'estàdire accepter un produit alors qu'il est inacceptable on resserre la fourchette si l'on veut éviter les faux négatifs c'estàdire rejeter un produit valable alors on élargit la fourchettepour tester un appareil ou une procédure on vérifie que les tests de répétabilité et de reproductibilité sont compatibles avec la précision visée pour tester une méthode de mesure on vérifie que les essais interlaboratoires ou circulaires sont compatibles avec la précision visée cf suprautilisation de calculatrices ce qui vient d'être fait peutêtre fait par calcul direct avec une calculatrice ou un tableur sur ordinateur par l'utilisation de graphes et de barres d'erreursreprenons l'exemple de l'étude des gaz parfaits si l'on trace p en fonction de v on obtiendra théoriquement une droite passant par l'origine avec comme pente soit n et t étant maintenus constants l'enceinte ou cellule de mesure contenant le gaz étant sans fuite et thermostatée avec t connu à p étant mesuré en utilisant un manomètre avec d'erreur relative et v étant mesuré avec d'erreur relative pour chaque point de mesure expérimentale pv on trace des barres d'erreurs représentant l'erreur absolueun programme de fit ou d'ajustage de courbe basé sur l'idée de minorer la distance de la droite ou courbe à tous les points expérimentaux permet de tracer la droite théorique et de calculer sa pente nrt avec un coefficient de confiance r proche de l'unité si le fit est bonon utilise la méthode des moindres carrés le programme utilisé somme les distances élevées au carré entre la droite et chaque point le minimum de cette somme correspondant à la meilleure droite de régressiondans le cas de figure cidessus on obtient ainsi nrt joulececi permet de dire qu'à n et t constants l'expérience confirme que pv est constant à près pour le gaz étudié et que pour améliorer ce résultat il faut mesurer p à mieux que ou v à mieux que notes et référencesnotesréférencesannexesbibliographie articles connexes incertitude de mesure métrologie critères de dispersion qualité métrologique des appareils de mesure écart typeliens externes catégoriemétrologie"
"Crotalus stephensi"
"Crotalus stephensi est une espèce de serpents de la famille des Viperidae. Répartition Cette espèce est endémique des États-Unis. Elle se rencontre dans le sud-ouest du Nevada et dans le centre-est de la Californie. Description L'holotype de Crotalus stephensi, un jeune mâle adulte, mesure dont pour la queue. C'est un serpent venimeux. Étymologie Son nom d'espèce lui a été donné en l'honneur de Frank Stephens, conservateur émérite de la San Diego Society of Natural History. Publication originale Klauber, 1930 : New and renamed subspecies of Crotalus confluentus Say, with remarks on related species. Transactions of the San Diego Society of Natural History, , , (texte intégral). Liens externes Notes et références Catégorie:Serpent (nom scientifique) Catégorie:Crotalinae Catégorie:Faune endémique des États-Unis Catégorie:Faune urbaine"
"crotalus stephensi est une espèce de serpents de la famille des viperidaerépartition cette espèce est endémique des étatsunis elle se rencontre dans le sudouest du nevada et dans le centreest de la californiedescription l'holotype de crotalus stephensi un jeune mâle adulte mesure dont pour la queue c'est un serpent venimeuxétymologie son nom d'espèce lui a été donné en l'honneur de frank stephens conservateur émérite de la san diego society of natural historypublication originale klauber new and renamed subspecies of crotalus confluentus say with remarks on related species transactions of the san diego society of natural history texte intégralliens externesnotes et références catégorieserpent nom scientifiquecatégoriecrotalinaecatégoriefaune endémique des étatsuniscatégoriefaune urbaine"
"Aakrosh"
"Aakrosh est un film indien de Bollywood réalisé par Govind Nihalani, sorti en 1980, qui s'inspire d'un incident juridique réel et a pour thème les conditions de vie des adivasis dans le Maharashtra. Les acteurs principaux sont Naseeruddin Shah et Om Puri, qui joue un rôle quasiment muet. Synopsis Bhiku Lahaniya (Om Puri), un adivasi travaillant dans une exploitation forestière du Maharashtra, est accusé d'avoir assassiné sa femme. Il est défendu par un jeune avocat brahmane, Bhaskar Kulkarni (Naseeruddin Shah), dont c'est le premier procès. Bhaskar a pour adversaire le procureur Dushane (Amrish Puri), son mentor et ami, qui est également un adivasi. Certain de la culpabilité de son client, qui refuse de lui adresser la parole, Bhaskar ne mène d'abord son enquête que par conscience professionnelle. Il se heurte d'une part au silence de la famille de Bhiku, d'autre part à l'opposition des notables de la ville, qui se font rapidement menaçants, et est peu à peu amené à douter de la culpabilité de son client. Récompenses National Film Award : meilleur film en hindi Filmfare Award - meilleur acteur pour Naseeruddin Shah Filmfare Award - meilleur réalisateur pour Govind Nihalani Filmfare Award - meilleur acteur dans un second rôle pour Om Puri Filmfare Awards - meilleur scénario et la meilleure histoire pour Vijay Tendulkar Filmfare Award - meilleure direction artistique pour C.S. Bhatti Références Liens externes Catégorie:Film indien sur le thème de la justice Catégorie:Film de Bollywood Catégorie:Film indien sorti en 1980 Catégorie:Film sur le racisme Catégorie:Film politique indien"
"aakrosh est un film indien de bollywood réalisé par govind nihalani sorti en qui s'inspire d'un incident juridique réel et a pour thème les conditions de vie des adivasis dans le maharashtra les acteurs principaux sont naseeruddin shah et om puri qui joue un rôle quasiment muetsynopsisbhiku lahaniya om puri un adivasi travaillant dans une exploitation forestière du maharashtra est accusé d'avoir assassiné sa femme il est défendu par un jeune avocat brahmane bhaskar kulkarni naseeruddin shah dont c'est le premier procès bhaskar a pour adversaire le procureur dushane amrish puri son mentor et ami qui est également un adivasi certain de la culpabilité de son client qui refuse de lui adresser la parole bhaskar ne mène d'abord son enquête que par conscience professionnelle il se heurte d'une part au silence de la famille de bhiku d'autre part à l'opposition des notables de la ville qui se font rapidement menaçants et est peu à peu amené à douter de la culpabilité de son clientrécompenses national film award meilleur film en hindi filmfare award meilleur acteur pour naseeruddin shah filmfare award meilleur réalisateur pour govind nihalani filmfare award meilleur acteur dans un second rôle pour om puri filmfare awards meilleur scénario et la meilleure histoire pour vijay tendulkar filmfare award meilleure direction artistique pour cs bhattiréférencesliens externes catégoriefilm indien sur le thème de la justicecatégoriefilm de bollywoodcatégoriefilm indien sorti en catégoriefilm sur le racismecatégoriefilm politique indien"
"Base de données orientée document"
"REDIRECT Base de données orientée documents"
"redirect base de données orientée documents"
"Dmitri Kisseliov"
"Dmitri Kisseliov, ou Dmitri Kisselev, Dmitri Kiselev (en russe : Дмитрий Киселёв), peut désigner : Dmitri Kisselev (né en 1954), journaliste russe ; (né en 1989), patineur russe ; (né en 1978), réalisateur russe ; (né en 1994), handballeur russe."
"dmitri kisseliov ou dmitri kisselev dmitri kiselev en russe peut désigner dmitri kisselev né en journaliste russe né en patineur russe né en réalisateur russe né en handballeur russe"
End of preview (truncated to 100 rows)